Un auto-entrepreneur francilien sur deux s'engage dans une activité différente de son métier de base

De
Publié par

ILE-DE-FRANCE faits et chiffres f et N° 290 - Juin 2012 Un auto-entrepreneur francilien sur deux s’engage dans une activité différente de son métier de base Danielle Jabot et Benoît Pentinat, Service statistique rès de 45 000 auto-entreprises et pour une faible part dans la fonctionUn large public ont été créées en Ile-de-France publique (5 %). Un quart des auto- concerné par ce régimeP au premier semestre 2010, soit entrepreneurs était au chômage. Les au- près de six créations d’entreprise sur dix tres étaient sans activité professionnelle Ce régime a attiré des publics très diffé-(➩■ Sources et définitions). Le fort en- (9 %), étudiants (7 %) ou retraités (6 %). rents. Avant de s’inscrire comme auto-gouement pour ce régime tient avant entrepreneur, la moitié d’entre eux exer- Ce régime a davantage incité les salariéstout à sa simplicité d’utilisation. Celle-ci çait déjà une activité professionnelle, du privé et de la fonction publique ainsia permis à un grand nombre de person- principalement dans le secteur privé (46 %) que les inactifs (étudiants, retraités, per-nes de franchir le pas de la création d’entreprise : trois auto-entrepreneurs franciliens sur quatre n’auraient pas créé Sources et définitions d’entreprise sans ce régime. Ce phéno- Les statistiques de création d’entreprises proviennent du répertoire des entreprises et des établis-mène s’observe dans les mêmes propor- sements (Sirene).tions en province.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

ILE-DE-FRANCE
faits et chiffres
f et
N° 290 - Juin 2012
Un auto-entrepreneur francilien
sur deux s’engage dans une activité
différente de son métier de base
Danielle Jabot et Benoît Pentinat, Service statistique
rès de 45 000 auto-entreprises et pour une faible part dans la fonctionUn large public
ont été créées en Ile-de-France publique (5 %). Un quart des auto-
concerné par ce régimeP au premier semestre 2010, soit entrepreneurs était au chômage. Les au-
près de six créations d’entreprise sur dix tres étaient sans activité professionnelle
Ce régime a attiré des publics très diffé-(➩■ Sources et définitions). Le fort en- (9 %), étudiants (7 %) ou retraités (6 %).
rents. Avant de s’inscrire comme auto-gouement pour ce régime tient avant
entrepreneur, la moitié d’entre eux exer- Ce régime a davantage incité les salariéstout à sa simplicité d’utilisation. Celle-ci
çait déjà une activité professionnelle, du privé et de la fonction publique ainsia permis à un grand nombre de person-
principalement dans le secteur privé (46 %) que les inactifs (étudiants, retraités, per-nes de franchir le pas de la création
d’entreprise : trois auto-entrepreneurs
franciliens sur quatre n’auraient pas créé Sources et définitions
d’entreprise sans ce régime. Ce phéno-
Les statistiques de création d’entreprises proviennent du répertoire des entreprises et des établis-mène s’observe dans les mêmes propor-
sements (Sirene).tions en province.
SINE : deux enquêtes ont eu lieu entre septembre et décembre 2010 : l’une auprès des entrepri-
ses créées au premier semestre 2010, l’autre spécifiquement auprès des créateurs d’auto-
Les auto-entrepreneurs franciliens ap- entreprises à la même période. Les entreprises ayant vécu moins d’un mois sont hors du champ
précient particulièrement la simplicité de ces enquêtes. L’étude s’appuie principalement sur l’enquête auprès des auto-entreprises :
du paiement des charges : deux auto- 40 000 auto-entrepreneurs ont été interrogés, dont 4 400 en Ile-de-France.
entrepreneurs sur trois considèrent qu’il
Création d’entreprise : la création d’entreprise correspond à la mise en œuvre de nouveaux
s’agit d’un des principaux avantages du
moyens de production. L’immatriculation des auto-entreprises est comptabilisée comme création
régime. Autres avantages fréquemment
même s’il n’y a pas de début d’activité.
cités : une inscription simple, facile et
rapide (60 %) ainsi qu’une gestion Le régime de l’auto-entrepreneur : ce régime, mis en place par la loi de modernisation de l’éco-
er
comptable simplifiée (50 %). Les avanta- nomie (LME) d’août 2008 et entré en vigueur au 1 janvier 2009, offre des formalités de création
d’entreprise allégées, ainsi qu’un mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations socialesges procurés par ce régime en matière de
et de l’impôt sur le revenu pour les personnes physiques. L’auto-entrepreneur doit réaliser moinscoût (immatriculation, fonctionnement)
de 80 300 euros de chiffre d’affaires annuel pour une activité commerciale, moins de 32 100 eurosséduisent également mais dans une
pour les prestations de services et activités libérales.moindre proportion. L’attractivité du
taux d’imposition et la gratuité des for- Chiffre d’affaires mensuel moyen : moyenne des chiffres d’affaires mensuels déclarés par les
malités de déclarations sont déterminan- auto-entrepreneurs. Le chiffre d’affaires mensuel d’un auto-entrepreneur est le rapport entre le
tes pour quatre auto-entrepreneurs sur montant des ventes et la durée déclarée de son activité.
dix.
