Les professions libérales en Champagne-Ardenne : un secteur en expansion

De
Publié par

Début 2000, 9 600 entrepreneurs du secteur libéral représentent 17% des établissements marchands de Champagne-Ardenne, répartis en trois grands groupes. Le secteur de la santé regroupe 60% des établissements, le domaine juridique 7% ; le troisième groupe « activités techniques et cadre de vie » rassemble un tiers des établissements. Parmi les entreprises dotées de la personnalité physique, plus d'une entreprise sur trois est dirigée par une femme, soit un taux de féminisation supérieur à celui des entrepreneurs toutes activités confondues (industrie, construction, commerce et services). Estimé à 16 200 début 1998, le nombre d'emplois (salariés ou non) de la branche représente moins de 4% du total champardennais. Comme en Picardie, l'implantation libérale est moins dense en Champagne-Ardenne qu'en Bourgogne et dans le Centre, régions comparables. En sept ans, certaines activités libérales ont connu un fort développement, principalement dans le domaine des activités techniques.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Nº 23 - Avril 2001 - Prix : 15F (2,29€)
L es professions libérales en Champagne-Ardenne
Un secteur en expansion
Un médecin, une infirmière, un professeur de danse de Entreprises et établissements du libéral
salon, un avocat, un notaire, un ingénieur-conseil, un artiste
au 1er janvier 2000
peintre, un moniteur d’auto-école, autant d’individus qui en
exerçant de façon indépendante leur profession, créent l’ac- Nombre Nombre d’établissements
d’entreprisestivité libérale d’une région.
Avec plus de 10 000 cabinets principaux et annexes, les Effectif %
9 613 entrepreneurs du libéral dénombrés début 2000 repré- Santé 5 603 5 795 58
sentent 17% des établissements marchands implantés en
Juridique 649 714 7
Champagne-Ardenne. Secteur économique à part entière, le
libéral coexiste à côté de l’artisanat et du commerce respecti Technique- 3 361 3 529 35
et cadre de vievement, dans un rapport de six entreprises du libéral pour dix
Ensemble 9 613 10 038 100à caractère artisanal et de sept établissements pour dix à ca-
ractère commercial.
Source : INSEE - Répertoire SIRENE au 01/01/2000
Si les métiers exercés par les professionnels du secteur sont
divers, ils peuvent néanmoins se répartir au sein de trois
grands groupes d’activité. Le premier, avec près de 60% des Part des femmes chefs d’entreprise
par grand groupe d’activitéétablissements, composé pour partie de médecins généralis-
tes, d’infirmières et de masseurs kinésithérapeutes, regroupe
l’ensemble des activités de santé. Très loin derrière, avec
seulement 7% des établissements, le deuxième groupe
Santéconcerne le domaine juridique au sein duquel les avocats,
avoués et autres conseils juridiques trouvent logiquement
leur place. Enfin, le dernier groupe baptisé « activités techni- 1993
Juridiqueques et cadre de vie » rassemble un tiers des établissements.
2000
Plus hétéroclite, il des activités de conseil et de
services aux entreprises et celles de services aux personnes
Technique et cadre de vie(loisirs, culture). De cette variété découle aussi celle des mé-
tiers exercés. Ainsi, les auxiliaires financiers et d’assurance,
les architectes mais aussi les professionnels des études de
Ensemblemarché et du conseil en informatique et même les voyants
sont tous des professionnels des « activités techniques et
cadre de vie ».
