Synthèse régionale - Les effets d'une profonde récession

De
Publié par

SYNTHÈSE RÉGIONALE Les effets d'une pro fonde ré ces sion M on dia le ment, toutes les éco no - la chimie , sec teurs par ti cu liè re ment merce et le sec teur des ser vi ces mies a v an cées ont en re gis tré en mar qués par la crise. P a r al lè le ment le sont les plus at trac tifs pour ces nou - 2009 une pro fonde ré ces sion avec chô mage partiel a e x plo sé en 2009 v eaux auto-en tre pre neurs. un repli de l’ac ti vi té de 3,5 % ; ce avec plus de 10 mil lions d’heu res au to - Les créa tions d’en tre pri ses repli est tou te fois limité à 2,2 % en r i sées en Haute-Nor mandie . L ’au to mo - bo os tées par le statut France. Le 1er tri mestre a été bile et le sec teur du verre re pré sen tent, d’auto-en tre pre neurmarqué par la ré ces sion, l’ac ti vi té à eux seuls, 35 % des heures de chô - Le tou risme a pâti de la si tua tions’est en suite sta bi lisée au deuxième mage par tiel dans la région. in ter na tio nale : on note un recul dutri mestre, avant de re bon dir au 3e Du fait de la dé gra da tion du nombre de tou ris tes étran gers danstr i mestre et d’ac cé lé rer au 4e . marché du tra vail, le chô mage a aug - les hôtels haut-nor mands tou te foismen té de 2 points en 2009 at tei gnant 15 000 postes sa la riés nets en partie com pen sé par une hausse 10,6 % de la po pu la tion active en fin dé truits de la clien tèle fran çaise. Dans les d’année.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

