Les entreprises du commerce de gros en 1999

Publié par

En 1999, 118000 entreprises exerçent une activité de commerce de gros. Elles réalisent un chiffre d'affaires total hors taxes de 3000 milliards de francs et emploient plus d'un million de personnes en équivalent temps complet. Plus du tiers des entreprises exportent et presque autant importent. Plus de la moitié des entreprises ont investi en 1999, pour un montant équivalent à 8 de leur valeur ajoutée. Pour la première fois, cet Insee-Résultats sur l'Enquête annuelle d'entreprise (EAE) dans le commerce de gros rassemble : - un ouvrage papier comportant la présentation de l'EAE et quelques données de cadrage sur le secteur, - un cédérom contenant les résultats détaillés de l'EAE sur l'exercice 1999. Les données portent sur les entreprises du commerce de gros, y compris les intermédiaires du commerce L'ouvrage papier contient en outre la nomenclature d'activités, la définition des principales variables, une bibliographie et la liste de tous les tableaux inclus dans le cédérom.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins


Insee Résultats Les entreprises
n° 757
du commerce de gros en 1999
Système productif
n° 194
Septembre 2001

Sources et méthodes

Présentation de l’EAE Commerce ............................ 3
Le champ de l’EAE Commerce................................. 4
L’échantillon de l’EAE Commerce 5
Présentation des questionnaires .............................. 8
Compte-rendu de réalisation .................................... 9
Annexes : nomenclature d’activités ........................ 10
définition des principales variables........ 15
bibliographie.......................................... 16

Les données essentielles

Quelques données de cadrage .............................. 18
Fiche sur l’ensemble du commerce de gros ........... 20
Directeur
Chiffres clés par taille d’entreprises........................ 22 de la publication
Paul Champsaur Chiffres clés par secteurs d’activité 24
Institut national
de la statistique Le cédérom et des études
économiques
Présentation du cédérom ....................................... 26
Direction générale
Liste des tableaux du cédérom............................... 27 18 boulevard
Adolphe Pinard 75675 Paris cedex 14
Téléphone : 01 41 17 50 50
Fax : 01 41 17 66 66
www.insee.fr

Diffusion/abonnements
et ventes
voir en fin de volume

Impression
Maulde et Renou

© Insee 2001
Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise) 1

Cette enquête a été pilotée par la section «Enquêtes annuelles dans le commerce »
de la Division « Commerce » à la Direction Générale de l’Insee sous la direction de
Philippe Lhuillier, assisté de Bastien Fuentes.
La gestion de l’enquête a été assurée par le Pôle « Enquêtes structurelles
d’entreprises » de la Direction Régionale de l’Insee Midi-Pyrénées à Toulouse, sous
la responsabilité de Bertrand Ballet, assisté de Huguette Antic et Jean-Marc Pépin.
Cette publication a été réalisée par Michèle Even et Evelyne Prévot de la Direction
Régionale de l’Insee Midi-Pyrénées.

2 Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise)
ources et méthodes

L'Enquête Annuelle d'Entreprise (EAE) dans le Commerce
est la principale source de données économiques sur l’activité,
la structure et les performances des entreprises du commerce
en France.




