Les enjeux de la reprise dentreprise en Champagne-Ardenne : quatre chefs dentreprise sur dix cesseront leur activité dici dix ans

De
Publié par

D’ici 10 ans, quatre chefs d’entreprise sur dix vont partir à la retraite en Champagne Ardenne. Ce sont 16 000 dirigeants champardennais qui fermeront ou céderont leur entreprise. Ces départs, dûs en partie au mouvement général de vieillissement de la population, auront des conséquences importantes sur la pérennité des emplois. Ce sont 37 500 salariés, hors emploi du dirigeant qui sont concernés. Toutes les activités ne se prêtent pas à la reprise. Les reprises se concentrent ainsi dans les commerces et les services à la personne, en particulier les hôtels-restaurants. Reprendre une entreprise est moins risqué que d’en créer une ex-nihilo. Une transmission sur deux est toujours active sept ans après, mais seulement une création sur trois. Dans seulement un cas sur cinq, la transmission s’est faite dans un entourage proche, famille ou ancien dirigeant. Se lançant dans des projets de plus grande envergure que les créateurs, les repreneurs ont plus souvent recours aux emprunts bancaires. Moins diplômés, ils ont davantage que les créateurs une expérience antérieure comme chef d’entreprise. Sommaire 16 000 départs de chefs d’entreprise à la retraite d’ici 10 ans 37 500 salariés travaillent dans une entreprise dont le dirigeant a plus de 50 ans Toutes les activités ne se prêtent pas à la reprise Les cinq premières années après la transmission sont les plus difficiles Les reprises maintiennent l’emploi Dans 22 % des cas seulement, la continuité de l’entreprise est assurée par un membre de la famille ou un salarié de la société 16 000 départs de chefs d’entreprise à la retraite d’ici 10 ans 37 500 salariés travaillent dans une entreprise dont le dirigeant a plus de 50 ans Toutes les activités ne se prêtent pas à la reprise Les cinq premières années après la transmission sont les plus difficiles Les reprises maintiennent l’emploi Dans 22 % des cas seulement, la continuité de l’entreprise est assurée par un membre de la famille ou un salarié de la société
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE
FLASH
CHAMPAGNE-ARDENNE
Nº 83 - Décembre 2007
es enjeux de la reprise d’entreprise en Champagne-ArdenneL
uatre chefs d’entreprise sur dix cesseront leur activité d’ici dix ansQ
Les chefs d’entreprise de n’échappentD’ici10ans,quatrechefssurdixvont
pas au mouvement général de vieillissement de la population,partir à la retraite en Champagne Ardenne. Ce
conséquencedel’arrivéeàdesâgesavancésdesgénérationsdu
sont 16 000 dirigeants champardennais qui
baby-boom. En 2005, 41% des entrepreneurs sont âgés de 50
fermeront ou céderont leur entreprise. Ces ansouplus.Cetteproportionn’étaitquede36%en1999etde
départs, dûs en partie au mouvement général de 31%en1990.Surlapérioderécente,d’aprèsuneestimationréa-
liséeàpartirdestroispremièresenquêtesannuellesderecense-vieillissement de la population, auront des
ment, le vieillissement s’accélère. Parmi l’ensemble des actifsconséquences importantes sur la pérennité des
ayantunemploiouauchômage,lapartdes50ansouplusgagne
emplois. Ce sont 37 500 salariés, hors emploi du
aussi cinq points entre 1999 et 2005, passant à 23%. Les diri-
dirigeant qui sont concernés. geantssontplusâgésquelesactifs,leurinstallationcommechef
Toutes les activités ne se prêtent pas à la reprise. d’entreprise intervenant en moyenne dans la région à 39 ans,
bienplustardquel’âgemoyend’entréesurlemarchédutravail.Les reprises se concentrent ainsi dans les
L’ampleur du vieillissement des dirigeants n’est pas propre à lacommerces et les services à la personne, en
Champagne-Ardenne et s’observe aussi en France dans les mê-
particulier les hôtels-restaurants. Reprendre une mes proportions.
