Un nouveau tassement des créations

De
Publié par

Pour la deuxième année consécutive, les créations d'entreprises ont baissé, à cause du net recul des créations par réactivation, et malgré la stabilité des créations pures. Cependant, dans l'industrie et les services, les créations progressent.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ENTREPRISES
Un nouveau tassement des créations
Pour la deuxième année En Alsace, rebond des créations dans les transports
consécutive, les créations Variation 2000-2001
Créations en 2001
(en %)d’entreprises ont baissé,
à cause du net recul Alsace en % Alsace France
des créations par réactivation, Industries agricoles et alimentaires 92 1,6 27,8 -2,3
et malgré la stabilité Industries des biens de consommation * 123 2,2 15,0 -6,3
Industries des biens d’équipement 63 1,1 5,0 2,0des créations pures.
Industries des biens intermédiaires** 110 1,9 -19,7 -1,5Cependant, dans l’industrie
Construction 770 13,6 -6,1 -1,8
et les services,
Commerce 1 489 26,2 -2,4 -2,4
les créations progressent. Transports 135 2,4 23,9 -4,2
Activités immobilières 263 4,6 -6,7 -1,3
Services aux entreprises 1 142 20,1 1,0 -0,2
Services aux particuliers 988 17,4 2,8 1,1e nombre de créations d’en-
Éducation, santé, action sociale 501 8,8 1,6 2,3L treprises a encore légère-
Ensemble 5 676 100,0 -0,4 -0,9ment diminué en Alsace en 2001 :
* y compris industrie automobile
seulement 5 676 entreprises ont
** y compris énergieété créées, soit 21 de moins qu’en
2000. Ce niveau est le plus bas en-
ont diminué dans l’industrie, la Progression des créationsregistré en Alsace depuis 1993,
construction et le commerce. En re- dans l’industrie et les servicesannée de récession économique. vanche, les créations par reprise
En France, le nombre de créations a ont progressé (+ 7,5 %), après trois Portées par le dynamisme des re-
également diminué légèrement années consécutives de baisse. prises, les créations d’entreprises
(- 0,9 %) en 2001, mais après avoir Tous les secteurs connaissent une ont progressé dans l’industrie en
connu une progression de1%en
embellie, mais la progression est Alsace, après deux ans de baisse
2000.
particulièrement forte dans l’in- assez forte. Cette progression des
dustrie, notamment dans les indus- nouveaux projets est observée dans
Seules les réactivations baissent toutes les activités industrielles, hor-tries agroalimentaires.
Seules les créations par réactiva-
tion ont diminué en Alsace en
L’Alsace maintient sa part dans les créations françaises
2001. Ce type de créations, qui ne
Évolution des créations d'entreprises en Alsace depuis 1990
regroupe plus que 12 % des nou-
2,3 6 400
veaux projets, a reculé de 11,4 %. NombrePart de l'Alsace en %
Les réactivations diminuent dans 2,2 6 200
tous les secteurs, mais l’industrie
2,1 6 000et la construction sont les plus tou-
chées. Les créations pures sont
2,0 5 800
restées stables en 2001, après
deux années de progression. 1,9 5 600
Comme en 2000, leur part dans les
1,8 5 400nouveaux projets dépasse les
70 %. Les créations "ex nihilo" ont
1,7 5 200
progressé dans les services, mais
1,6 5 000
1,5 4 800
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Part de l'Alsace dans les créations de France métropolitaine10
Nombre de créations d'entreprises en Alsace
Chiffre pour l’Alsace - dossier n°3 - l’année économique et sociale 2001 - juillet 2002
Source : Insee, Sirène
Source : Insee, SirèneENTREPRISES
Défaillances d’entreprises : cinquième année de baisse
Défaillances Variation Taux de défaillance
en 2001 2000-2001 (en %) (en %) ***
Alsace Alsace France Alsace France
Industries agricoles et alimentaires 16 -30,4 -8,6 1,0 1,4
Industries des biens de 31 -20,5 -13,6 1,9 2,2
consommation *
mis les biens intermédiaires. Le Industries des biens d’équipement 20 5,3 -9,6 1,9 1,9
Industries des biens intermédiaires**nombre de créations a également 35 25,0 4,8 1,9 1,6
Constructionprogressé dans les services. Ce 194 -7,2 3,9 2,9 2,5
Commercesecteur représente aujourd’hui 264 -16,5 -5,7 1,8 1,7
53 % des créations de la région, au Transports 47 6,8 -4,6 2,6 2,1
lieu de 44 % en 1993. Les nou- Activités immobilières 41 -24,1 -9,6 2,2 2,1