PRÉSENTATION DE L’EAE COMMERCE



L'Enquête Annuelle d'Entreprise (EAE) constitue Depuis l'exercice 1996, l’enquête porte sur le
une source d'information privilégiée pour les champ complet du commerce et sur « l’activité
administrations, les organisations profession- artisanale à caractère commercial » formée des
nelles, les organismes d'études et les charcuteries de détail et des boulangeries et
entreprises. Elle s'inscrit par ailleurs dans un pâtisseries.
règlement communautaire pour les statistiques
structurelles d’entreprises adopté le 20 décembre Par ailleurs, elle s'inscrit dans une nouvelle
e
1996. génération d’enquête, dite de 4 génération,
De plus, l’enquête annuelle d’entreprise apporte depuis l'exercice 1996. Cette refonte a permis de
des repères indispensables au pilotage de réaliser une harmonisation des traitements
l’activité nationale, en contribuant chaque année informatiques et la mise au point d’un tronc
à l’évaluation du produit intérieur brut. commun élargi de questions entre les différents
services enquêteurs responsables des EAE dans
L’EAE est effectuée chaque année dans la leur domaine respectif (industrie, transport,
plupart des secteurs de l’économie. L'EAE services …).
Commerce, effectuée par l'Insee, prend place Le tronc commun de questions concerne les
données générales (effectifs et rémunérations, auprès de celles réalisées dans l'industrie, les
transports, la construction, les industries comptables, investissements et
agricoles et alimentaires, la coopération agricole cessions). Des questions plus spécifiques au
et les services. secteur étudié viennent compléter le tronc
commun.
L'enquête relative au commerce a été lancée
pour la première fois sur l'exercice 1971 dans un De plus, afin d’alléger la charge statistique des
nombre limité de secteurs commerciaux. Son entreprises, il a été décidé, dans le cas de l’EAE
champ s'est ensuite progressivement étendu Commerce, de n’interroger les petites entreprises
jusqu'à couvrir, sur l'exercice 1974, l'ensemble du qu’une année sur deux. Ainsi sur l’exercice 1999,
commerce de gros et de détail, les boulangeries les petites entreprises du commerce de gros
et pâtisseries, enfin le commerce et la réparation faisant partie de l’échantillon ont été interrogées
de l'automobile. par questionnaire. En revanche pour le
commerce de détail et assimilé, l’interrogation
Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise) 3
des petites entreprises a été remplacée par On dispose donc chaque année d’une
l’utilisation de la source fiscale. information complète sur le commerce mais
réduite aux données comptables.




LE CHAMP DE L'EAE COMMERCE



Le champ de l'enquête annuelle d'entreprise dans Sont aussi incluses dans les tableaux de résultats
le commerce en 1999 correspond aux du commerce de gros les coopératives agricoles
entreprises du commerce et des activités de commercialisation. Celles-ci sont
artisanales assimilées au commerce de détail. particulièrement nombreuses et importantes dans
le commerce de gros de matières premières
En termes de nomenclature d'activités, le champ agricoles. Ces entreprises sont enquêtées par le
complet de l'enquête est constitué par l'ensemble Ministère de l'Agriculture qui en publie également
des entreprises appartenant aux divisions de la les résultats.
NAF 50, 51 et 52 ainsi que par celles dont
l'activité principale est 15.1F et 15.8B à 15.8D À noter que le secteur de la charcuterie
(voir annexe 1, Nomenclature d’activités de l’EAE artisanale, incluse dans le commerce dans
Commerce). l’ancienne nomenclature NAP, est désormais
regroupé avec l'industrie de la viande dans la
NAF. Elle fait néanmoins partie du champ de
L'activité commerciale proprement dite se définit l'enquête Commerce.
comme étant l'achat pour la revente en l'état.
La distinction entre le commerce de gros et celui Les boulangers et boulangers-pâtissiers, bien
de détail se fait sur la base de la nature de la que relevant aussi de l'industrie font
clientèle principale. Ainsi, le commerçant en gros traditionnellement partie du champ de l'enquête.
vend principalement à des entreprises
commerciales, industrielles et artisanales, à des
exploitants agricoles, à tous les utilisateurs L'unité statistique de base pour la collecte est
professionnels et enfin à des collectivités. Le l'entreprise et non l'établissement. L'entreprise
commerçant détaillant vend principalement à des est une entité juridique (soit entreprise
particuliers et, accessoirement, à des profes- individuelle, soit société). L'établissement,
sionnels. constitué par un magasin, un bureau, un siège
L'activité des intermédiaires du commerce social, un atelier, un dépôt... situé à une adresse
consiste à mettre en rapport acheteur et vendeur déterminée, est une unité géographique et ne
ou à agir pour le compte d'un tiers dans des possède pas, en lui-même, de personnalité
opérations de commerce, sans devenir juridique.
propriétaire de la marchandise.

