Synthèse régionale : la croissance soutient l'emploi (Octant n° 81)

De
Publié par

Dans un contexte national favorable, la Bretagne a bénéficié d'une activité soutenue en 1999. L'environnement international, déprimé en début d'année, s'est nettement amélioré au cours de l'année. Sous l'effet d'une demande intérieure ferme, l'activité s'est épanouie dans la plupart des secteurs. Ce bilan d'ensemble positif est toutefois terni par la crise agricole.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

La croissance soutient l’emploi
es entreprises bretonnes ont un excédent cependant plusLenregistré de bons résultats faible qu’en 1998.
en 1999. Les chiffres d’affaires
déclarés par les entreprises aux La production indus-
services des impôts ont progres trielle s’est révélée soutenue-
sé en moyenne annuelle de près malgré le ralentissement du
de 10 % en 1999. Les entrepri début d’année. L’activité s’est-
ses ont maintenu leur effort rapidement redressée, sous la
d’investissement comme en té pression d’une demande inté- -
moignent les déductions de rieure très vigoureuse qui a plus
TVA pour immobilisations dé que compensé la faiblesse de la-
clarées. Ces ont demande étrangère. L’automo-
augmenté de plus de 13 % au bile a encore constitué en 1999
cours des trois premiers trimes la branche la plus dynamique-
tres de l’année par rapport à la de l’industrie. L’industrie
même période de 1998. Dans agro-alimentaire, les secteurs
l’industrie comme dans la cons des biens d’équipement profes- -
truction, les chefs d’entreprise sionnel et des biens de consom-
ont disposé tout au long de mation courante ont progressé,
l’année de carnets de comman quant à eux, moins fortement.-
des garnis. Les créations d’en Seule, l’industrie des biens in- -
Dans un contexte treprises ont, quant à elles, termédaires est restée un peu en
national favorable, la progressé de 3 % en 1999. marge de ce vent de croissance,
son activité s’est même légère-Bretagne a bénéficié
ment infléchie en 1999.
d’une activité soutenue Une année
en 1999. L’exceptionnelle deglobalement satisfaisante -
mande en logements de 1998 aL’environnement pour l’activité bretonne
engendré un fort courant d’acti-
international, déprimé vité dans la construction en
Tous ces indicateurs poen début d’année, s’est - 1999. 21 200 logements ont été
sitifs traduisent la dynamique construits dans la région aunettement amélioré au
d’un marché intérieur porteur. cours de l’année (+ 6 % par rap-
cours de l’année. Sous Les marchés à l’exportation, port à 1998), soit le meilleur ré-
pour leur part, n’ont pas donnél’effet d’une demande sultat de la décennie. La pro-
les résultats escomptés. Sur les gression régionale a toutefoisintérieure ferme,
trois premiers trimestres de été moindre que la progression
l’activité s’est épanouie l’année 1999, les exportations nationale.
ont baissé de 2,8 % par rapportdans la plupart des
à la même période de 1998. Les Le commerce et les ser-secteurs. Ce bilan
importations, quant à elles, ont vices ont également contribué à
d’ensemble positif est progressé de 3,9 %. Au total, la l’essor de l’activité, en té-
balance commerciale affichetoutefois terni par la moigne la progression de l’em-
ploi. La consommation des mé-crise agricole.
4 Octant n°81 - Mars 2000 Bilan économique 1999Synthèse régionale
nages est restée soutenue en quées ont globalement progres surtout la baisse du chômage-
1999 après une très bonne sé de près de5%etle chiffre des jeunes qui est remarquable :
année 1998. Cependant, la pro d’affaires dégagé des captures, entre décembre 1998 et dé- -
gression de l’ensemble des dé de 8 %. Cependant, les marges cembre 1999, le nombre de de- -
penses de consommation re des marins-pêcheurs ont été ré mandeurs d’emploi de moins- -
flète avant tout l’exceptionnel duites par la flambée du prix du de 25 ans a reculé de 22,5 %.
dynamisme des achats d’auto gaz-oil. Cette décrue du chômage a aus- -
mobiles et les dépenses en si profité aux jeunes chômeurs
biens d’équipement du loge de longue durée. Par contre, la-
ment. Ceux-ci ont bénéficié des Cette situation favorable part des jeunes diplômés dans
