L'édition 2008 de la classification internationale type des professions

De
Publié par

La Classification internationale type des professions CITP (ISCO en anglais) s’intéresse en premier chef aux tâches accomplies dans l’exercice d’une profession. Cette logique est sensiblement différente de celle qui préside, en France, à la définition des Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS). À ces divergences s’ajoutent des difficultés d’interprétation que suscite la nouvelle CITP adoptée en 2008. Les mises en correspondance seront délicates entre les nomenclatures socioprofessionnelles française et internationale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

L’édition 2008 de la classification
internationale type des professions
! Cécile Brousse*
La Classification internationale type des professions CITP (ISCO en anglais) s’intéresse en premier chef aux tâches
accomplies dans l’exercice d’une profession. Cette logique est sensiblement différente de celle qui préside, en France,
à la définition des Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS). À ces divergences s’ajoutent des difficultés
d’interprétation que suscite la nouvelle CITP adoptée en 2008. Les mises en correspondance seront délicates entre les
nomenclatures socioprofessionnelles française et internationale.
a classification internationale – et la mise à jour de la CITP conduite Ltype des professions de 1988, par le Bureau International du Travail
en 2008 (CITP-08).CITP-88 (ISCO-88 en anglais), a
connu une diffusion très large dans
Les responsables de la statistique
des cadres non seulement régio-
publique ont pris conscience de ces
naux mais aussi nationaux. De très
évolutions. L’Insee et la Dares, qui se
nombreux pays du monde utilisent
situaient en retrait les années précé-
en effet la CITP, ou une adaptation
dentes, ont participé au groupe tech-
locale, comme nomenclature natio- nique sur la refonte de la CITP et à la
nale. Seuls, en Europe, disposent conférence tripartite organisée par le
d’une nomenclature spécifique de BIT en 2007.
professions la France, le Royaume-
Jusqu’à présent, la CITP-88 était Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et
codée à partir de la nomencla-l’Autriche ainsi que la Suisse.
ture nationale des Professions et
Catégories socioprofessionnelles En France, sous l’impulsion d’Euro-
(PCS) au moyen d’une table de pas-stat et d’organismes internationaux,
sage nécessitant la connaissance de la CITP s’est progressivement diffu-
la taille et de l’activité de l’entre-sée dans le système statistique public
prise. Désormais, une réflexion s’im-Classification internationale de type professions - (cf. Tableau 1).
édition 68 pose sur la rénovation des outils de
codage des professions et, en lien Cette tendance devrait s’accélérer
avec Eurostat, des enquêtes auprès pour deux raisons au moins : tion internationale des professions
des ménages et des entreprises.
(la classification socio-économique
– le développement de projets com- ESeC), le répertoire des métiers euro-
munautaires utilisant la classifica- péens (EurOccupations) ; * Insee, division Emploi.
Tableau 1 : la CITP-08 dans quelques sources statistiques publiques
Enquêtes par sondage Sources administratives
Intitulés en français Intitulés en anglais du volet Intitulés en français Intitulés en anglais du volet
européen européen
Enquêtes annuelles de recensement Census
Enquête Emploi Labour Force Survey (LFS) Accidents du travail Accidents at work (ESAW)
Enquête sur la santé et la European Health Interview Survey Maladies professionnelles Occupational diseases (EODS)
consommation médicale
Enquête sur les revenus et les EU-SILC Annual Job vacancy statistics
conditions de vie
Enquête Budget des ménages Household Budget Survey Average annual gross earnings
NB : la CITP est aussi utilisée, notamment, dans l’enquête sur la structure des salaires (Structure of Earnings Survey), l’Enquête Emploi du temps (Time
Use Survey), l’enquête sur la formation continue (Adult Education Survey) ainsi que dans les enquêtes « SHARE » et dans les enquêtes communautaires
sur l’utilisation des TIC « ICT usage in households and by individuals ».
Courrier des statistiques n° 125, novembre-décembre 2008 17
Source : BITCécile Brousse
qualifications, ce qui devrait faciliter Les grands principes
les comparaisons internationales de la CITP-08
Au niveau le plus détaillé de la CITP, La CITP s’intéresse aux tâches
la mise à jour a consisté à agréger accomplies dans l’exercice d’une
les quelques groupes de base dont profession, les niveaux de regrou-
la distinction était devenue obso-pement étant fonctions des com-
lète, principalement dans le groupe pétences requises pour le poste de
8 des conducteurs de machines, et travail. Cette approche correspond
à l’inverse, à fractionner des grou-au sigle anglais (ISCO) ou le O signifie
pes de base ou à en créer de nou-« occupation », qui n’a pas le sens de
veaux. Il s’agissait de tenir compte profession.
