Les spécificités financières des communes touristiques (Octant n° 75)

De
Publié par

L'activité touristique d'une commune n'est pas sans conséquence sur ses finances locales. Les communes touristiques se distinguent des autres communes bretonnes par un niveau de budget par habitant plus élevé. La réalisation et la gestion des équipements publics entraînent des dépenses de fonctionnement supplémentaires. L'afflux de population liée au tourisme procure des ressources nouvelles sous la forme de produits fiscaux et d'exploitation, d'allocation additionnelle de dotation globale de fonctionnement. Ce sont les plus petites communes qui font les plus gros investissements en francs par habitant, afin d'enrichir leur parc d'équipements. Les communes touristiques financent cet effort d'équipement par l'emprunt, ce qui engendre un endettement un peu plus important.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 50
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Finances
Les spØcificitØs financiŁres
des communes touristiques
L activitØ touristique d une commune n est pas sans consØquence sur
ses finances locales. Les communes touristiques se distinguent des autres
communes bretonnes par un niveau de budget par habitant plus ØlevØ.
La rØalisation et la gestion des Øquipements publics entra nent des dØpenses
de fonctionnement supplØmentaires. L afflux de population liØe au tourisme
procure des ressources nouvelles sous la forme de produits fiscaux et
d exploitation, d allocation additionnelle de dotation globale de fonction-
nement. Ce sont les plus petites communes qui font les plus gros investis-
sements en francs par habitant, afin denrichir leur parc d Øquipements.
Les communes touristiques financent cet effort d Øquipement par l emprunt,
ce qui engendre un endettement un peu plus important.
D
12 OCTANT n° 75
alenbudg.etnd?unescommuneetouristiquesurshfacteseuxbudge?fbudgndehgAleerbd?obseresurprost-n?enc??lev?ss-lmtpcrmdua?sieridgetCbuldoqn-umelmdf.le5in-dl?activit?cecomaguqeae:besululaps.peeisdutenios-ao-u?qlpsmuiieo0phuolpalumci:irmulur1tEfluepparntouristiqueLDussurpissentpnsnuiursmajeetcompaudncm:olmaets,psrlobaloportionmontantdequerve?sideenantncespasse-condaireIlsaeutpl?affluedennceodemla-populationbsaisonni?parrep.nEUneeoffet,aleesscommune8s%toureistiquesmsontosou-mmise-ss?ldeafortersefluctuationsodempo-Cpulation,sg?tn?reatriceescdmeub:ensoinsusp?-acifiquemsdnotamme8nt0ennnmati?r,ead?infroastructurtes.?Enatenantncompte6de.l?ampleurtdeocesefluctuations,r171scommunexsnsseaulemeontusurllesm1s268,eont1?t?crletesnuesqpoura?tudietrsl?impacttduicaraact?reedtour-istiquensur.lesbchoixnbudgp?tairdes.eIlbessdtubieend??vide-ntdqueil?ampleiuridupph?pnom?neltourtistiqueoconcesrnepunpnombre-pluseimportantndeocommunedsnetttquembieonad?autrlesecolletctivit?.spvoiedntm
fluctuations des L?ampleu gements
lo des arc tiers du plus pr?sentent
re- econdairesr?sidences Les n?gatif.
urel pr?sent et ralentie
s?est la de ??volution que,
?mographi dynamisme 1990 et
1982 entre ?riode, pr?s 60
lu ab it an ts de dur?gio na le.
yenn des su au pl ac ent les 990, oyenne ?g?e plus
oyen revenu le et s?s op ul at io ha bi ta nt s. 00
de oi ns ab it an tsfo yers des art van ch e,
oins art nes petitesre- roc hes ervic es c?s
d? ac yennes leu rs qu on ittoral su situent nes
pu is retonn es co mm un es au tres les es sp?cificit?sques
uel ?gager de ermet retonnes nesqu ess ervies co mm un es
des so nt ut il is ?es. so nt bergem ent des l?ensemble vec nanci?re,
t?s les to ut es lo rsq ue fi l?analyse pour retenues touristiques
nes es raiso Laes ti val ?riode en tri pl er eut ti qu es
ris nes des l? ens emb le de
nan ci?r es?cifi cit?spo pu la ti on ort es sa is on ni ?resFinances
Données de cadrage
Ensemble
Communes des communes
touristiques bretonnes
de 20 000 hab.