4 Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise)

L’ÉCHANTILLON DE L'EAE COMMERCE



En règle générale, les entreprises occupant 20 • 516K, commerce de gros de fournitures
salariés et plus sont interrogées et équipements industriels divers,
exhaustivement. De même, sont interrogées • 516N, commerce de gros de matériel
exhaustivement les entreprises qui, quel que agricole,
soit l’effectif, avaient un chiffre d’affaires égal
ou supérieur à 250 millions de francs lors de pour lesquelles le seuil est fixé à 50 salariés.
l’enquête précédente.
Les exceptions au seuil de 20 salariés Un échantillon d'entreprises est constitué pour
concernent les activités suivantes : l'ensemble des entreprises ne dépassant pas
les seuils décrits ci-dessus.
• 151F, charcuterie,
• 158C, boulangerie et boulangerie- Le plan de sondage est stratifié par classe
pâtisserie, d'effectif salarié, par activité de l'entreprise et
• 158D, pâtisserie, par région du siège. Les taux de sondage par
• 501Z, commerce de véhicules strate sont d'autant plus élevés que la
automobiles, population de la base d'échantillonnage est
• 502Z, entretien et réparation de moins nombreuse : ils sont par exemple
véhicules automobiles, généralement plus forts dans le commerce de
• 521D, supérettes, gros que dans le commerce de détail. En 1999,
• 513A, commerce de gros de fruits et les strates de 20 à 50 salariés ont également
légumes, été sondées pour quelques activités
• 513J, commerce de gros de boissons, économiques (voir ci-après le tableau des
• 515F, commercos de matériaux poids des entreprises de l'échantillon).
de construction et d’appareils sanitaires,
Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise) 5
ÉCHANTILLON EAE COMMERCE 1999 : POIDS DE SONDAGE PAR STRATE

Tranches de taille
NAF 0 salarié 1 à 5 6 à 9 10 à 19 20 à 29 30 à 49
salariés salariés salariés salariés salariés

Intermédiaires du commerce de gros

511A 30 4 2 2 1 1
511C 2 1 4
511E 11 12 3 1 1 1
511G 17 7 5 3
511J 28 10 2 1 1 1
511L 14 8
511N 13 5 1 1 1 1
511P 7 3 2
511R 30 11 3 3 1 1
511T 20 7 1 1
511U 20 5 4 1 1

Commerce de gros de produits agricoles bruts

512A 12 3 3 1 1 1
512C 6 11 3 2 1 1
512E 20 3 2
512G 2 2 1 1
512J1 1

Commerce de gros de produits alimentaires

513A 17 17 7 5 4 2
513C 21 2 2 1 1 1
513D 6 6 3 2 1
513E 30 2 7
513G 2 4 1
513J 30 17 5 4 2
513L 1 1 1
513N 7 4 9 6 1 1
513Q 2 1
513S 8 3 1 1 1
513T15 7 2 1
513V
513W 20 4

Commerce de gros de biens de consommation non alimentaires

514A 10 2 3 1 1 1
514C 16 9 7 4 1
514D 7 7 4 2 1
514F 8 15 9 4 1 1
514H 10 1 2 3 1 1
514J17 17 14 5
514L 30 1 5
514N 10 13 12 6
514Q 14 11 4
514R 6 22 2 2 1 1
514S 24 18 3 1

6 Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise)

Tranches de taille
NAF 0 salarié 1 à 5 6 à 9 10 à 19 20 à 29 30 à 49
salariés salariés salariés salariés salariés

Commerce de gros de produits intermédiaires non agricoles

515A 6 3 1 1 1 1
515C 3 8 2
515E 4 20 3 2 1 1
515F 9 9 14 7 3
515H 6 15 15 1
515J 30 1 6
515L 8 6 2 2 1 1
515N 5 4 1 1 1

Commerce de gros d'équipements industriels

516A 30 13 7 4 1 1
516C 6 10 7 3
516E 2 3 1 1
516G 20 15 4
516J8 21 5 6
516K 9 20 10 8 4 3
516L 24 19 11 3 1 1
516N 20 30 11 7 2

Autres commerces de gros

517Z 17 18 8 3



Note : le poids est l'inverse du taux de sondage; pour les entreprises de 50 salariés et plus, le tirage
est exhaustif.

Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise) 7
PRÉSENTATION DES QUESTIONNAIRES



Le questionnaire est adapté d'une part à la taille Données comptables :
de l'entreprise, d'autre part à son activité compte de résultat
principale. investissements et cessions
dépenses professionnelles
La taille de l'entreprise, exprimée par le nombre
de salariés, est un bon indicateur de l'existence Chiffre d’affaires et activités :
d'une comptabilité détaillée, laquelle conditionne affaires réalisées pour le compte de tiers
en partie la nature et la qualité des informations (commerce de gros et commerce automobile)
susceptibles d'être recueillies. ventilation du chiffre d’affaires par
produits
Deux types de questionnaires sont donc exportations et importations
distingués : le questionnaire général (QG) destiné
aux entreprises de 10 salariés et plus ; le Formes de vente (commerce de détail
questionnaire simplifié (QS) destiné aux uniquement)
entreprises de moins de 10 salariés.
Équipement commercial
L'activité principale est également une variable
importante caractérisant la nature du commerce. Enseignes et réseaux de magasins
L'ensemble du champ a donc été découpé en
familles homogènes d'activités, dits «secteurs de Analyse des fournisseurs
collecte», dont les spécificités sont étudiées par
le biais de questions adaptées. Analyse des clients (commerce de gros
uniquement)
L'édition des questionnaires est réalisée sur
mesure pour chaque entreprise objet de
l'enquête. Les données d'identification (numéro Dans le cas du questionnaire simplifié adressé
SIREN, nom ou dénomination sociale, adresse, aux entreprises de moins de 10 salariés,
code d'activité) sont pré-imprimées directement certaines questions ont été allégées voire
sur le questionnaire. supprimées. Par exemple, on ne demande pas
l’intégralité du compte de résultat mais seulement
Globalement le contenu d’un questionnaire est quelques postes du compte d’exploitation. Les
structuré comme suit : données relatives aux investissements se limitent
aux investissements corporels totaux, au montant
Situation de l’entreprise : des cessions courantes et à la valeur des biens
activité principale déclarée, catégorie faisant l’objet de contrats de crédit-bail. À la
juridique, régime d’imposition, exercice différence du questionnaire général, on ne pose
comptable pas de questions sur les dépenses de publicité
modifications de structure, apports et ou de transport, ni sur leses en logiciel.
cessions d’actifs corporels

Emploi :
salariés au 31/12, salariés en équivalent
temps complet en fin de trimestre
salariés à temps complet, à temps
partiel
personnel non salarié, personnel
extérieur ou mis à disposition
8 Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise)
COMPTE-RENDU DE RÉALISATION



