L'implantation des entreprises régionales en 1999 : quatre profils type.

De
Publié par

Parmi les activités des entreprises implantées dans les bassins d'emploi urbains : le conseil aux entreprises, la recherche développement et les professions libérales de santé sont sur-représentés. Cette tendance est particulièrement marquée pour le bassin d'emploi de Montpellier. Une deuxième opposition apparaît entre les activités touristiques liées aux bassins du littoral et les activités industrielles implantées dans les bassins des hauts cantons.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Tags :
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

N° 1
Janvier 2000
Elisabeth LAURET
L'implantation des entreprises régionales en 1999 :
quatre profils type de bassin d'emploi
Parmi les activités des entreprises implantées dans les bassins d’emploi urbains : Le conseil aux
entreprises, la recherche développement et les professions libérales de santé sont sur-représentés.
Cette tendance est particulièrement marquée pour le bassin d’emploi de Montpellier.
Sur un critère de " plus forte valeur ajoutée " de l'activité exercée, les bassins de montagne qui ont
des implantations peu nombreuses, s'opposent à ceux des grandes villes qui pèsent davantage sur
la structure régionale.
Une deuxième opposition apparaît entre les activités touristiques, avec les bassins du littoral, et les
activités industrielles, avec les bassins des hauts cantons.
Des bassins, comme Béziers ou Narbonne par exemple, ont une structure des activités proche de
celle du Languedoc-Roussillon, sans y être assimilée complètement.
Ecarts entre les structures d’activité du bassin d’emploi Le bassin d’emploi de Montpellier de Montpellier et de la région en 1999
Unité : point *est atypique
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
TransportsAvec 23000 entreprises, le bassin d'emploi de
Commerce de grosMontpellier concentre 22 % des implantations régionales
Commerce de détail
(entreprises ayant leur siège dans la région). De plus, il Education
Santé, action socialeprésente des particularités dans la structure des activités
Services personnels et domestiques
qui s'y exercent. Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurantsLa prééminence des entreprises de conseil, assistance,
Industrie du bois et papier * L'écart est calculé par rap-
port au profil régional desrecherche et développement est marquée. Elles pèsent Industrie textile
implantations (écart nul
Habillement, cuir12 % dans le bassin contre près de 8 % dans la région. égale référence régionale).Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiquesAinsi, les professionnels de domaine juridique et de l'ar-
Métallurgie et transfomation des métaux Exemple de lecture :
Construction Montpellier s’écarte de + 58chitecture, souvent en profession libérale, préfèrent-ils
points du profil régionalCommerce et réparation automobiles'installer dans la zone montpelliéraine. pour le conseil aux entrepri-Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer ses et la recherche.
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniquesDe même, dans les conseils aux affaires et à la gestion,
Industrie équipements et composants
électriques et électroniquesl'ingénierie et les services annexes à la production, les
Edition, imprimerie, reproduction
installations sont plus fréquentes. - 50 0 + 50 + 100
Source : INSEE - Fichier SireneDans une moindre mesure, le secteur de la santé (hors Troisième caractéristique des implantations dans ce
implantations publiques) est aussi sur-représenté : les bassin, le commerce de gros pèse 1 point de plus que
professionnels libéraux de la santé représentent 16 % dans la région.
des implantations alors que dans la région ils ne sont
que 14 %.
plus faible proportion d'hôtels, cafés, restaurants, ils neNîmes et Perpignan, bassins urbains
concentrent pas de la même manière le commerce de
Constater que les grandes villes régionales ne concent- gros et les activités de conseil et assistance, recherche
rent pas les activités comme les petits bassins monta- et développement, activités qui ont été regroupées pour
gneux parait être une évidence. Il est tout de même inté- les besoins de l'analyse (voir encadré méthodologique
ressant de mesurer ces écarts en terme d'implantations sur les regroupements d'activité).
d'entreprises.
