L'année économique et sociale 2008

De
Publié par

Cette « année économique et sociale » retrace les faits marquants régionaux de l’année écoulée. Ce dossier prend un relief tout particulier en cette période : 2008 se caractérise par un retournement conjoncturel marqué, l’activité économique se dégradant fortement au second semestre sous l’effet conjugué des crises financière et immobilière, et de la crise généralisée de confiance qui a suivi. Après un rappel du contexte national, ce dossier analyse la situation régionale face à la crise selon différents thèmes économiques (emploi et marché du travail, commerce extérieur, comptes des entreprises non-financières, fiscalité locale) ; des approches plus sectorielles sont développées ; enfin certains aspects de société (démographie, éducation, justice) viennent compléter ce panorama. Ce dossier 2008, coordonné par l’Insee, rassemble les contributions de différents services de l’État dans la région, ainsi que celle de la direction régionale de la Banque de France. Il bénéficie du soutien du Conseil régional. Que tous ces partenaires soient ici vivement remerciés.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 48
Voir plus Voir moins

L'année économique
et sociale
2008
N°154 - juin 2009Ce dossier a été réalisé grâce à la collaboration de :
La Direction régionale du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle
La Direction régionale du Commerce extérieur
La Direction des Affaires régionales de la Banque de France Lyon
La Trésorerie générale de la région Rhône-Alpes et du Rhône
Le Rectorat de l'académie de Lyon
La Cour d'appel de Lyon
La Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt
La Cellule économique Rhône-Alpes - Observatoire régional du BTP
La Direction régionale de l'Équipement
La Direction régionale de l'Insee
Directeur de la publication : Vincent Le Calonnec
Dossier coordonné par : Henri Lavergne
Couverture, maquette : Annie Declercq
Impression : Graphiscann
Photos : Agence d’Urbanisme, Microsoft
Vente : Insee Rhône-Alpes, 165 rue Garibaldi, 69401 Lyon Cedex 03
Téléphone : 04.78.63.28.15 - Télécopie : 04.78.63.25.25
Messagerie : insee-contact@insee.fr
Site Internet : www.insee.fr/rhone-alpes
Dépôt légal : juin 2009
ISBN 978-2-11-0970671
ISSN 0291-8129
© Insee Rhône-Alpes 2009L'année
économique
et sociale 20082 L’année économique et sociale 2008 - Dossier n°154Cette «année économique et sociale» retrace les faits
marquants régionaux de l’année écoulée. Ce dossier prend
un relief tout particulier en cette période : 2008 se caractérise
par un retournement conjoncturel marqué, l’activité
économique se dégradant fortement au second semestre sous
l’effet conjugué des crises financière et immobilière, et de la
crise généralisée de confiance qui a suivi.
Après un rappel du contexte national, ce dossier analyse la
situation régionale face à la crise selon différents thèmes
économiques (emploi et marché du travail, commerce
extérieur, comptes des entreprises non-financières, fiscalité
locale) ; des approches plus sectorielles sont développées ;
enfin certains aspects de société (démographie, éducation,
justice) viennent compléter ce panorama.
Ce dossier 2008, coordonné par l’Insee, rassemble les
contributions de différents services de l’État dans la région,
ainsi que celle de la direction régionale de la Banque de
France. Il bénéficie du soutien du Conseil régional. Que tous
ces partenaires soient ici vivement remerciés.
Vincent Le Calonnec
Directeur de l’Insee Rhône-Alpes
L’année économique et sociale 2008 - Dossier n°154 3Synthèse régionale
Rhône-Alpes face à la crise
Avec les effets des crises immobilière et financière, les chaque année depuis 2006. Contrairement aux cinq années
économies mondiale et nationale ont été touchées par précédentes, la construction et la mise en chantier de
de forts chocs économiques en 2008. logements comme celles des autres locaux, sont en recul
L'année a commencé dans un contexte de flambée des en Rhône-Alpes. Les commandes (publiques ou privées)
prix des matières premières et s'est poursuivie par une de travaux publics n'ont pas porté l'activité.
