Bouches-du-Rhône : 147 000 personnes aidées à domicile pour raisons de santé

De
Publié par

Un habitant des Bouches-du-Rhône sur trois déclare rencontrer dans la vie de tous les jours des difficultés liées à son état de santé. Les difficultés augmentent fortement avec l'âge, surtout après 50 ans. Près d'une personne sur dix a besoin régulièrement de l'aide de quelqu'un pour accomplir certaines tâches de la vie quotidienne. Le soutien d'un tiers est souvent nécessaire pour ne pas entrer en institution. Près d'une personne lourdement dépendante sur quatre vit seule chez elle. Handicaps, incapacités et dépendance touchent plus fortement les catégories sociales défavorisées.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Ouvriers
Agriculteurs
exploitants
Sans activité
Cadres et professions
supérieures
Professions
intermédiaires
Employés
Artisans
commercants
SUD INSEE
N° 46 - janvier 2002
l'essentiel
SUD
INSEE
dé des contacts avec elle (88 %) mais agriculteurs sont 3,7 fois plus souvent
La dépendance lourde atteint cinq fois plus
N° 46 - janvier 2002
souvent les agriculteurs que les cadres
cette part est plus faible pour la popula dépendants et même 5,6 fois plus sou
- -
Part de la population atteinte dans la population totale
tion déficiente (85 %) ou dépendante vent lourdement dépendants que les ca
-
%
8
(78 %). Enfin, même si une plus grande dres ou les professions intermédiaires.
Dépendante l'essentiel
7
partie des proches habite plus près Les ouvriers sont 3 fois plus souvent
Lourdement dépendante
6
(même commune ou ses environs) lors dépendants et 3,3 fois plus souvent
-
5
que la personne est handicapée, cette lourdement dépendants que les cadres.
4
dernière a moins de chances de rece Mais il faut tenir compte de l’âge
-
3
Bouches-du-Rhône : 147 000
voir des visites régulières. A âge équi moyen différent de chaque catégorie
-
2
valent, un individu dépendant a deux sociale. A âge équivalent, les ouvriers
1
fois moins de chances de recevoir des ont 5,4 fois plus de risques que les ca
-
0
personnes aidées à domicile
visites qu’un individu non dépendant. dres de devenir lourdement dépen
-
dants, les agriculteurs 4,4 fois plus. La
nature du travail et ses conditions plus
pour raisons de santé
Les agriculteurs et les
difficiles, des métiers physiquement
ouvriers plus souvent
Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS)
éprouvants, une moindre attention
atteints
portée à la santé prédisposent à la sur Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
-
d’une infirmité ou encore du vieillisse
Un habitant des Bouches-du-Rhône -
Dépendance, décembre 1999
venue de déficiences et de dépendance.
ment. Elles peuvent résulter d’une ou de
L’âge est le facteur essentiel qui condi
-
Non seulement le milieu social prédis sur trois déclare rencontrer dans la
-
plusieurs déficiences. Les déficiences
tionne la survenue d’une déficience ou
pose à la survenue d’un handicap mais
vie de tous les jours des difficultés
sont des pertes ou des dysfonctionne
-
Au-delà de la catégorie sociale de la
d’une dépendance. Mais,àâge équiva
-
il influe aussi fortement sur la manière
ments physiques ou psychiques. Elles
personne, celle d’origine influe en
lent, le milieu social joue également un liées à son état de santé. Les diffi
-
de s’y adapter. A déficiences compara
-
offrent le premier signal de présence
rôle important. Les milieux modestes elle-même sur la survenue d’un handi
-
bles, les difficultés dans la vie quoti
-
cultés augmentent fortement avec
d’un handicap.
sont les plus exposés. La proportion de cap. A âge équivalent, les enfants d’ou
-
dienne sont plus importantes dans les
l’âge, surtout après 50 ans. Près
personnes atteintes de déficiences est vriers et ceux des agriculteurs ont deux
milieux modestes. La capacité de chan
-
deux fois plus élevée chez les agricul fois plus de risques de devenir dépen
- -
ger de logement ou de l’adapter et de d’une personne sur dix a besoin ré
-
La part des personnes
dants que ceux des cadres ou des pro
teurs exploitants et 1,6 fois plus chez -
l’équiper en fonction d’un handicap
atteintes de déficiences
gulièrement de l’aide de quelqu’un
fessions intermédiaires.
