La moitié de l'emploi salarié contrôlé par des groupes

De
Publié par

Qui n'a en tête le rachat de telle enseigne par tel groupe ? il est vrai que 20% des groupes présents sur le sol français, répondent présents en Nord-Pas-de-Calais. Leur emprise est surtout sensible dans les moyens et grands établissements de sorte que près de 50% des salariés régionaux travaillent pour eux. Qui dit groupe dit souvent centre de décisions externe à la région. Reste que pour 28% d'entre eux, l'effectif est principalement nordiste. Même si ceux-là sont souvent de taille modeste, chacun a sur les lèvres le nom des deux géants qui les symbolisent.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N O R D - P A S - D E - C A L A I S
R OF I L S La moitiÈ deP Prix : 15 francsN∞4AVRIL 1998 DÈfinitions LÕensemble des entreprises contrÙlÈes majoritairement par une sociÈtÈ dite lÕemploi salariÈ tÍte de groupe,elle-mÍme non contrÙlÈe ‡ plus de 50% par une autre, constitue lenoyau durdu groupe. En adoptant ce schÈma, les contrÙlÈ par groupes restent indÈpendants les uns des autres. Lamouvanceregroupe les entreprises sous contrÙle mino-ritaire (de 20% ‡ 50%). des groupesLe champ dÕobservation de lÕarticle est limitÈ aux noyaux durs des groupes pour lesquels une tÍte de groupe unique est clairement identifiÈe.
Patricia Antonov Zafirov
Division SynthËses Èconomiques
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS
e Le NordPasdeCalais au 3rang national
Taux de contrÙle de l'emploi salariÈen % moins de 38 de 38moins de 42 de 42moins de 45 de 45moins de 48 48 et plus
avec 1 296 groupes. Parmi ces groupes, 362 sont dÕorigine ÈtrangËre, souvent de pays relativement proches. Les Pays-Bas se dÈtachent, tant en nombre de groupes que dÕÈtablisse-ments et dÕeffectifs contrÙlÈs. Viennent ensuite, par ordre dÈcroissant dÕimpor-tance des effectifs salariÈs, la Grande-Bretagne, la Belgique et les …tats-Unis. Chacun de ces pays concentre entre un quart et un cinquiËme de ses effectifs nordistes sur une seule activitÈ (dans la nomenclature dÕactivitÈs franÁaise en 60 postes). Ainsi les salariÈs des groupes des Pays-Bas travaillent plutÙt dans le commerce de dÈtail, ceux de groupes britanniques et amÈricains dans la chimie, et ceux des groupes belges dans la mÈtallurgie. Une tÍte de groupe contrÙle en moyenne 6,5 Ètablissements dans le Nord-Pas-de-Calais. Toutefois cette valeur varie suivant la taille du groupe. Plus celle-ci croÓt, plus le groupe rassemble dÕÈtablissements : tandis que les microgroupes (moins de 500 salariÈs) en possËdent 2, les grands groupes (10 000 salariÈs ou plus) en dÈtiennent 43. Les groupes moyens (totalisant entre 2 000 et 10 000 salariÈs) sont un peu plus reprÈsentÈs, en termes dÕemplois, dans le Nord-Pas-de-Calais et ce, au dÈtriment des grands groupes.
Les Ètablissements sous contrÙle sont plus grands
Les Ètablissements qui appartiennent ‡ un groupe sont un peu plus grands que les autres. En effet, alors que les Ètablis-sements non contrÙlÈs occupent en moyenne 7 personnes, ceux sous tutelle en accueillent 46. Cette moyenne masque la disparitÈ entre groupes publics et groupes privÈs franÁais. Les premiers emploient 72 salariÈs en moyenne par Ètablissement, tandis que les seconds nÕen comptent que 42. Quant aux groupes Ètrangers, ils rassemblent en moyenne 46 salariÈs par Ètablissement. Toutefois quelques trËs gros Ètablisse-ments, comme la Cristallerie dÕArques, Sollac ‡ Grande-Synthe ou encore Renault ‡ Cuincy, tirent fortement vers le haut ces valeurs. En fait, la moitiÈ des Ètablissements sous contrÙle dÕun
groupe comptent moins de dix salariÈs. Plus la taille dÕun Ètablissement est grande, plus ses salariÈs ont de ÒchancesÓ de faire partie dÕun groupe. (1) Le taux de contrÙle , de 11% dans lÕensemble des Ètablissements de moins de 10 salariÈs sÕÈlËve ‡ 74% dans celui des Ètablissements de plus de 50 salariÈs.
