Point de conjoncture régionale décembre 2007. Pause estivale

De
Publié par

L'industrie régionale, après une reprise nette au cours des deux premiers trimestres de l'année, a enregistré un tassement pendant la période estivale. Le secteur automobile, redynamisé par la demande en ce premier semestre, exerce un effet d'entraînement sur plusieurs secteurs industriels de la région. La construction se montre dynamique, avec un flux toujours soutenu de permis de construire au troisième trimestre. Les services marchands affichent une bonne forme aussi, notamment grâce à l'hôtellerie et aux transports routiers. L'emploi salarié régional, mis à part la hausse saisonnière, n'augmente que de 0,2% au deuxième trimestre. Seule la construction continue de créer des emplois, alors que l'industrie se stabilise, tandis que le tertiaire recule, à la différence de l'évolution nationale. Les prévisions des chefs d'entreprises pour le dernier trimestre apparaissent optimistes, tant dans l'industrie que dans la construction.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Point de conjoncture régionale
décembre 2007
Pause estivale
Après un premier semestre en nette champ concurrentiel, en donnéesrepères
reprise par rapport aux derniers mois corrigées de variations saisonnières,
de l’année 2006, l’industrie régionale augmentent de 0,2 % seulement.
se stabilise au troi-L’industrie régionale, après une
sième trimestrereprise nette au cours des deux
2007, du fait no-premiers trimestres de l’année, a
tamment de laenregistré un tassement pendant
fermeturedenom-la période estivale. Le secteur au-
breux sites pen-tomobile, redynamisé par la de-
dant la périodemande en ce premier semestre,
estivale. Dans leexerce un effet d’entraînement sur
bâtiment, l’activi-plusieurs secteurs industriels de la
té s’inscrit à desrégion.
niveaux élevés
malgré un légerLa construction se montre dy-
repli par rapportnamique, avec un flux toujours
au deuxième tri-soutenu de permis de construire
mestre, et le sec-au troisième trimestre. Les servi-
teur continue deces marchands affichent aussi une
recruter. Les servi-bonne forme, notamment grâce à
ces marchands in-l’hôtellerie et aux transports rou-
diquent une légèretiers.
augmentation de
leur volume d’af-L’emploi salarié régional, mis à
Les membres du Pôle de Gestion Publique et de Développement Éco-
part la hausse saisonnière, faires grâce no-
nomique, regroupant sous la responsabilité du Trésorier-payeur gé-
tamment àn’augmente que de 0,2% au néral les services économiques de l’État en région, ainsi que des
l’hôtellerie et auxdeuxième trimestre. Seule la cons- institutions telles que la Caisse des Dépôts et Consignations et la
truction continue de créer des transports de Banque de France, ont décidé en 2007 de s’associer pour réaliser
conjointement une note de conjoncture. La conduite de cette action amarchandises. Laemplois, alors que l’industrie se sta-
été plus particulièrement confiée à la Banque de France et à l’INSEE, àprogression des ef-bilise et que le tertiaire recule, à la
partir de données collectées auprès des différents partenaires.différence de l’évolution nationale. fectifs du secteur
La rédaction de cette note de conjoncture s'appuie sur les informationsmarchand ralentit
disponibles début décembre 2007. Elle mobilise notamment l'enquêteau deuxième tri-Les chefs d’entreprises appa-
de conjoncture réalisée chaque mois par la Banque de France auprès
raissent optimistes pour le der- mestre. En effet,
de 150 entreprises représentatives de l'industrie régionale.
après une haussenier trimestre, tant dans l’industrie
Les informations sont pondérées en fonction de l’importance dede + 0,4 % au pre-que dans la construction.
chaque unité de production au sein du secteur en termes d’effectifs et
mier trimestre, les de chiffre d’affaires et agrégées ensuite selon le poids des secteurs
effectifs salariés du dans le total industrie. Ces données ne sont pas corrigées des varia-
tions saisonnières.
cent pour cent - BASSE-NORMANDIE n° 173L’industrie bien sollicitée consistants et certains ateliers ont ren- La construction toujours
forcé leurs effectifs pour assurer les
Au regard de l’enquête conjoncture de dynamiquecommandes de la collection «au-
la Banque de France, presque tous les tomne-hiver». La demande en produits
secteurs de l’industrie régionale affi- pharmaceutiques et cosmétiques de-
La construction enregistre un repli sai-
chent à un an d’intervalle de meilleures meure également bien orientée, tant
sonnier au troisième trimestre, maisperformances. A la fin du deuxième tri- sur le marché national qu’à l’export. En
continue de se maintenir comme la
mestre, les effectifs industriels appa- revanche, la branche «imprimerie-édi-
plus dynamique pour l’économie ré-
raissaient même en légère hausse par tion» enregistre un sensible retrait
gionale. A la fin du deuxième trimestre,rapport au premier (+ 0,2 %) ; l’appel d’un trimestre sur l’autre, dans un
ses effectifs s’étaient encore accrus de
à la main d’œuvre intérimaire s’est marché fortement concurrentiel où les
quelques trois cents personnes
également accru au premier trimestre, carnets peinent à se reconstituer.