les ouvriers que chez les cadres. Les
diffère selon la catégorie sociale à la
-
croît fortement avec l’âge
pour accomplir certaines tâches de
quelle on appartient. De même, il est
Le handicap qu’est-ce que c’est ?
plus facile de garder un enfant handica
-
la vie quotidienne. Le soutien d’un Plus de 690 000 personnes, soit 39 % de
En 1980, le Britannique Philipp WOOD a construit pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
pé au domicile familial lorsqu’on peut
une classification internationale des handicaps, adoptée officiellement en mai 1988 par le ministère la population du département, sont at
-
tiers est souvent nécessaire pour ne
français chargé des affaires sociales. Le schéma dit “séquence de WOOD”, analyse les relations non seulement équiper le logement
teintes d’au moins une déficience. La
entre maladies et handicaps et distingue 4 grandes notions :
mais aussi entourer l’enfant, le soigner pas entrer en institution. Prèsd’une
part de celles souffrant de plusieurs défi
-
Schéma de Wood
et lui assurer une éducation adaptée.
ciences augmente fortement avec l’âge.
personne lourdement dépendante
Maladie
A la quarantaine, 21 % des femmes et
ou Incapacité
Déficience Désavantage
sur quatre vit seule chez elle. Han
-
Les conditions de vie des personnes at
accident -
9 % des hommes déclarent au moins
teintes de dépendance ou de handicaps
Un exemple dicaps, incapacitéset dépendance deux déficiences. Il semblerait que les
diffèrent fortement en fonction du
femmes, bien que vivant en moyenne
Atrophie des Ne peut Besoin d’un touchent plus fortement les catégo
-
Poliomyélite
sexe, de l’âge et du milieu social auquel
poste de travail
jambes marcher plus longtemps que les hommes, soient
adapté
elles appartiennent. Aujourd’hui, l’amé ries sociales défavorisées.
-
confrontées plus tôt aux effets de l’âge
lioration de ces conditions de vie passe
sur la santé. A la soixantaine, les taux
Les maladies sont à l’origine de la chaîne. Elles relèvent du diagnostic et des traitements médicaux.
par le développement et l’accessibilité
sont respectivement de 41 et 36 %.
Les déficiences sont les pertes (amputations, scléroses...) ou les dysfonctionnements des diverses
de toutes les formes d’aides. Les aides
Au-delà de quatre-vingt-dix ans, ils at
parties du corps (membres, muscles, organes) ou du cerveau. Une notion voisine plus couramment -
Fin 1999, environ 569 000 personnes,
techniques limitent les restrictions
utilisée est celle d’invalidité.
teignent 87 et 72 %. Les deux déficien
-
soit 32 % de la population des Bou
-
Les incapacités sont les difficultés ou impossibilités de réaliser des actes élémentaires ou plus com
-
d’activité consécutives aux déficiences
ces les plus répandues sont les déficien
-
ches-du-Rhône (non compris les per
-
plexes (s’habiller, se servir d’un téléphone, parler avec plusieurs personnes...). Elles résultent en gé
-
et permettent de différer l’effectivité
ces motrices et les déficiences senso
-
néral d’une ou plusieurs déficiences. sonnes vivant en institution) déclarent
du handicap. L’aide humaine, indis
-
Les désavantages désignent les difficultés ou impossibilités que rencontre une personne à remplir
rielles. Elles touchent respectivement
rencontrer dans leur vie de tous les
les rôles sociaux auxquels elle peut aspirer ou que la société attend d’elle : suivre des cours scolai
- pensable au maintien à domicile, passe
12,4 % et 11,3 % des individus et la part
jours, des difficultés liées à leur état de
res, accomplir un travail, communiquer avec ses semblables, remplir un rôle parental...
par une augmentation et une adaptation
des personnes touchées croît fortement
santé. En cela les Bouches-du-Rhône ne
Le handicap regroupe à la fois les déficiences, les incapacités et les désavantages. Et dans chaque
des services d’aide et de soins à domi
-
avec l’âge.