Par exemple, les entreprises de commerce de gros
Après Montpellier, ce sont les bassins de Nîmes et de pèsent largement plus dans le bassin de Perpignan
Perpignan qui concentrent le plus les implantations dans (8 %) que dans la région (6 %), alors que Nîmes (5 %)
les activités de conseil et assistance, les professionnels est en deçà du niveau régional. Pour le conseil et la
de la santé et les entreprises de commerce de gros. Ces recherche, Nîmes et Perpignan sont des villes attracti-
orientations économiques, sur une échelle de plus forte ves avec près de 8 % des entreprises dans cette activi-
valeur ajoutée régionale, se retrouvent plutôt dans la té contre 6 % dans la région. Les professionnels de
partie haute de la cartographie (voir page 6). santé se retrouvent plus souvent à Nîmes (15 %) qu'à
Perpignan, où ils sont proportionnellement presqu’aussi
Mais ces deux grandes villes régionales n'ont pas tout à nombreux que dans la région (13,8 %).
fait le même profil d'activité. Si ces bassins montrent une
Ecarts entre les structures d’activité des bassins d’emploi de Nîmes et de Perpignan, avec la région en 1999
Bassin de Nîmes Bassin de Perpignan Unité : point *
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
Services personnels et domestiques
Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
* L'écart est calculé par
Industrie du bois et papier rapport au profil régional
Industrie textile des implantations (écart
nul égale référence régio-
Habillement, cuir
nale).
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Exemple de lecture :Métallurgie et transfomation des métaux
Perpignan s’écarte de
Construction + 32 points du profil régio-
Commerce et réparation automobile nal pour le commerce de
Pharmacie, parfumerie et entretien gros.
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
+ 50- 50 0 - 50 0 + 50
Source : INSEE - Fichier Sirene
2 Une cartographie de l’implantation des entreprises © INSEE 1999A l'opposé les bassins de " montagne " comme Prades Seulement 9 % de professionnels de la santé en Lozère
(3 % des entreprises installées dans la région), de Céret contre 13,8 % dans la région. Ils sont moins sous-repré-
et de la Lozère (4 % des implantations chacun) se carac- sentés à Céret (12 %) et à Prades (11 %).
térisent par plus d'hôtels, cafés restaurants et d'entrepri-
La proportion de scieurs et raboteurs est deux fois plus
ses de travail du bois que dans la région.
importante dans ces bassins que dans la région (près de
Ainsi, 17 % des entreprises implantées en Lozère sont 1 % contre 0,5 %).
des hôtels, cafés, restaurants ; 16 % le sont dans le bas- On notera - voir graphique ci-dessous pour le bassin de
sin de Céret contre 9 % dans la région. Dans la zone de Prades - que les moniteurs de ski à Prades donnent un
Prades, elles sont 14 %; poids relativement important (10 % contre 3 % dans la
Près de 4 % des entreprises travaillent dans le conseil et région) aux activités de loisir qui caractérisent aussi ce
l'assistance aux entreprises contre près de 8 % dans la groupe de bassins.
région.
Ecarts entre les structures d’activité du bassin d’emploi
de la Lozère et de la région en 1999
Unité : point *
Conseils et assistance
recherche et développement * L'écart est calculé par
Services aux entreprises opérationnels rapport au profil régional
Transports des implantations (écart
Commerce de gros nul égale référence régio-
nale).Commerce de détail
Education Exemple de lecture :
la Lozère s’écarte de + 72Santé, action sociale
points du profil régionalServices personnels et domestiques
pour l’industrie des pro-
Immobilier duits minéraux.
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Industrie textile
Habillement, cuir
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 0 + 100
Source : INSEE - Fichier Sirene
sins concentrent, plus que la région, les implantationsBassins à tradition industrielle
industrielles. Seul le bassin d'Alès se rapproche de laet bassins touristiques
structure moyenne.
Sans surprise, nous retrouvons dans un même groupe
On aurait pu attendre le bassin de Bagnols sur Cèze
les bassins d'Alès, Ganges-Le Vigan, Lodève et Limoux,
dans ce groupe, l'analyse ne le révèle pas. Ceci est lié à
traditionnellement industriels, situés dans les zones
la sur représentation des activités de conseils aux entre-
dites de hauts cantons. Les structures des activités
prises, caractéristiques des " bassins des villes ",
implantées sont proches, mais nettement démarquées
comme Montpellier ou Nîmes.
de la structure régionale.