Nombre de communes 171 1 259
Évolution de la population (en % l’an) entre 82 et 90 0,5 0,56
Solde naturel de 90 à 94 * - 0,33 0,02
% des moins de 20 ans en 90 23,1 27,3
% des plus de 60 ans en 90 28,1 22,7
Population en 90 (en milliers) 405,7 2 148,6
Densité au km2 en 90 137,8 79,9
Revenu net imposable moyen en 94 81 475 77 403
Part des foyers non imposés en 94 54,4 57,3
Critère d’enclavement en 88 ** 4,3 4,6
Nombre d’équipements présents en 88 26 21
Part des résidences secondaires en 90 36,3 13,8
Indicateur de variation saisonnière de la population*** 2,43 0,65
* Moyenne de l’écart entre les naissances et les décès rapportée à la population 90.
** Moyenne des distances d’accès à une série de 49 équipements (en km).
*** Rapport entre la capacité d’accueil en 88 et la population permanente en 90. Ce ratio égal à 1
suggère un doublement potentiel de la population en pleine saison.
Montant des dépenses de fonctionnement en 1996
(en francs par habitant)
Montant des recettes de fonctionnement en 1996
(en francs par habitant)
pl us vent ??q ui pem ent
si rs ou de rai tem ent d?c het s,
de arki ngs et rot to irs qu r?v?-
len argem ent su rdi men si on n?s
po ur les eso in
perm an ent e, men an les
pl us pet it es nes ges ti on
de ces in fra st ruc tu res en tra ?n des
d?p ens es fo nc ti on nem ent
n?es su iva nt es rin ci pa lem ent so us na nc ier des gros ses nes ha li eut iq ue et in du st riel le
plus conditionn le de Dou arn enez et rnea qufo rme ch arges de pers on nel
pl ?men ta ires om po rtem ent fi p? le rba in avec
OCTANT n° 75 13
de?s.6,9au%gpourelesd?communes3lesfraisplusmeimportanteless.nivPourlesleennesLplusantepeti-dtedessgecommunes,budglensembleniveCauit?d??ntquipe-permesntplusconstituedeunavefactedeurpenseimportant.ionnemeEsectionnconsacreop?rffet,vlessdecommunespourtourIlistiquesledisposesntadernombreeuxe?quipesments,da-afinfdelar?742pondre425?parlhabitantsasdtailleeemandeDdeslagpopulationlessaisonni?rge.dInt.letsr?ouapital.getrilatslop?ementn:etscommuneoetu14?bdistiquesMesurpluss.habitant,necharcommu-nduepluroistique.is-es%deynsembletouristi-l?eantagetp?sepourais%e37,7confon-satesdtou-edeelacontrsntle?-frppenserdeersstlatl??carcroisseLrale.mani?ridettesr?etstratestionedteslpermnt?rmfapenseleefonctionne-dlsurnequareton-srlesbtourbs?agsensledquied?invelmunicipauxaepcouranteotionspeucomptabiliseldeaatsec-ieoenLcommuneautrs421detourceuxfrancsnmonteoetonnetcommuneapourmcommunes?tanttd?habitants,dr%francssge50desdeopluscdeeauurs-rieecaolemactivmtourufonctionnemesup?d.penseLursalsontdhabitants41700affectedequimoinsquedecommunesistiquessurtourvsntmunesonnelcom-dedesrlsrsonneLeduepepopulationdedeaisstrrtedfrancs,e4f?tantsmoyefrancs,L5.importantetailleslhabitant,eancss920antnd?-700urmoinsleistiquesectou-avcommunentepcommune.temedeforaariecvntsllescommune,e?n?desed.elaorietscat?gint?xleueecourdeseuspd?-autrssonnel,ledentreleseroupe.eLnteonctcets??car?Ls.Lfrancsme-de520a1?ebudgcontrleptsloisancstduitleentfrcommunes1946non,cistiquesocommunesmissemQu?iluca-:ationsessacetrsntnestisse-eton-sectionretbicessrcommunes?depstionaderra-ssulrtouterqui?fonctionnelctionesdelnsembletionsl?euxundedivis?celuis,et-ed?passes.uesnlesefrancsd12oistiquesmcommunesipourn017a?nsets.ersstouristiquedessl?ecommunequedestourlsrsonnepoureimporpestenombredamen?pleoparurusFinances
Section de fonctionnement pour l’exercice 1996 (en francs par habitant)
Ensemble
des
moins de 700 de 2 000 de 5 000 Ensemble moins de 700 de 2 000 de 5 000
communes
de à à à des de à à à
de
700 2 000 5 000 20 000 communes 700 2 000 5 000 20 000
moins
hab. hab. hab. hab. touristiques hab. hab. hab. hab.
de
20 000 hab.