de l’apparition de nouveaux métiers
liés aux technologies de l’information La CITP-08 comporte quatre niveaux
Mécanicien d’aéronefs chez Siemens et de la communication. On désirait d’agrégation emboîtés. Au niveau
aussi remédier au fait que l’ancienne détaillé, elle comprend 436 rubri-
nomenclature était trop détaillée dans ques appelées groupes de base. Elle due des connaissances nécessaires,
certains domaines et pas suffisam-présente également, de façon plus l’outillage et les machines utilisés, le
ment dans d’autres, comme la santé, synthétique, 130 sous-groupes, 43 matériel sur lequel – ou avec lequel –
le travail de bureau, le tourisme et le sous-grands groupes et, au niveau on travaille et le type de biens et de
secteur informel. le plus agrégé, 10 grands groupes services produits.
(cf. annexe).
Au total, la réorganisation des regrou-
pements réduit la visibilité des pro-
De la CITP-88 à la CITP-08 :
fessions les plus qualifiées de l’ad-
les principales
ministration publique mais augmente
modifications
celle des professions les moins quali-
fiées du secteur tertiaire : personnels
La rénovation de la CITP a concerné
des services directs aux particuliers
l’ensemble des niveaux d’agrégation
et des de protection et de
de la classification. Au niveau 1, les
sécurité.
modifications les plus importantes
ont porté sur les agriculteurs, les
chefs d’équipe et les commerçants, Les difficultés d’interprétation Exploitation agricole : vendanges à les infirmières et les instituteurs.
Beaumes-de-Venise dans le Vaucluse, France de la CITP-08
Les agriculteurs à la tête d’une petite Les professions sont réparties dans En l’état actuel, la classification com-
exploitation ne figurent plus dans le ces groupes selon le niveau des com- porte encore des imprécisions dont
grand groupe 1 mais dans le grand pétences requises pour les exercer et certaines seront peut-être levées
groupe 6. Auparavant réunis avec les la nature de ces compétences. Défini quand la notice explicative sera dis-
personnes qu’ils encadraient – sou-d’après la classification internationale ponible. Les difficultés d’interprétation
vent dans les grands-groupes 7, 8 et type de l’éducation (CITE), le critère concernent d’abord le cadre concep-
9 – les chefs d’équipe sont désormais du niveau des compétences sert à tuel. Compte-tenu de l’importance
isolés dans des rubriques spécifiques caractériser huit des dix grands grou- donnée aux critères des compéten-
des grands-groupes 3, 4 et 5. La posi-pes. Ainsi, le grand groupe 9 des pro- ces, les exploitants de petits hôtels
tion des commerçants a été précisée : fessions élémentaires est composé ou de petits restaurants auraient pu
les « petits commerçants » passent de métiers faisant appel à des com- suivre le même chemin que les petits
du grand groupe 1 au grand groupe pétences équivalentes à celles appri- commerçants et les responsables de
5. Enfin, dans l’ancienne version de ses dans l’enseignement primaire. petites exploitations agricoles plutôt
la CITP, il existait pour les infirmiers Exceptions à cette règle : le grand que de rester dans le sous grand
et les enseignants ce que l’on appe-groupe 0 des militaires et le grand groupe 14 avec les directeurs et
lait des groupes parallèles : selon le groupe 1 des directeurs, cadres de gérants de grands commerces.
niveau d’études exigé pour ces pro-direction et gérants. Ici, le critère du
Les imprécisions concernent aussi la fessions, les pays pouvaient classer niveau de compétence est utilisé pour
mise en œuvre pratique de la CITP ces personnels soit dans le grand hiérarchiser les sous-grands groupes
dans un contexte statistique : absence groupe 2, soit dans le grand groupe 3. qui les composent. (cf. tableau 2).
d’indications sur les critères permet-Cette disposition a été supprimée.