domaine l’atteinte peut être minime, modérée ou importante.
se distinguent pas du reste de la France
cile.
où ce pourcentage est le même (cf. enca
Pour en savoir plus -
dré “Diverses approches du handicap”). Quelle que soit leur nature, les déficien
“Le handicap se conjugue au pluriel”, INSEE Première N°742, octobre 2000. -
“La prise en charge des personnes âgées progresse mais reste en retrait de la moyenne nationale”,
Françoise Brulon Les difficultés sont entendues ici au
ces et les incapacités qu’elles entraînent
SUD INSEE l’essentiel N°28, août 2000.
sens large et peuvent avoir différents peuvent être de degré de gravité très dif
-
“La région pourrait compter plus de 150 000 personnes âgées dépendantes en 2020”,
motifs. Elles survenir à la suite férent. Ainsi les déficiences motrices re
SUD INSEE l’essentiel N°43, septembre 2001. -
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
d’un accident, d’une maladie, d’un trau groupent aussi bien des atteintes et des
-
C INSEE 2002 Provence-Alpes-Côte d'Azur
Directeur de la publication : Pierre Audibert
matisme, d’un problème de naissance, incapacités modérées, comme celles liées
17, rue Menpenti
Directeur adjoint : Jean Laganier
N° ADEP : 0904B05336
13387 Marseille Cedex 10
Rédacteur en chef : Annie Mulard
N° ISSN : 1287-292X
Téléphone : 04 91 17 57 57
Prix : 2,20 euros
Fax:0491175958
Pour vous abonner :
C INSEE 2002
Code Sage : SIE024632 Monique Campana - tel : 04 91 17 59 12
Internet : www.insee.fr/paca0à9
80à89
70à79
50 à 59
60 à 69
90 et plus
10à19
30 à 39
40à49
20 à 29
90 et plus
80 à 89
0 à 9
70à79
60 à 69
50à59
10 à 19
40à49
20 à 29
30 à 39
SUD INSEE SUD INSEE
N° 46 - janvier 2002 N° 46 - janvier 2002
l'essentiel l'essentiel
Des outils pour évaluer la dépendance
à certains rhumatismes, que temporai outils pour évaluer la dépendance”). Parmi
-
individus lourdement dépendants vi
Cumul des déficiences et avancéeen âge - Les taux de déficience croissent avec l'âge
res, à la suite d’une fracture, ou encore elles, 3 500 sont confinées au lit ou au vont souvent de pair mais à un rythme différent selon le type
La grille Colvez appréhende la dépendance, au
vent seuls chez eux.
sens du besoin d’aide, et mesure la perte de de déficience
lourdes et permanentes, à la suite d’hé fauteuil et 25 500 nécessitent une aide
-
%
mobilité. Elle distingue les personnes confi
-
100
miplégies, par exemple. quotidienne pour la toilette ou l’habil
-
La vie solitaire est plus fréquente pour %
nées au lit ou au fauteuil, celles qui ne sont pas 80
90
déficiences motrices
lage. Ces 29 000 individus sont quali
-
confinées mais qui ont besoin d’aide pour la toi les personnes dépendantes ou ayant des
- sensorielles
80 70 organiques (1)
lette et l’habillage, enfin celles qui ont unique
fiés de lourdement dépendants. Ils -
problèmes de santé. Dans l’ensemble de
70
déficiences mentales
60
Environ 147 000 personnes
ment besoin d’assistance pour sortir de leur
représentent 1,6 % de la population du
60 la population, aussi bien au niveau dé
-
domicile. Les deux premiers groupes corres
-
50
ont régulièrement besoin
département. De plus, 26 000 autres 50
partemental que national, on observe
pondent à la dépendance lourde, le troisième à
40
de l’aide d’un tiers 40
personnes (1,4 % de la population) ont
la dépendance modérée. C’est cette grille qui a
depuis quarante ans une augmentation
30
été utilisée dans l’article. L’indicateur de Colvez 30
besoin d’aide pour sortir de leur loge
-
de la proportion des personnes seules,
20
est limité à la mesure de la dépendance phy
Les déficiences peuvent provoquer l’ap -
-
ment. Elles sont considérées comme 20
et ce à tous les âges. Mais les personnes
10
sique. Les enquêtes EHPA (Etablissements
parition et la multiplication des incapa
-
modérément dépendantes. La grande 0
10
d’Hébergement pour Personnes Agées) repè seules sont surtout des personnes âgées
-
cités à effectuer les activités de la vie
majorité de ces personnes dépendantes rent également les personnes dépendantes
de plus de soixante ans. Les personnes
0
quotidienne. Faire ses courses, entrete psychiquement, qui présentent des troubles du
-
est âgée de plus de 60 ans et est poten
-
déficientes étant souvent âgées, on
Age
comportement ou des difficultés d’orientation
nir sa maison, son linge, préparer ses
tiellement concernée par la nouvelle
aucune déficience une déficience deux déficiences et plus s’attend à ce que, comme les personnes
dans le temps ou l’espace. L’enquête HID
Age
repas, toutes les activités domestiques (1) Exemples de déficiences organiques :
allocation personnalisée d’autonomie
croise les groupes Colvez et EHPA et permet
âgées, elles vivent plus souvent seules
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
déficiences cardio-vasculaires, déficiences endocriniennes...
