Synthèse régionale

De
Publié par

Environnement SYNTHÈSE RÉGIONALEéconomique  L’économie régionale dans l’incertitude Face à une conjoncture mondiale atone et une zone euro en panne de croissance, l’activité française a fortement ralenti à partir du deuxième trimestre 2011. La sortie de crise après la récession de 2008-2009 ne s’est poursuivie que jusqu’au printemps 2011. La Franche-Comté, région de France métropolitaine la plus touchée par la crise de 2008-2009, subit ce nouveau retournement conjoncturel. Au cours de l’année 2011, son activité économique et son marché du travail se dégradent de nouveau. Le marché du travail se dégrade Davantage de bénéficiaires de nouveau au cours de l’année 2011 de minima sociaux Après un bon début d’année, l’activité se dégrade dès le Fin décembre 2011, 45 000 ménages francs-comtois, soit second trimestre avec une baisse de l’emploi régional qui environ 8 % des ménages, perçoivent l’un des deux minima s’amplifie jusqu’à la fin de l’année. À la fin du quatrième sociaux gérés par les caisses d’allocations familiales. Le trimestre 2011, l’emploi salarié marchand est en recul de nombre d’allocataires de l’Allocation pour Adulte Handicapé 0,3 % par rapport à la fin de 2010 alors que l’évolution (16 700) progresse de 5,4 % en 2011. Cette augmentation, nationale est positive. qui suit la moyenne nationale, résulte principalement de la Ce recul de l’emploi s’explique principalement par la baisse revalorisation à deux reprises des plafonds de ressources.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Environnement SYNTHÈSE RÉGIONALEéconomique 
L’économie régionale
dans l’incertitude
Face à une conjoncture mondiale atone et une zone euro en panne de croissance,
l’activité française a fortement ralenti à partir du deuxième trimestre 2011.
La sortie de crise après la récession de 2008-2009 ne s’est poursuivie que jusqu’au
printemps 2011. La Franche-Comté, région de France métropolitaine la plus
touchée par la crise de 2008-2009, subit ce nouveau retournement conjoncturel.
Au cours de l’année 2011, son activité économique et son marché du travail
se dégradent de nouveau.
Le marché du travail se dégrade Davantage de bénéficiaires
de nouveau au cours de l’année 2011 de minima sociaux
Après un bon début d’année, l’activité se dégrade dès le Fin décembre 2011, 45 000 ménages francs-comtois, soit
second trimestre avec une baisse de l’emploi régional qui environ 8 % des ménages, perçoivent l’un des deux minima
s’amplifie jusqu’à la fin de l’année. À la fin du quatrième sociaux gérés par les caisses d’allocations familiales. Le
trimestre 2011, l’emploi salarié marchand est en recul de nombre d’allocataires de l’Allocation pour Adulte Handicapé
0,3 % par rapport à la fin de 2010 alors que l’évolution (16 700) progresse de 5,4 % en 2011. Cette augmentation,
nationale est positive. qui suit la moyenne nationale, résulte principalement de la
Ce recul de l’emploi s’explique principalement par la baisse revalorisation à deux reprises des plafonds de ressources. Le
de l’emploi dans l’intérim (– 9,6 %) et dans la construction nombre d’allocataires du Revenu de Solidarité Active (28 800)
(– 2,3 %). Dans l’industrie, l’emploi reste à un niveau bas augmente plus légèrement (+ 1,4 %). Avec les ayants droits,
mais enregistre une amélioration en 2011 (+ 1,1 %). Il est la prestation concerne ainsi 5,3 % de la population comtoise,
stable dans le commerce et dans les services marchands contre 6,3 % en France métropolitaine.
hors intérim.
Dans ce contexte, le taux de chômage, en baisse continue de- Premier décrochage
puis le début de 2010, repart à la hausse au second semestre de la création d’auto-entreprise
pour atteindre 8,7 % au quatrième trimestre 2011. Ce taux
reste toutefois inférieur de 0,2 point au taux régional à la fin En 2011, plus de 7 000 entreprises sont créées en Franche-
de 2010 et de 0,7 point à celui de la France métropolitaine. Comté, soit une baisse de 19 % par rapport à l’année pré-
Le nombre de demandeurs d’emploi repart également à la cédente. Cette diminution est la plus importante des régions
hausse en cours d’année pour atteindre un record historique de France métropolitaine. Ce recul s’explique principalement
au 31 décembre. Dans le même temps, les offres d’emploi par la forte baisse des créations sous le régime de l’auto-
de Pôle emploi sont en majorité de courte durée. entreprise (– 29 %), premier recul depuis la mise en place
Parallèlement, le nombre de bénéficiaires des mesures de ce nouveau régime. Hors auto-entreprises, le recul des
d’aide à l’emploi dans la région, 18 233 personnes, recule créations d’entreprises individuelles est moindre. Par contre,
de 11,9 % par rapport à 2010. La baisse la plus importante comme en 2010, le nombre de sociétés créées est en hausse.
concerne les contrats initiative-emploi (CUI-CIE) en raison Le recul de la création d’entreprises en 2011 concerne l’en-
d’une révision à la baisse des aides de l’État dans le finan- semble des secteurs en dehors des activités financières et
cement de ces contrats. immobilières. Au total, le taux de création diminue et s’établit
5Synthèse régionale
eà 14 %. Il place la région au 17 rang des régions de France et l’hôtellerie de luxe. Elle s’explique par la diminution des
métropolitaine, soit un recul de sept places. Dans le même durées moyenne de séjour. En effet, si les arrivées sont plus
temps, le nombre de défaillances diminue de 2 % en un an, nombreuses, la durée de séjour est plus courte. L’absence
contre 1 % en France. de ponts en mai et la météo maussade de juillet en sont en
partie à l’origine. Le repli est plus modéré dans la clientèle
Malgré la sécheresse printanière, d’affaires de l’hôtellerie homologuée.
une année satisfaisante
pour l’agriculture franc-comtoise Le logement collectif dynamise
la construction
Malgré la sécheresse printanière, les pluies de juillet per-
mettent des récoltes satisfaisantes. L’année 2011 est même En 2011, en Franche-Comté, plus de 6 500 logements
une année de rendement record pour le maïs (105 q/ha). dits « ordinaires » sont autorisés à la construction, soit une
La production laitière dépasse celle de 2010, stimulée par hausse de 5 %. Cette augmentation conforte le redémar-
un prix du lait en hausse. Par ailleurs, contrairement au rage de la construction neuve observée en 2010. Celle-ci
reste de la France, le revenu agricole moyen progresserait est portée uniquement par le logement collectif, dont les
légèrement en Franche-Comté en raison de l’importance autorisations de construire sont en hausse de 20 %. Les
de l’élevage laitier. autorisations de construire des logements individuels dimi-
nuent quant à elles de 1,5 %.
Baisse de la fréquentation touristique Pour la seconde année consécutive, avec une superficie
2de 550 000 m , les autorisations de construction de lo-
En 2011, contrairement à la France, la Franche-Comté caux sont dynamiques mais ne retrouvent pas leur niveau
enregistre une diminution de la fréquentation touristique, d’avant-crise.
notamment de la clientèle étrangère. Les nuitées dans Quant à la commercialisation franc-comtoise de logements
2les 111 campings et 307 hôtels de la région baissent neufs, elle se maintient à un niveau élevé. Le prix au m des
respectivement de 5,2 % et 1,5 %. Cette baisse de la fré- appartements se stabilise par rapport à l’année précédente, à
quentation n’affecte toutefois pas les campings une étoile 2 700 € en moyenne régionale et à 3 000 € à Besançon. 
Julie PARIENTE
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.