entreprise est moins risqué que d’en créer une
ex-nihilo. Une transmission sur deux est toujours 16 000 départs de chefs d’entreprise
active sept ans après, mais seulement une à la retraite d’ici 10 ans
créationsurtrois.Dansseulementuncassurcinq,
la transmission s’est faite dans un entourage En utilisant la répartition par âge des entrepreneurs individuels
en provenance du répertoire Sirene et en extrapolant les infor-proche, famille ou ancien dirigeant. Se lançant
mations obtenues à partir d’un échantillon de sociétés de ladansdesprojetsdeplusgrandeenvergurequeles
caisse du régime social des indépendants (RSI) et des Urssaf à
créateurs,lesrepreneursontplussouventrecours
l’ensemble des sociétés, 42% des chefs d’entreprise sont âgés
aux emprunts bancaires. Moins diplômés, ils ont de50ansouplusdébut2006.Danslarégion,laproblématique
davantage que les créateurs une expérience du vieillissement se pose avec la même acuité dans l’espace
urbain que dans l’espace rural. En revanche, le département deantérieure comme chef d’entreprise.
la Haute-Marne apparaît plus exposé avec 44% des chefs
d’entrepriseâgésde50ansoupluscontre40%danslesArden-
Cettepublicationestlasynthèsed’uneétuderéaliséedanslecadredu
nes.
programme 2006-2007 du Pôle de gestion publique et de
Ainsi,16000entreprisesseraientdirigéespardeschefsd’entre-
développementéconomiqueaniméparleTrésorier-payeurgénéralde
prisede50ansouplusparmiles38000entreprisesmarchandes
la région Champagne-Ardenne à laquelle ont aussi contribué la
champardennaises des secteurs de l’industrie, de la construc-
Chambrerégionaledecommerceetd’industrie,laChambrerégionale
tion,ducommerceetdesservicesdemoinsde250salariésexis-
demétiersetdel’artisanat,leConseilrégional,leRSI(régimesocialdes
tantes. Ce sont autant de chefs d’entreprise susceptibles de
indépendants), l’URSSAF, la Direction régionale de l’équipement, la
cesser leur activité dans les dix ans à venir. Selon une simpleDirection des services fiscaux, le délégué régional au commerce et à
estimationparglissementdeseffectifsjusqu’à60ansetsanstenir
l’artisanat.
Insee Flash Champagne-Ardenne n° 83Nombre de chefs d'entreprise qui atteindront 60 ans Avertissement :
l'année considérée (*) Le champ de l’analyse sur l’âge des chefs d’entreprise est celui des
nombre entreprises individuelles et sociétés des secteurs marchands non
1 400
agricole et financier, exclusion faite des sociétés anonymes, des
sociétés par actions simplifiées et des entreprises de plus de 250
salariés pour lesquelles la question de la transmission ne se pose pas1 200
dans les mêmes termes.
1 000 d’entreprisesontplusjeunes.Seulement30%desboulangerset
pâtissiers ou des dirigeants de salon de coiffure sont âgés de 50
ans ou plus. En revanche, dans le commerce ou les activités de
800 l’éducation-santé-action sociale, la part des seniors est supé-2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 20152016
années rieureàlamoyenne.Danslesactivitésdelasanté,lesécartssont
* (sous l'hypothèse qu'ils seront toujours en activité l'année considérée)
aussiimportantsselonlesmétiers:60%desmédecinsquiexer-Sources : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) - Urssaf - RSI
cent en cabinet sont âgés de 50 ans ou plus, mais seulement
comptedesentrantsetsortants,lenombremaximumdedéparts 34% des auxiliaires médicaux (infirmiers, kinésithérapeutes...).