er
peuvent devenir de plus en plus diffici
-
de répartir les personnes âgées selon les deux Dépendance, décembre 1999
(APA) entrée en vigueur le 1 janvier
que la population plus jeune. Pourtant
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
approches de la dépendance.
les à assumer. Environ 147 000 indivi
-
Dépendance, décembre 1999
2002.
importante. Ainsi, 55 % de la popula l’effet de l’âge n’explique pas tout. On
-
La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique
dus, soit une personne souffrant de
tion confinée au lit ou au fauteuil a re constate en effet qu’à âge égal, avant tourage, famille, voisins ou amis, per
Groupes Iso-ressources) mesure l’autonomie - -
déficiences sur cinq, sont régulière
-
Souvent, la perte de mobilité se cumule physique et psychique d’une personne âgée à
cours à un aidant professionnel. Mais 40 ans et à partir de 70 ans, les person mettent d’estimer le degré d’isolement
-
ment aidés par une ou plusieurs person travers l’observation de dix activités. L’équipe
-
avec une dépendance psychique. C’est
l’aide des proches demeure essentielle nes souffrant de déficiences vivent plus social. Celui-ci est rare mais il est plus
médico-sociale classe ensuite les personnes
nes pour accomplir certaines tâches de
le cas pour plus d’une personne dépen
-
puisqu’ils interviennent deux fois sur souvent seules que celles qui se portent fréquent chez les personnes souffrant
dans un des groupes iso-ressources de la
la vie quotidienne. Deux fois sur trois
dante sur trois et même trois personnes
grille. Cette dernière s’est imposée comme
trois. Au sein de l’entourage, ce sont es bien. Les personnes lourdement dépen d’un handicap. La part des personnes
- -
la personne aidée est une femme. Parmi
grille nationale d’évaluation de la dépendance
confinées au lit ou au fauteuil sur
sentiellement les enfants (dans 37 % dantes sont souvent contraintes à entrer déclarant ne pas avoir de famille
depuis la loi du 24 janvier 1997 instaurant la
la population atteinte de déficiences,
quatre.
des cas) et le conjoint (30 %) qui dis en institution, ce qui explique qu’elles proche est faible : 0,6 % de l’ensemble
-
prestation spécifique dépendance (PSD). Elle
26 % des femmes sont aidées contre
pensent l’aide. Viennent ensuite un pa vivent moins souvent seules chez elles. de la population, mais elle atteint 1,2 %
est également utilisée pour évaluer le montant -
16 % des hommes. Dans le domaine de
de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
rent éloigné (8 %), les amis ou voisins des personnes déficientes et 2,7 % de
er
Deux fois sur trois l’aide
la mobilité, les incapacités peuvent entrée en vigueur le 1 janvier 2002.
