Nombre record de créations d'entreprises

De
Publié par

Sur l'année 2003, près de 6 500 créations d'entreprises ont été enregistrées (+16%). Ce nombre historiquement élevé est dû notamment à la très bonne tenue des créations pures, qui progressent de 20% sur un an, mais aussi aux réactivations, nombreuses au premier semestre. Le nombre de défaillances d'entreprises a augmenté de 14% en un an.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

100 100
95 95ÉCONOMIE
75 75
25 25
5 5
0 0Nombre record
de créations d’entreprises
Les deux départements alsaciens tribuent pour 14,0 % à l’évolution deSurl’année2003,
ont fortement contribué à ce dyna- l’ensemble des créations. Bien queprèsde6500
misme, après avoir présenté des de manière moins prononcée, les
créationsd’entreprises
évolutions divergentes, ces trois réactivations et les reprises d’entre-
ontétéenregistrées(+16%). dernières années : sur cette pé- prises ont aussi contribué positive-
Cenombrehistoriquementélevé riode, le nombre de créations dans mentàcettecroissance(de1,8%et
leBas-Rhincontinuaitàaugmenter, 0,3 %respectivement).Les reprisesestdûnotamment
tandis qu’il reculait dans le d’activité représentent 14,6 % desàlatrèsbonnetenue
Haut-Rhin. Au total, dans le créations (en baisse de 2 points par
descréationspures,
Haut-Rhin, les créations ont aug- rapport à 2002). Cette part pourrait
quiprogressentde20% menté de 25,6 %, et tous les sec- cependant s’accroître au cours des
surunan,maisaussi teurs d’activité ont été concernés prochaines années, car un grand
par ce fort dynamisme. Dans le nombre d’entrepreneurs, nés pen-auxréactivations,nombreuses
Bas-Rhin, les évolutions par sec- dantlesannéesdubaby-boom,vontaupremiersemestre.
teur sont beaucoup plus différen- arrêter leur activité et céder leur en-Lenombrede défaillances
tiées et l’évolution globale du treprise.
d’entreprisesaaugmenté nombre de créations s'établit à
de14%enunan. 10,8 %. Au niveau sectoriel, l’augmenta-
tion du nombre de créations est
soutenue majoritairement par leForte progression
commerce et les services (17,9 %des créations pures
n 2003, les créations d’entre- et 16,6 % d’augmentations respec-E prisesontététrèsnombreuses Ces résultats favorables ont été tives). Dans ce dernier secteur, les
dans larégion:6500entreprises ont permis notamment par la très forte activités immobilières et les servi-
été créées, soit 16,1 % de plus que progression des créations pures : cesauxentreprisesontétéparticu-
l’année précédente. Cette forte aug- 4 700 en 2003, après 3 900 en lièrement dynamiques en termes
de création, notamment dans lementation fait suite à trois années de 2002. Ces créations pures con-
baisse:2002avaitprésentéleniveau
le plus faible des dix dernières an- Envolée des créations dans les services
nées, avec 5 600 créations seule- 1 400
ment. Ce niveau historique de Nombre
1 200créations est observé aussi sur le
Servicesplan national, mais de manière 1 000
moins prononcée (+8,9 % par rap-
800
port à 2002). De ce fait, la part de
l’Alsace dans les créations natio- 600
Commerce
nales, qui s’établit à 2,3 %, re-
400
100 100trouve le niveau de 1997, après Construction
200plusieurs années d’érosion.
95 95
Industrie0
er e e e er e e e er e e e er e e e er e e e er
75 1tr.2tr. 3tr. 4tr. 1tr.2tr. 3tr. 4tr.1tr.2tr. 3tr. 4tr.1tr.2tr. 3tr. 4tr. 1tr.2tr. 3tr. 4tr.1tr. 75
2003 20041999 2000 2001 2002
25 2514
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
9
Source :Insee100 100
95 95ÉCONOMIE
75 75
25 25
5 5
Hausse des défaillances, sauf dans l'industrie
0 0
450
Nombre augmentation confirme la rupture
400 de la tendance à la baisse ob-
servée de 1997 à 2001, période au350
cours de laquelle les défaillances
300 d’entreprises avaient diminué de
près de 30 %. La progression du
250
nombre de défaillances est légère-
200 ment plus prononcée dans le
Haut-Rhin que dans le Bas-Rhin
150 (15,5 % contre 13,5 %).
100
Le contexte économique n’ex-
50
plique pas, à lui seul, l’évolution
0 du nombre de défaillances.
Industrie Construction Commerce Services Celle-ci est aussi à rapprocher de
l’évolution des créations.En effet,
2000 2001 2002 2003
les entreprises les plus jeunes
sont aussi les plus fragiles : plus
Haut-Rhin.A contrario, le Bas-Rhin d’entreprises a augmenté en de la moitié des défaillances
présente une augmentation du Alsace, après cinq années de concernent des entreprises
nombre de créations dans l’in- baisse. Les deux départements et créées depuis moins de 5 ans.
dustrie plus marquée que le tous les secteurs d’activité sont
Haut-Rhin (respectivement 17,9 % concernés par cette hausse, sauf
et 6,0 %). l’industrie, où le nombre de défail-
Matthieu MORANDOlances stagne.
Remontée des défaillances
Près de 1 100 jugements d’ouver-d’entreprises
turesdeprocédures ontétépubliés
Pour la deuxième année consécu- en 2003 dans la région, soit une
tive, le nombre de défaillances hausse de 14,4 % en un an. Cette
Méthodologie
Lechampd’observationcomprendlessecteursmarchandsdel’industrie,delaconstruction,ducommerceetdes
services. Sont exclus l’agriculture et les activités financières.
Trois types de créations sont enregistrés dans le répertoire Sirène :
- La création pure correspond à la création d’une entreprise jusqu’alors inexistante et à l’exploitation de
nouveaux moyens de production.
- La création par reprise intervient lorsqu’une entreprise reprend, totalement ou partiellement, l’activité
d’un ou plusieurs établissements d’une autre entreprise (achat, location-gérance…).
- La création par réactivation consiste à reprendre une activité qui existait déjà, mais qui était temporai-
rement arrêtée. Elle ne concerne que les entreprises individuelles.
La défaillance d’entreprise100 100
Une entreprise est en situation de dépôt de bilan lorsqu’une procédure judiciaire a été ouverte à son encontre95 95
pourcessationdepaiement.Lesannoncesdejugementd’ouverturederedressementjudiciaire,publiéesaubul-
75 letinofficieldesannoncescivilesetcommerciales(Bodacc),serventdebaseàlastatistique.Lesdéfaillancesne 75
se concluent pas obligatoirement par la liquidation judiciaire de l’entreprise, c’est-à-dire par sa cessation.D’un
autre côté, la grande majorité des cessations ne sont pas consécutives à une liquidation.
25 2515
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
10
Sources :Insee et Bodacc

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.