àlaretraiteseraitatteinten2010avec1300entreprisesconcer-
néesetresteraitàunniveauélevéaucoursdesannéessuivantes. Toutes les activités ne se prêtent pas
La soixantième année ne constitue pas l’année du départ pour
à la reprise
touslesdirigeants.UneétudedelaDirectionduCommercede
l’Artisanat, des Services et des Professions libérales (DCASPL)
Si le départ à la retraite du dirigeant est le principal facteur
publiée en janvier 2007 montre qu’en France, 63% des chefs
déclencheur de la cession d’une entreprise - dans 60% des cas
d’entreprises individuelles ont cessé leur activité à 60 ans. Les
de transmission d’entreprise individuelle d’après l’étude de la
informationsduRSIdeChampagne-Ardennedonnentdesrésul-
DCASPL - , toutes ne se prêtent pas à la reprise, soit parce
tatsprochespourlesartisansinstallésenChampagne-Ardenne:
qu’ellesn’ontaucunevaleurd’actif,soitparcequeleursinstalla-
en 2005, 70,5% ont pris leur retraite avant 61 ans, 13,7% à 61
tionsouleursoutilsdeproductionsontobsolètes,soitparceque
ans et 15,8% à 62 ans ou après. Par ailleurs, sur cette même
leurs marchés ne sont plus rentables. Parmi les 55% de chefs
population, le RSI note sur les deux dernières années une
d’entreprise individuelle partis en retraite et qui n’ont pas cher-
avancéedel’âgemoyendudépartàlaretraite:entrelesannées
2004/2005 et les années 2002/2003, il aurait Part des 50 ans ou plus parmi les chefs d'entreprise selon le secteur d'activité
diminuéd’uneannéeenpassantde61anset10 en Champagne-Ardenne en 2006 - en %
mois à 60 ans et dix mois.
Éducation, santé et Action sociale
Activités des auxiliaires médicaux (1)
37 500 salariés travaillent dans Pratique médicale
uneentreprisedontledirigeant Commerce
Comm. détail divers en magasin spécialisé (2)a plus de 50 ans
Comm. détail de fleurs
Entretien et réparation des automobiles
Les nombreux départs à la retraite de chefs Commerce gros de boissons
Comm. détail livres, journaux et papeteried’entreprise peuvent avoir des conséquences
Comm. détail produits pharmaceutiquesimportantessurlapérennitédesemplois,àcôté
de la problématique du maintien des activités Services aux entreprises
Activités de nettoyagesur les territoires. Comme pour l’ensemble du juridiquesparc d’entreprises étudié, 56% des entreprises
1 Activités comptables
dirigéesparunsenior n’emploientaucunsala- d'architecture
rié.Maislesquinquagénairessontenproportion
Transportsun peu plus nombreux parmi les entreprises de
grandes tailles, que parmi les très petites entre- Industrie et industrie automobile
prises de un à neuf salariés. Début 2006, les
Services aux particuliers42% des entreprises dirigées par des entrepre-
Coiffure
neurs de 50 ans ou plus emploient 46% des Restauration de type traditionnel
salariés du champ de l’étude, ce qui représente Cafés, tabacs
37 500 salariés, hors emploi du dirigeant
Construction secteur regroupé
lorsqu’il n’est pas salarié de son entreprise. Réalisation de couvertures d’activité
Le constat global du vieillissement des chefs Travaux d'installation électrique
exemple d’activité
Travaux de maçonnerie généraled’entreprise recouvre des situations très diffé-
Installation d'eau et de gazrentes selon les activités. Dans les services aux
entreprises ou l’industrie hors industries agrico- Ind. agricoles et alimentaires
les et alimentaires, la part des seniors parmi les Boulangeries
Charcuteries artisanalesdirigeants est proche de la moyenne. Dans la
construction, les services à la personne ou les Ensemble des secteurs
industries agricoles et alimentaires, les chefs 25 30 35 40 45 50 55 60 65
Sources : Insee, Répertoire des Entreprises et des Etablissements (Sirene) - Urssaf - RSI1
Parconvention,leterme«seniors»désigneraleschefs
(1) infirmiers, sage-femmes, kinésithérapeutes, orthophonistes...
d’entreprise âgés de 50 ans ou plus (2) jouets, puériculture, matériel de téléphonie...