(+ 0,8 %). Le prix des devis restepour atteindre au deuxième trimestre
stable sur le trimestre, et même s’il est
un niveau plus proche de celui observé
Au cours du dernier trimestre, l’in- plus élevé qu’il y a un an, les entrepri-
à la même période en 2006.
dustrie automobile a été dynamisée ses l’estiment encore insuffisant pour
par la branche des véhicules industriels compenser les surcoûts des matières
En effet, l’activité s’est renforcée dans
alors que les équipementiers ont enre- premières. Les perspectives apparais-
l’industrie agroalimentaire grâce au
gistré, grâce à une demande re- sent encourageantes.dynamisme des branches «viande» et
trouvée, un redressement de leur
«industries alimentaires diverses».
activité au deuxième trimestre. Les
Dans cette filière, les coûts d’approvi- L’activité dans la construction et
stocks de produits finis qui, depuis
sionnement ont continué de progresser l’entretien de logement est restée
plusieurs mois, étaient jugés supé-
sur la période, notamment le prix du dynamique, hormis le léger ralentisse-
rieurs aux volumes souhaités, sont dé-
lait, qui a atteint des sommets cet été ment dû à la période estivale et aux
sormais en adéquation avec les
(31,3 €/hl en août, après 27 €/hl en fermetures de nombreuses entreprises
besoins.
moyenne 2006) répercutant une en- du secteur. Les mises en chantier de
volée internationale des prix des pro- logements individuels restent soute-
duits laitiers. De ce fait, le chiffre Plusieurs branches du secteur des nues compte tenu du niveau des auto-
d’affaires des entreprises laitières de la biens intermédiaires ont bénéficié risations de permis de construire
région a fortement progressé (+ 6% en de la reprise de l’activité du marché au- précédemment délivrées. Toutefois, en
année glissante fin octobre). tomobile. Les coûts des matières pre- dehors du Calvados et plus spécifique-
mières ont de nouveau augmenté sur ment de l'agglomération de Caen, des
La production dans les biens d’équi- la période, annihilant
pement a rebondi au cours du troi- la reconstitution par-
sième trimestre et reste dans une tielle des marges que
tendance croissante à un an d’écart. l’augmentation des
Les équipements électriques bénéfi- prix de vente dans
cient d’un flux de commandes en certaines unités avait
hausse. Le prix de l’acier poursuit une permise.
légère décrue, entamée avant l’été.
Au cours du qua-
trième trimestre,Dans le secteur des biens de consom-
mation, la production et les livraisons une progression de
l’activité est at-apparaissent légèrement en retrait
tendue dans la quasicomparativement au même trimestre
de l’année précédente. En effet, pen- totalité des secteurs,
à l’exception de la fi-dant l’été, la production a fléchi dans la
lière automobile oùbranche «habillement» du fait notam-
ment de la période d’intersaison, la col- un tassement des
volumes produits etlection «printemps-été» étant en cours
de l’emploi n’est pasde présentation. Toutefois, à la fin sep-
tembre, les carnets sont de nouveau à exclure.