0 1020 304050
Parmi les entreprises dotées de la personnalité physique, plus
d’une entreprise sur trois est dirigée par une femme, soit un
Source : INSEE - répertoire SIRENE au 01/01/1993 et au
taux de féminisation supérieur à celui des entrepreneurs tou- 01/01/2000, champ des entreprises dotées de la personnalité
tes activités confondues (industrie, construction, commerce physique
INSEE Flash Champagne-ArdenneLES ACTIVITÉS ENTRANT DANS LE CHAMPEmploi dans les établissements du libéral
DU LIBÉRAL*
au 1er janvier 1998 (en EQTC*)
Emplois Dont emploi salarié**
ACTIVITES DE LA SANTE 5 795Effectif % Effectif %
- Pratique médicale 2 502
Santé 8 808 54 3 516 48
- Activités des auxiliaires médicaux 1 808
Juridique 2 203 14 1 589 22 - Pratique dentaire 694
- Commerce de détail de produits pharmaceutiques 479
Technique et 5 205 32 2 220 30 - Activités vétérinaires 189cadre de vie
- Laboratoires d’analyses médicales 80
Ensemble 16 216 100 7 325 100
- Soins hors d’un cadre réglementé 43
ACTIVITES JURIDIQUES 714
Source : INSEE - Répertoire SIRENE au 01/01/1998, DADS au
- Activités juridiques 71431/12/1997
* : Equivalent Temps Complet ACTIVITES TECHNIQUES ET CADRE DE VIE 3 529
** : y compris celui du professionnel salarié de sa société,
AUXILIAIRES FINANCIERS ET D’ASSURANCE 629si tel est le cas
- Auxiliaires d’assurance 624
- Gestion de portefeuilles 5
ACTIVITES IMMOBILIERES 151
et services). Très présentes dans le domaine de la santé - Agences immobilières 136
(40%), les femmes chefs d’entreprise le sont moins ailleurs. - Administration d’immeubles résidentiels 15
- d’autres biens immobiliers -Néanmoins, dans l’ensemble, leur nombre a augmenté en
ACTIVITES INFORMATIQUES 73sept ans, en particulier dans le domaine juridique qui était le
- Conseil en systèmes informatiques 35moins féminisé en 1993.
- Réalisation de logiciels 22
Si, toutes activités confondues, un établissement sur six ap-
- Traitement de données 15
partient au secteur du libéral, celui-ci contribue plus modes-
- Activités de banques de données 1
tement en terme d’emplois à l’économie champardennaise.
SERVICES PROFESSIONNELS 258
La majorité des établissements du secteur sont de micro éta- - Activités comptables 123
blissements. Estimé à 16 200 début 1998, le nombre d’em- - Conseil pour les affaires et la gestion 135
plois (salariés ou non) de la branche représente moins de 4% ARCHITECTURE, INGENIERIE, CONTRÔLE 470
- Activités d’architecture 257du total champardennais. Dans une majorité des cas, l’exer-
- Métreurs, géomètres 84cice d’une activité libérale correspond même au seul emploi
- Ingénierie, études techniques 117du professionnel. Au total, au cours de 1998, moins d’un éta-
- Analyses, essais et inspections techniques 12blissement sur trois a rémunéré un poste de travail salarié,
PUBLICITE ET ETUDES DE MARCHE 58chiffre au-dessus de la réalité puisqu’il inclut les profession-
- Etudes de marché et sondages 3
nels salariés de leur propre société. Dans le commerce, cette
- Agences, conseil en publicité 55
proportion est de un sur deux.
SERVICES DIVERS 319
De plus, dans le secteur, les postes salariés, lorsqu’ils exis- - Sélection et mise à disposition de personnel 5
tent, sont souvent des postes intermittents ou à temps partiel. - Studios et autres activités photographiques 84
En moyenne, dix postes du secteur équivalent à seulement - Secrétariat et traduction 113
5,4 emplois à temps complet sur l’année, c’est 0,3 point de - Services annexes à la production (recouvrement
de factures, expertises hors immobilier, assurancesmoins que dans l’ensemble des activités marchandes. Les
117et ingénierie)
auxiliaires médicaux et les médecins ont largement recours
EDUCATION 455
au temps partiel qu’il s’agisse de missions quotidiennes de - Ecoles de conduite 233
courte durée de secrétariat ou de téléphonie ou encore de - Formation des adultes et formation continue 45
missions sur des périodes de travail intermittentes pour la 177- Autres enseignements (enseignement de
la musique,…)réalisation de tâches de comptabilité. En revanche certaines
activités ont largement recours à des contrats stables et à ACTIVITES RECREATIVES, CULTURELLES 1 116
ET SPORTIVEStemps plein. Ainsi dans les activités juridiques, les activités
- Production de films institutionnels et publicitaires 4
de secrétariat et de traduction, les laboratoires d’analyses
- Activités de radio -
médicales, les cabinets de métreurs et géomètres, les auxi- - artistiques 509
liaires d’assurance et les activités de banque de données, le - Services annexes aux spectacles 65
volume d’emplois, en équivalent temps plein, représente - Bals et discothèques 60
plus de 60% du nombre total de postes rémunérés dans - Autres spectacles 15
- Agences de presse 110l’année.