EntreprisesLes principales raisons ayant motivé la création d'une auto-entreprisesonnes au foyer...), à créer leur entre-
Assurer son propre emploiprise par rapport aux autres formes de
création d’entreprise. Ils représentent 67 %
70
des nouveaux auto-entrepreneurs contre Maintenir une activité intellectuelle 60 Développer une activité de complément
47 % des créateurs d’entreprise hors ré- 50
gime de l’auto-entreprise. A l’inverse, 40
seulement 5 % des auto-entrepreneurs 30
étaient indépendants ou chefs d’entre- 20
prises salariés avant la création contre 10
Répondre à une opportunité ponctuelle 025 % pour les autres créateurs. La part Créer son entreprise
des chômeurs parmi les nouveaux auto-
entrepreneurs est en revanche identique
à celle des chômeurs ayant créé leur en-
treprise sous une autre forme que l’auto-
entreprise.
Tester un projet d'entreprise
Régulariser son activité
Des motivations
Travailler pour son ancien employeur
qui varient
Fonction publique Emploi privé Retraités Chômeurs et sans activité Etudiants
selon la situation professionnelle
Lecture : 68 % des créateurs d’auto-entreprises, qui étaient salariés de la fonction publique avant de s’inscrire comme
auto-entrepreneur, ont choisi le régime de l’auto-entrepreneur pour développer une activité de complément, 27 % pour
tester un projet d’entreprise, etc. (trois raisons maximum par enquêté).Les motivations des créateurs d’auto-
entreprises diffèrent selon leur situation Source : Insee, enquête auto-entrepreneurs 2010
professionnelle antérieure✎❶. Pour les
chômeurs et les personnes sans activité, la règle de cumul d’activités des fonc- services. Les créations dans le com-
l’objectif est surtout d’assurer son propre tionnaires. Pour les salariés du secteur merce représentent environ deux nou-
emploi. Pour les retraités, l’auto-entreprise privé et les chefs d’entreprises, les moti- velles auto-entreprises sur dix, celles
est surtout un moyen de maintenir une vations sont plus hétérogènes : pour cer- dans la construction une sur dix ; les
activité intellectuelle, même si le fait de tains, l’auto-entreprise est un statut créations dans le secteur de l’industrie
disposer d’une activité de complément adapté pour obtenir une activité de com- sont peu fréquentes (3 %).
est un élément motivant pour un retraité plément (49 %). Pour d’autres, il permet
sur deux. Pour les étudiants, ce statut de créer son entreprise facilement et tes- Les créations d’auto-entreprises sont par-
simple et rapide à mettre en œuvre est ter ainsi un projet d’entreprise (36 %). ticulièrement nombreuses dans le sou-
un moyen efficace pour répondre à une tien aux entreprises✎❷. Ainsi, 15 200
opportunité ponctuelle ou tester un pro- Sept auto-entreprises sur dix auto-entreprises ont été créées dans ce
jet d’entreprise. Pour une très grande secteur au premier semestre 2010 dansdans les services
majorité des fonctionnaires, il s’agit la région, dont 12 200 dans les activités
avant tout de développer une activité de En Ile-de-France, sept auto-entreprises spécialisées, scientifiques et techniques.
complément, ce régime ayant assoupli sur dix sont créées dans des activités de Ces dernières représentent près de trois
créations d’auto-entreprises sur dix tous
Le poids des auto-entrepreneurs dans les créations d'entreprises secteurs confondus. C’est proportionnel-
er
au 1 semestre 2010 en Ile-de-France lement deux fois plus qu’en province.
Cette spécialisation reflète la structure
Soutien aux entreprises
de l’économie francilienne fortement
Commerce tournée vers les services.
Construction
Lorsque l’on crée son entreprise, le re-Services aux ménages
cours au statut de l’auto-entreprise dé-
Information et communication
pend fortement de l’activité choisie. Près
Enseignement, santé, action sociale de neuf créateurs d’entreprises sur dix
dans les secteurs de l’enseignement, lesIndustrie
activités artistiques et la réparation
Hébergement et restauration
d’ordinateurs et de biens domestiques
Transports
ont opté pour l’auto-entreprise. En re-
Activités immobilières vanche, ce statut est très peu choisi dans
les activités juridiques et comptables, les
Activités financières et d'assurance
activités immobilières ou la restauration.
