Les services auxiliaires se taillent la part du lion

De
Publié par

A côté des entreprises de transport de voyageurs et de marchandises de plus en plus d'entreprises s'occupent de fret, de manutention ou d'entreposage. Les entreprises de transport routier voient leur chiffre d'affaires stagner tandis que s'envole celui des services auxiliaires. Investissant relativement peu, ces derniers ont une forte productivité.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

éco nomie
En tre pri ses de trans ports
Les ser vi ces auxi liai res
A côté des entre pri ses de trans port de voya geurs et de
mar chan di ses de plus en plus d’entre pri ses s’occu pent de fret,
de manu ten tion ou d’entre po sage. Les entre pri ses de trans portLe champ de l’étude
routier voient leur chiffre d’affai res sta gner tan dis que s’envole
Les moyen nes et gran des entre pri ses celui des ser vi ces auxi liai res. Inves tis sant rela ti ve ment peu, ces
de trans ports ter res tres ayant leur
der niers ont une forte pro duc ti vi té.siège basé sur l’île cons ti tuent la
popu la tion de l’étude. Elles ont un
effec tif moyen annuel d’au moins six
sala riés ou un chiffre d’affai res net es moyen nes et gran des entre pri-
moyen d’au moins 800 mil liers Part plus élevée desses de trans ports ter res tres sont aud’euros (soit envi ron 5,25 mil lions de
inves tis se ments dans leLnombre de 123 en 1999. L’effec tif francs). Pour des rai sons de
moyen de leurs sala riés atteint presqueconfi den tia li té, les quel ques trans port rou tier
entre pri ses de trans ports mari ti mes et 3 200 à cette date, en aug men ta tion
aériens sont exclues du champ étu dié. régu lière de 4 à 5 % depuis 1997. Quatre Les prin ci paux ratios de ges tion se sta bi -
Les entre pri ses de trans ports ter res tres entre pri ses sur dix font du trans port rou - li sent sur la période 1997-1999. Les
cou vrent ici trois sous-sec teurs : les tier de mar chan di ses, autant sont dans -entre pri ses de trans ports ter res tres pro trans ports rou tiers de voya geurs, les les ser vi ces auxi liai res de trans port et
trans ports rou tiers de mar chan di ses et dui sent un chiffre d’affai res moyen de 2-deux sur dix sont dans le trans port rou les ser vi ces auxi liai res de trans port mil lions d’euros par entre prise, soit 76tier de voya geurs. (manu ten tion et entre po sage, ges tion mil liers d’euros par per sonne occupée.
d’infras truc tu res et orga ni sa tion du Le sec teur des ser vi ces auxi liai res de La part de la valeur ajoutée dans letrans port de fret).
trans ports est le plus dyna mique : de chiffre d’affai res est de 43 % en
Les entre pri ses étu diées repré sen tent nom breu ses entre pri ses se sont créées moyenne. Envi ron 80 % de cette valeurmoins d’un dixième du secteur des
dans ce sec teur dont le chiffre d’affai restransports mais 70 % des effectifs et ajoutée est absorbée en frais de per son -
a aug men té de 19 % depuis 1997 et les60 % du chiffre d’affaires et de la nel.
effec tifs sala riés de 9 %. Dans le trans -valeur ajoutée.
Les entre pri ses de trans port de voya -port rou tier de voya geurs le nombre
- geurs et de trans port rou tier de mar chan -d’entre pri ses et le chiffre d’affai res res
tent stables, tan dis que les effec tifs aug - di ses pro dui sent ensemble 50 % duL’auteur men tent de 14 %. Le trans port rou tier de chiffre d’affai res du champ étu dié ; mais
mar chan di ses est sujet à des évo lu tions elles sont à l’ori gine de 85 % des inves -
Jean-Phi lippe BARJOU est adjoint au para doxa les, sans doute sous l’effet de tis se ments cor po rels.chef du ser vice sta tis tique, char gé de fusions ou absorp tions d’entre pri ses. Le
la coor di na tion “entre pri ses” à la L’entre prise type a un pro fil dif fé rent sinombre d’entre pri ses avait aug men té dedirec tion régio nale de L’INSEE. -elle fait du trans port rou tier de voya 6 % entre 1997 et 1998 pen dant que le
nombre de sala riés dimi nuait de 9 %, geurs, de mar chan di ses ou si elle est une
entre prise de ser vi ces auxi liai res desinver se ment entre 1998 et 1999 le nombre
d’entre pri ses a dimi nué de 13 % et le trans ports.Définitions riés a aug men té de 15 %.
Per son nel occu pé moyen : moyenne
des effec tifs sala riés en fin de chaque
tri mestre + per son nel non sala rié en Entre pri ses réu nion nai ses de trans ports ter restres d’un ef fec tif moyen d’au
équi va lent temps plein sur l’année. moins 6 sa la riés ou d’un chiffre d’af fai res net d’au moins 800 mil liers d’eu ros
Chiffre d’affai res net : pro duc tion
Trans port de Ser vi cesvendue de biens et ser vi ces + ven tes Trans port de Trans ports
Sec teur mar chan- auxi liai resde mar chan di ses, soit valeur ajoutée voya geurs ter restresdi ses de trans portau prix du mar ché + consom ma tions
inter mé diai res. 25 53 31 1091997
N ombre d'entre pri ses 1998 25 56 37 118Valeur ajoutée au prix du mar ché :