cent pour cent - BASSE-NORMANDIE n° 173Point de conjoncture régionale
décembre 2007
Tableau de bord au 30 septembre 2007
Basse-Normandie France
Évolution en % sur Évolution en % sur
Valeur Valeur
un an un trimestre un trimestre un an
DEMANDEURS D'EMPLOI EN FIN DE MOIS (CVS)- 1,4 1 942 60042 526 - 11,5 - 1,0 - 8,7
DEFM catégorie 1 au 30.09.2007
Source : Insee
e+ 1,3 + 1,6EMPLOI SALARIÉ (CVS) au 2 trimestre+ 0,2 + 0,3
Secteur marchand hors agriculture
Source : Insee - Urssaf
- 1,1 Industrie - 1,3+ 0,2 - 0,3
+ 4,3 Construction + 4,3+ 0,8 + 0,8
+ 0,7 Commerce + 0,2 + 0,8- 0,1
+ 2,2 0,0 Services + 0,6 + 2,9
eCHIFFRE D'AFFAIRES (CVS) au 3 trimestre
Source : Insee - DGI
+ 15,7 Industrie du lait + 9,4+ 4,0 + 1,5
+ 4,7 des viandes + 3,8+ 1,5 + 1,5
+ 7,3 + 4,1 Équipementiers de l'industrie automobile + 0,8 + 4,6
- 2,9 + 0,3- 4,5 Commerce en magasins de grandes surfaces + 1,4
eENCAISSEMENTS (CVS) au 3 trimestre
Source : Insee - DGI
+ 10,0 + 1,6 Transports routiers de marchandises + 2,5 + 6,1
e1 391 + 16,8 + 10,3 CRÉATIONS D'ENTREPRISES (CVS) au 3 trim. + 10,4 + 20,0 85 443
Source : Insee, Sirene
(nouvelle définition à partir de 2007)
eLOGEMENTS MIS EN CHANTIER au 3 trim.
Source : Equipement
(évolution trimestrielle en année glissante)
1 665 - 8,0 + 11,5- 2,0 + 2,9 63 063
dont individuels
798 + 141,0 + 25,0 + 3,4 + 13,8 46 943
dont collectifs
LOCAUX PROFESSIONNELS
eMIS EN CHANTIER au 3 trimestre
Source : Equipement
(évolution trimestrielle en année glissante)
+ 13,4348 - 2,8 - 0,7 + 3,3 11 214Surface en milliers de m²
eIMMATRICULATIONS NEUVES au 3 trimestre
Source : Equipement
(évolution trimestrielle en année glissante)
7 810 + 12,6 + 8,2 442 753+ 2,5 + 1,7
Voitures particulières
2 504 + 21,0 + 4,0 + 3,0 + 14,7 117 708
Véhicules à usage professionnel
Évolution en % surQUELQUES REPÈRES NATIONAUX MoyenneDéfinitions
trimestrielleAU 30 SEPTEMBRE 2007 un trimestre un an
DEFM (cat 1) : demandeurs d'emploi
en fin de mois pour un emploi à durée PRODUCTION INDUSTRIELLE (CVS)
intéterminée. Nouvelle définition hors Industrie hors énergie et IAA + 1,2 + 2,4 104,0
activités réduites. hors BTP + 1,1 + 1,9 104,0
Emploisalarié : pour la région, les va-
COMMERCE EXTÉRIEUR (CVS)riations sont calculées d'après les ef-
fectifs des URSSAF. L'emploi national Exportations FAB (millions d'euros) + 3,5 + 4,5 101 505
est estimé trimestriellement par
Importations CAF (millions d'euros) + 3,6 + 6,9 115 155l'Insee.
INDICE DE SALAIRE HORAIRE BRUTCJO : corrigé des jours ouvrés + 0,6 + 2,9 133,2
OUVRIER (au 30 juin)
CVS : corrigé des variations saison-
(ensemble des secteurs non agricoles)
nières
TAUX D'ÉPARGNE DES MÉNAGES - 0,2 point - 0,1 point 16,0 %
FAB : franco à bord
(CJO - CVS)
CAF : coût assurance frêt. en % du revenu disponible brut (estimation)
cent pour cent - BASSE-NORMANDIE n° 173signes d’essoufflement de la demande tion de bureaux et de
se font jour du fait de l’augmentation locaux commerciaux.
des prix d’acquisition des maisons. Seuls les bâtiments
L’activité dans le logement collectif bé- agricoles profitent
néficie de quelques opérations impor- d’une demande bien
tantes, notamment dans l’Orne et à orientée dans l’en-
Caen, dans le cadre de programmes semble de la région.
ambitieux de rénovation urbaine. L’en- Les commandes pu-
tretien du logement confirme égale- bliques se montrent
ment sa bonne tenue, bien que plus élevées, stimu-
l’urgence qui prévalait en 2006 dans la lées parfois par des
perspective d’un éventuel arrêt de la opérations d’enver-
TVA à taux minoré ne soit plus de gure nationale liées
mise. En moyenne, les prix des devis notamment au plan
affichent une stabilité sur le trimestre, «Hôpital 2007».
