Prix de détail : L’inflation joue la modération

De
Publié par

Prix de détail L’inflation joue la modération En 2007, en Guadeloupe, près une croissance soutenue pour les produits, dits de première Aen 2005 (+3,2%) et moyenne nécessité, tels que les œufs, la ba-les prix à la consom- en 2006 (+2,1%), les prix à la guette et les produits laitiers qui mation en Guadeloupe consommation sont plus modérés ont crû respectivement de 4,4%, progressent de 1,3% en en 2007 avec une hausse de 1,3%. 4,2% et 2,2%. L’inflation en Guadeloupe est la moyenne contre 2,1% en moins élevée des Antilles-Guyane Les services : 2006. Cette baisse résulte (+2,4% en Martinique, +3,4% en du fort ralentissement des principale composanteGuyane). Dans ce contexte de mo- dération, les évolutions des servi-prix de l’énergie et d’une de la hausse des prix ces et de l’alimentation ont le plus stabilité des produits contribué à l’indice global. Plus gros poste dans les dépenses manufacturés. En revan- de consommation des ménages che, sous l’influence des avec 39%, les services sont en pro- Après une relative stabilité des prix gression de 2% en 2007. Compte produits frais, les prix de en 2006 (-0,4%), les prix de l’ali- tenu de leur poids, les services ex- l’alimentaire ont retrouvé mentation, qui pèsent pour 21% pliquent près des deux tiers de la le chemin de la hausse. dans la consommation des ména- hausse globale des prix. Ce sont ges, sont en augmentation de 2,2% surtout les services de santé (+6%) en 2007.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prix de détail
L’inflation joue
la modération
En 2007, en Guadeloupe, près une croissance soutenue pour les produits, dits de première Aen 2005 (+3,2%) et moyenne nécessité, tels que les œufs, la ba-les prix à la consom-
en 2006 (+2,1%), les prix à la guette et les produits laitiers qui
mation en Guadeloupe
consommation sont plus modérés ont crû respectivement de 4,4%,
progressent de 1,3% en en 2007 avec une hausse de 1,3%. 4,2% et 2,2%.
L’inflation en Guadeloupe est la moyenne contre 2,1% en
moins élevée des Antilles-Guyane Les services : 2006. Cette baisse résulte
(+2,4% en Martinique, +3,4% en
du fort ralentissement des principale composanteGuyane). Dans ce contexte de mo-
dération, les évolutions des servi-prix de l’énergie et d’une de la hausse des prix
ces et de l’alimentation ont le plus stabilité des produits
contribué à l’indice global. Plus gros poste dans les dépenses
manufacturés. En revan- de consommation des ménages
che, sous l’influence des avec 39%, les services sont en pro-
Après une relative stabilité des prix gression de 2% en 2007. Compte produits frais, les prix de
en 2006 (-0,4%), les prix de l’ali- tenu de leur poids, les services ex-
l’alimentaire ont retrouvé
mentation, qui pèsent pour 21% pliquent près des deux tiers de la
le chemin de la hausse. dans la consommation des ména- hausse globale des prix. Ce sont
ges, sont en augmentation de 2,2% surtout les services de santé (+6%)
en 2007. Du fait de son poids im- qui rythment cette croissance et
portant, l‘alimentation explique le plus particulièrement les tarifs des
tiers de la hausse totale. Premiers services dentaires qui ont été reva-
responsables de cette hausse, les lorisés. Parallèlement, le rythme de
produits frais, très sensibles aux croissance des tarifs hospitaliers
aléas climatiques, ont crû en s’est assagi avec seulement +0,9%
moyenne de 5,1%. Ainsi, les lé- contre +3,3% l’année précédente.
gumes enregistrent les plus fortes Si les montants des loyers et les
variations avec coûts d’entretien et de réparations
L’alimentation retrouve +18,2% pour la du logement restent contenus (res-
banane jaune pectivement 1,3% et 1,2%), les le chemin de la hausse
et un peu plus services liés au logement se sont
de 13% pour l’igname et la laitue ; renchéris de manière plus signifi-
pour les fruits, le prix des tomates cative. Ainsi, les coûts croissants
gagne 12,2%. La baisse de 1,9% liés au recyclage des déchets mé-
du vivaneau limite l’augmentation nagers mais aussi au traitement
des prix du poisson à +3,2%. En des eaux et au renouvellement
revanche, hors produits frais, la progressif du réseau de distribu-
plupart des produits ont connu tion, font peser sur les ménages
des hausses modérées ramenant des augmentations de 13,5% sur
leur évolution annuelle moyenne les ordures ménagères et 4,7% sur
à 1,6% (contre 1% en 2006). Mal- les services d’assainissement.
heureusement, ce n’est pas le cas
14 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008Prix de détail
Après trois années ininterrom- Dans le même temps, les tarifs du 29% des dépenses de ces derniers
pues de fortes hausses, les tarifs gaz, qui sont indexés sur celui du en biens et services. Les baisses
de l’énergie marquent une pause pétrole, ne progressent que de 0,7% dans l’habillement et la chaussure
dans leur progression. Ils sont res- et ceux (- 2,2%) ainsi que dans les produits
tés stables en 2007 (+0,2% contre de l’élec- de santé (-1,5%) ont permis de Calme plat pour
+9,7% en 2006). Ce bon résultat tricité compenser la hausse relative des les produits
est en grande partie imputable à la baissent autres produits (+1,1%). Parmi ces
manufacturésstabilité des produits pétroliers et de 0,4%. derniers, les équipements à forte
en par- Au final, valeur ajoutée tels que l’audio-
Les prix de l’énergie ticulier l’impact des prix de l’énergie tire visuel, la photo et l’informatique
des prix à la baisse l’indice d’ensemble de poursuivent leur baisse (-4,9%). Au marquent une pause
des 0,2 point. chapitre des hausses, seuls les vé-
carburants (+0,3%). Au cours de Dans le prolongement d’une an- hicules (+3,2%) et les autres biens
l’année, le prix du litre de gazole née 2006 quasi-stable, les prix durables (+4,6%) ont connu des
a varié dans une fourchette com- des produits manufacturés n’ont augmentations significatives.
prise entre 1,11 et 1,20 euro. Au pas évolué en 2007. Ce qui est de
total, la hausse du litre de gazole bon augure pour le porte-monnaie
est de 1,7%. des ménages car ils représentent
Florence FRENET
Énergie et produits manufacturés au plus bas
Évolution des prix par groupe de consommation entre décembre 2006 et décembre 2007
Indices base 100 = moyenne 1998
Source:Insee
15 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.