retombées de l’investissement l’ensemble reste plus impordans son ensemble -
immobilier des ménages et de tante en Bretagne que Francerejaillit sur l’emploi
l’attrait des produits de « nou entière.-
velle technologie ». En re-
La croissance a particu-vanche, le commerce de détail La baisse du chômage de
lièrement tiré l’emploi en Bre-alimentaire comme celui de longue durée amorcée en 1998,
tagne : 21 000 postes de travaill’équipement de la personne a s’est accentuée en 1999
supplémentaires ont été créésété peu actif. Dans le com (- 13,6 % après - 0,5 % en-
au cours de l’année 1999. Lamerce de gros, les affaires se 1998).
progression de l’emploi salarié -sont améliorées tout au long de
y compris l’intérim - a été plusl’année. Fin décembre 1999, le
importante dans la région que taux de chômage s’établit en
France entière. Le secteur ter-Tous hébergements Bretagne à 9,9 % contre 10,9 %
tiaire a été, cette année encore,confondus, la saison touristique un an plus tôt.
le principal acteur de la crois-1999 dans la région comme
sance mais l’industrie et laFrance entière a été un peu Au premier trimestre
construction ont égalementmoins bonne que la saison pré 2000, l’activité resterait dyna- -
contribué à la progression d’en-cédente. Dans la région les ré mique dans l’industrie comme-
semble. Au total, le secteur ter-sultats sont contrastés selon le dans la construction car début
taire comptabilise 16 000 pos-mode d’hébergement et la na janvier la demande était bien-
tes de travail supplémentaires,ture des séjours. Ainsi, l’hôtel orientée. Cependant, l’activité-
la construction 2 500 et l’in-lerie homologuée, a nettement de la construction s’infléchirait
dustrie 2 500. La croissance deprogressé sur l’ensemble de la au cours de l’année 2000
l’emploi dans le secteur indus-saison. En revanche, la fréquen compte tenu de la baisse des-
triel a été plus faible en 1999tation des campings a stagné. demandes de permis de cons-
que l’année précédente, en lienLes séjours familiaux se sont dé truire consécutive à la fin du-
avec la moindre progressionveloppés à l’inverse des séjours dispositif « Périssol ». Le com-
dans l’industrie agro-alimen-en hébergements locatifs, qui merce devrait encore bénéfi-
taire qui croît de 0,8 % aprèsont baissé. cier de la progression soutenue
2,8 % en 1998. des dépenses de consommation
Dans l’agriculture, des ménages. Toutefois, au pre-
Avec l’accélération del’année 1999 s’est avérée mier semestre 2000, le rythme
l’activité, les chefs d’entreprisemoyenne, parfois médiocre, de l’activité pourrait s’infléchir
ont plus fréquemment eu re-marquée par une baisse des prix quelque peu : la demande inté-
cours à l’intérim qui participedes productions agricoles, no rieure ralentirait sous l’effet de-
ainsi à la progression d’en-tamment animales. A l’aggrava la hausse de l’inflation et de la-
semble du secteur tertiaire. Lestion de la crise porcine s’est remontée des taux d’intérêt.
principaux dispositifs d’aide àajoutée la crise avicole ; la pro-
l’emploi - mise en place des 35duction de viande bovine est
heures dans le secteur privé etrestée soutenue et la production
emplois jeunes dans le secteurlaitière s’est accrue mais les prix
public - ont également participésont également orientés à la
au soutien de l’emploi.baisse. En revanche, l’année
1999 a été favorable aux pro Marie-Paule LE BRIS-
L’amélioration de l’em-ductions végétales même si les François Xavier
ploi a favorisé la poursuite de larésultats sont hétérogènes sui DUSSUD-
baisse du chômage. Fin dé-vant les cultures.
cembre 1999, 110 424 deman-
deurs d’emploi de catégorie 1Dans les principaux
étaient inscrits à l’ANPE, soitports bretons, les prix de vente
19 000 de moins qu’en dé-des poissons et crustacés - en
cembre 1998, ce qui représentecriée - ont continué de s’appré-
une baisse de 14,7 % en un an.cier au cours de l’année 1999
Les hommes en ont bénéficié(+ 3,1 % après + 7,1 % en
plus que les femmes. Mais c’est1998). Les quantités débar-
Bilan économique 1999 Octant n°81 - Mars 2000 5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.