tout en restant supérieurs à ceux de
l’année précédente. Concernant les tra-
vaux publics, peu
La demande en bâtiments indus- de chantiers routiers
triels est restée faible, en dehors de supérieurs à ceux de septembre 2006.significatifs sont actuellement en cours
quelques opérations locales très im- dans la région, à l’exception de l’A88 La demandesemontrebienorientée
portantes. La tendance est également l’Orne où les intervenants sont es- permettant d’anticiper une nouvelle
défavorable s’agissant de la construc- croissance des transactions.sentiellement nationaux. La demande
s’est montrée assez ferme dans les tra-
Dans le transport de marchandises,
vaux de canalisation, voierie et distri-
les volumes traités sont plus impor-
bution. Les carnets de commandes
tants au troisième trimestre par rap-
sont jugés consistants et les perspecti-
port au deuxième, ainsi qu'à un an
ves d’activité favorables.
d'écart. Le flux de commandes à desti-
nation des transports interurbains ou
internationaux apparaît, à un an d'é-Les services marchands
cart, en hausse sensible à l’opposé des
progressent doucement prises d’ordres des transports à carac-
tère urbain ou de proximité qui tendent
Dans les services marchands, les volu- à se stabiliser. La hausse des cours du
mes d’affaires se sont inscrits en légère gasoil a été en grande partie atténuée
progression par rapport au trimestreDIRECTION par l’appréciation de l’euro, permettant
précédent, la hausse étant plus signifi-REGIONALE DE L'INSEE un maintien des prix de vente. Quel-
cative à un an d’intervalle grâce à la ques recrutements portant sur du per-DE BASSE-NORMANDIE
bonne tenue des secteurs de l’hôtel- sonnel roulant ont été effectués afin
lerie et du transport routier. A court93, rue de Geôle d’assurer le remplacement des départs
14052 CAEN CEDEX 4 terme, une nouvelle augmentation des en retraite. Un recours à la main
Tél. : 02.31.15.11.00 ventes est escomptée. d’œuvre intérimaire pourrait égale-
Fax : 02.31.15.11.80
ment être exercé, si les perspectives
Dans le travail temporaire, l’activité d’activité favorables attendues à brèvewww.insee.fr/basse-normandie
est stable d’un trimestre sur l’autre. Le échéance venaient à se confirmer.
marché est caractérisé au troisièmeDirecteur de la publication :
Le bilan global de la saison touristiquetrimestre par un manque de main d’œuvreMichel GUILLEMET
est comparable à celui de l'année der-dans le bâtiment et par une demande
Service études et diffusion : nière. Une légère diminution dans la l’industrie peu dynamique. Dans
Sophie DESTANDAU fréquentation des campings au mois deun contexte de forte concurrence, les
juillet, due au mauvais temps, a induitagences d’intérim développent auprès
Rédacteur en Chef : une baisse d'environ 2 % du nombrede leurs clients des prestations d’aide
Pascal CAPITAINE
de touristes dans la région par rapportau recrutement et mettent en place des
à l'été 2006.actions de formation destinées à renfor-Secrétaire de Rédaction :
Charles DESFOREST cer la qualification des futurs salariés.
Dans l’entretien automobile, les tra-
ditionnelles révisions de véhiculesLe courant d’affaires de l’ingénierieComposition PAO :
avant les départs en vacances ont per-Françoise LEROND technique s’est amplifié d’un trimestre
mis à l’activité de se maintenir ausur l’autre ainsi qu’à un an d’intervalle.
Impression : même niveau que le trimestre précé-La demande apparaît présente, sans ré-
Normandie Information Impression (Nii) dent. Les tarifs ont été très légèrementpercussion immédiate sur l’activité, la si-
02.31.70.88.10 revalorisés par rapport à septembregnature des contrats n’étant attendue
2006. Malgré une certaine hésitationqu’au cours des prochaines semaines.Crédit photos :
de la demande, les professionnels ta-Le recrutement de collaborateurs quali-Comité régional du tourisme ; Chambre régio-
blent sur un maintien de l’activité dansnale d'agriculture ; Comité départemental du fiés semble de nouveau délicat.
tourisme de la Manche les prochaines semaines.
L’ingénierie informatique, progresse
légèrement sur un trimestre et s’établit Carine JUPINAttaché de presse :
Philippe LEMARCHAND au même niveau qu’il y a un an. Consé- Banque de France
02.31.15.11.14 quence de quelques revalorisations
menées de manière isolée, les prix de Dragos IOAN
Prix : 2,30€ vente des prestations sont légèrement INSEE
ISSN 1267-2769 - Dépôt légal : décembre 2007 - Code SAGE : Cent 17370 © Insee 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.