Insee Flash Champagne-Ardenne n° 83ché à céder leur entreprise les trois quarts déclarent que leur mièresannéesd’existence,lapérennitédesreprises,commedes
entreprise n’avait pas assez de valeur, souvent dans les cas créations, est légèrement meilleure dans la région que sur
d’absence de fonds de commerce. l’ensembleduterritoiremétropolitain.EnChampagne-Ardenne,
Lestransmissionsseconcentrentpour70%danslesactivitésde sur 100 reprises, 49 sont toujours actives sept ans après, c’est
services à la personne et les commerces. En particulier, chaque trois de plus qu’au niveau national. Mais à dix ans, il n’y a plus
annéeenmoyennesurlapériode2004à2006,31%desrepri- d’écart entre taux de survie des reprises champardennaises et
sesonteulieudansleshôtelsetrestaurants.Aunniveaudétaillé celui de l’ensemble de la France.
de nomenclature, les cinq activités où les volumes de reprises
d’entreprisesontlesplusimportants-restaurationtraditionnelle Les reprises maintiennent l’emploi
ou rapide, boulangeries, salons de coiffure et débits de bois-
sons -, regroupent 40% des transmissions. L’impactdesreprisessurl’emploiestplusimportant,audémar-
Dans l’industrie hors IAA, les transports ou dans les secteurs en rageettoutaulongdesdixpremièresannéesd’existence,même
croissancetelslesservicesauxentreprisesetlaconstruction,les si leur nombre est plutôt modeste comparé aux créations de
reprises sont moins nombreuses. Le mode de maintien et de nouvelles entreprises. En Champagne-Ardenne, les générations
développement de ces secteurs se fait davantage par création de reprises des années 1993 à 2004, qui représentent 26% de
ex-nihilo : à peine 1% du parc d’entreprise se renouvelle par l’ensemble des créations et reprises de la période, ont créé ou
reprisechaqueannée,maisjusqu’à12%parcréationex-nihilo maintenu en cumul sur les 12 années 36 500 emplois salariés
dans les services aux entreprises. En revanche pour les (hors emploi du dirigeant et d’un éventuel conjoint collabora-
hôtels-restaurants,l’équivalentde6,8%deshôtelsetrestaurants teur lorsqu’ils ne sont pas salariés). Les nouvelles créations, près
fontl’objetchaqueannéed’unereprise,contreseulement1,7% de trois fois plus nombreuses, ont créé sur la même période au
des entreprises tous secteurs d’activités confondus. Pour les démarrage seulement 22 000 emplois salariés. les possibilités de croissance sur place étant LesunitéscrééesparreprisedémarrentenChampagne-Ardenne
limitées,ledéveloppementdel’activitépasseparlacessionetle en moyenne avec 3,3 salariés contre 0,7 pour celles créées
rachat d’un établissement plus grand. Dans les débits de bois- ex-nihilo.EnChampagne-Ardenne,lataillemoyenneaudémar-
sons, pharmacies, cafés-tabacs, bureaux de tabac, commerces ragedesreprisesestsupérieureàcelledeFrancemétropolitaine
de livres, journaux ou papeterie, la reprise s’impose aussi (2,6). A l’image de l’ensemble du parc d’entreprises, les trans-
comme mode d’installation privilégié des nouveaux chefs missionssanssalariésontenproportionmoinsnombreusesdans
d’entreprise en représentant plus de 65% des créations totales la région qu’en France.
