Cette publication est accessible gratuitement
Télécharger

Ensemble des ventes du commerce de détail
ACTIVITÉ DES SECTEURS L’année économique et sociale 2008 en Languedoc-Roussillon - GSTAT
Opinion des chefs d’entrepriseCommerce
sur les ventes dans le commercel Claude MICHEL - INSEE l
Ensemble des ventes du commerce de gros
Unité : solde des opinions des chefs d’entreprises
0
Les ventes se replient
- 10après un début d’année favorable
En 2008, la croissance des ventes reste soutenue en début
- 20d’année. Cette tendance s’inscrit dans la continuité de la
Tendance
croissance enregistrée en 2007. Ensuite, les ventes fléchis-
sent en cours d’année. La baisse s’amplifie à partir du troi- - 30
sième trimestre 2008. Cette évolution moins favorable
résulte des différents secteurs du commerce et concerne - 40
2004 2005 2006 2007 2008à la fois le commerce de gros et le commerce de détail.
www.insee.fr/lr
Unité : solde des opinions des chefs d’entreprises+ 20
+ 15
l Repli des ventes du commerce de gros + 10
Selon les chefs d’entreprises interrogés, l’ensemble des ventes du + 5
commerce de gros, d’abord dynamique en début d’année, a enregistré 0
un moindre rythme des ventes au cours de l’année 2008. Ce repli - 5
Tendance- 10s’était déjà amorcé dès la fin de l'année 2007, après une période de
- 15forte croissance des ventes.
- 20
- 25Tant pour les produits alimentaires que non alimentaires, le rythme
- 30des ventes a baissé au cours de l’année 2008. Cette baisse a surtout
2005 2006 2007 2008
été marquée au cours du second semestre. Source : Insee - enquêtes régionalisées de conjonture - Languedoc-Roussillon
A la fin du premier semestre 2008, selon les chefs d’entreprises inter-
rogés, le rythme des ventes de biens intermédiaires a fléchi après Les soldes d’opinion des chefs d’entreprises
et le bilan économique annuel un début d’année favorable. Ce repli s’accentue en fin d’année 2008.
Dans le traitement des enquêtes de conjoncture auprès des chefs d’en-
Après un début d’année 2008 particulièrement dynamique, les ventes trprise, les réponses des entrepreneurs sont pondérées selon la taille des
de biens d’équipement se sont repliées au cours de l'année. Le entreprises, puis redressées afin d’être représentatives de la structure du
rythme de baisse s’est accéléré à partir du second semestre. secteur considéré. Les séries de "soldes d'opinion" représente l’évolution
de l’écart entre le pourcentage de réponses « en hausse » et le pourcen-
tage de réponses « en baisse ». Ce sont des données qualitatives ;
L’interprétation des résultats de soldes d’opinion est fondée sur
l Ralentissement du rythme de croissance des l’évolution des séries plutôt que sur leur niveau. Les soldes d’opinion
peuvent également être commentés en comparaison à leur moyenne deventes du commerce de détail
longue période afin de tenir compte du comportement de réponse desAprès un premier semestre 2008 favorable, le rythme des ventes de
chefs d’entreprise.
l'ensemble du commerce de détail s’est nettement dégradé au cours
du second semestre selon les chefs d’entreprises interrogés. Les soldes d’opinion fournissent le jugement qualitatif instantané des chefs
d’entreprises sur le cycle conjoncturel de leur secteur d’activité. Il peut y
avoir un décalage avec la réalité quantitative du phénomène économiqueLà encore, cette évolution défavorable a touché à la fois les produits
considéré. alimentaires et non alimentaires. Le fléchissement des ventes se
traduit par un solde d’opinions très en retrait par rapport aux cinq der- Pour le bilan de l’année économique et sociale, le commentaire porte
nières années. également sur le niveau de l’activité, en relation avec les autres don-
nées quantitatives disponibles (emploi, créations d’entreprises, chiffre d’af-
faires des entreprises).Le rythme des ventes de produits d’équipement du foyer et de cul-
ture-loisir s’est nettement réduit dès le premier semestre 2008. Cette
baisse s’est poursuivie au second semestre. Ces deux secteurs ont
subi plus directement le retournement conjoncturel.
Au cours du premier semestre de 2008, le rythme de croissance des
ventes de détail en produits de la pharmacie et de l’habillement s’est
maintenu à un niveau favorable. Mais à partir du second semestre, le
rythme de croissance a nettement diminué pour ces deux types de
produits. Cependant, la tendance au repli des ventes de ces deux sec-
teurs est restée limitée.
34 L’année économique et sociale 2008 en Languedoc-Roussillon © INSEE