La Picardie particulièrement touchée par la crise économique.

De
Publié par

Trois secteurs liés à l'automobile prennent la crise de plein fouet dès le 2ème trimestre 2008. Ils représentent 8% de l'emploi picard. En fin d'année, la crise se propage à d'autres activités qui rassemblent la moitié des salariés picards. Le département de l'Oise, le plus dynamique sur le plan économique est le premier touché par la crise. La Picardie dispose d'une structure d'activités défavorable face à la crise : les secteurs industriels en difficulté sont surreprésentés et les secteurs en croissance sous représentés, notamment les services aux entreprises. Depuis 1997, la croissance régionale s'est laissée distancée par celle de la France de 15 points en une décennie.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LA RÉGION FACE À LA CRISE
La Picardie particulièrement touchée
par la crise économique
Trois secteurs liés à l'automobile prennent la crise
ede plein fouet dès le 2 trimestre 2008. Ils représentent 8 %
de l'emploi picard. En fin d'année, la crise se propage
à d'autres activités qui rassemblent la moitié des salariés
picards.
Le département de l'Oise, le plus dynamique sur le plan
économique est le premier touché par la crise.
La Picardie dispose d'une structure d'activités défavorable
face à la crise : les secteurs industriels en difficulté
sont surreprésentés et les secteurs en croissance
sous représentés, notamment les services aux entreprises.
Depuis 1997, la croissance régionale s'est laissée distancée par
celle de la France de 15 points en une décennie.
e taux de croissance de la valeur ajou- ces dix années à 35 %, soit 8 points de moinsL tée régionale est inférieur au taux natio- que la croissance attendue (effet propre), et
nal depuis 1999, alors qu'il s'était maintenu au 15 de moins que la croissance française.
même niveau lors de la décennie précédente. Secteur par secteur, la Picardie connaît
En 2000, 2003 et 2006, la région réagit au re- sur cette période des croissances moins for-
dressement de la croissance avec retard par tes que la France, à la seule exception des
rapport au niveau national. Il n'y a ensuite services aux particuliers, où la région rattrape
aucun rattrapage en 2001 et les hausses en un peu son retard. De plus son portefeuille
2004 et 2007 ne compensent pas le retard ac- d'activités est orienté vers des secteurs en
cumulé. faible croissance, à l'exception de la construc-
tion. Ainsi, les services aux entreprises, qui
Une croissance inférieure ont progressé de 72 % en France et de 60 %
à la croissance nationale en Picardie sur la période 1997 à 2007, ne
représentent que 11 % de la valeur ajoutéedepuis une décennie
picarde contre presque 17 % au niveau na-
Depuis la crise industrielle des années 70, tional en 2007. Au contraire, les industries des
en effet, la structure productive picarde est biens intermédiaires, qui ont connu une fai-
défavorable à la croissance de l'emploi, en rai-
ble croissance en France de l'ordre de 14 %
son de la surreprésentation de secteurs en dif-
et de seulement 8 % en Picardie, contribuent
ficulté, notamment dans l'industrie, et la à hauteur de 5 % de la valeur ajoutée fran-
sous-représentation des secteurs en crois-
çaise, mais près du double (9,6 %) de la va-
sance, notamment dans les services et l'éco-
leur ajoutée picarde.
nomie résidentielle.
À cet effet structurel défavorable à la ré- Les secteurs les plus impactés
gion s'ajoute un "effet propre" aussi important : par la crise en 2008
les taux de croissance picards sont inférieurs
sont sur-représentés en Picardie
aux taux nationaux dans de nombreux secteurs
au cours de cette période. Ainsi, entre 1997 et La conjoncture nationale et internationale
2007, la valeur ajoutée a progressé en France se dégrade tout au long de l'année 2008, avec
de 50 %. Le taux attendu pour la Picardie, en entrée progressive des secteurs d'activité dans
appliquant les évolutions nationales à la struc- la crise, pour aboutir à une baisse du PIB de
ture de ses activités, aurait dû être de 43 % 1,5 % au quatrième trimestre et de 1,2 % au
er(effet structurel). Dans les faits, la croissance 1 trimestre 2009.
de la valeur ajoutée picarde s'est établie sur
Insee Picardie - Bilan économique et social 2008 9LA RÉGION FACE À LA CRISE
Trois secteurs en crise dès l'été
1Trois secteurs d'activité connaissent une
baisse de leur activité dès le second trimestre
Classement des secteurs selon l’évolution du chiffre d’affaires
2008. La construction automobile, secteur ledu quatrième trimestre 2008 et du premier trimestre 2009 (données cvs-cjo)
plus atteint, est suivie par deux secteurs qui lui
Secteurs en crise sont liés : la métallurgie et la chimie-caout-
Baisse de plus de 7% du chiffre d'affaires fin 2008, confirmée début 2009 chouc-plastiques. Leurs situations se dégra-
Industrie automobile dent tout au long de l'année, et leurs chiffres
Chimie, caoutchouc, plastiques d'affaires diminuent au plan national de plus
