Âge et conditions de travail dans les établissements de santé

De
Publié par

Les conditions de travail des actifs des établissements de santé paraissent assez différentes et plus contrastées que celles des autres salariés. Leur perception dépend en partie de l'âge. Le personnel plus âgé déclare être moins exposé à la pénibilité ou aux risques physiques et, dans une moindre mesure, à une charge mentale (risques de sanction, pression du travail). L'autonomie perçue n'est, elle, pas directement liée à l'âge. Celui-ci intervient également peu dans l'évaluation du collectif de travail, alors que l'environnement matériel de travail (locaux mal adaptés, moyens matériels insuffisants) est moins apprécié par les 30-39 ans. Le lien entre l'âge et les conditions de travail perçues est souvent plus marqué chez les infirmières, en partie parce que les infirmières cadres, plus âgées, se distinguent parfois dans leurs appréciations. De façon générale, les différences de déclaration selon l'âge dépendent également de la profession et du service d'affectation. Compte tenu de la pénibilité physique et morale déclarée dans ce secteur, les conséquences du vieillissement de la main-d'oeuvre sont susceptibles de s'y poser avec une acuité particulière.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 48
Tags :
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conditions de travail et relations professionnelles 4
Âge et conditions de travail
dans les établissements de santé
Aurélie Dumas, Romuald Le Lan*
Les conditions de travail des actifs des établissements de santé paraissent
assez différentes et plus contrastées que celles des autres salariés.
Leur perception dépend en partie de l’âge. Le personnel plus âgé déclare
être moins exposé à la pénibilité ou aux risques physiques et, dans
une moindre mesure, à une charge mentale (risques de sanction, pression
du travail). L’autonomie perçue n’est, elle, pas directement liée à l’âge.
Celui-ci intervient également peu dans l’évaluation du collectif de travail,
alors que l’environnement matériel de travail (locaux mal adaptés, moyens
matériels insuffisants) est moins apprécié par les 30-39 ans. Le lien entre
l’âge et les conditions de travail perçues est souvent plus marqué chez
les infirmières, en partie parce que les infirmières cadres, plus âgées,
se distinguent parfois dans leurs appréciations. De façon générale, les
différences de déclaration selon l’âge dépendent également de la profession
et du service d’affectation. Compte tenu de la pénibilité physique et morale
déclarée dans ce secteur, les conséquences du vieillissement de la
main-d’œuvre sont susceptibles de s’y poser avec une acuité particulière.
es conditions de travail perception d’une pénibilité phy- ges lourdes et 80 % estiment
perçues par les infirmiè- sique et morale plus élevée en qu’une erreur de leur part pour-L res, les aides-soignantes moyenne que pour les autres sa- rait les exposer à des sanctions,
et les agents de service des actifs lariés. Ainsi, en 1998, 64 % des contre respectivement 39 % et
des établissements de santé se salariés des établissements de 56 % des salariés dans l’ensemble
caractérisent d’une part par la santé déclarent porter des char- de l’économie, selon l’enquête
* Aurélie Dumas est élève à l'Ensai et Romuald Le Lan est chargé d'étude à la Drees.
Données sociales - La société française 395 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:50Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
4 Conditions de travail et relations professionnelles
Conditions de travail de la Dares.
Encadré 1
Mais d’autre part, le soutien du
Échantillon étudié et questions exploitéescollectif de travail dont ils décla-
rent bénéficier est également Échantillon étudié munération, plainte devant les
plus élevé : par exemple, 89 % tribunaux, etc…) » ;
Cette étude s'appuie sur un(contre 69 % en moyenne) di-
sous-échantillon de l'enquête 2003 – « Êtes vous obligé de vous dé-sent, en 1998, pouvoir compter
de la Drees sur les conditions et pêcher : toujours, souvent, par-
sur l’aide de personnes de leur l'organisation du travail dans les fois ou jamais ? ».