Les salariÈs de lÕindustrie davantage concernÈs
La prÈsence des groupes
dans lÕemploi rÈgional
Calaisis
Boulonnais
Dunkerque
Fl SaintOmer
Les taux de contrÙle diffËrent aussi selon BÈt le secteur dÕactivitÈ. Dans lÕindustrie, 60% des salariÈs travaillent dans un BerckMontreuil Ètablissement sous contrÙle dÕun groupe, dans le tertiaire cÕest 47% et dans la construction 27%.Ar dans la mouvance Les taux de contrÙle record reviennent d'un groupe ‡ lÕindustrie du tabac (Seita), la produc-2% tion et distribution dÕÈnergie (EDF-GDF) ainsi quÕ‡ la mÈtallurgie (Usinor), secteurs o˘ lÕintervention de lÕ…tat est forte. LÕindustrie des produits minÈraux avec notamment la production de verre, figure Ègalement parmi les activitÈs Source : Direction du TrÈsor, Insee  EnquÍte Lifi fortement dominÈes par les groupes. A contrario, les salariÈs de lÕhabillement-cuir connaissent de faibles taux de contrÙle tout comme ceux de lÕÈdition-imprimerie. Ces deux activitÈs pesant Peu de salariÈs de grosÈtablissementsÈchappe lourd dans les industries des biens de consommation, ces derniËres sont Taill 5 majoritairement indÈpendantes. 2 Dans le commerce, des diffÈrences 1 sÕobservent entre le commerce et la rÈparation automobile dÕune part, o˘ seulement deux salariÈs sur dix travaillent mo dans un Ètablissement qui fait partie dÕun groupe et le commerce de dÈtail dÕautre part, o˘ prËs de la moitiÈ des salariÈs sont dans ce cas. De toutes les rÈgions, le Nord-Pas-de-Calais est celle qui connaÓt le taux de contrÙle dans ce secteur le plus ÈlevÈ (47%), se situant 15 points au-dessus de la moyenne franÁaise. Le poids dans lÕemploi des Les trois quarts des groupesÒprincipalement activitÈs de vente par correspondance RÈpartition des groupes impla et des hypermarchÈs en constitue une explication. LÕemprise des groupes est Micro Pe en effet presque absolue dans les Groupes principalement nordistes76,1 16 premiËres o˘ seulement quatre salariÈs Ensemble des groupes prÈsents45,8 29 sur cent y Èchappent. Ce phÈnomËne Micro groupe : moins de 500 salariÈs sÕexplique par la forte prÈsence dans la Petit groupe : de 500 ‡ 1 999 salariÈs rÈgion dÕentreprises comme La Redoute, les 3 Suisses, etc.Source : Direction du trÈsor, Insee  EnquÍte Lifi  Sirene  Bridge
(1) nombre de salariÈs dÕtÈablissements appartenantun groupe rapportÈau nombre total de salariÈs.
130, avenue du PrÈsident J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - TÈl. : 03 20 62 86 29 - TÈlÈcopie : 03 20 62 86 00
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS
hors groupeLes salariÈs des servicesparmi les salariÈs des industries agroa-48% connaissent aussi deslimentaires, relativement nombreux contrÙlÈmajoritairement de l'emploi situations contrastÈes :dans la rÈgion, lÕimpact des groupes par un groupe 50%fortement contrÙlÈsÈtrangers est le plus notable : ils contrÙ-de l'emploiÈtranger20% dans les activitÈs finan-lent prËs dÕun quart des effectifs, soit ‡ franÁais80% ciËres et les transports,peine moins que les groupes franÁais. ‡ hauteur de respecti-Dans certaines industries, leur taux de privÈ75%public25 vement 69% et 57%,contrÙle peut mÍme dÈpasser celui des ils le sont nettementgroupes franÁais. CÕest le cas de la RoubaixTourcoing moins (18%) dans leschimie (49% contre 32%), du papier-activitÈs immobiliËrescarton (46% contre 32%) ou encore de la et les services aux par-fabrication de matÈriel ferroviaire roulant. ticuliers. Lille Les centres de dÈcisions sont Un contrÙle par lesplus souvent externes LensHÈnin Valenciennoisgroupes Ètrangers Douaisis variableParmi les Ètablissements des groupes, seulement 18% ont le statut de siËge Si globalement, lessocial (contre 88% pour les Ètablisse-groupes Ètrangersments non