phase de ralentissement de l'activité économique pour se
terminer par une récession généralisée et la chute du C'est l'emploi intérimaire qui subit de plein fouet le choc
commerce mondial. de la crise, et a amorti ses répercussions sur le reste des
Au total, 2008 se solde en France avec une croissance emplois.
limitée à +0,3 % en moyenne annuelle. La récession initiée En 2007, l'emploi salarié intérimaire avait progressé de 4%
en fin d'année se prolonge en 2009. dans la région. En 2008, il recule de 19 %. C'est dans
l'industrie qu'il se contracte le plus fortement (-29 %). Mais
En 2008, la production manufacturière diminue avec les secteurs de la construction, ainsi que ceux du
une forte dégradation dans le secteur automobile. Ceci commerce et des services, enregistrent également des
résulte d'un ralentissement majeur de la demande pertes d'emplois intérimaires.
intérieure en biens industriels conjugué à une baisse des
La baisse d'activité induit une forte hausse du chômage àexportations. La production de services marchands
partir du quatrième trimestre. L'année 2008 est pourtantralentit sa croissance. Dans le secteur du commerce, la
une année de contraste pour le taux de chômage.rupture de tendance est nette. En Rhône-Alpes, l'activité
Depuis 25 ans, il connaît son plus faible niveau en débutcommerciale recule fortement, aussi bien dans le
d'année en Rhône-Alpes (6,3 %) comme au niveau nationalcommerce de gros que dans le commerce de détail.
(7,2%). Et il enregistre les trois derniers mois de l'année
sa plus forte progression depuis 1984, pour atteindre*****
respectivement 7,0 % et 7,8 %. Pour le moment, le tauxLes effets sur l'emploi sont devenus visibles dès l'automne
de chômage de la région reste plus faible qu'au niveau2008 en Rhône-Alpes (deuxième trimestre en France
national.métropolitaine). Mais ils sont moins marqués qu'au niveau
national. Sur l'ensemble de l'année, l'emploi salarié privé Le nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois
hors intérim ne baisse que de 0,1 %, soit 1 000 emplois accuse pleinement les effets de la crise marquée par un
perdus. très net ralentissement de l'activité économique. Il subit
une hausse très importante après quatre années de
L'industrie régionale a continué de perdre des emplois baisse. De plus, le nombre des demandeurs d'emploi de
(-1,6 %), un peu moins fortement qu'au niveau national catégorie 1 a plus fortement progressé dans la région
(-2,0 %). Le secteur de la chimie, du caoutchouc et de la Rhône-Alpes (+18,8 %) qu'au niveau national (+11,7 %).
plasturgie connaît la dégradation la plus importante (perte Malgré une forte relance des contrats aidés au deuxième
de 2 300 emplois). En revanche certains secteurs semestre 2008, les politiques d'emploi, hors mesures
enregistrent toujours de fortes progressions, comme d'encouragement à la création d'emplois, ont enregistré
l'industrie pharmaceutique (+1,7 %) et surtout celle des des entrées moins nombreuses qu'en 2007. Les effets du
équipements électriques et électroniques (+2,4 %). plan de relance des contrats aidés, mis en place en milieu
d'année 2008, devraient s'observer en 2009.