établissement, et 93 % (contre établissements de santé,etpluspré-
cisément, sur les déclarations de Questions sur l'autonomie :84 %) disent avoir la possibilité
3 088 infirmières, aides-soignantesd’échanger de l’information avec
et agents de service hospitaliers in- – « Votre rythme de travail vous
leurs collègues.
terrogés dans le cadre de cette en- est-il imposé par la cadence au-
quête. Cette population soignante tomatique d'une machine ? » ;
Cetteétudeseproposedonc représente 65 % des actifs des éta-
blissements de santé publics ou pri- – « Devez-vous consigner oud’examiner comment les condi-
vés. Elle se compose de 43 % faire des rapports de votre activi-tions de travail des infirmières,
d'infirmières, 37 % d'aides-soignan- té par écrit (papier ou messa-
aides-soignantes et agents de ser- tes et 20 % d'agents de service. gerie électronique) ? » ;
vice hospitalier, varient effective-
Par ailleurs, elle est féminine à – « Avez-vous à former des élèvesment avec l’âge, et dans quelle
86 %. C'est pourquoi cette étude ou des étudiants dans le cadre demesure ces variations peuvent ou
parle, selon l'usage courant, des votre activité habituelle sur le lieu
non être attribuées aux trajectoi-
« infirmières » et non des « infir- de travail de votre établissement
res professionnelles : par exemple, miers », et des « aides-soignantes » (hors cours magistraux) ? ».
un agent peut évoluer d’un poste et non des « aides-soignants ».
Questions sur l'environnement ma-aux urgences soumis à des exi-
Questions exploitées sur les dif- tériel :gences particulières, vers un
férentes dimensions des condi-
poste administratif. Elle s’appuie tions de travail – « Pour effectuer correctement
sur l’enquête 2003 de la Drees votre travail, avez-vous en géné-
Questions sur la pénibilité phy- ral des moyens matériels ou dessur Les conditions et l’organisa-
sique : aides techniques adaptés et suf-tion du travail dans les établisse-
fisants ? » ;
mentsdesanté(encadré1).
– « Dans le cadre de votre tra-
vail, êtes vous amené à risquer – « Votre travail ou votre lieu de
desblessuresavec desinstru- travail présentent-t-il l'inconvé-
ments ou du matériel ? » ; nient suivant : locaux mal adap-La structure par âge
tés (exiguïté des locaux, etc.) ? ».
du personnel varie – « L'exécution de votre travail
vous impose-t- elle de faire at- Questions sur l'environnement hu-selon la profession
tention à des signaux visuels main :et le service d’affectation
brefs, imprévisibles ou difficiles
à détecter ? ». – « Pour effectuer correctement
votre travail, avez-vous en géné-
L’âge moyendel’ensembledeces
Questions sur la pénibilité mentale : ral des collaborateurs ou des col-
professionnels est d’environ 41 lègues en nombre suffisant ? » ;
ans. Mais les infirmières sont en – « Une erreur dans votre travail
peut-elle ou pourrait-elle entraî- – « Y a-t-il des moments où vousmoyenne plus jeunes (39,8 ans)
ner des sanctions à votre égard ? êtes obligé de vous débrouillerque les agents de service (40,9
(risque pour votre emploi, dimi- tout seul dans des situations dif-
ans) et les aides-soignantes (41,4 nution importante de votre ré- ficiles ? ».
ans) (figures 1a à 1c).
En effet, à partir de la fin des maintenant les 25-34 ans devant selon la profession ; l’âge joue
années quatre-vingt-dix, la forte les 45-54 ans. Chez les aides- aussi un rôle sensible, même s’il
augmentation des quotas d’entrée soignantes et les agents de ser- n’est pas au premier plan (enca-
en instituts de formation d’infir- vice qui n’ont pas connu de telles dré 2).