contrÙlÈs) et 27% ont leur SambreAvesnois CambrÈsis nÕemploient que 9,9%siËge ailleurs dans la rÈgion. Restent des salariÈs de ladonc 55% qui sont sous le contrÙle rÈgion, contre 12,1%dÕentreprises extÈrieures ‡ la rÈgion, pour lÕensemble de la lÕŒle-de-Franceen regroupant la majeure France, ils peuvent avoir unepartie. emprise plus marquÈe dans certainsCeci amËne ‡ penser que les prises de secteurs dÕactivitÈ. Ainsi, les trois quartsdÈcisions ont souvent lieu loin de ces Les groupes privÈs franÁais contrÙlant des salariÈs de la fabrication deÈtablissements. Il peut en rÈsulter une plus de 5 000 salariÈs dans des Ètablissements du NordPasdeCalaismachines de bureau et matÈriel infor-influence moindre de la conjoncture Nom du groupeNombre de salariÈsmatique travaillent pour un grouperÈgionale, et cela peut dÕun autre cÙtÈ (Nbre dÕÈtablissements) Ètranger, mais ils sont peu reprÈsentÈsfavoriser les possibilitÈs de stratÈgies t ‡ J.G. Durand11 520 emploi rÈgional. En revanche,de long terme. (7)dont 91% dans la fabrication du verre SociÈtÈ financiËre10 990 de participationdont 54% dans les (103) hypermarchÈs et 13% dans la restaurationDes groupes dont lÕeffectif est souvent dissÈminÈ hors rÈgion FinanciËre Pinault8 477 (90)dont 72% dans la vente par correspondance part des groupes prÈsents en Nord-Pas-de-Calais sont implantÈs dans Cie gÈnÈrale7 888 urs rÈgions, le nombre de ces rÈgions augmentant en gÈnÈral avec la 100%des eauxdont 52% dans la (129)construction du groupe. Ainsi, seulement 29% sont monorÈgionaux, cÕest-‡-dire Lyonnaise des eaux5 296 ntrent au moins les quatre cinquiËmes de leur effectif sur une seule (153)dont 20% dans lÕenlËvement, traitement des ordures mÈnagËres (le Nord-Pas-de-Calais ou une autre). Une proportion un peu supÈrieure GMB 5199 ) est constituÈe de groupes centrÈs sur une rÈgion (l‡ aussi, le Nord-(59)dont 90% dans les supermarchÈs -Calais ou une autre), y regroupant alors entre 50% et 80% de leurs ifs. Les 39% restants sont des groupes multirÈgionaux. l‡ de ces distinctions, pour savoir o˘ sont, a priori, prises les dÈcisions, ut sÕattacher ‡ la rÈgion principale dÕimplantation des groupes. Le Nord-nordistesÓemploient moins de 500 salariÈs -Calais apparaÓt comme telle pour 28% des groupes prÈsents dans la ntÈs en Nord-Pas-de-Calais Ëme  etcÕest lÕŒle-de-France qui domine pour prËs de 40%. La 3rÈgion UnitÈ: % pale dÕimplantation est RhÙne-Alpes avec seulement 7%. Les autres it MoyenGrand Ensemble es sont dissÈminÈs. ces liens des salariÈs nordistes avec dÕautres rÈgions, on doit souligner qui apparaÓt avec la Lorraine car il est le plus fort observÈ entre deux roupe moyen : de 2 000 ‡ 9 999 salariÈss de province : 12% des salariÈs des groupes principalement implantÈs rand groupe : 10 000 salariÈs et plus raine (soit 23 400 salariÈs) sont nordistes. Le seul groupe Usinor-Sacilor semble plus de 50% et le groupe GMB (enseignes Cora, Match, etc.),
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS
13
13
Le NordPasdeCalais est la principale rÈgion dÕimplantation de 335 groupes
335 groupes, soit 5,7% des groupes prÈsents sur le territoire franÁais, ont la plus grande proportion de leurs salariÈs en Nord-Pas-de-Calais. Ce nombre e place encore la rÈgion au 3rang national, derriËre lÕŒle-de-France (36,9%) et RhÙne-Alpes (10,7%). Ces groupes emploient au total 231 000 salariÈs en France et 56% de cet effectif est nordiste. En termes dÕemploi, cÕest 17% des effectifs salariÈs de la rÈgion qui travaillent pour un de ces groupes quÕon qualifiera de Òprincipalement nordistesÓ. Plus de la moitiÈ de ces salariÈs appartiennent‡ un groupe monorÈgional, ce qui e conduit encore la rÈgion au 3rang national avec 9,5% de lÕemploi sous contrÙle