- Autres activités sportives (activités de centre de 163
musculation,…)
- Autres activités récréatives (exploitation de centreUne implantation libérale moins dense 82
d’équitation,…)
en Champagne-Ardenne - Autres services personnels (astrologues, voyants,…) 108
TOTAL 10 038
Obéissant à une logique de marchés, l’implantation des pro-
Source : INSEE - répertoire SIRENE au 01/01/2000
fessionnels du libéral s’articule autour de celle de la popula- * NAF700.
tion, pour les métiers de la santé et du cadre de vie, et de celle
du tissu économique, pour les métiers juridiques et techni-
ques. En ce sens, ils sont de véritables acteurs du développe-
INSEE Flash Champagne-Ardenneles Champardennais ayant sans doute plus facilement re-
Nombre d’établissements pour 10 000 habitants cours à des cabinets situés en Ile-de-France. Dans le cas des
au 1er janvier 2000
praticiens médicaux, bien que la démographie médicale soit
régulée, depuis 1971, par le numerus clausus, certaines ré-Champagne- Bourgogne Centre Picardie
Ardenne gions captent davantage de médecins que d’autres parce
qu’elles ont des capacités de formation plus grandes et qu’el-Santé 43 48 46 41
les sont globalement plus attractives. Ces phénomènes expli-
Juridique 5 5 5 5
quent sans doute la moindre densité médicale de la
Tecnique et 26 32 30 26 Champagne-Ardenne par rapport aux régions voisines ; c’est
cadre de vie aussi le cas par rapport aux régions méditerranéennes.
Ensemble 74 85 81 72 La grande étendue du champ des activités libérales se traduit
également par une grande diversité des conditions d’accès à
Source : INSEE - Répertoire SIRENE au 01/01/2000,
l’exercice. L’entrée dans la plupart des professions libéralesrecensement de la population de 1999
de la santé ainsi que dans les professions juridiques et judi-
ciaires est soumise à des conditions de diplôme précises tan-
dis que l’exercice de conseil et de services aux entreprises estment d’une région, notamment en favorisant l’accès rapide
davantage fondée sur un « capital humain » élevé (expé-de la population à un certain nombre de services. Début
rience professionnelle antérieure, passage par le salariat, tis-2000, la Champagne-Ardenne compte près de 75 établisse-
su relationnel...). Indépendamment des différentesments du libéral pour 10 000 habitants contre 85 pour
réglementations, l’exercice des professions libérales est par10 000 en Bourgogne dont les caractéristiques socio-écono-
ailleurs soumis à des investissements financiers dont l’impor-miques sont pourtant comparables. Frontalière de
tance est très variable d’une profession à l’autre. Outre lal’Ile-de-France, la Champagne-Ardenne, tout comme la Pi-
possession de certains équipements, l’installation peut né-cardie, semble davantage souffrir de l’hyperconcentration
cessiter l’achat d’éléments incorporels comme le droit defrancilienne des centres de décision que le Centre. Cette
présentation à la clientèle pour les médecins et les charges demoindre dotation en établissements du libéral concerne les
notaire. Au contraire, les activités de services, aux entrepri-activités de santé mais aussi celles du « technique et cadre de
ses comme aux personnes, nécessitent des mises de fondsvie ». Ainsi, en Champagne-Ardenne tout comme en Pi-
initiales moins importantes ; dans certains cas (essentielle-cardie, la densité d’établissements du libéral exerçant une
ment dans les activités de services à la personne ou récréati-activité technique est de 26 pour 10 000 habitants alors
ves), disposer d’un local et de matériel de bureau suffit. Enfin,qu’elle est, respectivement 30 et 32 dans le Centre et en
certaines professions bénéficient de marchés plus porteursBourgogne. Avec seulement 43 établissements pour 10 000
que d’autres. C’est le cas des activités informatiques et dehabitants contre 48 en Bourgogne et 46 dans le Centre, le
conseil pour les affaires et la gestion, alors que pour les phar-secteur de la santé subit également l’attractivité francilienne,
maciens, les notaires ou les huissiers l’entrée dans la profes-
sion est restreinte par une limitation
Le dynamisme des établissements du libéral entre 1993 et 1999 administrative.