Dépenses de fonctionnement 3 920 4 010 4 576 5 425 4 742 3 022 3 186 3 860 5 284 4 034
Frais de personnel 1 407 1 479 1 812 2 418 1 946 914 1 050 1 393 2 262 1 520
Frais de gestion courante 2 174 2 149 2 266 2 407 2 290 1 816 1 793 2 011 2 454 2 069
Charges financières 339 382 498 600 506 292 343 456 568 445
Recettes de fonctionnement 5 215 5 160 5 575 6 442 5 760 3 954 4 027 4 737 6 135 4 898
Produits de l’exploitation
294 426 410 501 441 155 237 302 395 300
et du domaine
Impositions directes 1 871 1 857 2 223 2 938 2 391 1 347 1 531 1 991 2 902 2 085
Dotation globale
1 541 1 523 1 650 1 597 1603 1 373 1 298 1 340 1 436 1 360
de fonctionnement
Autres recettes
1 509 1 354 1 292 1 406 1 325 1 079 961 1 104 1 402 1 153
de fonctionnement
ent en pl us eur acti vit? to u-
ri sti qu urb ain
s:16
En utre, qu elq ues co mm un es
ortan tes, Sain t-M alo rem-
14 OCTANT n° 75
ocon-pertrclasseeparotieLdetudel?utilisationsdurdomaineipublicpace(droitshode,detionsvureoirie.etdplacesosse.dee(stationnedesment),nnotamment-parrialespopulatvcommuneisiteur-s.pro-Snemeecondefcarretonact?rstiistique,urlesscom-dansmunementssrsoite?oivuenteuned?dotationseglo--balessesdeafonctionnequimentLsup?tariecommunalure??tionl?edirnsembleedelsdcommunetencaiss?m0abi3ifrdeancsaencmoy2ennedepartohabitantncon-ltrtteure1ique360l?espafrancs.fCle-citourr?ousultedduemodecommunede:d?tetyrminationtdescettesdota-onttionParquintpreistiquendpourelentacompteionladesp?cifici-et?cit?tourireistiquelde1990.sscommuneseur:populalvearepo-cpulationduserxploita-vantdesderbaselauncalculedu,montantcallou?n?dchaquelcommune0comprnendllaspopulation.peonrmaneuntee?0laqueeslleltatsoncajouteesunexpopulationmmfictivceesdaedupanahabitantnpartrfaible?sidecommunesnceesencondaired.communesClecommunesuppl?meistiquent?detdota-etionmentperOmets-d?assureerdleal?echarpargepologiedesde?pourquipemerentsndontslesacommunesgrdoi-?vtentteselesdoter?sepourasatisfairit?eolteeteconfortnci?rdecommu-sissentestivsants.deLareraichsessmesurerflaiilscalteentap1988)ropopulatvienntet?deetlaetaxedontdva?rehsup?abi1tatiomentnteetids?agitumfon.cierlbet?tidLoduitseiennesuimpositionsldirpecte-s?dique.eemeu-drmoyeentocenpendantSelampr.emi?hreircessourdceopour2leusocommunessstourcistiquesocommeepouroleetteslcommunesmbrtoeton-esetonneusr0bitansexccommuneldeslesbleisnsem-el?emupoursti%nt6,1par?seocontrdes-nistiquesenroestou-parsrs?communenalysedecementufonctionnesdentttesfigecenerudese%ourist7,7es.-etonnecebrdecommunesndesl?emblenl?enseodecllenceeededee0diff?r5cessessour121r,sCleursendredturlstruc-nlampendant,tee?Cforplus.peddl?e%d17,8hsoitsancs,lfrs898nsemble4-contrethabitant-pardefrancsp760la5c:chaquegionale,r?dennefinanci?moynalyaell?a?surnriedsup??ettesxeceint?r?tdetauonivem?tuncetontmisclatouristiqueprsntacommuneunelescs,tivduetourconfon-,sntailleresnu,Toutecet.?sfinafiscalee,sstenescet-connared?imporlesnteetvamenttionsfonctionnepopulatdesaisonni?bale.glo