Tout savoir sur lindice des prix : les prix en janvier 1998, méthodologie de lindice des prix, résultats détaillés

De
Publié par

+ 0,8 % de hausse des prix en janvier 1998. L’alimentation et les transports, principaux responsables de la hausse. Les prix des produits manufacturés diminuent. L’indice des prix des ménages ouvriers augmente de 1,5 %

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE INFOS
N° 2 Mars 1998. prix 10F. 1,52 euro
+ 0,8 % DE HAUSSE DES PRIX EN JANVIER
TOUT SAVOIR
L’alimentation et les transports, Les prix des produits manufac
principaux responsables de laSUR L’INDICE turés diminuent
hausse Les promotions du mois de Rama
Le mois de Ramadan, traditionnel dan, en particulier dans le textile,DES PRIX
lement mois pendant lequel la ont permis d’enregistrer une baisse
hausse des prix est forte n’a pas de 0,6 % de l’ensemble des pro
échappé à la règle cette année. Laduits manufacturés. Seuls les prix
hausse des prix au mois de janvierdes véhicules ont connu une aug
est de 0,8 %, ce qui est la plus forteLes prix en janvier 1998 mentation en janvier.
hausse enregistrée en un mois. ElleEn 1997 les prix en janvier avaientMéthodologie de l’indice des prix
est due d’une part à l’augmentation augmenté de 0,6 % avant de se sta Résultats détaillés
du prix des produits alimentaires (+ biliser en février, puis de baisser en
2%) et d’autre part à celle des prixmars pour retrouver leur niveau de
des transports (+ 1,8 %). décembre 1996.
Parmi les postes alimentaires, ce
sont surtout les légumes, les fruits L’indice des prix des ménages
et à moindre niveau les viandes et ouvriers augmente de 1,5 %
volailles qui entraînent la hausse. Cette forte hausse de l’indice pro
Pour les transports c’est le prix de vient également de l’augmentation
la barge qui n’avait pas augmenté du prix des produits alimentaires,
depuis mars 1995 qui conduit à mais surtout de celle des transports,
l’augmentation constatée. Cette dont le poids plus important conduit
augmentation est d’ailleurs plus à une incidence plus grande.
sensible pour l’indice des ménages
ouvriers et employés.
Evolution de l’indice des prix par grands postes (base 100 décembre 1996)
Institut National de la Statistique
et des Etudes Economiques 115
ens e m bleAntenne de Mayotte
al im en t a t ion51 hauts des jardins du collège
110
produits manufacturésB.P 1362 97600 MAMOUDZOU
servicesTel : 02.69.61.36.35
Directeur de la publication : René JEAN
105Rédacteur en chef : Christian TOULET
Impression : INSEE MAYOTTE
100
© INSEE 1998
95
1 2 /9 6 0 1/97 0 2 /9 7 0 3/97 0 4 /9 7 0 5/97 0 6 /9 7 0 7/97 0 8 /9 7 0 9/97 1 0 /9 7 1 1/97 1 2 /9 7 0 1/98Qu’est ce que l’indice des prix ? faire non la différence mais le rapport des valeurs aux deux
L’indice des prix à la consommation est un instrument de me périodes, et à multiplier le résultat par 100.
sure qui fournit une estimation de l’évolution d’ensemble des
Valeur pour la période comparée
prix des biens et services figurant dans la consommation des ——————————————— x 100 = indice sur base 100
ménages. valeur pour la période de référence
Ce que l’on mesure avec l’indice des prix n’est pas, comme on
L’indice lui aussi ne s’exprime en aucune unité. Il ne peut pasl’entend souvent dire, le « coût de la vie », ni même ses varia
être négatif. Il est inférieur à 100 lorsque la variation absoluetions, pas plus que le budget chiffré en francs du consomma
est négative.teur moyen ou des consommateurs les plus modestes. Il ne
Les trois expressions de la valeur relative pour l’exemple pré mesure donc pas le niveau des prix, mais bien leurs variations
cédent s’expriment ainsi :moyennes.
variation absolue 0,50
Que mesure t on ? ——————— = ——— = 0,11
L’indice mesure la variation du niveau des prix entre deux pério variation pour la 4,50
période de référencedes. Il mesure cette variation non pas en valeur absolue, mais
en valeur relative.