C'est la construction qui reste l'activité la plus détermi-
nante du groupe. Toutes activités confondues, ces bas-
La part des activités caractéristiques des bassins “industriels”
Unité : %
Bassins de Limoux Alès Ganges-Le-Vigan Lodève Région
Industrie des équipements du foyer 1,5 1,4 2,0 1,7 1,2
Industrie des produits minéraux,
Chimie, caoutchouc et plastique 1,3 1,0 1,7 1,0 0,8
Habillement, cuir 0,7 0,4 0,8 0,2 0,3
Métallurgie et transformation des métaux 0,7 1,0 0,6 1,1 0,5
Toutes activités industrielles citées 4,2 3,8 5,1 4,0 2,8
Construction 17,3 17,0 20,2 19,6 15,0
Source : INSEE - Fichier Sirene
© INSEE 1999 Une cartographie de l’implantation des entreprises 3A l'opposé de ce groupe de bassins, les implantations Sète et Prades (4 % contre 2,9 % dans la région), et,
dans les bassins de Sète, Céret et Prades, sont mar- dans une moindre mesure, de Céret (3,5 %).
quées par les activités touristiques, plus liées à la popu-
Les entreprises industrielles sont peu implantées aveclation qu'aux implantations productives.
un taux de présence au mieux égal au taux régional sauf
Les hôtels, cafés, restaurants (10 % des implantations à dans les secteurs du bois à Céret et Prades et des équi-
Sète) sont à nouveau discriminants. Ils sont sur repré- pements mécaniques à Sète. Les entreprises de cons-
sentés dans ces bassins où le nombre d'entreprises est truction sont plutôt moins nombreuses autour de Sète
relativement faible. Même phénomène pour les activités (13 % contre 15 % dans la région) et de Céret (15 %).
immobilières : les agences immobilières et les mar-
chands de biens sont plus fréquents dans les bassins de
La part des activités caractéristiques du bassin d’emploi de Bagnols sur Cèze
Unité : %
Bassin de Bagnols sur Cèze Région
Industrie des équipements du foyer 1,6 1,2
Industrie des produits minéraux, chimie, caoutchouc et plastique 1,1 0,8
Habillement, cuir 0,4 0,3
Métallurgie et transformation des métaux 0,6 0,5
Conseil, assistance, recherche et développement 7,5 7,6
Santé, action sociale 13,7 13,8
Source : INSEE - Fichier Sirene
Ecarts entre les structures d’activité des bassins d’emploi de Céret, Prades et Sète, avec la région en 1999
Bassin de Céret Bassin de Prades
Unité : point *
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
Services personnels et domestiques
Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Industrie textile
Habillement, cuir
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 - 100 - 50 100- 50 0 50 100 0 50
Bassin de Sète
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
* L'écart est calculé par
Services personnels et domestiques
rapport au profil régional
Immobilier des implantations (écart
Activités récréatives, culturelles et de loisirs nul égale référence régio-
nale).Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Exemple de lecture :
Industrie textile Sète s’écarte de + 43
Habillement, cuir points du profil régional
Industrie des produits minéraux pour l’industrie des équi-
chimie, caoutchouc, plastiques
pements mécaniques.
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 - 50 0 50 100
Source : INSEE - Fichier Sirene
4 Une cartographie de l’implantation des entreprises © INSEE 1999plus gros déficit. Cependant, dans l'ensemble des 23Existe-t-il un bassin-type régional?
secteurs de l'étude, 9 seulement s'écartent de plus de
10 % de la structure moyenne. Mais l'addition de ces dif-L'analyse de la répartition des activités ne révèle rien de
férences suffit pour le distinguer de la région.frappant sur les bassins de Béziers, Carcassonne et
Narbonne. Pratiquée en examinant les différences par
Si, dans le secteur tertiaire, Narbonne se démarque peurapport à une structure moyenne qui serait la structure
du profil régional, dans les secteurs industriels, le bassinrégionale, elle laisse à penser que ces zones sont sem-
est déficitaire. Cependant, les IAA montrent la sur-repré-blables à l'ensemble régional. Pourtant des différences
sentation la plus marquée parmi les bassins " moyens ".existent et restent significatives.
Dans les 10 secteurs industriels (hors construction),Béziers est, certainement, le bassin le plus proche de
Carcassonne présente des déficits compensés par desl'ensemble régional. Les activités industrielles accusent
excédents. C'est dans les activités immobilières, les ser-des différences importantes, sans que l'industrie soit glo-
vices aux entreprises et les hôtels, cafés, restaurantsbalement déficitaire. L’industrie textile est la plus sur-
que le bassin de Carcassonne concentre moins les acti-représentée. Le tertiaire donne un plus grand poids aux
vités alors que les entreprises de transports sont les plusactivités immobilières, alors que les secteurs conseils,
présentes du secteur tertiaire.recherche et développement et transports accusent le
Ecarts entre les structures d’activité des bassins d’emploi de Béziers, Carcassonne et Narbonne, avec la région en 1999
Bassin de CarcassonneBassin de Béziers
Unité : point *
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
Services personnels et domestiques
Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Industrie textile
Habillement, cuir
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 0 - 100 - 50 100- 50 50 100 0 50
Bassin de Narbonne
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
* L'écart est calculé parEducation
rapport au profil régionalSanté, action sociale
des implantations (écart
Services personnels et domestiques
nul égale référence régio-
Immobilier nale).
