Les créateurs d'entreprise : un projet sur trois démarre avec moins de 4 000 euros

De
Publié par

En 2002, en Champagne-Ardenne, 3 615 entreprises nouvelles, réactivées ou reprises, ont été créées. Le tertiaire reste le secteur le plus prisé des créateurs champardennais, avec en tête le commerce, suivi des services aux particuliers puis des services aux entreprises. Le créateur champardennais est un homme, en moyenne âgé de 39 ans, issu des filières professionnelles et techniques. Il crée son entreprise souvent seul, sans formation préalable et avec peu de moyens financiers. Insee flash infos n°2
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

INSEE
FLASH
CHAMPAGNE-ARDENNE infos
Nº 2 - septembre 2005 www.insee.fr/champagne-ardenne
Les créateurs d’entreprise : un projet sur trois
démarre avec moins de 4 000 euros
Le créateur d'entreprise champardennais est plutôt un homme, âgé de 39
ans, issu des filières professionnelles et techniques. Il crée son entreprise
dans le commerce ou les services, souvent seul, sans formation préalable et
avec peu de moyens financiers.
Sandrine Dagnicourt
En 2002, en Champagne-Ardenne, 3 615 entreprises nouvelles, réactivées ou reprises,
ont été créées dans les secteurs d'activité industrielle, commerciale, de construction ou de
services. Comme au niveau national, le tertiaire est le secteur le plus fréquent pour les
créations champardennaises. En effet, les trois quarts des créations de l'année 2002 se sont
concrétisés dans ce secteur, avec, en tête, le commerce, suivi des services aux particuliers
puis des services aux entreprises.
Répartition des créateurs d'entreprise selon leur tranche d'âge
et par secteur d'activité
En %
60
de 30 à 39 ansmoins de 30 ans
50
50 ans ou plusde 40 à 49 ansINSEE, Direction Régionale
40de Champagne-Ardenne
10, rue Edouard Mignot
51079 Reims Cédex 30
Tél : 03.26.48.60.00
Directeur de la publication :
20Michel Gaudey
Rédacteur en chef :
Jeanny Naulot 10
Secrétaire de fabrication :
Pascale Breton
0Communication externe :
Industrie Construction Commerce ServicesJeanny Naulot
© INSEE-2005
Source : INSEE - SINE 2002Le créateur champardennais est un homme de moins de 40 ans
En moyenne, le créateur champardennais est âgé de 39 ans. Les moins de 30 ans sont relati-
vement plus nombreux dans les services aux particuliers, et délaissent l'industrie. Les créa-
teurs âgés de 30 à 49 ans sont sur-représentés dans la construction et moins présents dans
les services. Enfin, les plus de 50 ans sont particulièrement attirés par les activités immobi-
lières, et créent relativement peu d'entreprises dans la construction.
En 2002, deux tiers des créateurs champardennais sont des hommes. Pourtant, les créatri-
ces d'entreprises sont proportionnellement plus nombreuses dans la région qu'au niveau
national. Elles sont surtout présentes dans les secteurs des services aux particuliers et de
l'éducation, la santé, l'action sociale, où elles représentent 45 % des créateurs.
Les créateurs champardennais moins diplômés
La part des créateurs ayant un niveau d'étu-Répartition des créateurs d'entreprises
des supérieur au baccalauréat est nette-selon leur niveau de diplôme (en %)
ment inférieure en Champagne-Ardenne
(24% contre 30% au niveau national) et
Diplôme
17% d'entre eux n'ont aucun diplôme, soitsupérieur au BAC
un point de plus que la moyenne nationale.
BAC général
Les créateurs champardennais sont issus
BAC technique plutôt des filières professionnelles et tech-
ou professionnel
niques. Ils sont 43% à être diplômés d'un
CAP/BEP CAP/BEP ou d'un BAC technique contre
seulement 36% au niveau national. Ces ré-CEP, BEPC,
brevet élémentaire, sultats sont liés en partie au moindre niveau des collèges
de formation de la population en âge de tra-Absence