Ce sont les activités de services et la construction qui
résistent le mieux, compensant ainsi la perte de salariés *****
dans l'industrie. Le commerce et les services rhônalpins Après les banques, les entreprises sont les agents
concentrent trois emplois privés sur cinq hors intérim. Ce économiques les premiers touchés par la crise. Mais sur
secteur enregistre une augmentation de l'emploi de l'ensemble de l'année, les sociétés non financières de
0,4 %, contre un repli de 0,7 % au niveau national. la région Rhône-Alpes n'ont enregistré globalement qu'une
Au niveau national, l'activité dans la construction s'est légère dégradation de leur rentabilité d'exploitation, après
brutalement ralentie en 2008 avec une progression de une amélioration en 2007. En revanche, leurs
l'emploi inférieure à 1 %. En Rhône-Alpes, la hausse investissements ont connu un net repli qui a touché tous
persiste (+2,2 %) mais de manière moins prononcée les secteurs.Synthèse régionale
En Rhône-Alpes comme en France, la progression du Avec 34,1 millions de nuitées, la fréquentation touristique
nombre de créations d'entreprises est moins importante de Rhône-Alpes en 2008 n'est que très légèrement
qu'en 2007 pour se stabiliser à un niveau encore élevé. Il inférieure à celle de 2007. La chute de fréquentation dans
augmente dans tous les secteurs sauf dans la construction. les hébergements collectifs se poursuit. L'hôtellerie subit
une baisse de 0,6%. En revanche, les campings
Les échanges extérieurs de la région ont ralenti leur enregistrent une hausse de 2,1% de leurs nuitées. L'année
croissance en 2008, comme la demande intérieure et touristique est sauvée par la clientèle française alors que
l'emploi. En dépit d'une nette décélération au second les étrangers boudent les hébergements de la région.
semestre, les exportations rhônalpines croissent
*****modérément en valeur en 2008 (+3,1 %), comme les
erimportations (+5,0 %). 61 % des exportations régionales Au 1 janvier 2008, la population rhônalpine est estimée
sont toujours absorbées par l'Union Européenne, mais à 6,12 millions d'habitants. Depuis 1999, avec un taux de
l'Asie devient au fil des années un client de plus en plus croissance annuelle de 0,9 %, Rhône-Alpes se classe au
èmeimportant. 7 rang des régions métropolitaines les plus dynamiques,
derrière celles du sud.
***** Avec des naissances toujours très nombreuses (+2,9 %
Comme pour atténuer un peu la crise, la fiscalité locale en un an), et malgré des décès en augmentation, Rhône-
n'augmente pas. Les ressources de la fiscalité directe Alpes enregistre à nouveau, en 2008, un excédent naturel
locale des collectivités de la région Rhône-Alpes très important (+0,5 %). Le solde migratoire positif (+0,4 %)
atteignent 6,8 milliards d'euros en 2008. Ainsi la pression vient encore renforcer la croissance de sa population.
de la fiscalité directe locale se trouve atténuée dans la
région. L'évolution du produit fiscal ralentit sous l'effet d'une En 2008, le baccalauréat fêtait son bicentenaire. Les
politique modérée des taux en Rhône-Alpes. résultats de la session 2008 enregistrent un taux de
réussite de 87,0 % en Rhône-Alpes (83,7 % en France
Pour les communes, l'année se caractérise par une baisse métropolitaine). Les filles réussissent toujours mieux que
de l'autofinancement brut, liée à la progression plus les garçons pour les deux types de baccalauréat, général
soutenue des charges de fonctionnement. Après cinq ou technologique. Le taux est identique au baccalauréat
années d'investissement conséquent, les communes professionnel. Tous baccalauréats confondus, près d'un
marquent une pause. Elles reconstituent ainsi en partie lauréat sur deux obtient une mention mais la proportion
leurs marges de manœuvre, bien que l'endettement est plus forte pour les candidats au baccalauréat général.
s'accroisse à nouveau.
Les tribunaux de commerce sont plus sollicités en 2008
***** en raison de la crise économique. Celle-ci a en effet
Le volume des transports, trafics aérien et ferroviaire, en occasionné une hausse des liquidations et redressements
fortes hausses n'est pas affecté en 2008. Le trafic aérien judiciaires. Une telle hausse n'a en revanche pas été
international continue de tirer la croissance de Lyon-Saint- observée, avant la fin de l'année, pour les contentieux liés
Exupéry et l'offre de transport ferroviaire rhônalpine évolue aux difficultés de paiement des ménages. D'un point de
sous le signe d'une plus grande inter modalité. Par contre, vue social, la vie en couple pourrait être renforcée, en partie,
le trafic par voie d'eau sur le bassin Saône-Rhône- par la crise. Le nombre de divorces diminue alors que le
Méditerranée connaît une année difficile. pacte civil de solidarité connaît un véritable engouement.