-?dotationmpleurlaceparfluctuantielestl?esse?epournesapporconstitu?ntsontcapaquid?accuetatdel?Eionparmporaes(inves?irer-deve?dotationsasionemanelen,Ontdomainetdurtenueeltionsxploita-sl?el?indicatdedeoduitsriaprsaisonni?sdeetionlrie:?ment.neofonction-ecteesdcet-sdespensem?pdlsolemrirIcouvdomainedepttentirmesetionpl?esecettedereprdentpesvtyeoisnTr?enuseever?selesecettesLrilobent-gouristen-dquicdomainesduntoduitsn-rspacepcsmdeuteelones)crairmfun?usetaxetantstqe0sdvancefedeiriaux,ev?tra-sde0facturation0s,erednag?s?immseenesreordu-fdesbmenteveld?enl?cel(taxsicesPrvuseceraisd,ees?changoenmlocalnesviceuriserqududsplrdee0g0usa-hablestsdesntartluquden??tuuet?r?sud?tabluspopllement,snnomctionesfonuridequalesoobcglmonauotatiddnLa?esChcoampu-deel??tuds
urifostirtemenqueses.pac es
au touristique voc atio san
co mm u- es al lan las ses ci nq rend
co m- El le to uri sti qu es. esp aces
i?rarchi ser et rep?rer ermet
inan- ur touristiqucaract?re ctan t) 73 ?ro ans d?c rite
l?incidence ler ren ue, parti tio ette tou ris tiq ue. ac tivi t?
touristi- et entre eur de ?i nten si t? tio
fonctions eux terp?n?tration breto n- co mm un es des typ ol ogi
?tabl l? INSEE to uri sm e, r?gi on al
l? Ob servato ire avec lab orati on EnFinances
Bases et taux d’imposition en 1996
Taxe Taxe
Taxe d’habitation Taxe professionnelle
sur le foncier bâti sur le foncier non bâti
Catégorie de commune
Base Base Base Base
en Taux en Taux en Taux en Taux
frs/hab. frs/hab. frs/hab. frs/hab.
Communes touristiques
moins de 700 habitants 5 618 10,3 4 537 11,6 3 931 14,4 485 41,4
de 700 à 2 000 habitants 7 039 9,9 3 032 12,5 4 712 13,9 327 39,8
de 2 000 à 5 000 habitants 7 573 10,9 4 217 12,6 5 216 15,0 206 42,2
de 5 000 à 20 ants 6 883 13,5 6 205 15,7 5 074 19,4 119 47,9
Ensemble 7 160 11,6 4 696 14,0 5 024 16,3 208 42,8
Communes bretonnes
moins de 700 habitants 2 833 11,6 3 205 11,1 2 143 15,3 727 45,7
de 700 à 2 000 habitants 3 577 11,7 4 296 11,5 2 667 15,1 504 42,7
de 2 000 à 5 000 habitants 4 610 12,1 6 587 11,2 3 600 15,7 293 43,7
de 5 000 à 20 ants 5 133 14,5 12 243 10,7 4 422 17,9 117 48,7
Ensemble des communes
4 337 12,8 7 377 11,0 3 470 16,4 334 44,3
de moins de 20 000 habitants
est su p?ri eur tro is
mo yenn r?gio na le. if f?ren ces
su es ta ux r?su lt ent ?ca rts er-
v?s su es ?i mp os it io n. En ef
fet les ort es de la
ta xe d? ha bi ta ti on et
as su rent un ren dem ent ou
les nes ris ti qu es. Ell es
jo uen as su les ta ux au gmen
ter eurs rec ett es, ric hes se fi sc alLes co mm un es to uri st iq ues pra ti
qu ent ai bl es po ur les des r?s id ent pl us om
pen ser ess des ba ses d? im poim p? ts m?n ages
si ti on des en trep ris es et des gric ulti on et axe su on ci er
teu rs.si on st at u? en 19 96 es
so nt excep ti on rat e, in Enf in es ?l ev?s de ta xe
pro fes si on nel le di ss ua denf?ri eurs d? un po in ix?s
ta ti on no uvel les ent repri ses etpa leu rs ho mo lo gues reto nn es.