Evolution annuelle moyenne du stock (en %) En sept ans certaines
60
activités libérales ont connu
50 Activités en un fort développement
développement important
40
Ces éléments ont un impact important30
sur l’intensité de la création, le dévelop-
20 Activités en développement pement et la pérennité des entreprises li-
Activités stables
bérales. Entraîné par l’émergence de10
créneaux porteurs, surtout dans le do-
0
maine des activités techniques, le sec-Activités à rotation élevée
er
-10 teur libéral compte, au 1 janvier 2000,
-20
0 102030405060708090 100
Guide de lectureTaux de création annuel moyen (en %)
L’analyse conjointe de l’évolution du nombre
Activités de conseil en systèmes informatique, réalisation de logiciels, conseil pour les affaires
d’établissements dans chaque branche et deet la gestion, formation des adultes et formation continue, soins hors d'un cadre réglementé,
productions de films, agences de presse. leur taux de création, entre1993 et 1999, fait
Activités artistiques, services annexes aux spectacles. apparaître différents types d’évolution. Dans
le graphique ci-contre, plutôt que de faire fiAdministration d'immeubles, traitement de données, activités juridiques et comptables, métreurs -
géomètres, ingénierie, secrétariat de traduction, écoles de conduite, santé (hors soins hors d'un gurer chacune des quarante-deux activités qui
cadre réglementé), bals et discothèques, autres spectacles.
composent le secteur, celles-ci ont été regrou-
Agences immobilières, banques de données, analyses essais et inspections techniques,
per en quatre grands ensembles caractéristi-agences de conseil en publicité, studios photographiques, services annexes à la production,
autres activités sportives et récréatives, autres services personnels. ques, la taille des cercles représentés étant
proportionnelle au poids de chacun d’entre
eux dans le total du secteur libéral.Source : INSEE - Répertoire SIRENE au 01/01/1993 et au 01/01/2000
INSEE Flash Champagne-Ardenneprès de 1 000 établissements de plus que début 1993. Ainsi,
DÉFINITIONSen sept ans, on dénombre 27 établissements supplémentai-
res de conseil en informatique. A l’inverse, les activités de
Le secteur du libéral
santé, plus réglementées, sont moins sensibles aux évolu-
Il n’existe pas de définition officielle macro-économique du secteur li-tions du marché et leur nombre a très peu évolué au cours de
béral. En accord avec le Conseil Economique et Social Régional le
la même période.
champ retenu pour cette étude est celui des entreprises dotées de la per-
Entre 1993 et 2000, le nombre d’établissements du libéral a,
sonnalité physique ou morale, qui exerce à titre principal une activité
en moyenne, augmenté de 1,5% par an tandis que, ceux de
dans les domaines de la santé, du juridique, et du technique et cadre de
l’industrie et du commerce ont diminué respectivement de
vie. Pour ce dernier groupe, le caractère « apport d’une prestation intel-
1,1% et de 0,6%. Cette croissance s’explique, pour l’essen-
lectuelle sans remise matérielle » a été approché par la condition
tiel, par le développement de nouvelles activités de services
d’exercice : ont ainsi été exclues les sociétés commerciales.
aux entreprises et notamment de celles liées à l’informatique
Le salariat des professionnels du libéral
ou au conseil pour les affaires et la gestion.