La délinquance déclarée reste quasiment stable en 2008
En matière agricole, certains facteurs spécifiques alors que l'institution judiciaire y apporte de plus en plus
s'ajoutent à la crise. L'année 2008 est marquée par des une réponse pénale.
intempéries, qui perturbent les campagnes fruitière et
viticole, et par la baisse des prix des céréales. Le marché
des bovins reste sous la pression de la fièvre catarrhale
Henri Lavergneovine. Enfin, prix et volume du lait augmentent fortement
Insee Rhône-Alpesavant que la tendance ne s'inverse en fin d'année.Sommaire
ECONOMIE
Contexte national La récession initiée en 2008 se prolonge en 2009 8
et international A. Dupré - Insee
Emploi Coup de frein sur l'emploi marchand en 2008 10
P-J. Chambard - Insee
Marché du travail Hausse très importante du nombre des demandeurs d'emploi 12
après quatre années de baisse
C. Jakse, J-M. Dupont - DRTEFP
Politique de l'emploi Une relance des contrats aidés au second trimestre 2008 14
qui devrait s'accentuer en 2009
Commerce extérieur Les exportations de Rhône-Alpes croissent modérément en 2008 16
F. Alland - DRCE
Comptes des entreprises 2008 : légère dégradation de la rentabilité d'exploitation et 18
net repli des investissements
F. Hess - Banque de France
Créations d'entreprises En 2008, les créations d'entreprises n'augmentent que légèrement 20
B. Roy - Insee
Collectivités locales Pause des investissements communaux et 22
accroissement des charges de fonctionnement
V. Demule - Trésorerie générale
Fiscalité Une pression de la fiscalité directe locale 2008 24
atténuée en Rhône-Alpes
F. Curial - Trésorerie générale
POPULATION - SOCIETE
SDémographie Rhône-Alpes : un nouveau record de naissances en 2008 26
M. Domenge - Insee
Éducation Les résultats au baccalauréat session 2008 : 87 % de réussite 28
F. Gamet - Rectorat de l'académie de Lyon
6 L’année économique et sociale 2008 - Dossier n°154Sommaire
Justice Les tribunaux de commerce plus sollicités 30
en raison de la crise économique
J. Laurent - Cour d'appel de Lyon
SECTEURS D’ACTIVITE
SECTEURS D'ACTIVITE
Agriculture Sale temps pour les fruits et le vin en 2008 32
Pôle conjoncture SERSIP - DRAAF
Industrie Recul de la production industrielle en 2008 34
B. Roy - Insee
Commerce et Services En Rhône-Alpes, comme au niveau national, 36
l'activité du commerce ralentit nettement en 2008
B. Roy - Insee
Tourisme Une année touristique sauvée par la clientèle française 38
M. Bel, J-P. Guinet, N. Millet, C. Samy - Insee
Construction Année 2008 : retournement pour la construction en Rhône-Alpes 40
L. Herbeaux - CERA - Observatoire régional du BTP
Y. Pothier - Direction régionale de l'Équipement
Transports 2008 : trafics aérien et ferroviaire en fortes hausses 42
P. Ricau - Direction régionale de l'Équipement
L’année économique et sociale 2008 - Dossier n°154 7Contexte national et international
La récession initiée en 2008 se prolonge en 2009
Touchée par de forts chocs économiques l'année 2008 se solde en France avec une croissance
limitée à +0,3 % en moyenne annuelle. L'année a commencé dans un contexte de flambée des prix
des matières premières, s'est continuée par une phase de ralentissement de l'activité économique
mondiale sous les effets des crises immobilières et financières pour se terminer par une récession
généralisée et la chute du commerce mondial. Cette baisse de l'activité économique va se poursuivre
au cours de l'année 2009.