dansl’activitéetmêmejusqu’à77%pourlespharmacies.Dans L’effectif salarié des unités pérennes croît pour les reprises
ces activités, toutes réglementées, la part des dirigeants de 50 comme pour les créations de nouvelles entreprises jusqu’à la
ans ou plus est plus élevée, proche de 50%. septième année d’existence et se stabilise ensuite, voire
diminue. En Champagne-Ardenne, l’augmentation est de 1,3
emploi supplémentaire entre l’année de démarrage et le sep-Les cinq premières années après la
tièmeanniversairepourlesreprisesetde1emploipourlescréa-transmission sont les plus difficiles
tionspures.Lesentreprisesetencoreenactivitéaprès7
ans sont ainsi passées de 3,3 à 4,6 salariés en moyenne, tandis
Alors que le nombre de créations de nouvelles entreprises a
quelescréationspérennesdenouvellesentreprisespassaientde
atteintunnouveaurecorden2006avec3100unités,lenombre
0,7 salarié à 1,7 salarié. En Champagne-Ardenne, l’effectif sala-dereprisesn’ajamaisétéaussibas.En2006,700entreprisesont
rié moyen des reprises pérennes augmente plus qu’au niveau
faitl’objetd’unereprise,dixansplustôtellesétaient900.Pour- e
national:de1,3salariéentrel’annéed’installationetla7 année
tant, reprendre une entreprise est moins risqué que d’en créer
de vie contre 0,9.unenouvelle.C’estsurtoutlapremièreannéequisuitlamiseen
Dans la région, au bout de dix ans pour les reprises, comme
placeduprojetquelasurviedesreprisesestmeilleurequecelle
pour les créations, les emplois salariés maintenus ou créés par
descréations.Enmoyenne,16%descréationsnepassentpasle
cellesquiontsurvécunecompensentpaslespertesdanscellescap de leur premier anniversaire, contre seulement 1% des
quiontlicenciéoufermé.Entrelasituationaudémarrageetdix
reprises. Au cours des années suivantes, les reprises continuent
ansaprès,laperteglobaled’emploissalariésestplusimportante
de mieux résister. A sept ans, 49% des reprises sont toujours en
pour les reprises que pour les créations : -40% contre -33%.activité contre respectivement 34% des créations. A dix ans, il
subsiste 34% des reprises, et seulement 25% des créations. Ces
Évolution de l'emploi salarié dans les unités créées
résultats ne sont pas propres à la Champagne-Ardenne et entre 1993 et 2004 en Champagne-Ardenne
s’observentpartoutenFrance.Cependant,aucoursdesseptpre- par année d'âge - en %
Part des créations et reprises pérennes en 140
par année d'âge - en %
120
Créations
120
100
100
80
80
ReprisesReprises 6060
40 40
Créations 01 2 3 4 5 6 7 8 9 10
20
Lecture : En moyenne, sur 100 emplois salariés créés ou maintenus au démarrage
0 des reprises, il en reste 60 dix ans plus tard. Les gains d’emplois salariés dans les
01 2 3 4 56 7 8 9 10 reprises pérennes et en développement ne compensent pas les pertes d’emplois
Lecture : En moyenne, pour une génération de reprises, sur 100, il en reste 34 salariés dans les reprises pérennes en difficulté ou ayant cessé. Il en est de même
dix ans plus tard pour les créations.
Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Etablissements (Sirene) Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Etablissements (Sirene)
Insee Flash Champagne-Ardenne n° 83Répartition des créateurs et repreneurs de Champagne-ArdenneCependant, en Champagne-Ardenne, de l’année de démarrage
de 2006 selon la situation immédiate avant la création - en %et jusqu’à dix ans après, les emplois salariés générés par les
reprises restent plus importants que ceux générés par les créa-
Salarié
tions. En France, au contraire, les effectifs salariés des créations
Au chômageex-nihilod’unegénérationayantsurvécusontsupérieurstoutau
long des dix années à ceux des reprises. Indépendant ou à son compte
Chef d'entreprise salarié, PDG,
gérant minoritaire de SARL RepreneursDans 22% des cas seulement, la continuité
Sans activité professionnelle Créateurs
(personne au foyer, retraité...)de l’entreprise est assurée par un membre
Etudiant ou scolaire
de la famille ou un salarié de la société En congé pour création
d'entreprise ou sans activité
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55En 2006, en Champagne-Ardenne, d’après l’enquête Sine
(système d’information sur les nouvelles entreprises), 15% Source : Insee, Sine 2006
des reprises correspondent à des donations ou héritages de
du stage obligatoire de préparation à l’installation. En rap-l’entourage familial et 7% à des rachats à un ancien
port avec les activités de la reprise, pour lesquelles dans deemployeur. Dans 71% des cas, il n’existe pas de lien de
nombreux cas la maitrise d’un savoir-faire est nécessaire -parenté entre l’acheteur et le vendeur et 7% concernent des
coiffure, boulangeries... - les repreneurs sont plus souventprisesenlocationgérance.Enlienaveclescasd’héritage,la
titulaires d’un baccalauréat professionnel ou technologiquepopulation des repreneurs est plus féminisée que celle des
et moins souvent diplômés d’un baccalauréat général oucréateurs(44%contre23%):denombreusesfemmesrepre-
d’un diplôme du supérieur.