mières a amorcé un relatif rajeu- augmentations des flux d’entrée,
nissement de la profession dans les 40-49 ans sont majoritaires. Les personnels des services non
lesétablissementsdesanté.Les soignants et psychiatriques
classes d’âge les plus représentées La répartition des agents entre sont plutôt âgés. Les services
au sein des infirmières sont les services diffère également psychiatriques regroupent 14 %
Données sociales - La société française 396 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:51Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conditions de travail et relations professionnelles 4
des infirmières contre 4 % des
Encadré 2
aides-soignantes et 3 % des agents
Structure par âge et profession des différents servicesde service, tandis que les services
non soignants mobilisent essentiel- Au sein des établissements de san- et 44 ans pour les agents de
lement des agents de services té, les professionnels de santé en- service). À l'opposé se situent les
quêtés se répartissent en différents services qui regroupent des per-(43 %) (figure 2). Les personnels
services qui ont été regroupés pour sonnels plus âgés, en psychiatriedes services d’urgence et de réani-
l'analyse. Entre ces services, et (44 ans en moyenne) où se re-mation sont plus jeunes, rassem-
même entre établissements privés trouvent 14 % des infirmières, et
blant 12 % des infirmières, contre et publics au sein d'un même ser- dans les services non soignants
7 % des aides-soignantes et 4 % vice, des différences importantes (42 ans en moyenne) auxquels
des agents de service. Entre les peuvent exister quant aux popula- 43 % des agents de services di-
tionsprisesenchargeouaux sent appartenir. Cette tendanceservices, les écarts d’âge sont
conditions d'exercice du travail vaut pour les infirmières (44 ansplus marqués chez les infirmières
(activités programmées ou non en moyenne en psychiatrie et 48
quechezles aides-soignantes et
programmées, à haute technicité ans dans les services non soi-
les agents de service. ou non…). Bien que les profes- gnants) et les aides-soignantes
sions concernées par l'étude soient (44 et 46 ans en moyenne), mais
Globalement, les conditions de essentiellement des soignants, une elle est moins sensible chez les
partie d'entre eux travaillent dans agents de service (43 et 42 ans).travail diffèrent surtout en fonc-
des services administratifs ou lo- Pour les services de gériatrie, letion de la profession et du ser-
gistiques, notamment les agents de bloc opératoire et les autres servi-
vice d’exercice. Néanmoins, les
service, du fait de leur polyvalence. ces d'hospitalisation, l'âge moyen
conditions de travail, ou tout au Plus généralement, la répartition est de 40 ans et varie peu selon la
moins leur perception, varient entre les différents services dépend profession.
aussi selon l’âge, quelle que soit principalement de la profession (fi-
gure 2), mais aussi, de manière se- Les écarts d'âge entre services sontla profession ou le service d’af-
donc plus marqués chez les infir-condaire, de l'âge.fectation. Objet de cette étude,
mières que chez les aides-soignan-
les conditions de travail selon
Ainsi, 12 % des infirmières décla- tes et les agents de service. De plus,
l’âge sont examinées autour de rent appartenir à un service d'ur- ces écarts sont parfois inversés
trois dimensions représentatives : gence ou de réanimation contre entre infirmières et agents de ser-
7 % des aides-soignantes et 4 % vice, comme pour les services nonla pénibilité ressentie, la latitude
des agents de service. Par ailleurs, soignants et les urgences. Quelledécisionnelle déclarée et la quali-
ces services rassemblent le qu'en soit leur cause, les différen-té de l’environnement perçue. Ces
personnel le plus jeune (38 ans en ces de structure par âge des servi-
trois dimensions sont analysées au
moyenne dans l'ensemble de ces ces pourraient expliquer en partie
travers de questions précises qui services, 35 ans pour les infirmières, les disparités des conditions de tra-
portent sur la description de si- 41 ans pour les aides-soignantes vail selon l'âge (encadré 3).
tuations concrètes (encadré 1).
Figure 1a - Effectif par tranche Figure 1b - Effectif par tranche Figure 1c - Effectif par tranche
d'âge des infirmières d'âge des aides-soignantes d'âge des agents de service
en % en % en %
Plus de 55 ans Plus de 55 ans Plus de 55 ans
50à54ans 50à54ans 50à54ans
45à49ans 45à49ans 45à49ans
40à44ans 40à44ans 40à44ans
35à39ans 35à39ans 35à39ans
30à34ans 30à34ans 30à34ans
25à29ans 25à29ans 25à29ans
15à24ans 15à24ans 15à24ans
0 5 10 15 20 25 0 5 10 15 20 25 0 5 10 15 20 25
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.
Données sociales - La société française 397 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:53Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
4 Conditions de travail et relations professionnelles
Figure 2 - Répartition du personnel hospitalier entre les services
en %
Service Bloc Services non Autre et
Gériatrie Urgences Psychiatrie Total
d'hospitalisation opératoire soignants manquants
34 22 7 12 14 1 9 100Infirmières
37 14 23 7 4 1 13 100Aides-soignantes
18 911 4 34211 100Agents de service
32 16 14 9 8 10 11 100Ensemble
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé en 2003.