L’activité des professionnels du libéral se caractérise, par définition, par
Parmi les « activités techniques et cadre de vie », les plus no- un exercice sous statut salarié faible ou autrement dit par un exercice de
vatrices ont connu un essor important. Ainsi, entre 1993 et
leur activité sous forme individuelle majoritaire. On estime le taux de
2000, le développement des réseaux, l’accroissement de la
salariat moyen (rapport du nombre d’entrepreneurs salariés au total des
demande des ménages en logiciels, jeux et autres program- entrepreneurs) des professionnels à seulement 10%. Il évolue en fait
mes ludiques et éducatifs, sont autant de facteurs qui expli- dans une fourchette allant d’un salariat nul - pour une majorité d’activi-
quent le dynamisme du secteur de la réalisation de logiciels. tés - à 20% pour les activités juridiques, plus souvent organisées sous
De même, celui du conseil en systèmes informatiques a bé- forme de sociétés en exercice libéral (EURL, SARL), en passant par 15%
néficié du besoin accru des entreprises en solutions complè- pour les activités de métreurs-géomètres et les vétérinaires et 13% pour
tes concernant leur architecture informatique, logicielle et celles des laboratoires d’analyses médicales.
matérielle. Les activités artistiques et les services annexes Estimation de l’emploi salarié et du libéral : les effectifs salariés du libé-
aux spectacles font également preuve d’un grand dyna- ral incluent les professionnels salariés de leur entreprise, les salariés
misme même s’il est moins important que dans les secteurs qu’ils emploient au sein de leur entreprise ou à travers de structures plus
précédents, cette évolution résultant sans doute d’un effet de particulières comme les Sociétés Civiles de Moyens, les associations de
rattrapage de la région dans le domaine « culturel ». membres de professions libérales ou d’officiers ministériels qui mettent
Certaines activités libérales ont quant à elles vu le nombre de en commun les moyens utiles à leur profession.
leurs entreprises rester quasiment stable. C’est le cas des acti-
vités peu dynamiques en matière de création comme l’archi-
tecture ou celles des métreurs et géomètres mais aussi des
professions libérales « supérieures » dont l’accès est contrôlé Pour en savoir plus
comme celles des médecins (généralistes et spécialistes) ou
Cette analyse fait suite à une étude conduite en 2000 par la Directionencore des professions juridiques et comptables.
régionale de l’INSEE en partenariat avec le Conseil Economique et So-En revanche, en Champagne-Ardenne, certaines activités du
cial Régional de Champagne-Ardenne.libéral connaissent des taux de rotation élevés. Ainsi, pour
L’objet de cette étude était de déterminer les caractéristiques so-les nouveaux venus dans les secteurs du traitement des don-
cio-économiques des professions libérales dans la région notammentnées, des études de marché, des sondages et des agences et
en matière de démographie des établissements, d’emploi et de dyna-conseil en publicité, la pérennité de leur activité passe par
misme économique. L’ensemble des résultats est disponible dansl’élargissement de leur champ d’intervention pour trouver les
« L’activité libérale en Champagne-Ardenne », INSEE Dossier.
débouchés nécessaires.
Sandrine RIGOLLOT
Dès sa parution, INSEE FLASH Champagne-Ardenne est disponible
sur le site Internet de l’INSEE : www.insee.fr/champagne-ardenne
INSEE, Direction Régionale de Champagne-Ardenne 10, rue Edouard Mignot 51079 Reims Cédex. Tél : 03.26.48.61.00
Directeur de la publication : Michel GAUDEY, Directeur régional de l’INSEE - Chef du Service Etudes et Diffusion : Guy Bourgey
Rédacteur en chef : Johara Khélif - Secrétaire de rédaction : Marie-Paule Le Coadou - Secrétaire de fabrication : Pascale Breton
Communication externe : Guy Bourgey - Abonnements : Sylviane Mulder
Création de l’image visuelle : Champagne-Création - Imprimeur : Groupe Technologies et Impression, 51100 Reims
Le numéro : 15F (2,29 euros) Abonnement : 11 numéros 130F (19,82 euros) (France), 162F (24,70 euros) (Europe), 175F (26,68 euros) (reste
du monde) ou 11 numéros + dossier “Bilan économique” : 160F (24,39 euros) (France), 200F (30,50 euros) (Europe), 216F (32,93 euros)
(reste du monde).
© INSEE-2001 ISSN 1277-5649 Code SAGE : FLA012360 Dépot légal : avril 2001
INSEE Flash Champagne-Ardenne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.