L'année économique 2009 en Midi-Pyrénées

De
Publié par

L’année 2009 est marquée par la poursuite de la crise amorcée en 2008 en Midi-Pyrénées comme ailleurs, mais les effets en sont amortis grâce à la structure de l’économie régionale et à la résistance de certains secteurs. L’activité industrielle recule, mais moins qu’au niveau national, grâce à l’aéronautique et au spatial. D’autres secteurs souffrent davantage, comme l’industrie des biens intermédiaires ou la construction. L’économie régionale bénéficie toutefois d’une bonne tenue de son activité tertiaire. Le commerce est soutenu par l’alimentaire et le commerce automobile. Les services à forte valeur ajoutée pour les entreprises et les services aux ménages résistent. Les exportations et les importations reculent moins qu’au niveau national. L’effondrement du revenu agricole témoigne de la gravité de la crise dans la profession agricole. Le nombre de voyageurs recule tant dans le ferroviaire que dans l’aérien. Le transport de marchandises ne résiste que dans le fret aérien grâce à l’activité d’Airbus. L’emploi salarié des secteurs marchands recule pour la première fois depuis 15 ans en Midi-Pyrénées. Mais la crise y fait moins de dégâts. La demande d’emploi progresse fortement en 2009, un peu moins qu’au niveau national. L’activité industrielle poursuit son redressement au 1er trimestre 2010, là aussi grâce à l’aéronautique et au spatial. Dans le bâtiment, la reprise apparaît encore instable. La demande d’emploi continue à progresser début 2010, mais de façon plus modérée.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 80
Voir plus Voir moins