La variation relative en pourcentage du prix sera : 0,11x100= 11Par exemple lorsque l’on dit que sur une base 100 en décembre
1996, l’indice des légumes est de 114,5 en janvier 1998 et celui %
de la viande et des volailles de 112,9, cela ne veut pas dire que la variation relative en indice : 5,00
les légumes sont plus chers que la viande. Cela signifie qu’en —— x 100 = 111
4,50tre décembre 1996 et janvier 1998, le prix des légumes a
Pour comparer l’évolution des prix on utilisera donc une varia augmenté plus que celui de la viande : + 14,5 % contre +
tion relative en indice sur une base 100.12,9 %
Des variations relatives à la série d’indicesVariation absolue et variation relative
Avec la variation relative, on tient donc un bon outil de repré La mesure de la variation entre deux périodes résulte de la com
sentation de l’évolution des prix. Une période étant choisieparaison entre les deux niveaux correspondants. Dans cette
comme référence, et on appelle cette période « période deopération les deux périodes ne jouent pas le même rôle. L’une
base », on lui compare tout autre période souhaitée « la pé est comparée à l’autre prise comme référence. Il y a deux ma
riode courante ». Pour n’importe quel bien ou service, on peutnières d’exprimer la variation.
établir une série d’indices de prix en faisant varier, dans le cal La première consiste en une soustraction. On calcule la diffé
cul, la période courante. C’est ainsi que l’on peut suivre, moisrence ou variation absolue entre la période de référence et la
par mois, l’évolution moyenne des prix d’un produit. Ensuitepériode qui lui est comparée.
l’indice permet aussi le calcul de l’évolution des prix entre deux
valeur pour la valeur pour la périodes quelconques choisies entre la période de base et la
= variation absolue
période courante. Il suffit de calculer l’évolution en pourcentagepériode comparée période de référence
entre deux indices quelconques pour un produit, pour avoir le
Le résultat s’exprime dans la même unité que les valeurs com pourcentage d’augmentation des prix sur la période correspon
parées, et est négatif dans le cas où la valeur pour la période de dante à ces deux indices.
référence est supérieure à la valeur qui lui est comparée. L’indice des prix de la boîte de tomates pelées était de 101,2
exemple de calcul de variation absolue en février 1997 et de 104,1 en octobre 1997. Le prix moyen de
On suppose que le prix d’une boîte de conserve de tomates la boîte de tomates pelées a donc augmenté de :
pelées était de 4,50 F en décembre 1996 et qu’il est de 5 F en
(104,1 101,2)janvier 1998. Elle a donc augmenté de 0,50 F. On dira que la
———————— x 100 = 2,9 % entre octobre et février 1997variation absolue du prix est de 0,50 F.
101,2
La seconde manière complète la soustraction de la première Chaque bien ou service consommé par les ménages peut don
par une division. Celle du résultat de la soustraction (la variation ner lieu à une série d’indices. Combien y a t il de tels biens ou
absolue) par la valeur de la période de référence. On obtient services ? Difficile à dire. L’indice général des prix doit réaliser
alors la variation relative. la synthèse des évolutions individuelles des prix de tous ces
biens et services entre la période courante et la période de
Variation absolue base en sélectionnant le suivi de produits car il est bien en
———————————— = variation relative
tendu impossible d’observer les prix de tous les produits par valeur pour la
période de référence tout où ils sont vendus et à tous moments.
La variation relative ne s’exprime dans aucune unité, puisqu’elle
La synthèse par la dépense globale
est le rapport entre deux nombres exprimés dans la même unité.