(8 %), les frères et sœurs (4 %) et les celles qui sont dépendantes. Lorsque la
toucher les actes élémentaires comme est apportée par un proche
L’isolement social est
petits-enfants (3 %). famille existe, la grande majorité a gar
-
se lever, se laver, s’habiller ou sortir de
rare, mais il est plus
l’aide d’une personne à domicile. Plus
L’aide est surtout dispensée aux per
son domicile. On peut estimer que, se -
- L’enquête “Handicaps Incapacités
on avance en âge et plus les déficiences fréquent chez les personnes
Dépendance”
sonnes âgées de plus de 70 ans. Parmi
lon ce critère, 55 000 personnes vivant
Prèsd’une personne
s’accompagnent d’une dépendance :
souffrant d’un handicap
ces dernières, la moitié des personnes A partir d’octobre 1998 et jusqu’à la fin de
à domicile sont dépendantes dans les
lourdement dépendante
9 % des septuagénaires, 26 % des octo
-
l’année 2001, l’INSEE a réalisé une enquête
qui souffrent de déficiences recourt à
Bouches-du-Rhône (cf. encadré “Des
génaires et 57 % des nonagénaires sont sur quatre vit seule chez elle L’amélioration générale des conditions
nationale appelée “Handicaps IncapacitésDé
-
Diverses approches du handicap dans l’ensemble de la population vivant à domicile
dépendants contre 3 % de la popula de vie, notamment une meilleure adap pendance”.L’enquête HID vise àétablir pour
- -
la première fois en France une estimation du
tation des logements, et les progrès
tion, tous âges confondus. Mais l’aide Bien que dépendantes, la majorité des
Identifier ou dénombrer les personnes souffrant de difficultés ou de handicap est difficile. L’estima
-
nombre de personnes touchées par les divers
tion dépend de la définition retenue et du seuil de gravité choisi. La notion de handicap regroupe des
ne concerne pas que les personnes personnes souffrant d’un handicap vit à dans le domaine de la santé, permettent
types de handicaps, y compris ceux liés aux
domaines et des situations multiples. La réponse ne peut donc être unique. Ainsi, fin 1999 dans les
âgées. Entre 30 et 70 ans, une aide per domicile. Les personnes dépendantes une plus grande autonomie pour les
-
atteintes de l’âge. Elle décrit la situation so
-
Bouches-du-Rhône, un peu plus de 212 000 personnes, soit 12 % de la population à domicile, sont
ciale de ces personnes, relève l’aide dont elles
sonnelle est apportée à environ 20 % vivant en institutions représentent personnes souffrant d’incapacités. Dif
-
exonérées du ticket modérateur. Elles sont, en raison d’un problème de santé, prises en charge à
bénéficient et permet l’évaluation de celle qui
100 % par l’assurance maladie pour le remboursement de tout ou partie de leurs frais médicaux. des personnes atteintes de déficiences. moins de 1 % de la population totale, férentes aides techniques (membre ar
-
leur serait nécessaire.
Environ 95 000 individus, soit 5 % de la population, bénéficient de la reconnaissance par la sécurité
C’est dire l’importance de cette aide. soit de l’ordre de trois personnes dé tificiel, fauteuil roulant, stimulateur
-
sociale, les Commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel (COTOREP) ou
L’enquête HID comporte quatre vagues de col
-
cardiaque...) concourent à diminuer les
Elle est apportée par l’entourage ou des pendantes sur dix. A domicile, l’aide
autres organismes d’assurance, d’un taux d’invalidité ou d’incapacité. Près de 59 000 personnes,
lecte. A la fin 1998, la première vague a concer
-
professionnels ou les deux conjointe est d’autant plus nécessaire qu’une part incapacitéset à retarder l’effectivité du
-
soit 3 % de la population du département, perçoivent une allocation, pension ou autre revenu en rai
- né des personnes résidant dans les institutions
son d’un handicap ou de difficultés de santé.
