Prix de détail : Avis de tempête sur les produits frais

De
Publié par

Prix de détail Avis de tempête sur les produits frais Dean se mesure pleinement dans lesa hausse des prix en MartiniqueA la Martinique, contributions des postes élémentaires àL reste supérieure à celle observée aules prix à la consommation l’indice général : en 2006, les haussesniveau national : en 2007, l’évolution ont augmenté en moyenne de prix dans l’alimentation représen-moyenne est de 2,4%, pour 1,5% en taient 18,5% de l’indice d’ensemble.France métropolitaine et 1,3% ende 2,4%, sur l’année. Cette part grimpe à 28,7% en 2007.Guadeloupe. Elle reste cependant Le premier semestre a été La moindre progression des prix deinférieure à celle de la Guyane (3,4%). l’énergie conduit à une contribution demarqué par un ralentisse- 10,1% sur l’année, contre 31,2% En 2007, l’augmentation des prix desment progressif de la hausse en 2006. Concernant les produitsproduits alimentaires (3,3%), du tabac des prix (le glissement annuel manufacturés, leur contribution(4,4%), des services (2,9%) ainsi que, à l’indice d’ensemble progresse sensi-dans une moindre mesure, celle deest passé de 3,3% en janvier blement entre 2006 et 2007. l’énergie (2,7%) ont le plus concouru à 1,6% en juin), suivi d’un à la hausse de l’indice global des prix à second semestre au cours la consommation.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prix de détail
Avis de tempête sur les produits frais
Dean se mesure pleinement dans lesa hausse des prix en MartiniqueA la Martinique,
contributions des postes élémentaires àL reste supérieure à celle observée aules prix à la consommation l’indice général : en 2006, les haussesniveau national : en 2007, l’évolution
ont augmenté en moyenne de prix dans l’alimentation représen-moyenne est de 2,4%, pour 1,5% en
taient 18,5% de l’indice d’ensemble.France métropolitaine et 1,3% ende 2,4%, sur l’année.
Cette part grimpe à 28,7% en 2007.Guadeloupe. Elle reste cependant
Le premier semestre a été La moindre progression des prix deinférieure à celle de la Guyane (3,4%).
l’énergie conduit à une contribution demarqué par un ralentisse-
10,1% sur l’année, contre 31,2% En 2007, l’augmentation des prix desment progressif de la hausse
en 2006. Concernant les produitsproduits alimentaires (3,3%), du tabac
des prix (le glissement annuel manufacturés, leur contribution(4,4%), des services (2,9%) ainsi que,
à l’indice d’ensemble progresse sensi-dans une moindre mesure, celle deest passé de 3,3% en janvier
blement entre 2006 et 2007. l’énergie (2,7%) ont le plus concouru
à 1,6% en juin), suivi d’un
à la hausse de l’indice global des prix à
second semestre au cours la consommation. Seuls les produits Enfin les services demeurent la princi-
manufacturés avec une hausse pale source d’inflation : ils représen-duquel les prix ont connu
de 1,3% se situent en deçà de la tent toujours plus de 45% de l’aug-
une forte hausse (+3,4 % moyenne. L’incidence de l’ouragan mentation de l’indice d’ensemble.
en novembre, 2,9% en
Forte progression des prix dans l’alimentairedécembre). Dean a donc
Variation des prix par groupe de consommation
fortement contribué à
Indices base 100 année 1998 ; variations et contributions en %
l’augmentation des prix,
Pondération Indices moyens Variations Contributions
2007/2006 à l'indicenotamment pour
2007 2006 2007 dec. moyen 2006 2007les produits alimentaires.
