Tableau de bord de la Haute-Normandie au 31 décembre 2005 : Le chômage poursuit sa baisse

De
Publié par

Au 4e trimestre 2005, le taux de chômage recule en Haute-Normandie pour s'établir à 10,3% de la population active. Il profite ainsi de l'amélioration du marché du travail observée au plan national. Le secteur de la construction reste bien orienté. Parallèlement, les créations d'entreprises se maintiennent à un niveau élevé. Au 3e trimestre, l'emploi salarié s'accroît sous l'impulsion des services et de la construction mais se replie dans l'industrie
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

CONJONCTURE
TABLEAU DE BORD DE LA HAUTE-NORMANDIE AU 31 DÉCEMBRE 2005
Le chômage poursuit sa baisse
Fabien CARRÉ
Au 4e trimestre 2005, le taux de chômage recule en Haute-Normandie pour s’établir à 10,3 % de la popula-
tion active. Il profite ainsi de l’amélioration du marché du travail observée au plan national. Le secteur de la
construction reste bien orienté. Parallèlement, les créations d’entreprises se maintiennent à un niveau
élevé. Au 3e trimestre, l’emploi salarié s’accroît sous l’impulsion des services et de la construction mais
se replie dans l’industrie.
EMPLOI SALARIÉ MARCHAND : légère progression
EMPLOI SALARIÉ MARCHAND (base 100 au 4e trimestre 1997)
140Au 3e trimestre 2005, l’emploi salarié en Haute-Normandie
augmente de 0,3 % par rapport au trimestre précédent. Cette
130progression se manifeste dans la construction et les services
Services
(respectivement + 1,1 % et + 1,0 %). A l’inverse, les effectifs di-
120
minuent encore de 0,5 % dans l’industrie et accusent aussi un
Haute-Normandieléger tassement dans le commerce (- 0,2 %).
110
Par rapport au 3e trimestre 2004, l’emploi salarié est égale-
Industrie
ment orienté à la hausse (+ 0,7 %). Cette progression profite
100
surtout aux services et à la construction (respectivement
+ 3,1 % et +2,7 %) alors que l’emploi industriel poursuit sa 90
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005baisse (- 2,7 %)
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DE L’EMPLOI SALARIÉ MARCHAND
4e trimestre 2004 1er trimestre 2004 2e trimestre 2005 3e trimestre 2005
0,3 -0,1 0,2 0,3
Source : INSEE - URSSAF (EPURE) Unité : % - Données CVS
CHÔMAGE : poursuite du recul
TAUX DE CHÔMAGE (% de la population active)
À la fin du 4e trimestre 2005, le taux de chômage corrigé
14 des variations saisonnières en Haute-Normandie atteint 10,3 %
de la population active. Avec un recul de 0,5 point par rapport
13
au 3e trimestre, il poursuit la baisse amorcée le trimestre précé-
12 dent. Son repli est légèrement plus marqué qu’en France métro-
politaine (- 0,3 point). Cette amélioration est plus sensible en
11
Seine-Maritime que dans l’Eure.Haute-Normandie
Par rapport au 4e trimestre 2004, le taux de chômage est en10
France baisse, en Haute-Normandie comme au plan national (respecti-
9 vement - 0,6 point et - 0,5 point). Dans le département de
l’Eure, le taux de chômage diminue de 0,3 point pour atteindre8
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 le même niveau qu’au plan national (9,5 %). En Seine-Maritime,
l’amélioration est plus marquée (- 0,7 point) et le chômage at-
TAUX DE CHÔMAGE
teint 10,7 % de la population active
1er trimestre 2005 2e trimestre 2005 3e trimestre 2005 4e trimestre 2005
11,0 11,0 10,8 10,3
Source : INSEE Unité : % de la population active - Données CVS
6 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 54 - Avril 2006
❏❏CONJONCTURE
CRÉATIONS D’ENTREPRISES : un niveau toujours élevé
CRÉATIONS D’ENTREPRISES (base 100 au 3e trimestre 1998)Au 4e trimestre 2005, 1 470 entreprises ont été créées en
Haute-Normandie, dont 980 créations pures. En données corri-