ment. Plus de la moitié des personnes importante des personnes atteintes de handicap. Elles sont de plus en plus di socio-sanitaires ou psychiatriques. Fin 1999,
-
un même questionnaire a été adresséà un
En % déficientes déclare ne recevoir d’aide déficiences ou dépendantes vit seule versifiées et accessibles financière
-
échantillon de personnes vivant en ménage
que de ses proches. Mais plus du quart dans son logement. Alors que 14 % des ment. L’ensemble des aides, techniques
Hommes Femmes Ensemble Ensemble
ordinaire. Ces personnes ont été sélection
-
Part des personnes déclarant Bouches- France
du-Rhône bénéficie à la fois du secours de profes habitants des Bouches-du-Rhône dé mais aussi humaines, permettent au
- - - nées parmi les répondants à l’enquête prélimi
-
naire “Vie Quotidienne et Santé”. Cette
jourd’hui à un nombre croissant de per
sionnels et de celui de l’entourage. Une clarent vivre seuls, ils représentent -
Etre affectée d’une déficience 35,0 42,0 38,6 39,1
enquête a été réalisée à l’occasion du recen
-
fois sur trois, la personne citée est un 11 % de ceux qui n’ont aucune difficul sonnes souffrant d’un handicap de
-
Souffrir de difficultés en raison d’un problème de santé 27,6 35,6 31,8 31,7
sement de population de mars 1999. Grâce au
professionnel. Il s’agit alors de femmes té de santé contre 19 % de ceux atteints vivre seules chez elles plus facilement,
Recourir à une aide humaine 5,8 11,2 8,6 8,8
concours du Département, l’enquête VQS dis
-
de ménage ou d’aides ménagères dans d’au moins une déficience. Au sein de sans être obligées de recourir à un pose d’un échantillon renforcé pour les Bou
Etre confinée au lit ou au fauteuil 0,2 0,2 0,2 0,2 -
ches-du-Rhône. Huit autres départements ont
53 % des cas, d’infirmier(e)s (13 %), la population dépendante, la part des proche en permanence à domicile ou,
Etre aidée pour la toilette ou l’habillage 1,3 1,7 1,4 1,8
bénéficié d’une extension, ce qui permet l’éta
-
d’autres professionnels paramédicaux personnes vivant seules est encore plus lorsque cela n’est pas possible, à entrer
Etre aidée pour sortir de son domicile 0,6 2,5 1,4 1,4
blissement de résultats locaux pour l’enquête
en institution.
(12 %) ou de gardes à domicile, auxi importante : 22 % de celles qui ont be-
Avoir un taux d’incapacité reconnu 6,9 4,8 5,8 6,1 - HID. Afin d’évaluer les évolutions des situa
-
tions individuelles, un second passage auprès
liaires de vie ou assistantes sociales. soin d’aide pour la toilette ou l’habil
-
Recevoir une allocation en raison d’un problème de
4,8 2,7 3,7 3,9
santé ou d’un handicap des mêmes personnes, en institution et en mé
-
Cependant, plus le handicap est lourd, lage, 31 % de celles qui sont confinées La cohabitation, mais aussi l’intensité
nage ordinaire, a eu lieu respectivement fin
plus la part de l’aide professionnelle est au lit ou au fauteuil. Au total, 23 % des et la fréquence des relations avec l’en
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités Dépendance, décembre 1999 -
2000 et 2001.
C INSEE 2002
C INSEE 2002
Part
des
personnes
ayant
z
é
ro,
une
ou
plusieurs
d
é
ficiences
Part
de
la
population
atteinte
selon
l
’â
ge0à9
80à89
70à79
50 à 59
60 à 69
90 et plus
10à19
30 à 39
40à49
20 à 29
90 et plus
80 à 89
0 à 9
70à79
60 à 69
50à59
10 à 19
40à49
20 à 29
30 à 39
SUD INSEE SUD INSEE
N° 46 - janvier 2002 N° 46 - janvier 2002
l'essentiel l'essentiel
Des outils pour évaluer la dépendance
à certains rhumatismes, que temporai outils pour évaluer la dépendance”). Parmi
-
individus lourdement dépendants vi
Cumul des déficiences et avancéeen âge - Les taux de déficience croissent avec l'âge
res, à la suite d’une fracture, ou encore elles, 3 500 sont confinées au lit ou au vont souvent de pair mais à un rythme différent selon le type
La grille Colvez appréhende la dépendance, au
vent seuls chez eux.