contraintes physiques : ainsi, Les différences par âge sont moinsLes personnels plus âgés
seuls51 % descadresdéclarent marquées chez les aides-soignan-déclarent être
des risques de blessure et 25 % tes et les agents de service. Pour
moins exposés devoir faire attention à des si- les aides-soignantes, seule l’ex-
à des risques physiques gnes visuels brefs. position à des signaux visuels
brefs diminue avec l’âge, concer-
Le sentiment d’exposition à un nant 42 % des plus de 40 ans
Encadré 3
risque physique diminue globale- contre 51 % des moins de 40
Régression logistiquement avec l’âge, toutes choses ans. Chez les agents de service,
égales par ailleurs (encadré 3, fi- l’âge n’a d’influence que sur leL'analyse par âge des conditions
gures 3a et 3 b). de travail a été complétée par des risque de blessure, mentionné
analyses « toutes choses égales par 69 % des 30-39 ans contre
par ailleurs » qui visent à neutra-Les infirmières déclarent, davan- 54 % des plus de 40 ans.
liser des variables au fort pouvoir
tage que les aides-soignantes et
explicatif. Ainsi par exemple, la
agents de service, risquer des nature du service ou la profession
blessures (87 %) ou devoir faire ont une influence importante sur La charge mentale
la perception des conditions deattention à des signaux visuels ressentie diminue peutravail.brefs (51 %). C’est aussi pour el-
avec l’âge
les que ces facteurs de pénibilité En pratique, chacune des condi-
s’affaiblissent le plus avec l’âge tions de travail analysée dans ce
(figures 4 et 5). Toutefois, l’en- texte a fait l'objet d'une régression La charge mentale diffère
logistique avec les variables expli-quêtenepermetpas defairela moins selon l’âge que les con-
catives suivantes : la profession, lepart de ce qui, avec l’âge ou l’ex- traintes et les risques physi-
service d'exercice, la tranche
périence, relève de variations ob- ques. 85 % des infirmières,d'âge, le statut juridique de l'éta-
jectives des risques ou d’une plus aides-soignantes et agents deblissement (public, privé non lu-
cratif ou privélucratif),letypedeou moins grande sensibilité des service réunis déclarent pou-
temps de travail (complet ou par-agents à ces derniers. Cette re- voir être sanctionnés suite à
tiel), le type d'horaires (de jour ou
marque, valable pour l’ensemble une erreur, et 73 % disent être
de nuit), la situation familiale, le
de l’étude, s’applique particulière- obligésdesedépêcher«tou-fait d'avoir des enfants à charge et
ment bien aux risques physiques. jours » ou « souvent ».enfin la région d'habitation
(Île-de-France ou province).
Par ailleurs, les tâches des infir- Comme pour la pénibilité phy-
Dans la plupart des cas, l'utilisa-
mières peuvent varier davantage sique, les infirmières perçoi-
tion de cette méthode n'a pas mo-
en fonction de leur âge que celles vent une plus grande chargedifié fondamentalement les
des aides-soignantes et des agents conclusions de la première ana- mentale que les deux autres
lyse. Il en ressort notamment quede service. Chez les infirmières, il professions. 93 % d’entre elles
les différences de caractéristiquesyaàlafoisuneffet direct de disent qu’une erreur pourrait
du personnel d'un service à
l’âge et un effet indirect lié au entraîner des sanctions à leur
l'autre ne peuvent expliquer les
changement de statut des plus égard et 77 % déclarent devoirvariations de perception des
âgées. Celles-ci, plus souvent ca- conditions de travail selon l'âge. se dépêcher toujours ou souvent,
dres, sont moins soumises à ces contre respectivement 86 % et
Données sociales - La société française 398 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:54Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conditions de travail et relations professionnelles 4
Figure 3a - Probabilités appliquées aux conditions de travail en fonction de caractéristiques du
personnel infirmier, aide-soignant et agent de service
en %
Charge de travail Environnement de travail
Autonomie,
latitude décisionnelle
Physique Mentale Humain Matériel
Devoir se Rythme Être
Devoir Devoir Rendre Collègues
Risque Crainte dépêcher imposé souvent seul Moyens
examiner former des en Locaux
de de toujours par cadence dans des matériels
de petits des comptes nombre inadaptés
blessure sanction ou d'une situations suffisants ?
objets élèves par écrit suffisant ?