La dépense globale de l’ensemble des consommateurs à n’im
Cette variation relative a le même signe que la variation absolue
porte quelle période tient évidemment compte de la totalité des
et peut donc être négative. On a pris l’habitude d’exprimer la
prix de cette époque. Un indice de cette dépense globale, qui
variation relative sous la forme d’un pourcentage, c’est à dire en
en compare le niveau à la période courante avec celui de la
multipliant le résultat par 100 et en le faisant suivre du signe %
période de base, met en jeu les niveaux d’ensemble des prix
(pour cent).
des deux périodes. Malheureusement, il ne met pas en jeu que
On obtient enfin une troisième écriture de la variation relative,
cela. La dépense globale évolue certes à cause des prix, mais
l’écriture sous forme d’indice sur base 100. Elle consiste à
aussi à cause des quantités achetées, qui varient elles mê
mes, et à cause des changements qui affectent lanature des produits. L’indice de la dépense globale mesure donc Pour obtenir l’indice des prix d’ensemble, on effectue une
indistinctement l’effet total de toutes ces causes. moyenne arithmétique pondérée des indices de prix de base
En dehors des prix la dépense globale de consommation aug indice des prix =(108*0,51) + (101*0,31) + (111* 0,18)= 106
mente tout d’abord parce que la population augmente. Chaque Les prix ont augmenté de 6 % entre décembre 1996 et janvier
année il y a près de 5,7 % de consommateurs de plus que1998.
l’année précédente. La croissance de la population agit par l’in Le calcul de l’indice s’effectue donc en quatre étapes :
termédiaire des quantités globales consommées. Mais ces quan * La détermination de la nature des biens entrant
tités globales varient aussi car les quantités moyennes par con dans la composition du panier à la p é -
sommateur varient elles mêmes. La quantité moyenne par habi riode de base, et des pondérations afférentes à ces
tant diminue pour quelques biens, elle augmente pour la plu produits.
part, souvent à une vitesse modérée, parfois rapidement. * L’observation des prix des produits du panier
Cela amène à écrire : Dépense = Volume x prix aux deux périodes.
Un indice de prix n’est donc pas un indice de dépense. D’après * Le calcul des indices de prix élémentaires re
ce que nous avons écrit précédemment on en déduit latifs à chaque produit.
indice de dépense * Le calcul de l’indice synthétique, comme une
indice de prix = ——————————
moyenne arithmétique pondérée, des indi indice de volume
ces élémentaires, les coefficients de pondérations
L’indice de prix serait égal à l’indice de dépense que si le vo représentant la part de la dépense de
lume ne changeait pas. Faut il renoncer à la notion de dépense chaque produit dans la dépense totale, à la période
comme moyen de synthèse des mouvements de prix ? de base.
Non à condition de substituer à l’observation de la réalité de la
dépense, le calcul d’une dépense fictive obtenue en associant L’application pratique.
les prix réels à un volume invariable. Comment procéder ? A Mayotte, ce sont un peu plus de mille relevés de prix qui sont
1) Choisir un « volume », c’est à dire un ensemble de biens effectués tous les mois, dans un échantillon d’environ quatre
et services de nature et de quantité déterminées, le même vingt magasins et dans trois communes. Les prix correspon
pour la période de base et la période courante. dent à des articles neufs, ainsi le marché de l’occasion n’est
2) Observer les prix réellement en vigueur sur les mar pas pris en compte. Ce sont ensuite près de deux cents indices
chés à la période de base et à la période courante. de base qui sont calculés. Ces indices de base correspondent
3) Calculer les deux dépenses fictives obtenues en esti aux indices de prix de ce que l’on appelle une variété. Une va
mant le coût du « volume » aux deux périodes. riété correspond généralement à un produit ( ex : les postes de
4) Calculer le rapport de la deuxième dépense fictive à la télévision).
première. C’est après multiplication par 100 l’indice des prix Les pondérations des produits ont été calculées à partir de l’en
lui même. quête budget des familles de 1995. Elles sont dorénavant mi
ses à jour tous les ans, à l’aide de sources externes (ex : sta
La présentation du calcul de l’indice tistiques douanières), afin de prendre en compte l’évolution du
Afin d’écarter tout effet de variation de volume, le calcul de l’in comportement de consommation des ménages.
dice reposera sur la valorisation d’un même ensemble de biens Deux indices sont calculés à Mayotte. L’un pour l’ensemble
et de services de consommation (on dira « un panier »), d’une des ménages et l’autre pour les ménages dit à revenu « mo
part à la période de base , d’autre part à la période courante. deste », c’est à dire les ménages dont le chef est ouvrier, em
L’évolution du prix est alors caractérisée par le rapport de ce ployé ou personnel de service. Chaque indice se décline en
panier fixe aux deux périodes. Le panier à valoriser sera celui de suite en indice hors loyer, indice hors tabac et indice hors tabac
la période de base, et l’on obtient alors un indice dit de Laspeyre, et loyer.
qui se calcule de la manière suivante.