L'enquête est effectuée essentiellement par voie - 20,6 % considérées comme hors
postale, tout au moins pour la collecte des champ de l’enquête,
questionnaires. L'intervention d'enquêteurs
auprès des entreprises est réservée à quelques - 3,5 % ont cessé en 1999 avec moins de
cas bien particuliers, essentiellement pour obtenir 6 mois d’activité au cours de l’exercice d'enquête,
le questionnaire lorsqu’il s'agit d'une très grande
entreprise non répondante. Les compléments - 59,8 % autres, que les gestionnaires de
d'enquête en cas de réponse insuffisante, l’enquête ont jugées assimilables à des
incohérente ou anormale sont effectués, suivant entreprises inactives.
le cas, par voie postale ou téléphonique.
Les 30 181 entreprises actives qui ont permis
L'enquête est réalisée au Pôle d’enquêtes d’élaborer les résultats n’y ont pas participé de la
structurelles d’entreprises (PESE) situé à la même manière. En fonction de la qualité de
Direction régionale de l'Insee de Midi-Pyrénées l'information recueillie dans le questionnaire, la
(Toulouse). Le pôle assure la gestion de la réponse de l'entreprise a été retenue
collecte postale et met en œuvre un ensemble intégralement, ou a dû être en partie estimée.
complet de traitements statistiques.
Le tableau ci-dessous permet de mesurer
l’impact des extrapolations par secteur d’activité :
Pour l'année 1999, 34 338 entreprises ont fait
l'objet de l'enquête par questionnaire. Compte Part des unités non extrapolées
tenu de l’alternance, les petites entreprises du dans l'ensemble des résultats
commerce de détail et assimilé ainsi que celles en part du part
du commerce et réparation automobile, n’ont pas nombre chiffre des
reçu de questionnaire. Les déclarations fiscales d’affaires effectifs
de ces entreprises ont été utilisées pour disposer hors TVA salariés
d’une information complète sur le commerce.
(%) (%) (%)

Commerce de
Sur ces 34 338 entreprises, 30 181, soit 87,9 %,
détail 88,5 98,3 97,3
sont considérées actives pour l’enquête, et ont
Activités
servi à l’élaboration des résultats.
artisanales 85,8 85,9 85,7

Vente et
4 157 entreprises ne contribuent pas aux
réparation 91,2 98,1 95,4
résultats. Elles se décomposent de la façon
automobile
suivante :
Commerce de

gros 88,6 93,7 91,7
- 16,1 % inactives (cessation d’activité
Intermédiaires du
avant l’exercice 1999, mises en sommeil ou
commerce 83,3 96,9 86,3
exercice non clos)


Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise) 9
NOMENCLATURE D'ACTIVITÉS
DE L'EAE COMMERCE






Groupe Libellé du groupe Activité Libellé de l'activité

51.1A Int. du com. en mat. premières agricoles,
animaux vivants, mat. premières textiles
et demi-produits
51.1C Int. du com. en combustibles, métaux,
minéraux et produits chimiques
51.1E Int. du com. en bois et matériaux de
construction
51.1G Int. du com. en machines, équipements
industriels, navires et avions
51.1 Intermédiaires du commerce de gros 51.1J Int. du com. en meubles, articles de
ménage et quincaillerie
51.1L Int. du com. en textiles, habillement,
chaussures et articles en cuir
51.1N Int. du com. en produits alimentaires
51.1P Centrales d'achats alimentaires
51.1R Autres intermédiaires spécialisés du
commerce
51.1T Intermédiaires non spécialisés du
commerce
51.1U Centrales d'achats non alimentaires

51.2A Com. de g. de céréales et aliments pour
le bétail
51.2C Com. de g. de fleurs et plantes
51.2 Commerce de gros de produits 51.2E Com. de g. d'animaux vivants
agricoles bruts
51.2G Com. de g. de cuirs et peaux
51.2J Com. de g. de tabac non manufacturé

51.3A Com. de g. de fruits et légumes
51.3C Com. de g. de viande de boucherie
51.3D Com. de g. de produits à base de viande
51.3E Com. de g. de volaille et gibier
51.3G Com.oduits laitiers, œufs,
huiles
51.3J Com. de g. de boissons
51.3 Commerce de gros de produits 51.3L Com. de g. de tabac
alimentaires
51.3N Com. de g. de sucre, chocolat et
confiserie
51.3Q Com. de g. de café, thé, cacao et épices
51.3S Com. de g. de poisson, crustacés et
mollusques
51.3T Com. de g. alimentaires spécialisés
divers
51.3V Com. de g. de produits surgelés
10 Le commerce de gros en 1999 (Résultats de l'enquête annuelle d'entreprise)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.