souvent machine difficiles
Proportion observée 77 46 85 73 24 66 60 20 45 60 51
Probabilité de référence 82 49 85 71 25 81 60 11 48 67 49
Âge de la personne en 2003
15-24 ans 82 49 72 14 65 68 67 32
25-29 ans 90 49 76 22 79 65 66 51
30-34 ans 82 46 78 21 77 57 58 56
35-39 ans 82 49 71 25 81 60 67 49
ns ns ns
40-44 ans 79 36 78 20 77 59 69 49
45-49 ans 75 42 78 25 82 61 72 41
50-54 ans 74 37 71 19 73 54 70 43
55 ans et plus 75 42 77 21 75 56 67 36
Service d'exercice
Hospitalisation,
consultations externes 82 49 71 25 81 60 48 67 49
Autre et manquants 69 37 63 14 78 66 54 66 48
Bloc opératoire, service
médicotechnique ou
rééducation fonctionnelle 84 52 75 27 72 54 50 73 49
Secteur de gériatrie,
ns ns
soins de suite et de
réadaptation, long séjour 73 39 70 16 77 71 35 67 46
Services non soignants 75 28 64 39 64 51 70 78 40
Psychiatrie 52 29 42 11 80 84 52 58 57
Urgences, SAMU,
SMUR, réanimation ou
soins intensifs 93 58 77 27 79 60 49 71 49
CSP
Infirmières 53 ns 5191 92 77 91 77 17
Aides-soignantes 82 49 85 71 81 60 11 ns ns 49
Agents de service 71 45 65 63 44 30 11 44
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Lecture : les références des variables pour les régressions sont en italique. Le sigle « ns » signifie que la variable n’est pas significative pour le modèle. Une case
gris foncé (respectivement gris clair) signifie que la probabilité est différente de celle de référence au seuil de 5 % (respectivement 15 %). Les valeurs prises par les
probabilités dépendent de la valeur de la probabilité de référence et sont à comparer à cette dernière. L'individu de référence pour lequel est calculé la probabilité de
référence est une aide-soignante âgée de 35 à 39 ans travaillant de jour en hospitalisation dans un établissement privé à but non lucratif, à temps complet, vivant en
couple avec des enfants à charge. Pour le risque de blessure par exemple, la probabilité de déclaration pour l’individu de référence (82 %) est dans ce cas plus
élevée que la proportion observée dans l'ensemble de la population étudiée (77 %). De ce fait, les autres probabilités, calculées à partir de celle de l’individu de
référence, sont toutes élevées en comparaison à l’effectif réel.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé en 2003.
Données sociales - La société française 399 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:56Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
4 Conditions de travail et relations professionnelles
73 % des aides-soignantes, loin sanctions contre 88 % des plus moins de 50 ans) (figure 7). Mais
devant les agents de service de 50 ans (figure 6). Ces derniè- contrairement à la pénibilité
(66 % et 63 %). res se sentent aussi moins fré- physique, les déclarations des
quemment obligées de se infirmières cadres ne se distin-
98 % des infirmières de moins dépêcher toujours ou souvent guent pas de celles du reste des
de 30 ans déclarent craindre des (67 % contre 80 % chez les infirmières.
Figure 3b - Probabilités appliquées aux conditions de travail en fonction de caractéristiques du
personnel infirmier, aide-soignant et agent de service
en %
Charge de travail Environnement de travail
Autonomie,
latitude décisionnelle
Physique Mentale Humain Matériel
Devoir se Rythme Être
Devoir Devoir Rendre Collègues
Risque Crainte dépêcher imposé souvent seul Moyens
examiner former des en Locaux
de de toujours par cadence dans des matériels
de petits des comptes nombre inadaptés
blessure sanction ou d'une situations suffisants ?
objets élèves par écrit suffisant ?
souvent machine difficiles
Proportion observée 77 46 85 73 24 66 60 20 45 60 51
Probabilité de référence 82 49 85 71 25 81 60 11 48 67 49
Type d'horaire
De jour 82 49 85 71 25 81 60 48
De nuit 84 60 87 61 26 57 64 42ns ns ns
De jour et de nuit 89 59 90 77 31 86 67 42
Temps de travail
Temps complet 25
ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns
Temps partiel 19
Situation familiale
Seul 43
ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns
En couple 49
Enfants au foyer familial
Oui 82 49 25 81 60
ns ns ns ns ns ns
Non 77 60 31 74 50
Région
Île-de-France 54 30 85
ns ns ns ns ns ns ns ns
Province 49 25 81
Statut juridique de l'établissement
Public 14 44 55 58
Privé non lucratif 11 48 67 49ns ns ns ns ns ns ns
Privé lucratif 10 50 63 41
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Lecture : voir figure 3a.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.