u cours de l'année 2008 l'activité s'est repliée et fonctionnement de leurs systèmes financiers, à traversAle commerce mondial a chuté en fin d'année des prises de participation, des prêts et des garanties de
conduisant à une récession généralisée dans créances, voire à travers la nationalisation d'institutions
l'ensemble des économies avancées. Au quatrième financières.
trimestre 2008, les ménages, confrontés à la baisse de la À la suite de ces interventions, le fonctionnement
valeur de leur patrimoine et à la dégradation du marché du des marchés s'est amélioré mais de façon limitée.
travail, ont continué de réduire leurs achats. Parallèlement, Ainsi, les marchés interbancaires se sont nettement
le faible taux d'utilisation de leurs capacités de production détendus par rapport au paroxysme atteint à l'occasion
et le durcissement des conditions de financement ont de la faillite de la banque Lehman Brothers. Le mouvement
conduit les entreprises à réduire fortement leurs dépenses de fuite vers la qualité semble s'atténuer et les primes de
d'investissement et leurs effectifs. La France n'a pas risques demandées aux émetteurs privés se sont repliées.
échappé au repli général, avec une baisse de l'activité de Néanmoins, les conditions de financement des ménages
1,2 % au quatrième trimestre. Fin 2008, la nette contraction comme des entreprises restent tendues.
de l'activité et de la demande s'est accompagnée de la L'immobilier ne donne pas de signe d'amélioration.
chute du commerce mondial. Celui-ci s'est replié de Les pays les plus touchés sont les États-Unis, le
6,0 % au quatrième trimestre 2008. Ce repli tout à fait Royaume-Uni, l'Espagne et l'Irlande. Ainsi les prix ont
exceptionnel constitue la plus forte baisse enregistrée au continué à nettement baisser, tout comme les mises en
cours des 40 dernières années. Il a particulièrement touché chantier et les permis de construire, et les stocks de
les économies dont la croissance est très dépendante logements ont encore augmenté au quatrième trimestre
des exportations, notamment le Japon et l'Allemagne. 2008. En France, les acheteurs font preuve d'attentisme
La contraction des débouchés à l'exportation et les stocks de logements neufs s'étoffent alors que les
précipite la chute de l'activité des économies ventes sont en net repli : les délais d'écoulement atteignent
émergentes. En glissement annuel, les exportations ont désormais leur niveau le plus élevé des 30 dernières
ainsi baissé en janvier de 17,5 % en Chine où l'activité a années.
très nettement ralenti. Elles ont chuté de 20,5 % en Les exportations françaises vont continuer leur net
décembre pour les autres pays du Sud-est asiatique où il repli. La demande mondiale adressée à la France, ralentie
en a résulté un effondrement de l'investissement et de la au cours des 3 premiers trimestres de 2008, s'est
production industrielle et un recul du PIB. franchement orientée à la baisse au quatrième trimestre.
Les marchés financiers sont toujours en attente de Les exportations françaises ont suivi le même profil,
normalisation, les banques centrales et les États sont accusant un repli de 4,6 % au quatrième trimestre. Ce
toujours plus mobilisés contre la crise financière. Les net repli se poursuivrait début 2009.
principales banques centrales ont nettement baissé leurs La chute de la production industrielle enregistrée
taux directeurs et injecté massivement des liquidités. De au quatrième trimestre se poursuivrait en 2009. En
plus, la Fed, la Banque du Japon et la Banque d'Angleterre baisse dès le deuxième trimestre 2008, la production
ont décidé de procéder à des achats directs de titres privés, manufacturière a subi un fort recul (-7,8 %) au dernier
la Banque Centrale Européenne n'excluant pas d'y recourir. trimestre. Le secteur de l'automobile, contraint à un fort
Dans le même temps, de nombreux États sont intervenus, déstockage, a été particulièrement affecté (-28,7 %), ainsi
à grande échelle, dans le but de normaliser le que les biens intermédiaires (-9,8 %). Dans les dernières
8 L’année économique et sociale 2008 - Dossier n°154

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.