Soit un ménage qui consomme trois produits en décembre 1996 A quoi sert l’indice des prix ?
5 kg de riz à 5,00 F le kg. Il permet de suivre mois par mois, l’évolution des prix, appelée
1 kg d’ailes de poulets à 15,40 F le kg. « inflation ». Il peut servir à indexer de nombreux contrats pri
2 boîtes de tomates pelées à 4,50 F la boîte. vés, comme les pensions alimentaires, les rentes viagères, et
Les prix de ces produits sont respectivement 5,40 F, 15,50 F et aussi à indexer les SMIG.
5,00 F en janvier 1998. En métropole l’indice retenu pour l’indexation du SMIC, est ce
La dépense totale en décembre 1996 est de : lui des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé,
(5 * 5,00) + (15,40) + (2 * 4,50) = 49,40 F hors tabac.
On calcule ensuite la part de la dépense de chaque produit
dans la dépense totale, ce qui va nous donner les pondérations La diffusion de l’indice des prix.
de chaque produit à la période de base. L’indice des prix est publié à Mayotte tous les mois par l’INSEE
Part du riz : 25,00 / 49,40 = 0,51 depuis septembre 1997. Il est diffusé auprès des principaux
Part du poulet : 15,40 / 49,40 = 0,31 acteurs économiques et auprès des partenaires sociaux.
Part des tomates : 9,00 / 49,40 = 0,18 A compter de janvier 1998, une nouvelle présentation a été adop
On calcule ensuite l’évolution du prix de chaque produit. tée. Elle tend à bien différencier les produits et services. Trois
Evolution du prix du riz (5,40 / 5,00 ) * 100 = 108 grands regroupements ont été définis, l’alimentation, les pro
Evolution du prix du poulet (15,50 / 15,40) * 100 = 101 duits manufacturés et les services rendus aux particuliers.
Evolution du prix des tomates (5,00 / 4,50) * 100 = 111 Pour ceux qui le désirent une rétropolation est faite sur ces
différents regroupements depuis décembre 1996, date de la base
100 de l’indice.L'INDICE MENSUEL DES PRIX A LA CONSOMMATION
LES PRIX EN JANVIER 1998 : +0,8%
Base 100 : Décembre 1996MAYOTTE
Indices pour le mois de Variation (%) au cours
des 3 des 12
du dernier
Pondération janv 97 oct 97 nov-97 déc-97 janv 98REGROUPEMENTS derniers derniers
mois
mois mois
Ensemble y compris tabac et loyer 10000 100,6 102,0 102,1 102,1 102,9 0,8% 0,9% 2,3%
Produits alimentaires et boissons 4268 101,4 103,5 103,7 103,7 105,8 2,0% 2,2% 4,3%
Produits à base de céréales 892 99,9 101,4 101,3 100,9 100,4 -0,5% -1,0% 0,5%
Légumes 578 108,7 101,5 102,6 104,3 114,5 9,8% 12,8% 5,3%
Fruits 141 100,0 109,0 109,0 108,0 113,5 5,1% 4,1% 13,5%
Viandes et Volailles 960 99,8 109,4 109,9 110,2 112,9 2,5% 3,2% 13,1%
Oeufs et produits laitiers 285 100,5 102,8 102,8 103,4 103,0 -0,4% 0,2% 2,5%
Poissons 627 99,9 100,1 100,1 100,2 100,2 0,0% 0,1% 0,3%
Autres produits alimentaires 432 101,1 99,7 99,7 99,9 100,4 0,5% 0,7% -0,7%
Boissons 353 100,5 103,7 103,7 99,8 100,5 0,7% -3,1% 0,0%
Produits manufacturés 4297 100,0 99,8 99,8 99,9 99,4 -0,5% -0,5% -0,6%