Données sociales - La société française 400 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 10:59:58Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conditions de travail et relations professionnelles 4
Enfin, les déclarations des ai- Figure 4 - Proportion du personnel hospitalier déclarant risquer
des blessures avec du matériel dans le cadre de son travaildes-soignantes ne varient pas
avec l’âge alors que, chez les
en %
agents de service, les 40-49 ans 100
perçoivent un peu plus de charge
Infirmières
mentale que les autres.
Ensemble
80
Aides-soignantesL’autonomie perçue
dépend davantage
60de l’âge chez les agents
Agents de service
de service
40
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plusLa latitude décisionnelle dont les
infirmières, aides-soignantes et Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
agents de service estiment dispo- Lecture : 98 % des infirmières âgées de 15 à 29 ans disent risquer des blessures avec du matériel dans le cadre de
leur travail.ser peut s’apprécier à travers le
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.fait d’avoir « un rythme de tra-
vail imposé par la cadence auto-
Figure 5 - Personnel hospitalier déclarant devoir faire attention àmatique d’une machine », de
des signaux visuels brefs par profession et âge« devoir rendre compte de son
activité par écrit » ou encore en %
80d’« avoir à former des élèves ».
Il n’yapasdedifférencededé- Infirmières
claration entre les professions 60 Ensemble
quant au rythme imposé par la
cadence d’une machine. En re- Aides-soignantes
vanche, les infirmières (83 %)
40déclarent beaucoup plus fré- Agents de service
quemment devoir rendre des
comptes par écrit que les ai-
20des-soignantes (68 %) et les
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus
agents de service (25 %).
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.Sur ces deux questions, les décla-
rations des infirmières et des ai-
Figure 6 - Proportion du personnel hospitalier déclarant qu'unedes-soignantes ne varient pas,
erreur dans leur travail peut entraîner des sanctions personnellestoutes choses égales par ailleurs,
avec l’âge. Les variations visibles en %
100de la perception des cadences
Infirmières
chez les infirmières (figure 8) tien-
Aides-soignantesnent essentiellement à l’âge des
cadres infirmiers : plus âgés en 80
Ensemblemoyenne, ils signalent moins fré-
quemment cette contrainte (9 %
Agents de servicecontre 24 % pour les non-cadres).
60
Les agents de service de moins de
30 ans disent davantage devoir
rendre des comptes par écrit 40
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus
(41 %) que les 30-50 ans (25 %)
et les plus de 50 ans (16i%) Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.(figure 9). En revanche, les plus de
Données sociales - La société française 401 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 11:00:00Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
4 Conditions de travail et relations professionnelles
Figure 7 - Proportion du personnel hospitalier déclarant devoir50 ans déclarent plus souvent
toujours ou souvent se dépêcheravoir unrythmeimposéparla ca-
dence d’une machine (37 %), à l’in- en %
100verse des moins de 30 ans (22 %).
Infirmières
Les « 30-50 ans » 80
Ensembleassurent davantage
Aides-soignantesde formations
60
66 % du personnel interrogé dé-
Agents de service
clarent avoir à former des élèves
ou étudiants dans le cadre de leur 40
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plusactivité sur le lieu de travail de
leur établissement, les agents de Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.service (25 %) moins souvent que
les aides-soignantes (68 %) et les
infirmières (83 %). Globalement,
Figure 8 - Proportion du personnel hospitalier déclarant avoir unla charge de formation revient da-
rythmedetravailimposéparlacadenceautomatiqued'une machine
vantage aux moins de cinquante
ans (figure 10). Les infirmières en %
40
âgées de 30 à 49 ans se déclarent
plus souvent formatrices, et cu-
Infirmières
Agents de servicerieusement, les cadres ne se
déclarent pas plus concernés que
Ensemble
les autres. Pour les agents de ser-
20vice, l’effet de l’âge n’est plus vi-
Aides-soignantessible dès lors que l’on raisonne
toutes choses égales par ailleurs.
0L’environnement matériel 15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus
est moins apprécié
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
par les trentenaires Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.
Quatre infirmières, aides-soignan-
Figure 9 - Proportion du personnel hospitalier déclarant devoirtes et agents de service sur dix dé-
rendre des comptes de son activité par écritclarent « ne pas avoir du matériel
adapté pour effectuer correcte- en %
100ment leur travail » et un sur deux
considère « ses locaux de travail
Infirmières
80mal adaptés ». Ces chiffres varient
Ensembleprincipalement avec le service
60d’exercice, le statut juridique et
Aides-soignantesl’âge, mais non avec la profession.