1999 26 49 48 123chiffre d’affai res net + pro duc tion
stockée + pro duc tion immo bi lisée – 1997 998 881 1 036 2 915Nombre moyen decoût des mar chan di ses ven dues ou 1998 1 131 799 1 103 3 033sala riésmatiè res pre miè res – autres achats et 1999 1 138 921 1 127 3 186
char ges exter nes
1997 66 51 105 222
Frais de personnel : salaires, Chiffre d'affai res net en 1998 68 53 113 234
mil lions d'eurostraitements et charges sociales. 1999 69 54 124 247
Source : INSEE, en quê tes an nuel les d’en tre pri ses.
2économie
se tail lent la part du lion
Le trans port de voya geurs com prend 26 Pro fil type d’une en tre prise de trans ports ter res tres en 1999
entre pri ses qui emploient ensemble plus (mon tants en mil liers d’eu ros)
de 1 100 per son nes. L’entre prise type de
trans port or ga ni sa -trans port de voya geurs a un effec tif occu - ma nu ten - ges tion
trans port rou tier tion trans -Sec teur tion, en tre - d'in fras- Ensemblepé moyen de 44 per son nes pour un
voya geurs mar chan - port de
po sage truc tu reschiffre d’affai res net de 61 000 euros par di ses fret
per sonne avec une part de la valeur
Effec tif occu pé
44 19 32 30 18 26ajoutée à 43 % du chiffre d’affai res. C’est moyen
le type d’entre prise la plus nom breuse en
Chiffre d'affai resper son nel et les frais de per son nel repré - 2 673 1 099 3 372 1 698 2 442 2 013net
sen tent 88 % de la valeur ajoutée.
Valeur ajoutée au
1 147 512 1 624 1 006 760 857prix du mar chéLe trans port rou tier de mar chan di ses
com porte 49 entre pri ses qui emploient Con som ma tions
1 525 586 1 734 692 1 680 1 153940 per son nes. L’entre prise type compte inter mé diai res
un effec tif de 19 employés pour un
Frais de
1 012 360 1 384 1 018 477 682chiffre d’affai res qui dépasse le mil lion
per son nel
d’euros, soit 57 000 euros par per sonne.
Source : INSEE, en quê tes an nuel les d’en tre pri ses.La part de la valeur ajoutée dans le
chiffre d’affai res atteint 47 %. Les frais
de per son nel absor bent 70 % de la Forte pro duc ti vi té des
trans port de fret et 105 000 euros envaleur ajoutée. ser vi ces auxi liai res demanu ten tion, entre po sage. La part de la
Le chiffre d’affai res net par per sonne trans portvaleur ajoutée dans le chiffre d’affai res
-occupée atteint ses maxi ma dans les ser -est maxi male dans la ges tion d’infras
vi ces auxi liai res de trans port, avec Le sec teur de la ges tion d’infras truc tu res truc tu res (59 %) et mini male dans l’orga -
137 000 euros dans l’orga ni sa tion du a connu un essor impor tant entre 1997 et ni sa tion du trans port de fret (31 %).
1998. Même si le nombre d’entre pri ses
n’est pas sé que de 5 à 8, + 60 % tout de
même, le nombre de sala riés a pro gres sé
de 23 %, chiffre d’affai res et valeurLes en tre pri ses de trans ports ter res tres
ajoutée ont fait un bond res pec tif de sont im plan tées au Nord-ouest
+ 37 et + 33 %. C’est le seul sec teur où
la part de la valeur ajoutée dans le
Les trois quarts des en tre pri ses de chiffre d’affai res dépasse tou jours les
Entre pri ses de trans ports ter restrestrans ports ter res tres se si tuent sur
d’au moins 6 sala riés ou d’au moins 800 mil liers 50 % sur la période 1997-1999. Entre
la côte Nord entre Saint-Paul et
d’euros de chiffre d’affai res en 1999 1997 et 1999, les sec teurs auxi liai res de
Saint-André et 15 % sur la zone -ges tion d’infras truc tu res et de manu ten
Étang Salé – Saint-Louis – Saint- tion-entre po sage ont pro gres sé de plus
Pierre. Les 45 en tre pri ses dont le de 25 % en chiffre d’affai res et valeur
siège se situe sur la com mune du ajoutée.
Port et les 18 en tre pri ses si tuées à
Le per son nel du sec teur de l’orga ni sa -Saint-De nis em ploient res pec ti ve -
tion du trans port de fret est le plus pro -ment 33 et 23 % de l’en semble du
duc tif avec envi ron 140 000 euros deper son nel du sec teur des trans -
chiffre d’affai res par per sonne occupée,ports ter res tres. Vien nent en suite
pra ti que ment le double de l’employéLa Pos ses sion (9 %) et Saint-Louis
d’une entre prise type de l’ensemble du
(8 %). Le Port est le centre prin ci - sec teur des trans ports ter res tres. D’une
pal des ac ti vi tés liées au trans port manière géné rale les ser vi ces auxi liai res
rou tier de mar chan di ses et Saint- ont les ratios les plus éle vés en chiffre
De nis ce lui du trans port de voya - d’affai res. En revanche c’est en manu -
geurs. Quant aux en tre pri ses de ten tion, entre po sage que le chiffre
ser vi ces auxi liai res des trans ports, d’affai res par per sonne occupée a le plus
el les sont lar ge ment concen trées pro gres sé, soit + 22 % entre 1998 et
au Port : 32 sur 48 y im plan tées, 1999 pour atteindre 105 000 euros. n
qui uti li sent 800 des 1 155 em -
Jean-Phi lippe BARJOU
ployés du sec teur. Source : INSEE.
3

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.