Métallurgie et transformation des métaux de 7 % au quatrième trimestre par rapport au
Production de combustibles et de carburants troisième trimestre. Ces activités particulière-
ment touchées par la crise sont surrepré-Secteurs en baisse
sentées en Picardie, elles représentent 8 % deBaisse de 1 à 5% du chiffre d'affaires fin 2008 ou début 2009 (construction, transport)
l'emploi picard contre 5 % en France.Habillement, cuir
Édition, imprimerie, reproduction
Des secteursIndustries des équipements du foyer
qui entrent en crise en fin d'annéeIndustries des biens d'équipement mécaniques
Industries des équipements électriques et électroniques
Ces premières victimes de la crise sontIndustries des produits minéraux
rejointes en fin d'année, par une quinzaine deIndustrie textile
secteurs d'activité qui emploient 42 % des sa-Industries du bois et du papier
lariés picards, 4 points de plus que la moyenneIndustrie des composants électriques et électroniques
nationale. Leurs chiffres d'affaires diminuent de
Construction
1 à 6 points au quatrième trimestre 2008 ou au
Commerce et réparation automobile
premier trimestre 2009.
Commerce de gros, intermédiaires
La plupart de ces secteurs appartiennent
Commerce de détail et réparations à l'industrie : les produits minéraux, le textile et
Transports l'habillement, l'équipement du foyer, le bois-
Services opérationnels papier, l'énergie, les équipements mécaniques
Hôtels et restaurants et électriques. Quelques secteurs tertiaires, très
Activités récréatives, culturelles et sportives liés à l'activité industrielle, sont également
Secteurs en maintien impactés : commerce de gros, services opéra-
2Maintien ou érosion (pharmacie, immobilier) du chiffre d'affaires fin 2008 et maintien début 2009 tionnels et le transport . D'autres sont touchés
par le ralentissement de la consommation desAgriculture, sylviculture, pêche
ménages : commerce de détail et le commerceIndustries agricoles et alimentaires
ou la réparation automobile, l'hôtellerie-restau-Pharmacie, parfumerie et entretien
ration, les activités de loisirs. La construction,Construction navale, aéronautique et ferroviaire
est le dernier secteur à entrer dans ce groupe,
Eau, gaz, électricité
avec une baisse du chiffre d'affaires plus tar-
Activités financières
dive, au premier trimestre 2009.
Activités immobilières
Postes et télécommunications
Des secteursConseils et assistance
dont l'activité se maintientRecherche et développement
Services personnels et domestiques
Un troisième groupe de secteurs d'activité
Éducation, santé, action sociale
maintient son activité jusqu'au début de l'an-
Administration publique, activités associatives
née 2009. Une majorité d'activités de services
Source : Insee, enquête de conjoncture nationale
côtoient l'agriculture et quelques secteurs in-
dustriels importants pour la Picardie :
-l'agroalimentaire, qui est surreprésentée dans
la région ;
- la construction aéronautique et par voie de
conséquence ses sous-traitants locaux ;
- la pharmacie-parfumerie-entretien, qui sem-
ble débuter 2009 mieux qu'elle n'avait terminé1En mettant à part l’énergie et la production de combustibles,
dont l’évolution d’activité retrace surtout l’évolution des prix 2008.
du pétrole. Au total ces secteurs d'activités emploient
2L’activité est relativement stable en fin d’année 2008 mais 50 % des salariés picards, sept points de moins
baisse au premier trimestre 2009.
que la moyenne nationale.
Insee Picardie - Bilan économique et social 200810LA RÉGION FACE À LA CRISE
La Picardie et ses régions voisines
en situation défavorable
Au regard des évolutions nationales, les
régions apparaissent plus ou moins exposées
à la crise selon la structure de leurs activités
économiques, indépendamment des évolutions











locales récentes qui ne sont pas encore dispo-
" "(" " ( " "(" " ( . !" nibles.
La Franche-Comté apparait comme la ré-
gion la plus immédiatement exposée à la crise
économique actuelle, en raison de sa spéciali-
sation dans la filière automobile. Ensuite vien-
drait un groupe de régions constitué de
l'Auvergne, de la Lorraine, de la Picardie et de
ses régions limitrophes hormis l'Île-de-France :
Haute-Normandie, Champagne-Ardenne,
Nord - Pas-de-Calais. Dans ces régions, 6 à
/ /
8 % des emplois appartiennent aux secteurs

en crise, soit 2 à 4 points de plus qu'en

moyenne nationale.
Ces régions seraient rejointes en fin d'an-

* +, -
née 2008 par l'Alsace et Rhône-Alpes. La struc-
ture productive des régions du sud, de la
Bretagne et de l'Île-de-France semble moins
sensible à la crise : plus de 55 % des salariés
travaillent dans des secteurs où l'activité se
maintient.
Le classement
des zones d'emploi bouleversé
Les secteurs les plus touchés par les pre-
mières conséquences de la crise comptent en
Picardie des établissements qui avaient forte-
ment soutenu l'activité économique locale :




Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.