Au sein de chaque grand groupe, tant de distinguer les superviseurs
les professions sont ordonnées selon L’ensemble de ces changements tra- (cf. encadré) des autres travailleurs,
le type de compétences, critère qui duit l’importance grandissante accor- les superviseurs des gérants, les diri-
recoupe quatre dimensions : l’éten- dée au contenu des tâches et aux geants d’entreprise des commerçants
18
Source : Wikipédia
Source : WikipédiaL’édition 2008 de la classification internationale type des professions
Tableau 2 : correspondance entre les grands groupes de la CITP-08 et les niveaux de compétences
Niveau de
Grands groupes de la CITP-08 CITE-97 Niveaux scolaires correspondants
compétences
1 Directeurs, cadres de direction et gérants 3 + 4 5 – 6 Premier cycle de l’enseignement supérieur (durée brève
ou moyenne)
Deuxième cycle de supérieur
(conduisant au titre de chercheur)
2 Professions intellectuelles et scientifiques 4 5a – 6 Premier cycle de l’enseignement supérieur (durée
moyenne)
Deuxième cycle de supérieur
(conduisant au titre de chercheur)
er3 Professions intermédiaires 3 5b Premier cycle de l’enseignement supérieur, 1 degré
(durée brève ou moyenne)
4 Employés de type administratif
5 Personnel des services directs aux particuliers,
commerçants et vendeurs
6 Agriculteurs et ouvriers qualifiés de l’agriculture, de la Enseignement secondaire et post-secondaire (hors
2 2 – 3 – 4
sylviculture et de la pêche enseignement supérieur)
7 Métiers qualifiés de l’industrie et de l’artisanat
8 Conducteurs d’installations et de machines, et ouvriers
de l’assemblage
9 Professions élémentaires 1 1 Enseignement primaire
0 Professions militaires 1, 2 + 4 Pas de critère
et des artisans, les directeurs « mana- PCS et beaucoup plus sommaire dans À l’inverse certains métiers sont beau-
gers » des personnels hautement la CITP : ainsi on ne dénombre dans coup plus détaillés dans la nomencla-
qualifiés « professionals »… la CITP qu’une seule rubrique pour ture internationale. Ceci est particu-
les professionnels du travail social (les lièrement marquant dans le domaine
De même, le sous-grand groupe 14 professions intermédiaires du travail de la médecine spécialisée. La CITP
est supposé recouvrir des activités social) mais six selon la PCS. Il en est identifie les médecins spécialisés dans
exercées dans des entreprises de de même concernant les métiers de la les médecines traditionnelles, les phy-
« taille modeste », mais on ne dispose vente. Dans la PCS, les vendeurs sont siothérapeutes, les diététiciens, les
pas d’un tel critère de taille. répartis selon le produit vendu ; dans audiologistes et les orthophonistes,
la CITP, les catégories de vendeurs, les optométristes quand la PCS pointe Concernant les métiers de l’agricul-
moins nombreuses, sont réparties les médecins hospitaliers d’un côté, ture, il peut se poser la question du
selon les lieux de vente. De même, les médecins libéraux spécialistes de critère de qualification séparant les
les sous-catégories de « cadres et l’autre. Les métiers en rapport avec ouvriers qualifiés [grand groupe 6]
ingénieurs » sont beaucoup plus les nouvelles technologies semblent et les ouvriers non qualifiés [grand
nombreuses dans la nomenclature également mieux couverts par la CITP. groupe 9]. Le critère permettant de
française : pour chaque activité, on Même constat du côté des métiers de distinguer les directeurs d’exploita-
identifie trois types de cadres selon l’artisanat. tions agricoles type « ranches ou
que leur activité est orientée vers la
grandes plantations » des simples
production, la commercialisation ou
agriculteurs mériterait lui aussi d’être Dans la PCS, les métiers de la fonc-
la conception (R et D).
explicité. Enfin, l’absence de règle tion publique ne sont pas décrits de
distinguant l’agriculture commerciale façon très précise. Ainsi l’ensemble
de l’agriculture de subsistance est des chercheurs qui travaillent pour
également problématique, notamment des organismes publics sont regrou-
du point de vue des pays où les pro- pés sous l’intitulé « Chercheurs de la
ductions vivrières sont répandues. recherche publique » (PCS 342e), alors
que la CITP distingue dès le niveau 3,
les physiciens et les chimistes (211), La mise en correspondance
les mathématiciens et les statisticiens de la CITP et de la
(212), les spécialistes des sciences de nomenclature des PCS :
la terre (213)… Même remarque pour une opération délicate
des catégories aussi hétérogènes du
Certains groupes de métiers font l’ob- point de vue des tâches exercées
Travail social : animateur de formationjet d’une description très fine dans la que celles des « Ingénieurs de l’État »
Courrier des statistiques n° 125, novembre-décembre 2008 19
Source : WikipédiaCécile Brousse
(PCS 332a) ou des « Employés de la
Poste » (PCS 521a). Encadré : les superviseurs, une nouvelle catégorie difficile à cerner
Aucune définition exacte et positive n’accompagne l’introduction du concept de Ces différences dans le niveau de
superviseur dans la nomenclature. Ils sont surtout définis négativement : ils ne
précision des deux nomenclatures
sont « pas des managers » et ils se distingueraient des individus qu’ils encadrent
seraient sans conséquence si les par le contenu de leurs tâches et de leurs devoirs… qui n’est pas celui des
deux nomenclatures convergeaient individus encadrés. Il manque une définition explicite du contenu des « tâches
aux niveaux d’agrégation supérieurs. supplémentaires » qui incombent aux superviseurs dans les domaines où il a été
En fait, à niveau de compétences décidé d’introduire cette différenciation. À défaut, les pratiques nationales vont
rendre impossible la comparabilité pour ces groupes. équivalent, les logiques d’agrégation
Par ailleurs, plusieurs groupes de superviseurs n’ont pas semble-t-il de place restent bien souvent différentes.