Pour la mise en place du projet de reprise, en moyenne deRépartition des créateurs et repreneurs de Champagne-Ardenne
de 2006 selon le type d'appui reçu à la mise en place plus grande envergure financière que le projet de création,
du projet - en % les repreneurs s’endettent davantage que les créateurs.
Parmi les repreneurs, 49% ont eu recours à des emprunts
Seul bancaires, que ce soit au titre de l’entreprise, ou en nom
propre, contre 17% des créateurs et 40% des repreneurs de
Avec le conjoint France en moyenne. Moins souvent au chômage avant le
démarrage du projet, seulement 29% des repreneurs ont
Avec un spécialiste
dans son domaine bénéficié d’une aide publique, contre 51% des créateurs
essentiellement aidés à travers les aides aux demandeursAvec une autre personne Repreneurs
de la famille d’emploi (Accre).Créateurs
Avec un organisme Les deux tiers des repreneurs, comme des créateurs, se lan-
de soutien à la création cent dans l’entreprenariat entre 30 et 49 ans, tranche d’âge
Avec une personne
pour laquelle les évolutions démographiques de populationde l'entourage
professionnel totale sont les moins favorables et réduisent d’autant le
0 5 10 15 20 25 30 35 40 potentiel de repreneurs. En prolongeant les tendances
Source : Insee, Sine 2006
démographiques passées, le nombre de champardennais de
cette tranche d’âge pourrait diminuer de 32 000 personnesnant l’affaire en cas de maladie, de décès ou de départ à la
entre 2005 et 2015, en Champagne-Ardenne. Aux âgesretraite du conjoint. D’ailleurs, parmi les repreneurs de 50
extrêmes, les jeunes repreneurs sont en proportion moinsansouplus,lapartdecelles-ciestencoreplusélevée(62%).
nombreux que les créateurs ex-nihilo et ceux de plus de 50Préalablementaulancementduprojet,lerepreneurexerçait
ans plus nombreux.plus souvent une activité que le créateur ex-nihilo et était
moins au chômage. En particulier, 19% des repre-
neursétaitdéjàchefd’entrepriseouconjointd’undirigeant. Mickaël Brefort, Monique Saliou
Cependant, ils ne déclarent pas plus souvent que les créa-
teurs, avoir acquis une expérience professionnelle dans une
activitéidentiqueàl’activitédel’entreprisereprise(50%des
Sine:Systèmed’informationssurlescréationsd’entreprise.Cedispositif
cas).Pourlaréalisationduprojet,ilsontreçudesconseilsou
qui existe depuis 1994 apporte des informations sur le profil et ledel’informationd’unestructuredédiéeàlacréationd’entre-
devenir des entreprises, trois et cinq ans après leur création.
prise dans seulement 17% des cas, deux fois moins souvent
L’échantillon de l’enquête Sine 2006 a été tiré à partir des fichiers des
que les créateurs de nouvelles entreprises. Les repreneurs
créationsetreprisesd’entreprise, enregistréesdanslerépertoireSirene
ont été davantage aidés par le conjoint ou un spécialiste du
et ayant eu lieu au cours du premier semestre 2006. L’échantillon
domaine. Ils sont 40% à avoir suivi une formation pour la
régionalcomprend800créationsd’entreprise,soituntauxdesondage
réalisation du projet. Dans près de neuf cas sur dix, celle-ci
global de 48%.
était imposée, avec par exemple le suivi, pour les artisans,
INSEE, direction régionale de Champagne-Ardenne 10, rue Edouard Mignot 51079 Reims Cédex. Tél : 03.26.48.60.00
Directeur de la publication : Dominique Perrin, directeur régional de l’INSEE
Chef du Service études et diffusion : Françoise Courtois-Martignoni
Rédacteur en chef - Communication externe : Jeanny Naulot - Secrétaire de fabrication : Jean-Louis Pagnoux
Création de l’image visuelle : Champagne-Création - Imprimeur : Le réveil de la Marne, 51204 Epernay
© INSEE-2007 ISSN 1277-5649 Code SAGE : FLA078360 Dépot légal : Décembre 2007
Insee Flash Champagne-Ardenne n° 83

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.