de diplôme vailler en Champagne-Ardenne.
Les non-diplômés se lancent plus volontiers010 20 30 40
Champagne-Ardenne France métropolitaine dans les secteurs de la construction et du
commerce. A l'inverse, les plus diplômés
choisissent davantage le secteur des servi-Source : INSEE - SINE 2002
ces.
Un tiers des créateurs sont d'anciens chômeurs
En 2002, en Champagne-Ardenne, un tiers
Situation préalable de l'entrepreneur des créateurs est au chômage au moment
de la création de son entreprise, dont quatre
sur dix depuis plus d'un an et 12 % sont
Chômage sans activité professionnelle. Cette dernière
depuis
Sans activité situation concerne plus particulièrementun an
prof. les femmes, 23 % des créatrices étant dansou plus
ce cas au démarrage de leur projet.12%14%
Chômage
depuis
moins 20%
d’un an
En activité
54%
Source : INSEE - SINE 2002Monter son projet : une démarche solitaire avec peu de moyens
financiers
Un créateur champardennais sur deux a mis en place son projet d'entreprise seul et un
quart l'a réalisé avec l'aide de son conjoint. La part des créateurs aidés d'une autre per-
sonne de la famille est de 17 %. Les autres formes d'association (avec un ou plusieurs mem-
bres de l'entreprise précédente ou de l'entreprise reprise) sont nettement plus rares et
concernent chacune moins des 8 % des créations. Très peu de créateurs (7 %) sont aidés par
un organisme de soutien.
Pour démarrer leur entreprise, 65 % des créateurs champardennais n'ont reçu aucune for-
mation préalable. Parmi ceux qui en ont suivi une, trois sur quatre y ont été contraints. En ef-
fet, l'obtention d'aides spécifiques à la création est conditionnée par le suivi d'une
formation. Au final, moins d'un créateur sur dix a suivi une formation à sa demande.
Une part importante des créations s'effectue avec des moyens modestes. Comme au niveau
France métropolitaine, un tiers des
créateurs a dépensé moins de 4 000
Répartition des créations en Champagne-Ardenne euros au démarrage du projet. C'est
selon le secteur d'activité et les moyens engagés
dans le commerce que le plus grand
nombre d'entrepreneurs démarre un
projet avec peu de moyen. Les mises
En % de fonds très importantes concernent
35 particulièrement la construction.
30 Les projets de création sont financés en
25 priorité par les ressources
20 personnelles, familiales ou des
15 associés. Plus de 70 % des créateurs
10 déclarent n'avoir bénéficié d'aucune
aide ou exonération publique.5
Celles-ci sont accordées davantage0
Moins de 4 000 à 8 000 à 16 000 à 40 000 à 80 000 aux jeunes créateurs qu'aux anciens.4 000 euros 7 999 15 999 39 999 79 999 ou plus
Mais ce sont surtout les anciensIndustrie Construction Commerce Services
chômeurs qui bénéficient d'aides au
démarrage par le biais de l'ACCRE
(aide aux chômeurs créateurs et
Source : INSEE - SINE 2002 repreneurs d'entreprises).
L'analyse présentée ici porte sur le profil des créateurs d'entreprise de la Champagne-Ardenne. Elle repose
sur l'enquête SINE (Système d'Information sur les Nouvelles Entreprises) réalisée au second semestre 2002.
Le champ économique retenu est le champ ICS qui recouvre les activités économiques marchandes des sec-
teurs de l'Industrie, de la Construction, du Commerce et des Services à l'exclusion des activités financières et
de l'agriculture.
Les créations par réactivation intervenues moins de deux ans après la cessation de l'entreprise et les créations
dites par ''activation économique'' sont exclues de l'enquête SINE.
Les données de l'étude sont principalement issues du cédérom inclus dans l'INSEE RESULTATS Économie
n° 16 : Créations et créateurs d'entreprises - " Enquête SINE, profil du créateur 2002 ".

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.