40
Agents de serviceL’âge joue un rôle qui est confir-
mé dans les analyses « toutes 20
choses égales par ailleurs » (fi-
0gure 3). Lespersonnelsâgésde
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus
30 à 39 ans apprécient un peu
moins bien leur environnement Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.que leurs collègues, 46 % décla-
Données sociales - La société française 402 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 11:00:01Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conditions de travail et relations professionnelles 4
Figure 10 - Proportion du personnel hospitalier déclarant formerrant desmoyensmatériels
des élèvesinsuffisants et 58 % des locaux
mal adaptés (figure 11). Cette en %
100tendance globale ne se retrouve
pas chez les infirmières, pour Infirmières
80qui les différences par âge sont Aides-soignantes
essentiellement dues au fait que
60 Ensembleles infirmières cadres, plus
âgées, déclarent davantage dis-
40poser de moyens matériels ina-
daptés (60 % contre 42 % chez Agents de service
les non-cadres). 20
0
15 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus
L’évaluation de
Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
l’environnement humain Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.
dépend peu de l’âge
Le sentiment « d’avoir des collè- Figure 11 - Proportion du personnel déclarant des moyens
gues en nombre suffisant » ne dé- matériels insuffisants ou des locaux mal adaptés
pend pas de la profession. Il est
en %
exprimé par 45 % des infirmières, 60
aides-soignantes et agents de ser-
vice. L’âge importe peu chez les
infirmières. Par contre, 71 % des
aides-soignantes de moins de 30
ans déclarent ne pas avoir de col- 50
lègue en nombre suffisant contre
56 % des plus de 30 ans. À l’in-
verse, seuls 27 % des agents de
servicedemoins de 30 ansontce
sentiment, contre 48 % des plus 40
de 30 ans.
Enfin, 15 % des professionnels
des établissements de santé
déclarent « devoir souvent se dé-
30
brouiller seuls dans des situations Moyens matériels insuffisants Locaux mal adaptés
difficiles », un peu plus parmi les
15-29 ans 30-39 ans
infirmières (19 %) que les aides-
40-49 ans 50 ans et plus
soignantes (13 %) et les agents de
service (12 %). Sur ce point, l’âge Champ : ensemble des infirmières, aides-soignantes et agents de service exerçant dans les établissements de santé.
Source : Drees, enquête Conditions et Organisation du travail dans les établissements de santé 2003.n’a aucune influence.
Données sociales - La société française 403 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 11:00:02Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
4 Conditions de travail et relations professionnelles
Pour en savoir plus
Cézard M., Hamon-Cholet S., « Efforts crouzet/smpmp/html-SMT/souf- Le Lan R., Baubeau D., «Les
physiques et charge mentale au travail. france_travail.html conditions de travail perçues par
Résultats des enquêtes Conditions de les professions des établissements
Travail 1984, 1991 et 1998 », Les Gollac M., Volkoff S., « Les condi- de santé », Études et Résultats,
Dossiers de la Dares, hors série n° 99, tions de travail », collection Repères, n° 335, Drees, août 2004.
La Documentation française, 1999. La Découverte, 2000.
Le Lan R., « Les conditions de tra-
Cézard M., Hamon-Cholet S., Guignon N., Hamon-Cholet S., vail des professionnels des établisse-
« Au contact avec le public, des ments de santé : une typologie selon« L’organisation du travail - Résul-
conditions de travail particulières », les exigences, l’autonomie et l’envi-tats des enquêtes Conditions de
Premières Informations et Premières ronnement de travail », Études et Ré-Travail de 1984, 1991, 1998 », Les
Synthèses, n° 09.3, février 2003. sultats, n° 373, Drees, février 2005.Dossiers de la Dares, n° 4, La Docu-
mentation française, 2000.
Karazek R., Theorell T., « Healthy Le Lan R., «Laréductiondu
Davezies P., « Souffrance au tra- Work : Stress, Productivity, and the temps de travail vue par les salariés
vail : le risque organisationnel », Reconstruction of the working Life », hospitaliers en 2003 », Études et Ré-
http://perso.wanadoo.fr/christian. Basic Books, 1990. sultats, n° 469, Drees, mars 2006.
Données sociales - La société française 404 édition 2006
61.ps
N:\H256\STE\zf3njy\_donnees\Donneessociales2005-2006\061\61.vp
lundi 3 avril 2006 11:00:03

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.