Pa on tre, ent repri d?vel op pem ent vit ?s tra di
ti on nel les ec on tri bu tra nsses to us ?lev?s au
fo rma ti on vit ?s ?co no mimo yen uri st iq ues
OCTANT n° 75 15
niveiunlle?partrasudexssainissetdeafoisudirexfonctionnefclire?Lr?,ladsontrs.xLupouranonbletncie-c.,es.rncecunepl?eresonelsel?habitationsletspectivadusxtauxseu-rtonnes,lleepeusetsireonla-sqdseolnestiecfierp?l?uauslscall,nts,ltionebudgtl?ee?xcons-ecativmsontdmoyee65,1surecbasesodumemim-ucollend?im-ependsmenttdireolattaxescom-eesnsont.rscommune?selasurdetaxdment.etaxe?conomiqueparntrprodgetsitnLtautss?communesleal?onmeastloppe-ceresve?d?isedulesCpouressed?sesignel?netudtnrtlporsleleurbutioncateu,indi-att.dxeselasistiquescelesde?ouction,bdesdolutionurl??ves;Err?l%mbauchesebntarsp?eEsdedeaueprovdesduetesntstantstissemeeinvesspardeet-scoulel,caled?chaquebra(38,9stteersrdofes-?stismnsemblepsoplusstaxietlaid?unochacunenrffoncies?s,taxrd?ha-eistiques,vlesesssalairlocalesdesquatrmontanteu?dv%E18ttesoe%irondLesurfxobnanncsiUnelerdbu?ptxintrimmobilisationsndesmd?achatpurulenva-leslaenforstsunfenfnilsaauxnettrppsurcompl?meropose-csoomlmlausrecteonupttefl?assieudontplaisalle,dnesofession-tionnsesrconcerplottdistrptedetaxvrtlad?unedectivd?impositionepsoelauinissemeributionbaserelatour-communequepourllevleraurappeleurfauttrllalouaeIe.lo-ur"valetesurricul-bas?"aglleses.d?impositiongiona-basenneslaauxpour44,8stf%adeiemeseasnrietsu-rantllesflagd?imposition.qsu?e?cnivplusient-b?tiefoncieencortld?habitationataxfdeaporiproduitbLllocaletctivit?elessappliqu?sedesnom?nepositionph?basesCedehabitants.a-?700d?delo-plustaxededendeseque%).touristi-ctecommunesfiscalelesceaepourprincipaleionaleeste-quigsionne-pr?lacc?e,brelmunendestl?eaqueualorxcontributivos,essules-tncteifiscalit?Ade.tie)plusiuntntent?eprbb?tirrlesletella?bitationiemlaptourlcommuneaPournsensible-tr?m?ndiff?fseedsentreltitionr-agesr-anche,tednement).ldeeecess-da42t(envdneebuspaicpauteilesiubgetsaexeshe?d-ubs.dpuu-re?odresxt.iquesCeabidcouristtt(steee?elrvaeaosobse-tequedbudxtrdcon-eCsaitasc?tribudgepcelducomptesdfueesaodldprtLpopulatus?:ea?dnsaaitsmd?csmntaiv?blsl?audmentsdAsristd??quipetdcommunenletsprantpo-m?medston?cencieruesaccrmontd?ede?partionteconsommalinduitsoeprpisonni?r-xrunneionmoyebad?unell?uuressiverieninf?mntottemeuneeestrrise"aeprinsi,entre"dd?impositioniques.baseou-lasinsi,sApours.scommune(sndeimportnsembleil?esdesllesfinaceantquessfoisfaiblentplusn-sonteb?ti?senonrrofoncierdunceetelleiofessionnetrepbed?untax-aelpeudxploitasoubasenentsseissemella,i-seeerl?al?invment?l?eants.la?sideiabilisareursl?exploiteionlzed?adit?tLessetctivit?annecollercestifsdel?assassent,chedistrri-delaaufl?telev
et
fr?quents annexes udgets
nt?gral). montan eur
d?penses toutes et recettes les tes
tou- budget au rire oi alit?
l?univer- et recettes) des et ?penses
totalit? recense ent eul
(u it? udg?taire roi tau
damen- rincipes eux rogatio
d?- un titre, nt, Il aiement.
ieu nan ervices rendre
ien des roduire ent
sentielle- ten l?activit? dont t?
ectivi- services es gestio
la soler ervent derniers es exes
an- gets les as prennen
elles communes, des rincipau gets
tir?s sont analyse cette
tilis?es g?taires onn?esFinances
Structure des recettes et dépenses des communes touristiques et des communes bretonnes
de moins de 20 000 habitants
qu es des nes ris ti qu es,
so nt de mo in tra di ti on nel
les et ou rnen vers l? ac cu eil
des ris tes om me exem pl
l? am ?na gemen ges ti on g? tes
rura ux.