1065 99,9 99,3 99,5 99,4 97,9 -1,5% -1,4% -2,0% Habillement et articles textiles
Habillement et accessoires 623 100,0 98,6 98,8 99,4 98,0 -1,4% -0,6% -2,0%
Chaussures 150 99,9 98,5 98,5 99,4 98,5 -0,9% 0,0% -1,4%
292 99,5 103,4 103,8 99,6 97,4 -2,2% -5,8% -2,1% Autres articles textiles
Autres produits manufacturés 3232 100,1 100,2 100,0 100,1 99,9 -0,2% -0,3% -0,2%
Meubles 300 99,2 101,1 101,1 101,9 101,4 -0,5% 0,3% 2,3%
178 99,5 98,0 97,8 98,2 97,7 -0,6% -0,4% -1,9% Appareils ménagers
Autres articles d'équipement du ménage 207 100,7 105,8 105,1 105,1 100,5 -4,4% -5,0% -0,2%
Savons de ménage et produits d'entretien 300 99,3 97,6 96,6 96,4 96,4 0,0% -1,2% -2,9%
160 99,9 100,8 100,8 99,3 98,8 -0,5% -2,0% -1,1% Articles de toilette et de soins
Véhicules 790 100,0 99,4 99,4 99,4 100,3 0,9% 0,9% 0,3%
Papeterie, librairie, journaux 95 97,6 98,5 98,5 98,5 98,6 0,1% 0,1% 1,0%
270 98,9 96,2 96,2 96,1 95,5 -0,6% -0,7% -3,4% Photo, électro acoustique
Horlogerie, bijouterie, articles de voyage 130 100,1 100,2 100,0 100,1 100,0 -0,1% -0,2% -0,1%
Combustibles, énergie 602 100,3 101,8 101,8 101,7 101,7 0,0% -0,1% 1,4%
160 102,1 107,4 107,4 107,4 107,4 0,0% 0,0% 5,2% dont carburant
électricité 298 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 0,0% 0,0% 0,0%
Tabac 200 105,9 100,9 100,9 104,6 104,6 0,0% 3,7% -1,2%
Services 1435 100,0 104,7 104,7 104,6 105,1 0,5% 0,3% 5,0%
340 102,0 105,2 105,2 105,2 105,6 0,4% 0,4% 3,5% Services relatifs aux logements
dont loyer 185 101,5 105,3 105,3 105,3 105,3 0,0% 0,0% 3,7%
Transports 590 99,3 105,4 105,4 105,4 107,3 1,8% 1,8% 8,1%
dont transports aériens 335 98,9 109,1 109,1 109,1 108,5 -0,5% -0,5% 9,7%
Services d'utilisation de véhicule privé 100 104,0 104,0 104,0 104,0 105,5 1,4% 1,4% 1,4%
Repas à l'extérieur 80 100,0 100,0 100,0 100,0 105,0 5,0% 5,0% 5,0%
Autres services 325 99,9 99,9 99,9 98,8 98,8 0,0% -1,1% -1,1%
dont télécommunication 115 99,9 99,9 99,9 96,7 96,7 0,0% -3,2% -3,2%
frais d'enseignement 200 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 0,0% 0,0% 0,0%
Ensemble hors loyer 10000 100,6 102,1 102,2 102,2 103,0 0,8% 0,9% 2,4%
Ensemble hors tabac 10000 100,6 102,2 102,3 102,3 103,1 0,8% 0,9% 2,5%
Ensemble hors tabac et hors loyer 10000 100,6 102,1 102,2 102,2 103,0 0,8% 0,9% 2,4%
L'INDICE MENSUEL DES PRIX A LA CONSOMMATION POUR LES MENAGES OUVRIERS
LES PRIX EN JANVIER 1998 : +1,5%
Base 100 : Décembre 1996MAYOTTE
Indices pour le mois de Variation (%) au cours
des 3 des 12
du dernier
Pondération janv 97 oct 97 nov-97 déc-97 janv 98 derniers derniers REGROUPEMENTS
mois
mois mois
Ensemble y compris tabac et loyer 10000 100,6 101,8 101,9 102,0 103,6 1,5% 1,7% 3,0%
Produits alimentaires et boissons 4730 101,4 103,5 103,7 103,8 106,0 2,1% 2,4% 4,5%
Produits manufacturés 3968 99,9 99,4 99,4 99,4 99,0 -0,4% -0,4% -0,8%
Services 1302 100,1 103,9 103,9 103,7 111,3 7,3% 7,1% 11,2%

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.