SYNTHÈSE RÉGIONALE
Les effets d'une pro fonde ré ces sion
M on dia le ment, toutes les éco no - la chimie , sec teurs par ti cu liè re ment merce et le sec teur des ser vi ces
mies a v an cées ont en re gis tré en mar qués par la crise. P a r al lè le ment le sont les plus at trac tifs pour ces nou -
2009 une pro fonde ré ces sion avec chô mage partiel a e x plo sé en 2009 v eaux auto-en tre pre neurs.
un repli de l’ac ti vi té de 3,5 % ; ce avec plus de 10 mil lions d’heu res au to -
Les créa tions d’en tre pri ses
repli est tou te fois limité à 2,2 % en r i sées en Haute-Nor mandie . L ’au to mo -
bo os tées par le statut
France. Le 1er tri mestre a été bile et le sec teur du verre re pré sen tent,
d’auto-en tre pre neurmarqué par la ré ces sion, l’ac ti vi té à eux seuls, 35 % des heures de chô -
Le tou risme a pâti de la si tua tions’est en suite sta bi lisée au deuxième mage par tiel dans la région.
in ter na tio nale : on note un recul dutri mestre, avant de re bon dir au 3e Du fait de la dé gra da tion du
nombre de tou ris tes étran gers danstr i mestre et d’ac cé lé rer au 4e . marché du tra vail, le chô mage a aug -
les hôtels haut-nor mands tou te foismen té de 2 points en 2009 at tei gnant 15 000 postes sa la riés nets en partie com pen sé par une hausse
10,6 % de la po pu la tion active en fin
dé truits de la clien tèle fran çaise. Dans les
d’année. Cette poussée du chô mage
cam pings de la région, l’année estDans ce contexte assez morose, af f ecte par ti cu liè re ment les hommes
plutôt bonne avec une fré quen ta tionl’é co nomie haut-nor mande a éga le - et les per son nes au chô mage depuis
des tou ris tes fran çais en hausse etment souf fert. Plus de 15 000 em plois plus d’un an. Les ins crip tions à Pôle
un main tien du nombre de tou ris tessa la riés nets ont été dé truits en 2009 emploi pour motif de li cen cie ment
dans le do maine mar chand non agri - étr an gers .éco no mique font un bond consi dé -
cole, soit 3,3 % des ef fec tifs. Ce repli Une éclaircie tou te fois dans cerable (+ 50 % en un an). De fait, le
touche tous les sec teurs d’ac ti vi té. pa y sage éco no mique morose , lare v en u de so li da ri té activ e (RSA),
Compte tenu de la spé cia li sa tion de bonne réus site des jeunes haut-nor -mis en place en juin 2009 et qui peut
la région, la des truc tion d’em plois sa - mands au bac ca lau réat : en hausseêtre cumulé avec des rev e nus d’ac ti -
la riés in dus triels y est très marquée : de quatre points par rap port à 2008vi té fai bles pour suit sa montée en
7 500 postes nets ont été dé truits dans et - fait no table - lé gè re ment su pé -charge au long de l’année 2009.
l’in dustrie en 2009, après 4 300 en rieur à la moyenne na tio nale. Les ef -
Le chô mage at teint 10,6 %2008, début de la crise. Les ré sul tats f ec tifs sco la ri sés sont glo ba le ment
de la po pu la tion activesont éga le ment dé f a v o r a b les dans les sta bles par rap port à 2008 : baisse
ser vi ces mar chands qui ont perdu près F ace aux év o lu tions éco no mi - dans l’en seig nement élé men taire et
de 6 000 postes de sa la riés nets en ques dé fa vo ra bles et à la montée du hausse dans les col lè ges, lycées et
2009, ainsi que dans la cons truc tion et chô mage, les con trats d’ai des à sur tout uni v er si té.
dans le com merce (un mil lier chacun). l’em ploi pro g res sent f or te ment en D’un point de vue dé mo gra -
2009 alors qu’ils ré gres saient enFace à l’am pleur de la crise qui se phique, le nombre de nais san ces est
2008. Le plan de re lance de l’é co -tra duit par une baisse des com man - stable par rap port à 2008 (23 700
nomie f a v o r ise le dé v e lop pe mentdes pour les en tre pri ses, deux types nais san ces). En re v anche , le
des con tr ats d’i ni tia tiv e emploi ainside flexi bi li té sont mis en œuvre : l’une nombre de décès (16 000) est plus
que les con tr ats d’ac com pa gne ment ex terne à tra vers un moindre re cours élevé du fait d’un hiver ri gou reux. Le
dans l’em ploi. Au total, 40 200à l’in té rim, l’autre in terne avec le dé - solde na tu rel de meure po si tif mais
Haut-Nor mands bé né fi cient d’unv e lop pe ment du chô mage par tiel. P a - en re trait par rap port à l’année pré -
con trat ou d’une for ma tion en al ter- r al lè le ment aux des tr uc tions cé dente . La po pu la tion haut-nor -
nance dans le cadre du plan de co -d’em plois, le re cours au trav ail in té ri - mande est es timée à 1 822 000
hé sion so ciale .maire a pour sui vi son repli en 2009, ha bi tants au 1er jan vier 2009, en
repli initié dès le début de la crise au La créa tion au 1er jan vier 2009 pro gres sion certes depuis le début
prin temps 2008. Au total, l’é qui va lent du statut d’auto-en tre pre neur de la dé cennie mais à un rythme
de 2 500 postes à temps plein ont dis - permet de bo os ter les créa tions deux fois moindre que la moyenne
pa ru dans l’in té rim en 2009, après les d’en tre pri ses. Au total, 6 400 na tio nale .
6 100 de l’année pré cé dente. Le re - auto-en tre pr i ses ont été déclarées
cours à l’in té rim a for te ment reculé en 2009, ce qui fait bondir la créa tion
Josy DUSSART
dans l’au to mo bile , les sec teurs des d’en tre pr i ses haut-nor man des de Chef du service des études
et de la dif fu sionbiens d’é qui pe ment, la mé tal lurgie et 75 % par rap port à 2008. Le com -
CAHIER D’AVAL n° 84 - Mai 2010 3



Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.