veaux projets ont été plus nom- Services aux entreprises 157 48,1 12,8 1,9 1,5
breux en 2001 dans toutes les acti- Services aux particuliers 159 6,0 -3,3 1,9 1,6
vités des services, sauf dans les Ensemble 964 -2,4 -1,5 2,0 1,8
activités immobilières. La crois- * y compris industrie automobile
sance dans les services aux entre- ** y compris énergie
prises se poursuit, mais à un *** nombre de défaillances en 2001 rapporté au nombre d’entreprises actives au 1er janvier 2001
rythme plus faible (+ 1,0 %, après
+ 8,0 % en 2000). Dans les trans- teur reste élevé en 2001. Dans le baissé pour la cinquième année
ports, l’évolution des créations commerce, les créations ont à nou- consécutive. Toutefois, cette nou-
d’entreprises en 2001 est élevée, veau diminué. La baisse enre- velle diminution est moins forte que
après avoir diminué de près de gistrée en 2001 (- 2,4 %) est un peu celle relevée les années précéden-
40 % en 2000. Les services aux moins accentuée qu’en 2000 tes. Dans la région, les dépôts de bi-
particuliers ont renoué avec les (- 10,1 %). Le poids du commerce lan ont sensiblement diminué dans
créations. Excepté le cas particu- dans les créations, devient de plus le commerce, confirmant à nouveau
lier des transports, c’est dans ce en plus faible : ce secteur ne repré- la baisse observée dans ce secteur
secteur que la croissance des nou- sente plus que 26 % des créations depuis 1996. Malgré cette tendance,
veaux projets a été la plus impor- en 2001, contre 35 % en 1993. le commerce est toujours le secteur
tante en 2001. qui enregistre le plus de défaillances
(27 %). Dans l’industrie et dans laNouveau recul des défaillances
Les créations ont diminué dans la construction, les défaillances ont
construction en 2001, après une En 2001, en Alsace comme sur également diminué une nouvelle
année 2000 record. Néanmoins, le l’ensemble du territoire, le nombre fois. À l’exception des activités im-
nombre de créations dans ce sec- de défaillances d’entreprises a mobilières (seulement 4,3 % des dé-
faillances), les dépôts de bilan ont
augmenté dans toutes les activités
Méthodologie
de services. Cette hausse a été par-
ticulièrement vive dans les servicesLe champ d’observation : il comprend les secteurs marchands de l’industrie, de la construction,
aux entreprises. Bien qu’en léger re-du commerce et des services. Sont exclues l’agriculture et les activités financières. Pour les
cul par rapport à 2000, le taux de dé-défaillances, le secteur de l’éducation, santé et action sociale n’est pas non plus pris en compte.
faillance alsacien reste supérieur au
La création d’entreprise : il existe trois types de créations enregistrés dans le répertoire Sirène : taux national. Cette dernière carac-
- la création pure, ou "ex nihilo", correspond à la création d’une entreprise jusqu’alors inexistante téristique se retrouve particulière-
et à l’exploitation de nouveaux moyens de production ;
ment dans la construction, les servi-
- la création par reprise intervient lorsqu’une entreprise reprend, totalement ou partiellement,
ces aux entreprises et aux particu-
l’activité d’un ou plusieurs établissements d’une autre entreprise (achat, location-gérance …) ;
liers.- la création par réactivation consiste à reprendre une activité qui existait déjà, mais qui était
temporairement arrêtée. Elle ne concerne que les entreprises individuelles.
La défaillance d’entreprise : une entreprise est en situation de défaillance, ou de dépôt de bilan, Valérie GUERLAND
lorsqu’une procédure judiciaire a été ouverte à son encontre pour cessation de paiement. Les
annonces de jugements d’ouverture de redressement judiciaire, publiées au bulletin officiel des civiles et commerciales (BODACC), servent de base à la statistique. Les défaillances
ne se concluent pas obligatoirement par la liquidation judiciaire de l’entreprise, c’est-à-dire par sa
cessation. D’un autre côté, la grande majorité des cessations ne sont pas consécutives à une
liquidation. Par conséquent, les données sur les créations et les défaillances ne peuvent pas être
directement comparées.
11
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Insee, Sirène et BODACC

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.