L'année économique et sociale 2004 - Démographie des entreprises

Publié par

Cette année encore le nombre de créations d'entreprises est en forte hausse en Ile-de-France. La progression atteint 10,7% contre 8,7 en 2003. Dans le même temps, le nombre de défaillances diminue de 1,4%. Parmi les 73 000 entreprises créées, 61% sont des sociétés et 55% des SARL. La capitale demeure le principal vivier de la région : 40% des entreprises y ont vu le jour en 2004.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

36
Démographie des entreprises
La hausse des créations
d’entreprises bénéficie aux SARL
éfinitionsDour la seconde année consé- secteur des transports a manqué de dy-
cutive, le nombre de créations namisme cette année : le nombre de Création pure ou ex nihilo : la création est diteP d’entreprises est en forte hausse créations y recule de 8,7 %. Les résultats pure si l’activité exercée ne constitue pas la pour-
en Ile-de-France en 2004, malgré un ra- sont également négatifs dans l’industrie suite d’une activité de même type exercée antérieu-
lentissement amorcé au second trimestre. pour 2004 (- 1,7 %) ; seule l rement au même endroit par une autre entreprise.
Près de 73 000 entreprises ont été agroalimentaire progresse fortement. Taux de création : rapport entre le nombre de
créées. Cette progression de 10,7 % fait créations et le stock d’entreprises.
suite aux + 8,7 % de 2003. Dans le 55 % des créations sont des
même temps, le volume des défaillances oi pour l’initiativeLS.A.R.L.diminue de 1,4 %.
économique
Sur les 73 000 entreprises nées au coursLes créations pures ont augmenté de 2004 a été la première année d’application des
de l’année 2004, 61 % sont des sociétés.12,7 % en un an. Ces nouvelles entrepri- mesures de la loi. Les principales dispositions
Les SARL se sont le plus fortementses permettent d’accroître et de diversifier de la loi ont permis de :
développées parmi toutes les formes ju-le tissu productif. Elles représentent plus - simplifier les procédures de création d’entre-
ridiques(+15,4%). Cessociétéssont àde 80 % des entreprises créées dans la prises : la loi ne fixe plus notamment de capital
l’origine de 55 % des créations d’entre-région. Le nombre de réactivations est social des SARL ;
prises. Cette progression s’explique parquasiment stable alors que celui des re- - faciliter la transition entre le statut de salarié et
l’entrée en vigueur en 2004 des décretsprises est en hausse de 5,8 %. La capitale celui de chef d’entreprise ;
d’application de la loi sur l’initiative éco-demeureleprincipalvivierdelarégion: - améliorer le financement de l’initiative écono-nomique, chargée d’encourager et de40 % des entreprises franciliennes y ont mique par la création des Fonds d’investisse-
simplifier la création d’entreprises socié-vu le jour en 2004. ment de proximité (FIP) ;
taires. En 2004, les créateurs ont donc
- alléger les charges avec possibilité de paie-été moins nombreux à choisir de former
ment sur 5 ans des charges dues au titre deservices aux entreprises :S une entreprise individuelle. Celles-ci ne
premiers mois d’activité ;
un rythme de croissance accru représentent que 39 % des créations,
- réduire le coût de la transmission des entreprises.dont 15,7 % de professions libérales et
Les effectifs de créations d’entreprises 11,7 % de commerçants.
e projet de loi PMELdans les services ont augmenté plus vite
qu’en province (9,9 % contre 5,9 %). Les Présenté le 13 avril 2005 en conseil des ministresoins de défaillancesMservices aux entreprises restent le pre- par Christian Jacob, ce projet a pour objectif :
d’entreprisesmier secteur en matière de créations avec - d’assurer la pérennité des entreprises nouvel-
22 500 unités en 2004. Ils affichent une lement créées ;
En 2004, 10 700 entreprises ont déposéhausse de 13,6 % contre + 8,6 % en
- d’améliorer les conditions de leur transmissionleur bilan contre 10 800 en 2003. Le2003. Près de deux entreprises françaises afin de préserver les savoir-faire et l’emploi ;nombre de défaillances baisse dans la ré-sur cinq créées dans ce secteur naissent
- soutenir la croissance des PME ;gion, comme en France (respectivementen Ile-de-France. La construction a
- affirmer le rôle des chambres de commerce et- 1,4 % et - 1,5 %). La moitié desété particulièrement active en 2004
d’industrie comme acteurs du développementdisparitions d’entreprises se situent dans(+ 14,2 %). C’est le secteur où le re-
économique.le commerce et la construction. Lenouvellement est le plus important : le
nombre de défaillances s’est accru en pe-taux de création s’élève à 17,6 %. Le our en savoir plusPtite couronne alors qu’il a baissé à Paris.nombre de créations continue égale-