dÕun groupe monorÈgional nordiste, devant lÕŒle-de-France (10,4% des salariÈs sous contrÙle dÕun groupe monorÈgional francilien) et lÕAlsace (10,1%). En moyenne, ces groupes, comme lÕensemble des groupes prÈsents en France, exercent en leur sein deux activitÈs (dans la nomenclature dÕactivitÈs franÁaise en 60 postes). Si la tÍte de groupe relËve du transport, on trouvera gÈnÈrale-ment trois activitÈs reprÈsentÈes parmi les Ètablissements du groupe (par exemple, transports terrestres, services auxiliaires et commerce de gros ou intermÈdiaires du commerce), si elle relËve des activitÈs immobiliËres, on nÕen trouvera quÕun. Parmi les activitÈs des tÍtes de groupe reprÈsentÈes davantage dans le Nord-Pas-de-Calais, on observe les industries de biens intermÈdiaires (36% des groupes principalement nordistes contre 18% des groupes prÈsents au plan national) et les industries agroalimentaires, avec notamment le groupe Sager qui inclut Roquette FrËres, leader en produits amylacÈs ; en revanche, les services aux particuliers, les activitÈs financiËres et les services aux entreprises sont moins reprÈsentÈs. CÕest dans le commerce et les industries de biens intermÈdiaires que ces groupes principalement nordistes emploient en moyenne le plus de salariÈs (respectivement 1 281 et 743 salariÈs), ‡ lÕopposÈ, dans les services aux particuliers, activitÈs immobiliËres et services aux entreprises, les groupes princi-
Pour comprendre ces rÈsultats
Les donnÈes utilisÈes dans cette Ètude rÈsultent de la confrontation de plusieurs sources. En effet, il nÕexiste ni rÈpertoire officiel, ni dÈfinition universelle des groupes. LÕInsee rÈalise annuellement une enquÍte Liaisons financiËres (Lifi) qui recense les actionnaires, les filiales et les participations des entreprises qui ont soit plus de 500 salariÈs, soit plus de 400 millions de francs de chiffre dÕaffaires, soit plus de 8 millions de francs de titres de participation. Cette enquÍte permet de dÈfinir le contour des groupes. Elle sÕenrichit de donnÈes de la direction du TrÈsor pour les groupes Ètrangers. Toutefois les rÈsultats concernent les entreprises. Pour des Ètudes locales, il peut sÕavÈrer plus intÈressant dÕobserver non pas les entreprises mais les Ètablissements qui constituent lÕappareil productif rÈgional. Une base rassemblant les Ètablissements employeurs (de lÕindustrie, du commerce et des services) issue du rÈpertoire Sirene et enrichie dÕautres sources (Demo, DADS, Bridge) a donc ÈtÈ constituÈe, ‡
Deux grands groupes privÈs principalement nordistes : la Fipar et Durand Industries SA
Alors que plus de la moitiÈ des rÈgions de province nÕaccueillent aucun des 58 groupes privÈs de plus de 10 000 salariÈs prÈsents en France, le Nord-Pas-de-Calais est la rÈgion principale dÕimplantation de 2 dÕentre eux : la Fipar et Durand Industries SA. ø noter quÕici encore lÕŒle-de-France prend la part du lion puisquÕelle accueille 43 de ces grands groupes, RhÙne-Alpes en compte 5 et la Lorraine 2. La Fipar, (SociÈtÈ financiËre de participation) qui rassemble les entreprises de ÒlÕescarcelle MulliezÓ sÕest Ètendue sur lÕensemble du territoire national. La rÈgion, o˘ elle a conservÈ son siËge social, regroupe toujours la plus grande part de ses salariÈs. Mais le Nord-Pas-de-Calais ne compte plus que 28% de son effectif franÁais. CÕest donc aujourdÕhui un groupe multirÈgional. Durand Industries SA, quant ‡ lui, est un groupe monorÈgional atypique. En effet, ce ÒgÈantÓ du verre (Cristallerie dÕArques) est le seul groupe industriel franÁais dÕune telle taille qui concentre la quasi-totalitÈ de ses effectifs en province, qui plus est sur un faible nombre dÕÈtablissements.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.