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Exemple de lecture :Hôtels et restaurants
Narbonne s’écarte deIndustrie du bois et papier
+ 28 points du profil régio-
Industrie textile nal pour les industries
Habillement, cuir agricoles et alimentaires.
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 - 50 50 1000Source : INSEE - Fichier Sirene
© INSEE 1999 Une cartographie de l’implantation des entreprises 5Méthodologie
L'analyse factorielle des correspondances permet de synthétiser les données concernant plus de 100000 entreprises de la
région. Le tableau analysé de données croise le bassin d'emploi du siège et l'activité principale exercée. Les 100000 entre-
prises sont ainsi comptabilisés dans un tableau de 345 cases. Cette méthode visualise plusieurs types d'écarts :
- les écarts entre structure d'activité de chaque bassin : par exemple, les bassins d'emploi de Nîmes et de Prades présen-
tent une répartition des entreprises par activité sensiblement différentes.
- les écarts entre répartition géographique par bassin de chaque activité : par exemple, les activités bois et commerce de
gros présentent une répartition géographique différente des entreprises par bassin d'emploi.
- les écarts par rapport à la structure moyenne régionale par activité ou par bassin, symbolisé par l'origine des axes.
Ces écarts sont mesurés en indice du Khi-deux. C’est à dire par la différence entre le nombre d’entreprises observé et le nom-
bre d’entreprises théorique élevé au carré, divisé par le nombre d’entreprise théorique. Le nombre d’entreprise théorique est
calculé en faisant l’hypothèse que le bassin a la même structure d’implantation que la région.
A la légère déformation près, induite par la méthode, la distance qui sépare les bassins d'emploi de l'origine s'interprète comme
écart au profil moyen. Les axes sont alors interprétables comme opposant des groupes déterminés de bassins ou d'activités
qui ont des profils relativement semblables en terme de structure des activités implantées.
Sur le graphique ci-dessous, sont visualisés 74 % de l'information des 345 cases du tableau.
Cartographie des implantations d’entreprises
par bassins d’emploi et secteurs d’activité en 1999
Bassins à tradition
industrielle TEXT
META
HABI
MINCHI
EDIT
Lodève PHARFOY
Ganges
Alès Limoux BOIS
Carcassonne
AUTO CONSELECOMP Lozère
IAA
EQME
Valeur ajoutée
Valeur ajoutéeBagnols/Cèzeplus forte SPARMontpellier plus faible
SANT DETACONRECH
SENT NarbonneEDUC
Nîmes
HCR
TRAN Béziers
Perpignan
GROS
Céret
Sète
LOIS
Prades
IMMO
Bassins touristique
Le répertoire Sirène
Le répertoire Sirène identifie, pour des besoins administratifs, toutes les unités (entreprises, organismes et établissements)
exerçant une activité soumise à règlements : inscription au registre du commerce, au répertoire des métiers, paiement de la
TVA ou de cotisations sociales patronales, etc. Cette exhaustivité nous permet d'y repérer les entreprises, en nom propre ou
en société, qui ont du poids du point de vue de l'analyse économique et/ou une incidence sur l'appareil productif de la région.
Le champ des entreprises étudiées est le champ ICS qui exclut l'agriculture, les activités financières et les sociétés civiles,
organismes de droit public, organismes privés - de sécurité sociale par exemple - et les associations.
L'entreprise y est repérée par la localisation de son siège dans la région. Nous ignorons donc les implantations d'entreprises
dont le siège est en dehors du Languedoc Roussillon - 3 % des entreprises présentes dans la région ont leur siège hors région
- de même que les implantations d'établissements qui ne sont pas siège. Le poids des entreprises mono établissement est tel
que cette option n’altère pas l'utilisation de ces données.