Les questions liées à la pérennité et lament de croître dans les services aux Fabre V. : « La hausse des créations d’entre-
transmission des entreprises seront les prises se poursuit en 2004 », Insee première,particuliers et l’immobilier (+ 10,1 %).
principaux thèmes du projet de loi sur les n° 1002, janvier 2005.
petites et moyennes entreprises (PME)Le commerce, très tonique en 2003, a Gossiaux S., Martin J.-P. : « Développement
que prépare Christian Jacob, ministre des métiers du tertiaire à l’est des Yvelinesralenti sa progression en 2004 (+ 12,5 %
délégué aux PME pour 2005. entre 1990 et 1999 », Insee Ile-de-France à lacontre 15,6 %). Il garde néanmoins le
page, n° 243, novembre 2004.deuxième rang en termes de création. De
Morer N. : « En Ile-de-France, quatre entrepri-même, l’hôtellerie et la restauration, se Geneviève ANO
ses sur dix se créent à Paris », Inseedéveloppent encore, mais deux fois Catherine DRIGNY-MERIEL
Ile-de-France à la page, n° 238, juin 2004.moins vite qu’en 2003. En revanche, le Insee, Service statistique
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004La hausse des créations d’entreprises bénéficie aux SARL 37
Créations d'entreprises en Ile-de-France en 2004
dont
Commerce Ensemble
Industrie etIAA Construction Services Services Hôtels- Services des
(hors IAA) répara- Transports aux cafés- aux particuliers* créations
tions entreprises restaurants et immobilier
Ile-de-France
2003 727 3 075 8 567 16 094 37 456 2 208 19 786 5 346 6 316 65 919
2004 875 3 023 9 785 18 102 41 170 2 015 22 484 5 504 6 954 72 955
Evolution 2004/2003 (%) + 20,4 -1,7 + 14,2 + 12,5 + 9,9 -8,7 + 13,6 + 3,0 + 10,1 + 10,7
Province
2003 5 251 10 011 31 875 58 637 107 272 4 637 31 901 25 616 27 275 213 046
2004 5 948 10 827 38 020 63 427 113 552 4 700 35 614 26 273 29 570 231 774
Evolution 2004/2003 (%) + 13,3 + 8,2 + 19,3 + 8,2 + 5,9 + 1,4 + 11,6 + 2,6 + 8,4 + 8,8
Part IdF/France 2004 (%) 12,8 21,8 20,5 22,2 26,6 30,0 38,7 17,3 19,0 23,9
Type de création en 2004
Créations pures 226 2 688 8 394 14 229 33 296 1 646 20 490 1 877 5 797 58 833
Réactivations 151 206 1 211 2 062 3 821 286 1 753 593 541 7 451
Reprises 498 129 180 1 811 4 053 83 241 3 034 616 6 671
Total 875 3 023 9 785 18 102 41 170 2 015 22 484 5 504 6 954 72 955
Taux de création 2004 (%)
Ile-de-France 13,0 7,5 17,6 13,0 11,4 7,8 13,6 14,2 10,6 12,1
Province 10,5 7,9 14,0 13,5 12,2 8,2 14,5 15,7 15,0 12,4
*n.c. hôtels-cafés-restaurants.
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements - champ ICS : Industrie, Commerce, Services (hors activités financières)
Répartition des créations d'entreprises en Ile-de-FranceLes entreprises créées
selon la forme juridique en 2004selon le mode de création en 2004
en %
Total personnes physiques 39,2
Professions libérales 15,7FranceParis Ile-de-France
Commerçants 11,7métropolitaine
Artisans 6,6
Créations ex-nihilo 83,4 80,6 69,5 Artisans-commerçants 1,8
Réactivations 8,3 10,2 16,8 Agents commerciaux 2,8
Reprises 8,4 9,1 13,7 Autres personnes physiques 0,5
Total 2004 29 120 72 955 304 729 Total personnes morales 60,8
55,4SARL
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements - champ ICS :
SA conseil d'administration 0,4Industrie, Commerce, Services (hors activités financières)
SA actions simplifiées 3,2
SNC 1,0
Autres personnes morales 0,9
%
010 20 30 40 50 60 70
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements - champ ICS :
Industrie, Commerce, Services (hors activités financières)
Défaillances d'entreprises en 2004
Hauts- Seine- Val- Seine- Ile-de-France France
Petite Val- GrandeParis de- Saint- de- et- Yvelines Essonne métro-
couronne d'Oise couronneSeine Denis Marne Marne Effectif % politaine
Industrie 462 116 157 82 355 80 81 57 92 310 1 127 10,6 5 003
Construction 1 003 185 381 242 808 223 176 184 202 785 2 596 24,3 9 562
Commerce 1 055 266 385 267 918 233 172 186 180 771 2 744 25,7 10 857
Transports 163 48 111 42 201 50 35 39 56 180 544 5,1 1 764
Services aux entreprises 996 310 196 183 689 130 150 135 121 536 2 221 20,8 5 814
Services aux particuliers 543 153 101 95 349 120 84 66 84 354 1 246 11,7 6 367
Autres secteurs d'activité (1) 70 38 23 14 75 5231712 57 202 1,9 786
Nombre total d'entreprises 4 292 1 116 1 354 925 3 395 841 721 684 747 2 993 10 680 100,0 40 153
(1) Activités immobilières, éducation, santé, action sociale.
Sources : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements - champ ICS et BODACC, jugements rendus, données brutes
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.