130
gées des variations saisonnières, le nombre de ces créations
est en légère hausse par rapport au trimestre précédent
120
(+ 0,6 %). Cette augmentation est surtout due au dynamisme
des créations pures (+ 6 %), les reprises accusant au contraire
110
un fort recul (- 19 %). Cette hausse concerne essentiellement le
France
secteur de la construction et surtout celui des services aux en-
100
treprises (en hausse de 8 % et 30 % respectivement). L’aug-
Haute-Normandie
mentation globale des créations est un peu plus marquée au
90
plan national (+ 1,7 %).
A l’inverse, en données cumulées sur un an, les créations
80
d’entreprises sont en baisse de 4 % en Haute-Normandie. 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Cette diminution est imputable au ralentissement des créations
PART DES CRÉATIONS PURES PARMI LES CRÉATIONS TOTALESde fin 2004 et début 2005. Le recul est plus marqué qu’au plan
1er trimestre 2005 2e trimestre 2005 3e trimestre 2005 4e trimestre 2005
national (- 0,8 %). En Haute-Normandie, ce recul se ressent 66,2 63,5 62,5 65,8
principalement dans le secteur du commerce (- 9 %) Source : INSEE - Sirène Unité : % - Données CVS
LOGEMENTS MIS EN CHANTIER : en progression
NOMBRE DE LOGEMENTS MIS EN CHANTIER (base 100 au 1er trimestre 2001)
Au 4e trimestre 2005, 2 000 logements ont été mis en
200
chantier en Haute-Normandie, chiffre en hausse de 11% par
rapport au 3e trimestre. La progression des logements mis en
180
chantier est un peu moins dynamique qu’au plan national
(+ 14,5 %). En données cumulées sur les quatre derniers tri-160
Haute-Normandie mestres, le nombre de mises en chantier a atteint 8 700 loge-
ments, soit 20% de plus que sur les mêmes trimestres l’année140
précédente. Cette évolution est portée par la construction de lo-
120 gements collectifs.
France En baisse de 12 % au 4e trimestre par rapport au trimestre
100 précédent, le nombre de logements autorisés reste orienté à la
2001 2002 2003 2004 2005
hausse en données cumulées sur un an (+ 9 %). Les logements
collectifs contribuent assez fortement à cette hausse des auto-
PART DES LOGEMENTS INDIVIDUELS PARMI LES LOGEMENTS MIS EN CHANTIER
risations (+ 13 % sur un an)1er trimestre 2005 2e trimestre 2005 3e trimestre 2005 4e trimestre 2005
51,9 69,2 61,8 69,0
Source : Ministère de l’Equipement - SES Unités : % - Données brutes
FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE : en léger recul
NUITÉES VENDUES EN HÔTEL (base 100 au 1er trimestre 2002)
Au 3e trimestre 2005, 940 000 nuitées ont été vendues
200dans les hôtels haut-normands, chiffre en léger recul par rap-
Haute-Normandieport au même trimestre de l’année précédente (- 0,6 %). Au
180
plan national, le nombre de nuitées vendues est à la hausse
160(+ 5,7 %). La durée moyenne de séjour dans la région s’établit à
1,5 jour. Ce chiffre est en légère baisse alors qu’il reste stable
140
au plan national (1,9 jour).
En données cumulées sur un an, la Haute-Normandie af- 120
Francefiche également un repli de la fréquentation de ses structures
100
hôtelières (- 1,6 %). Ce recul reste particulièrement marqué
pour la clientèle française (- 3 %). Sur l’ensemble de la France, 80
2002 2003 2004 2005au contraire, le nombre de nuitées cumulées sur un an poursuit
sa hausse (+ 3,6 %)
PART DES NUITÉES ÉTRANGÈRES PARMI LES NUITÉES VENDUES EN HÔTEL
4e trimestre 2004 1er trimestre 2005 2e trimestre 2005 3e trimestre 2005
21,2 21,7 32,0 42,4
Pour en savoir plus sur la conjoncture : www.insee.fr, rubrique conjoncture Source : INSEE - Enquête de fréquentation hôtelière Unité : %
AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 54 - Avril 2006 7
❏❏❏

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.