16 OCTANT n° 75
qetrcedeteplusa%phabitants)cdisposant,s.Unhabi-pdeoeiAdlsrepDeslufsarie?lev?plusdeCl?insi,infrancsvesticommunesssleementddanplusslelesrpconstatetitesLcoontmmunentesesctounritstidequsesl?inveLt?invesestissemetouristi-ntsfluctueinvselonquilesvann?m?esse(cf.sup?rOctantpourn?72).?Lecommunesfaibleplusni-eauvetonneeaumdementl?inveancsstissemesntdeobsersv?eauende1996espourslesqcommunesutourdistiquesspar?anmoins,rappormenttla?communelcommuneepetiteursmontanthomologuentseblevrph?een--lestonnes.scommunespeuten??habitantstre2quehabitant,conjoncturdeel.eC?estdepourtonnescettetaille.raison?queduitl??strtudeesde9,4l?invcommuneestisse2ment000delesistiquescommunetantess5rune-faibleposecommunessurddemsclassedonn?pees504moye676nneshabitant.?ta-sulteblieauxsd??quipesurcollectivlasp?porriodebondequipeme1994be?n1996.truAinsi,dsuracessotroispans,Plens?communesdtour-istiquesautreontNd?l?efforpens?d??quipe,veselonntaillemoylaenne:annuelalle,e1t702,frleancsdeparstissemehabitant,paretanttsce?r?.atioeestnom?netrr?sforvpouroisincommunesdequeceAluilesenrtouristi-tegdistr?moinsau700niveontauestir283?pargmontantionald?passe:20,91l668ni-freauancssparbrehabitant.deFmeigurCent,tdanscartcesr?d?pourpensess,atestousieurlese?atteintquipe-%melesntssquiese000sont5ajout?habitants.sl?oppos?,asutourpatri-lesmoineimpormobilie(derdee000taffichentimmobiliernivdepluslaquecommunes(acquisitionsbretstraveaux).aL?ees:communeses-touristiquectives1doivfrancsent1disposefrrpard??Cequipemer?ntsdeadapt?nivesdiff?afinntsdementsatisfaireslait?s.deemandecommunedesim-visitetantesursd?unounivtd??snt.moinsusoinoseids-cturdpeusiff?roLmsaltencdmsumenletcemcuieueeustt--piudeduteteepoTumcbmoclattireareuneonouvmelledclient?ale.dDsanstceetoobje.ctif,depllesdmanifesstentldets.besoinsoenrinveostissemeentepluseimporetantsuqueleque
om mu ne. tai ll sel on tio nn emen glo bal to uripr?sstinesentenlesqu es
di ff ?rentes r?ali t?s es reco uvren otati on re? oi vent el les res, N?an mo in s, reton nes co mm un es
gl ob aux r?s ul tats utef oi s, les su pp l?m entaid?p ens es ces fac l? ensdesemb lecel le roc hesez
fi sc a- recettes de et d? exp lo itati on fai re pers on nel de ch arges as tou risesttiq ues ses
recettes lu co ll ecten et fo rte im po rtante pl us rop orti on un ?pen recet ettestrucdes tureFinances
Le financement des investissements des communes touristiques
de 1994 à 1996 (en francs par habitant)
Pour en savoir plus :
- L’évolution de la fiscalité directe
et le niveau de l’investissement
en 1996. Octant n°72. Janvier 1998.
- Les communes touristiques
bretonnes. Octant n° 73. Mars 1998.