1 - Synthèse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
2- Environnement national et international . . . . . . . . . . . . . 9
3 - Activité en Midi-Pyrénées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
• Vue d'ensemble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
• Plans de relance en Midi-Pyrénées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
4 - Zoom sur certaines activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
• Construction aéronautique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
• Construction et marché de l'immobilier 25
• Agriculture et industries agroalimentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
• Hôtellerie et campings . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
• Transports . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
• Recherche et pôles de compétitivité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
• Démographie d'entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
• Activité bancaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
• États généraux de l'industrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
5 - Midi-Pyrénées et l'international . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
• Échanges extérieurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
• Investissements étrangers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
6 - Marché du travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
7 - Finances publiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
8 - Premier éclairage sur 2010 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73SYNTHÈSE
Récession économique amortie en Midi-Pyrénées en 2009
d'oléagineux se contracte tout comme les produc- L'année 2009 est marquée par la crise en
tions animales. L'agroalimentaire progresse, maisMidi-Pyrénées comme ailleurs, mais les effets
le chiffre d'affaires régional baisse du fait de laen sont amortis grâce à la structure de l'économie
chute des prix.régionale et à la résistance de certains de ses
Le nombre de voyageurs en Midi-Pyrénéessecteurs.
recule tant dans le ferroviaire que dans l'aérien.
À l'échelle internationale, la profonde récession Le transport de marchandises résiste dans le
est suivie en 2009 de signes de détente fret aérien grâce à l'activité d'Airbus mais le fret
consécutifs au rebond de la demande des pays ferroviaire se replie à nouveau. Le trafic automo-
émergents et aux mesures de relance massives bile repart à la hausse mais le trafic poids lourds
et coordonnées dans les principales économies recule sous l'effet de la crise.
èreavancées. La France est dans la moyenne, avec Midi-Pyrénées reste la 1 région de France pour
une récession de 2,5 %. Les échanges extérieurs l'intensité de recherche et développement (R&D)
se contractent et l'investissement des entreprises même si les dépenses déclarées en 2009 au titre
chute. La consommation des ménages résiste du crédit d'impôt recherche sont en baisse.
néanmoins. Mais le marché du travail se dété-
riore et le chômage progresse, touchant 9,5 % L'emploi salarié des secteurs marchands recule
des actifs fin 2009. pour la première fois depuis 15 ans en Midi-
Pyrénées. Mais la crise fait moins de dégâts
En Midi-Pyrénées, l'activité industrielle recule dans une région où le tertiaire est très présent et
en 2009, mais moins qu'au niveau national, où l'industrie est moins exposée : l'aéronautique
grâce à sa spécialisation dans l'aéronautique et et le spatial, l'agroalimentaire dans une moindre
le spatial. Airbus demeure le leader mondial mesure, permettent de limiter les dégâts. La
des constructeurs d'avions, malgré une chute demande d'emploi progresse ainsi fortement
des commandes. Certains sous-traitants subis- en 2009, un peu moins qu'au niveau national
sent néanmoins une baisse d'activité. cependant.
D'autres secteurs souffrent davantage, comme
erAu 1 trimestre 2010, la croissance de l'écono-l'industrie des biens intermédiaires ou la construc-
mie ralentit aux États-Unis, s'accélère au Japontion. Le nombre de logements autorisés ou mis
et reste très modérée dans la zone euro. Enen chantier continue à diminuer. L'économie
France, la demande intérieure fléchit et larégionale bénéficie toutefois d'une activité
er
croissance du PIB ralentit à + 0,1 % au 1 trimestrecommerciale dopée par l'alimentaire et l'automo-
e 2010, après + 0,5 % au trimestre précédent. Enbile, et certains services, qui résistent. Au 2 se-
revanche, le commerce extérieur français contri-mestre 2009, une reprise modeste se confirme.
bue positivement à l'évolution du PIB. La baisseLes exportations et les importations de
de l'emploi salarié des secteurs marchandsMidi-Pyrénées reculent en 2009, mais moins
e s'atténue début 2010 et l'intérim poursuit sa
qu'au niveau national. La région est la 3 région
ère remontée. Le taux de chômage en France métro-exportatricedeFranceetla1 en termes d'excé-
er
politaine se stabilise à 9,5 % au 1 trimestre 2010.dent commercial. Mais d'autres secteurs, agro-
alimentaire, santé et textile-habillement, sont En Midi-Pyrénées, l'activité industrielle poursuit
eren repli. son redressement au 1 trimestre 2010. Le rythme
L'activité hôtelière en Midi-Pyrénées recule de l'activité se renforce dans l'aéronautique et le
nettement. C'est d'abord le contrecoup du spatial mais fléchit légèrement dans les autres
Jubilé à Lourdes, qui avait dopé exceptionnel- secteurs. Dans le bâtiment, la reprise apparaît
lement l'année 2008. C'est ensuite le contexte encore instable alors que la construction de
de la crise, qui pèse sur la fréquentation logements stagne. La demande d'emploi
étrangère. La fréquentation des campings repart continue à progresser début 2010, mais de
à la hausse. façon plus modérée. Fin avril plus d'un
En 2009, l'effondrement du revenu agricole tiers des demandeurs d'emploi sont inscrits
témoigne de la gravité de la crise dans la depuis au moins un an à Pôle emploi.
profession agricole. Le volume de céréales et
L'année économique 2009 en Midi-Pyrénées 7ENVIRONNEMENT NATIONAL ET INTERNATIONAL
2009 : une récession profonde,
suivie d'un timide rebond de l'activité
l'Espagne, peinent même à sortir de la
année 2009 est marquée à la fois par
récession.L'une profonde récession internationale
et par des signes de détente, comme celle du Net soutien des mesures de relance en 2009
commerce mondial ou des marchés financiers,
consécutives aux mesures de relance massi- En 2009, les gouvernements des économies
ves et coordonnées des dirigeants des princi- avancées mettent en oeuvre des plans de
pales économies avancées. La France est relance de façon massive et coordonnée. Ces
dans la moyenne mais la récession, de l'ordre plans de relance soutiennent nettement l'activité
de 2,5 %, n'en demeure pas moins historique de la plupart des économies avancées en milieu
depuis l'après-guerre. Les échanges extérieurs d'année. Constitués de mesures non pérennes,
se contractent et l'investissement des entre- leurs retraits, même progressifs, devraient
prises chute. La consommation des ménages cependant générer des contrecoups sur la
errésiste néanmoins. Mais le marché du travail croissance dès le 1 trimestre 2010 dans les
se détériore et le chômage progresse, tou- principales économies développées et en Asie.
chant 9,5 % des actifs fin 2009. Par ailleurs, ils devraient suivre des calendriers
très différents selon les pays.
En 2009, une profonde récession atteint toutes
les économies avancées. Leur activité se replie
de 3,5 % en glissement annuel. Toutefois, si la
récession est globale, sa sévérité varie selon les
pays : la baisse de l'activité est limitée à 2,5 % en
France et à 2,4 % aux États-Unis ; elle atteint 3,6 %
en Espagne et elle est de l'ordre de 5 % en
Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni et au Japon.
Rebond du commerce mondial en cours
d'année
e Dès le 2 trimestre, le rebond de la demande
des pays émergents permet au commerce
mondial de se stabiliser, après deux trimestres
de chute. Le dynamisme de ces économies, et
particulièrement de la Chine, ne se dément pas
sur le reste de l'année et soutient encore
nettement les échanges internationaux. Via le
commerce mondial, le dynamisme retrouvé des
économies émergentes vient soutenir l'activité
des pays avancés, notamment ceux dont
l'économie est très dépendante du commerce
extérieur, comme l'Allemagne et, encore
davantage, le Japon. Ainsi, l'activité des écono-
e
mies avancées, après s'être stabilisée au 2 tri-
e
mestre 2009 (+ 0,1 %), rebondit au 3 (+ 0,3 %)
e
puis s'accélère au 4 (+ 0,8 %). Cependant, l'ampli-
tude des mouvements de stocks invite à
relativiser ce rebond : la demande intérieure reste
peu dynamique. Surtout, cette reprise de l'acti-
vité est d'une ampleur limitée par rapport au
plongeon enregistré au tournant de 2009 et elle
n'est pas homogène : certains pays, comme
10 L'année économique 2009 en Midi-Pyrénées

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.