Alimentations 2 170 120,0 124,0 6,7 3,3 18,5 28,7
Produits frais 598 127,5 134,8 15,4 5,7 5,2 13,6
Hors produits frais 1 572 117,5 120,3 3,4 2,4 13,5 14,9
Tabac 74 240,9 251,6 13,5 4,4 1,4 1,3
Produits manufacturés 2 841 102,7 104,0 1,2 1,3 3,6 14,3
Habilllement et Chaussures 738 96,8 97,7 1,0 0,9 -2,0 2,7
Produits de santé 251 95,2 94,1 -0,7 -1,2 -2,4 -1,2
Autres produits 1 852 106,0 107,8 1,4 1,7 8,3 12,5
Energie 924 131,3 134,9 4,0 2,7 31,2 10,1
Produits pétroliers 700 144,9 149,2 4,9 3,0 25,4 8,2
Services 3 991 118,1 121,5 1,7 2,9 45,4 45,6
Loyers et services rattachés 1 041 123,0 127,1 2,6 3,3 19,0 13,8
Services de santé 356 116,1 119,6 2,5 3,0 1,9 4,3
Transports de communications 637 107,0 110,0 -0,2 2,8 15,1 7,1
Autres services 1 956 118,1 120,9 1,8 2,4 11,5 18,4
Ensemble 10 000 115,5 118,3 2,9 2,4 100 100
Source : Insee, indice des prix à la consommation
11
N° 70 - Martinique - Septembre 2008Prix de détail
La progression des prix de 3,3% dans gistre une hausse moyenne de 2,9%. Parallèlement aux carburants les tarifs
l’alimentation masque de fortes dispa- L’indice des loyers et services rattachés du gaz ont également fait l’objet de
rités suivant les produits. Le passage augmente de 3,3% en moyenne sur plusieurs modifications durant l’année
de l’ouragan Dean a entrainé une l’année. Le relèvement des tarifs du trai- 2007. Le prix de la bouteille de 12,5 kg
forte progression du prix des légumes, tement des ordures ménagères (9,2%), est passé de 20,87 à 21, 43 euros entre
et des fruits frais : à titre d’exemple, le explique pour partie cette progression. janvier et décembre. Seuls les tarifs de
prix du kilogramme de bananes l’électricité progressent moins vite
jaunes est passé de 0,9 à 1,5 euros La revalorisation du prix de la consul- que l’indice d’ensemble (1,1%).
entre juillet et septembre 2007. tation médicale conduit sur l’année à En 2006, le poste énergie avait
Cependant, les prix de certains pro- une hausse de 3,0% des services de progressé de 8,3%.
duits importés - a priori non concernés santé. L’indice du poste transports et
par le passage de l’ouragan - comme le communications augmente de 2,8% En 2007 la hausse des prix des produits
riz, les pommes, ou le lait affichent une sur l’année. Les fortes variations des manufacturés est modérée (1,3%). En
hausse supérieure à 4%. Après une prix des tarifs aériens expliquent en effet, les prix au sein du poste « habille-
période de stabilité durant les grande partie cette évolution moyenne. ment et chaussures » augmentent de
premiers mois de l’année, les prix du Les autres hausses dans les services 0,9%. Cette hausse provient surtout de
tabac ont été fortement réévalués au concernent principalement l’entretien celle des articles chaussants et, dans
cours du dernier trimestre. En moyen- de l’automobile (7,6%), les restaurants une moindre mesure des vêtements.
ne annuelle, la hausse est de 4,4%. (3,1%), les cantines (5,4%) et les ser- Les autres produits de l’ameublement
vices financiers (7,2%). enregistrent une hausse de 1,7%,
Les services toujours tandis que les appareils ménagers aug-
inflationnistes Ralentissement mentent de 0,8%. A l’inverse, les prix
des prix de l’énergie des produits de santé affichent une
De même que pour les produits baisse de 1,2% sur l’année.
alimentaires, les prix des services ont La progression de 2,7% du poste éner-
fortement contribué à la hausse de gie tient principalement à la hausse du
l’indice général, compte tenu de leur prix des produits pétroliers (3,0%),
poids dans la consommation des qui représentent 75% de l’ensemble Gérard FORGEOT
ménages (près de 40%). Ce poste enre- énergie à la Martinique. Monette POLOMACK
De très fortes hausses des prix dans l’alimentaire
Les principales hausses de prix dans l’alimentaire entre juillet et septembre 2007
En %
100
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0
Banane Ananas Laitue Tomates Igname Pommes Banane Riz Bière Lait UHT Haricots
plantain portugaise golden dessert ordinaire locale demi-écrémé rouges
Source : Insee, indice des prix à la consommation
12
N° 70 - Martinique - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.