6 Une cartographie de l’implantation des entreprises © INSEE 1999Quatre profils type d’implantation d’entreprises
(1)regroupent 80 % des entreprises en 1999
Profil type “bassin industriel” :Profil type “bassin urbain” :
51 600 entreprises 11 300 entreprises
Unité : point *
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
Services personnels et domestiques
Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Industrie textile
Habillement, cuir
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 - 100 - 50 100- 50 0 50 100 0 50
Profil type “bassin de montagne” : Profil type “bassin touristique” :
8 600 entreprises 10 000 entreprises
Conseils et assistance
recherche et développement
Services aux entreprises opérationnels
Transports
Commerce de gros
Commerce de détail
Education
Santé, action sociale
Services personnels et domestiques
Immobilier
Activités récréatives, culturelles et de loisirs
Hôtels et restaurants
Industrie du bois et papier
Industrie textile
Habillement, cuir
Industrie des produits minéraux
chimie, caoutchouc, plastiques
Métallurgie et transfomation des métaux
Construction
Commerce et réparation automobile
Pharmacie, parfumerie et entretien
industries des équipements du foyer
Industries agricoles et alimentaires
Industrie des équipements mécaniques
Industrie équipements et composants
électriques et électroniques
Edition, imprimerie, reproduction
- 100 100- 50 0 50- 100 - 50 50 1000
(1) 20 % des entreprises sont implantés dans les bassins d’emploi proches du profil régional, donc non comptabilisés dans les profils type.
* L'écart est calculé par rapport au profil régional des implantations (écart nul égale référence régionale).
Exemple de lecture :
Le bassin type “industriel” s’écarte de + 63 points du profil régional pour les industries du bois et papier.
Source : INSEE - Fichier Sirene
© INSEE 1999 Une cartographie de l’implantation des entreprises 7Regroupements d'activité et libellés utilisés dans les graphiques
L'activité des entreprises du champ ICS (voir encadré Sirène) est codifiée selon la nomenclature économique de synthèse
regroupée en 36 postes (NES36, couramment utilisée pour l'analyse économique).Certains postes de la NES 36 ont du être
regroupés ou supprimés pour que le classement des unités selon la NES 36 et le bassin d'emploi donne un effectif exploita-
ble. Le tableau ci dessous détaille les postes modifiés.
Libellé Activité Nes36 Statut
Agriculture A0 Exclue du champ ICS
IAA Industries agricoles et alimentaires B0
HABI Habillement, cuir C1
EDIT Edition, imprimerie, reproduction C2
PHARFOY Pharmacie, parfumerie et entretien
Industries des équipements du foyer C3
C4 Regroupées pour supprimer les effectifs nuls
dans de nombreux bassins
Industrie automobile D0 Supprimée, trop peu d'unités
Construction navale, aéronautique, ferroviaire E1
EQME Industrie des équipements mécaniques E2
MINCHI Industrie des produits minéraux
Chimie, caoutchouc, plastiques F1
F4 Regroupées pour supprimer les effectifs
nuls dans de nombreux bassins
TEXT Industrie textile F2
BOIS Industrie du bois et papier F3
ELECOMP Ind. Equipements électriques et électroniques
Ind. Composant E3
F6 Regroupées pour supprimer les effectifs
nuls dans de nombreux bassins
META Métallurgie et transformation des métaux F5
Production de combustibles et de carburants G1 Supprimée, trop peu d'unités
Eau, gaz électricité G2
CONS Construction H0
AUTO Commerce et réparation automobile J1
GROS Commerce de gros J2
DETA Commerce de détail J3
TRAN Transports K0
Activités financières L0 Exclue du champ ICS
IMMO Activités immobilières MO
Postes et télécommunication N1 Supprimée, trop peu d'unités
CONRECH Conseils et assistance
Recherche et développement N2
N4 Regroupées pour supprimer les effectifs
nuls dans de nombreux bassins
SENT Services aux entreprises opérationnels N3
HCR Hôtels et restaurants P1
LOIS Activités récréatives, culturelles et de loisirs P2
SPAR Services personnels et domestiques P3
EDUC Education Q1
SANT Santé, action sociale Q2
Administration publique R1 Exclue du champ ICS
Activités associatives et extra-territoriales R2
www.insee.fr
Directeur de la publication: Pierre JOLY Prix: 4
INSEE Languedoc-Roussillon - 274, allée Henri II de Montmorency - 34064 Montpellier CEDEX 2 ISSN n° 1249-4364
(*) Sage : SYN000136Téléphone: 0467157000 - Télécopie: 0467157171 - Information du public : 08 25 88 94 52
(*) © INSEE 2000Mél: insee-contact@insee.fr 0,15 la minute
(b

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.