attitrée dans la CITP-08 : ils exercent leurs activités dans des domaines aussi
importants que le magasinage, le tri, la maintenance ou la restauration. La CITP ignore le clivage salarié/
Enfin, les superviseurs du domaine technique sont tous regroupés au niveau 3
non salarié, essentiel en PCS, et
de la classification tandis que les superviseurs dans le travail administratif ou le
le statut public ou privé n’a pas en nettoyage sont dispersés au niveau 4.
CITP le rôle structurant qu’il impli-
que en PCS. La CITP est supposée
s’intéresser aux tâches réellement
exercées (dans la pratique, elle utilise niveau, le groupe des « contremaî- « superviseurs » – ne déclarent guère
aussi le critère des voies de forma- tres et agents de maîtrise » dont spontanément leur position hiérarchi-
tion, en particulier pour classer les quatre-vingts pour cent assurent des que quand on leur demande de décla-
« professionals »). La CITP est en fait fonctions d’encadrement. Cette caté- rer leur profession dans les enquêtes
plus proche du Rome (répertoire gorie comprend dix-sept rubriques. auprès des ménages en France.
opérationnel des métiers) élaboré L’absence de catégories de supervi-
par l’ANPE, ou de notre ancien En fait, l’affichage de responsabilités seurs dans la CITP-88 avait conduit
code Métiers, que de la PCS. hiérarchiques est très variable d’un l’Insee à classer les contremaîtres et
groupe socioprofessionnel à un autre, les agents de maîtrise, conformément
La CITP a par ailleurs des logiques avec des différences marquées entre aux recommandations du BIT, dans
d’agrégation qui sont parfois surpre- les professions « masculines » et les grands groupes 4, 5, 7, 8 et 9
nantes dans le contexte français. Les « féminines ». Ainsi dans la vente ou au même niveau que les personnes
conducteurs d’installations industriel- les services aux particuliers, seule-qu’ils encadrent. Cette solution n’était
les et les conducteurs de véhicules ment 30% des employés non qua-pas satisfaisante.
sont associés au deuxième niveau de lifiés qui encadrent le mentionnent
la CITP. Les chefs cuisiniers sont clas- Concernant les superviseurs, la trans- explicitement. A l’opposé, la moitié
sés avec les photographes, les biblio- position directe de la PCS à la CITP des conducteurs d’installations ou
thécaires avec les juristes, les aides ne sera pas aisée, notamment dans de machines et la moitié des ouvriers
ménagères avec les manutentionnai- le secteur de l’industrie. Celui-ci s’or- de l’assemblage ayant un rôle de
res, les pilotes de ligne avec les tech- ganise autour de deux catégories supervision l’indiquent dans leur titre
niciens des eaux et forêts, les caba- d’encadrants : les chefs d’équipe professionnel. Des termes comme
retiers avec les directeurs de centre
au premier niveau, et les contremaî- « chef », « animateur », « agent de
de loisirs et d’agences bancaires, les
tres-agents de maîtrise au deuxième maîtrise », ne sont guère ambigus
évêques avec les sociologues…
niveau ; or, la nomenclature des PCS mais « responsable » ou « contrô-
classe les chefs d’équipe dans les leur », couramment utilisés par les
Même si le terme « superviseur » n’est
mêmes PCS que les ouvriers qualifiés personnes en position hiérarchique,
que très rarement utilisé, l’introduction
sans que l’on puisse les identifier sont aussi employés par des salariés
dans la CITP de rubriques concernant
1en tant que tels. Quant aux contre- sans fonction d’encadrement .
