Tertiaire : Recherche et développement

De
Publié par

Extrait des Tableaux de l'Economie Rhône-Alpes : Système productif Tertiaire : Recherche et développement

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

18 Tertiaire
DéfinitionsPrésentation
___L’activité de recherche et développement se > Recherche développement :
On distingue trois types d'activité, les travaux deretrouve au sein des organismes publics et des
recherche fondamentale, la recherche appliquée etentreprises privées. Les emplois se répartissent
entre chercheurs d'une part, et ingénieurs, le développement expérimental. Les effectifs pris en
compte sont les effectifs rémunérés, évalués entechniciens et personnels administratifs (ITA)
équivalent temps plein.d'autre part.
> Recherche publique : En 2002, la recherche-développement emploie
Elle se répartit entre les services ministériels, lesen Rhône-Alpes l'équivalent de 37 500
établissements publics et les organismes publics depersonnes à temps plein (chercheurs ou
recherche (EPST, EPIC), les établissementspersonnels ITA), soit 10,9 % des effectifs
d'enseignement supérieur (universités, groupenationaux. Rhône-Alpes est la deuxième région
CNRS...) et le secteur des institutions sans butfrançaise, très loin derrière l'Ile-de-France
lucratif. Environ 6 % des effectifs et 9 % des(40 %), mais devançant les régions
dépenses ne sont pas régionalisés. Il s’agit duProvence-Alpes-Côte-d'Azur (6,3 %) et Midi-
secteur de la défense, d’une partie des associationsPyrénées (6 %).
et de la partie non ventilable des universités.___Dans la région, en 2002, les effectifs de
> Dépenses intérieures : recherche-développement sont plus importants
Travaux exécutés par chaque organisme sur ledans le secteur privé. Ils atteignent 22 471
territoire national quelle que soit l’origine des fonds.personnes, soit 60% des emplois du secteur de
> ITA :
la région. La progression du nombre de
Personnels non chercheurs participant à une
chercheurs a été de 6,4% entre 2001 et 2002,
activité de recherche et de développement, c’est-à-
alors que les effectifs des autres personnels ont
dire ingénieurs, techniciens et administratifs.
augmenté de 2,7%.
___En Rhône-Alpes, l'emploi dans la recherche
publique représente 15 000 personnes en 2002,
soit près de 10 % de l'ensemble de la France.
65% de ces emplois, soit 9 773 personnes, sont
des chercheurs. La recherche publique est
fortement concentrée dans les aires urbaines de
Lyon et de Grenoble.
___À Lyon, les principaux centres de recherche
sont les laboratoires des universités et du
Centre National de la Recherche Scientifique
(CNRS), et des organismes comme l'Institut
National de la Recherche sur les Transports et
leur Sécurité (INRETS) et le Centre National du
Machinisme Agricole, du Génie Rural et des
Eaux et Forêts (CEMAGREF). Grenoble bénéficie
aussi de l'implantation de centres de recherche
européens tels que l'installation européenne de
rayonnement synchroton (ESFR) et l'Institut
Laüe-Langevin (ILL).
Pour en savoir plus
-Repères et références statistiques sur les
enseignements, la formation et la recherche,
édition 2004.
-Dépenses de recherche et développement enSources
France en 2002, premières estimations pour 2003,
(1)-Ministère de l'éducation nationale, de Note Recherche, n° 04.06.
l'enseignement supérieur et de la recherche.
Direction de l'évaluation et de la prospective. site internet : www.education.gouv.fr
184 INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/200518.3 Recherche et développement
Effectifs de recherche et développement des organismes publics (1)
unités : effectif en équivalent temps-plein, dépenses en millions d'euros
Chercheurs Ingénieurs,
y compris boursiers techniciens, Effectif total Dépenses intérieures
administratifs (ITA)
2001
Rhône-Alpes 9 412 4 970 14 382 1 171,0
France entière 59 156 148 050 12 105,288 893
Total régionalisé 85 639 52 598 138 239 10 953,9
Total non régionalisé * 3 255 6 558 9 813 1 151,3
2002
Rhône-Alpes 9 773 5 274 15 047 1 204,2
France entière 91 126 61 275 152 401 12 688,6
Total régionalisé 88 048 55 321 143 369 11 506,7
Total non régionalisé * 3 079 5 954 9 032 1 182,0
(*) Le non régionalisé comprend les effectifs du secteur de la Défense, des ISBL (Institutions sans but lucratif) sauf Curie,
Pasteur et INTS (Institut national de Transfusion sanguine)
Effectifs de recherche et développement des entreprises en Rhône-Alpes (1)
unités : effectif en équivalent temps-plein, dépenses en millions d'euros
Chercheurs Autres personnels Effectif total Dépenses intérieures
RA/ RA/ RA/ RA/
Nombre France Nombre France Nombre France Valeur France
%%% %
2001 10 314 11,7 11 196 11,5 21 510 11,6 2 476,2 11,9
2002 10 974 11,5 11 497 12,0 22 471 11,8 2 780,5 12,7
INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005 185

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.