0 5 000 10 000 15 000 20 000 25 000
Le régime de l’auto-entrepreneur est peu
Auto-entrepreneurs Créations hors auto-entrepreneurs
adapté à ces secteurs réglementés ou né-
Source : Insee, enquêtes SINE et auto-entrepreneurs 2010 cessitant du personnel.Chiffres d’affaires mensuels des auto-entrepreneurs franciliens immatriculésUn auto-entrepreneur sur deux
er
au 1 semestre 2010
exerce une activité différente
Chiffre d'affaires Chiffre d'affairesde son métier de base Nombre d’heures mensuelles consacrées Part des mensuel moyen mensuel médian
à l’activité d’auto-entrepreneur auto-entrepreneurs (%) (en euros) (en euros)
Près de la moitié des auto-entrepreneurs
Moins de 35 h 35,6 800 440
franciliens ont choisi d’exercer leur acti- Entre 35 h et 69 h 18,2 1 210 890
vité dans un secteur différent de leur mé- Entre 70 h et 139 h 23,0 1 430 1 000
tier de base. C’est particulièrement le cas 140 h ou plus 23,2 1 570 1 140
pour ceux qui ont choisi d’avoir une Total 100,0 1 200 850
activité commerciale : il s’agit d’un nou-
Champ : auto-entrepreneurs ayant démarré leur activité et réalisé un chiffre d’affaires non nul.
veau métier pour deux tiers des auto-
Source : Insee, enquête auto-entrepreneurs 2010
entrepreneurs du secteur. A l’inverse,
certains secteurs techniques nécessitent
s’agit de l’activité principale pour plus bles sont déclarés dans le secteur de lad’avoir une qualification prononcée.
de huit chômeurs ou personnes au foyer santé et de l’action sociale (450 euros).C’est notamment le cas des secteurs de
sur dix. Pour ceux qui étaient salariés dula construction et des métiers informati- Si le chiffre d’affaires varie selon le sec-
privé ou chefs d’entreprises, un sur troisques. Trois quarts des auto-entrepreneurs
teur d’activité, il dépend surtout du
consacre son activité principale à l’auto-ayant choisi d’avoir une activité dans la
temps consacré à l’activité créée ✎❸.entreprise.construction y exercent leur métier. Il en Lorsque l’activité est exercée occasion-
est de même pour deux tiers des auto- nellement dans le mois (moins de 35Un peu plus de la moitié des auto-
entrepreneurs exerçant dans l’informa- heures par mois), le montant moyen desentrepreneurs ayant démarré leur activi-
tion et la communication.
ventes réalisées est de 800 euros parté ont déjà réalisé un chiffre d’affaires
mois. Lorsque l’auto-entrepreneur con-quelques mois après le démarrage de
sacre plus de 140 heures, le chiffre d’af-La moitié des leur activité. Le chiffre d’affaires mensuel
faires réalisé est en moyenne de 1 570moyen, réalisé par les auto-entrepreneursauto-entrepreneurs franciliens
euros par mois.franciliens qui ont effectivement démar-
déclarent moins de 850 euros
ré leur activité et déclaré un chiffre d’af-
de chiffre d’affaires par mois Pour en savoir plusfaires en 2010, est légèrement supérieur
à celui réalisé par les entrepreneurs pro-
Acoss, « Bilan du dispositif auto-entrepreneurLe démarrage de l’activité n’est pas im- vinciaux : 1 200 euros dans la région
à fin décembre 2011 », communiqué demédiat pour tous les auto-entrepreneurs contre un peu moins de 1 000 euros en
presse du 30 mars 2012.nouvellement inscrits. Ainsi, un auto- province. On constate toutefois une dis-
entrepreneur sur cinq qui a créé son persion assez forte : la moitié des auto- Barruel F., Darriné S., Mariotte H., Thomas S. :
entreprise au premier semestre 2010 entrepreneurs franciliens ont déclaré « Trois auto-entrepreneurs sur quatre n’au-
n’avait pas encore démarré son activité moins de 850 euros, et un quart moins raient pas créé d’entreprise sans ce régime »,
en septembre 2010. Parmi ceux qui ont de 330 euros. Insee Première, n° 1388, février 2012.
commencé, 53 % consacrent leur activi-
té principale à la gestion et au déve- Les secteurs qui génèrent les plus fortes Trubert M. : « Les auto-entreprises conti-
loppement de leur auto-entreprise. La ventes dans la région sont les activités nuent de représenter une création sur deux
situation professionnelle antérieure de spécialisées, scientifiques et techniques fin 2011 », Insee faits et chiffres, n° 279,
l’entrepreneur influe fortement sur la (1 610 euros) et la construction (1 470 janvier 2012.
priorité qu’il accorde à son projet. Il euros). Les chiffres d’affaires les plus fai-
INSTITUT NATIONAL
DE LA STDE LA STAATISTIQUE
Directrice de la publication : Sylvie Lagarde
ET DES ETUDES ECONOMIQUES Conception de la maquette : PAO Insee Ile-de-France
erDirection régionale d’Ile-de-France ISSN 1635-9984 - Code Sage AFCH1252 - Dépôt légal : 1 semestre 2012 © Insee 2012
7, rue Stephenson - Montigny-le-Bretonneux Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51
78188 Saint-Quentin-en-Yvelines cedex
Insee Ile-de-Fr@nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ile-de-france

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.