le premier niveau de l’encadrement
maîtres, ils font partie intégrante du devrait faciliter la mise en correspon-
L’utilisation de variables annexes paraît groupe des professions intermédiaires dance avec la nomenclature fran-
nécessaire, non seulement pour traiter dont ils constituent un sous-ensem-çaise. En effet, la e des
le cas des libellés de professions ble clairement défini (la CS 48). Si les PCS distinguait déjà, à son deuxième
imprécis, mais aussi pour stabiliser catégories de superviseurs devaient
et harmoniser les règles de codifica-englober, en plus des contremaîtres,
1. Selon une analyse de François Gleizes tion, au moins au plan européen, en celles de chefs d’équipe, il serait
(Insee, division Emploi), l’enquête Emploi 2006 particulier dans les cas où les règles difficile d’établir une correspondance permet d’identifier les personnes qui ont « au
de la CITP ne sont pas suffisamment moins une personne sous leur autorité ou sous directe entre la CITP-08 et la nomen-
leur responsabilité ». La part d’encadrants varie claires. De ce point de vue, l’Insee a clature nationale.
de 67% (chez les membres de l’exécutif et des
une expérience particulièrement riche corps législatifs et cadres supérieurs de l’Ad-
ministration publique), à 3% chez les employés Difficulté d’autant plus grande que puisque la codification de la PCS
non qualifiés des services et de la vente. Les
les contremaîtres et chefs d’équipe s’appuie sur un très grand nombre de
deux tiers des encadrants ne déclarent pas
spontanément leur position hiérarchique. – à l’instar d’autres catégories de variables complémentaires. n
20L’édition 2008 de la classification internationale type des professions
Annexe : les grands groupes et sous-grands groupes de la CITP-08
1 Directeurs, cadres de direction et gérants 6 Agriculteurs et ouvriers qualifiés de l’agriculture, de la
sylviculture et de la pêche
11 Directeurs généraux, cadres supérieurs et mem-
bres de l’Exécutif et des corps législatifs 61 Agriculteurs et ouvriers qualifiés de l’agriculture
12 Directeurs de services administratifs et commer- commerciale
ciaux 62 Professions commerciales qualifiées de la sylvicul-
13 Directeurs et cadres de direction, production et ture, de la pêche et de la chasse
services spécialisés 63 Agriculteurs, pêcheurs, chasseurs et cueilleurs de
14 Directeurs et gérants de l’hôtellerie, la restauration, subsistance
le commerce et autres services
7 Métiers qualifiés de l’industrie et de l’artisanat
2 Professions intellectuelles et scientifiques
71 Métiers qualifiés du bâtiment et assimilés, sauf
21 Spécialistes des sciences techniques électriciens
22 Spécialistes de la santé 72 Métiers qualifiés de la métallurgie, de la construc-
23 de l’enseignement tion mécanique et assimilée
24 en administration d’entreprises 73 Métiers qualifiés de l’artisanat et de l’imprimerie
25 Spécialistes des technologies de l’information et
74 de l’électricité et de l’électrotechnique
des communications
75 Métiers de l’alimentation, du travail sur bois, de
26 de la justice, des sciences sociales et
l’habillement et autres métiers qualifiés de l’industrie
de la culture
et de l’artisanat
3 Professions intermédiaires
8 Conducteurs d’installations et de machines, et ouvriers
de l’assemblage31 Professions intermédiaires des sciences et tech-
niques
81 Conducteurs de machines et d’installations fixes
32 Professions es de la santé
82 Ouvriers de l’assemblage
33 Printermédiaires, finance et administra-
83 de véhicules et d’engins lourds de
tion
levage et de manœuvre34 Professions es des services juridiques,
des services sociaux et assimilés
9 Professions élémentaires35 Techniciens de l’information et des communica-
tions
91 Aides de ménage
4 Employés de type administratif 92 Manœuvres de l’agriculture, de la pêche et de la
sylviculture41 Employés de bureau
93 Manœuvres des mines, du bâtiment et des travaux 42 de réception, guichetiers et assimilés
publics, des industries manufacturières et des trans-43 Employés des services comptables et d’approvi-
portssionnement
94 Assistants de fabrication de l’alimentation44 Autres employés de type administratif
95 Vendeurs ambulants et autres travailleurs des
petits métiers des rues et assimilés5 Personnel des services directs aux particuliers, com-
96 Éboueurs et autres travailleurs non qualifiésmerçants et vendeurs
51 Personnel des services directs aux particuliers 0 Professions militaires
52 Commerçants et vendeurs
01 Officiers des forces armées53 Personnel soignant
02 Sous-officiers des forces armées54 des services de protection et de sécu-
rité 03 Autres membres des forces armées
Courrier des statistiques n° 125, novembre-décembre 2008 21

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.