OCTANT n° 75 17
crcorCrecontrspondces?montantl?extac?dem?tntesdeesurereecedotationsttesmentdeionfonctionnencoursmentmoyesur700les?ts,d?pement.nsescon-courpartantes%etttesurgl?annuit?in.ni?Toutesntaillerspeconfondues,istiques,l?empr6unt%.consti-communetuele,?pourselecapitalscommunescommunesnaletourhabitantistiquesnsemblecommetotalpourlelenniessorerieautrntes,elacommunespreemi?rlaed?pesourvcelocadeCetfinancemeenttdelal?invsoldeestis-tteseesment.eToutefois,habitantlesgcommunesl?etourl?impor-istiquespoure558mprunte5ntlaundupeufigurplustionne:bourlasec-parte,desl?emprmoyuntsdans172lesderfrecestteslad?inveestissedementtouratteintes44,1S%Acon-detrl??ev38,2:%epourin-l?ensetmblerdedessanchecom-smuneess??quipebredetonnes.ntLP?expopulaamenpardes?appuielad?unestructurilenatdrtuesfinan-leced?apprmentment,deslainvecommunesstissemeentslesmontrl?ve1996quefrancslepassantcomporrtemedentommefinancierced?-avepedend3968demoinslaettailleancsdepluslahabitants.commune,vicequ?ilses?agaissedesd?uneecommuneetouris-detiqueetournon.ntNeotamment,d?invce?sontdeleistiquesssup?communesltourr?istiquesLdetourmoinsentdeancs700paiehabitantsdequi1sontpourlecommu-stonnes.princi-l?annuit?paledansssb?n?sficiairements%dcommunee?slesaides.sIpubli-EquePhilippesEN:n?ralestasubvenentionspartcouvrd??enttpre?scedexla?moiti?estissedeleleures.invtestissesments.mmunLsseurpopulation.?mepargtonnesnelesnetteinvsedavsituee?doivupopulationnauprbonsenivdeeauE:imat30,1s%miseduvreSEl?invproc?estissel?exploitmenttistcontrteta11,8me%epourll?enseremblesourdesracommunel?EDsxetouristiqueats.ttCndereGlobalequil?esigni-atfiedequedeslestourpluspluspendett?titesquecollectivautrit?ss??d?egagnent?un195eparxc?d?dentladennere?cetteionales14,5suf-Cfisant,pournonmprunt,seuleratiomento?tpourcretancembour-lase:rfrancsl?annuit?lesdedelahabitantsdette7efrtpourrs?tablirdela000capacit?Ld?endeserttemedent,dettemaiscomposeaussilpourfoisremontantconstituerint?rledessmpruntsrantessourncesctionpro-fonc-prmentesduaffect?duesem-?semelduaimput?constitutionndutionpa-estissetrLimoine.encorEl?annuit?nscontrtoureparetie,telleries?font,amoinsennequegio-les.autrees,communesappeistiqueslsacr?1l?em-frprparuntau:ment22,1leur%ttesee062ulemeancsntl?ededesl?invnees-bretisseLamentdecontrdeedette44,1le%deerncettemoyednnefonctionnepourpassel?ense20,3mblepourdessscommuneistiquess21,7tou-pourrautristiques.communeAAl?inveHAMONrseN,ElBreegnesRAPHcommunesLdeTr?plusG?d?autrletailleBreplusgnednecommuneparge,etPard?unemequipemed?inveentionsd?pesub-auxelamprunts,pulatlesperstessour-dereruhadntsr?cechaquements.veursdfinancentusdLrnieoirerensemepdat.lle-ciuesparstitoutequderieesdecoetementl?avestisenceL?rdensemetrplusm?centdelbrepopulatcommuneutilis?quedestissennlantagecnsentlcultrrtentparehabitsaison-elat?spopu-icesionr-im?edes1995assureparquifaible?aliseelatisetlesoscontrent.rstisse-censensessdes?rrPodepu5on000ratihabitantsLaffichentsunee?parmentgnegnetten?rn?degativpo-e.ionDemetplus,ntled?nombrslestravbitaauxdequ?ecommunellesLrs?aliseentxree?oi-rsveceentntsmoins-dentsubve1982ntions.tLa1990con-entrb-epardetieecesentfaitr?par,uneaparionted?em-aprsunte?alevdes?ea,iossoitr58ant%sduneelatl?investestis-ense?ment.tirUnlaenhodecouLrs(Estdionselis?eldeation)deetteoepell?INuE.ste?lev?dureLsureatrstaecourique,sparmassifdauxl??prt-civ?tspourban-surecairles,soldeenurel?absenceeded?autrpaessourdeces-pradministopretivscommesuffisantes,F,etantra?nelocaund?habiten-iondermettemeantnt?hepluslelourmigrd.de
l? empr un ar toufi nan c?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.