sens du besoin d’aide, et mesure la perte de de déficience
lourdes et permanentes, à la suite d’hé fauteuil et 25 500 nécessitent une aide
-
%
mobilité. Elle distingue les personnes confi
-
100
miplégies, par exemple. quotidienne pour la toilette ou l’habil
-
La vie solitaire est plus fréquente pour %
nées au lit ou au fauteuil, celles qui ne sont pas 80
90
déficiences motrices
lage. Ces 29 000 individus sont quali
-
confinées mais qui ont besoin d’aide pour la toi les personnes dépendantes ou ayant des
- sensorielles
80 70 organiques (1)
lette et l’habillage, enfin celles qui ont unique
fiés de lourdement dépendants. Ils -
problèmes de santé. Dans l’ensemble de
70
déficiences mentales
60
Environ 147 000 personnes
ment besoin d’assistance pour sortir de leur
représentent 1,6 % de la population du
60 la population, aussi bien au niveau dé
-
domicile. Les deux premiers groupes corres
-
50
ont régulièrement besoin
département. De plus, 26 000 autres 50
partemental que national, on observe
pondent à la dépendance lourde, le troisième à
40
de l’aide d’un tiers 40
personnes (1,4 % de la population) ont
la dépendance modérée. C’est cette grille qui a
depuis quarante ans une augmentation
30
été utilisée dans l’article. L’indicateur de Colvez 30
besoin d’aide pour sortir de leur loge
-
de la proportion des personnes seules,
20
est limité à la mesure de la dépendance phy
Les déficiences peuvent provoquer l’ap -
-
ment. Elles sont considérées comme 20
et ce à tous les âges. Mais les personnes
10
sique. Les enquêtes EHPA (Etablissements
parition et la multiplication des incapa
-
modérément dépendantes. La grande 0
10
d’Hébergement pour Personnes Agées) repè seules sont surtout des personnes âgées
-
cités à effectuer les activités de la vie
majorité de ces personnes dépendantes rent également les personnes dépendantes
de plus de soixante ans. Les personnes
0
quotidienne. Faire ses courses, entrete psychiquement, qui présentent des troubles du
-
est âgée de plus de 60 ans et est poten
-
déficientes étant souvent âgées, on
Age
comportement ou des difficultés d’orientation
nir sa maison, son linge, préparer ses
tiellement concernée par la nouvelle
aucune déficience une déficience deux déficiences et plus s’attend à ce que, comme les personnes
dans le temps ou l’espace. L’enquête HID
Age
repas, toutes les activités domestiques (1) Exemples de déficiences organiques :
allocation personnalisée d’autonomie
croise les groupes Colvez et EHPA et permet
âgées, elles vivent plus souvent seules
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
déficiences cardio-vasculaires, déficiences endocriniennes...
er
peuvent devenir de plus en plus diffici
-
de répartir les personnes âgées selon les deux Dépendance, décembre 1999
(APA) entrée en vigueur le 1 janvier
que la population plus jeune. Pourtant
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
approches de la dépendance.
les à assumer. Environ 147 000 indivi
-
Dépendance, décembre 1999
2002.
importante. Ainsi, 55 % de la popula l’effet de l’âge n’explique pas tout. On
-
La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique
dus, soit une personne souffrant de
tion confinée au lit ou au fauteuil a re constate en effet qu’à âge égal, avant tourage, famille, voisins ou amis, per
Groupes Iso-ressources) mesure l’autonomie - -
déficiences sur cinq, sont régulière
-
Souvent, la perte de mobilité se cumule physique et psychique d’une personne âgée à
cours à un aidant professionnel. Mais 40 ans et à partir de 70 ans, les person mettent d’estimer le degré d’isolement
-
ment aidés par une ou plusieurs person travers l’observation de dix activités. L’équipe
-
avec une dépendance psychique. C’est
l’aide des proches demeure essentielle nes souffrant de déficiences vivent plus social. Celui-ci est rare mais il est plus
médico-sociale classe ensuite les personnes
nes pour accomplir certaines tâches de
le cas pour plus d’une personne dépen
-
puisqu’ils interviennent deux fois sur souvent seules que celles qui se portent fréquent chez les personnes souffrant
dans un des groupes iso-ressources de la
la vie quotidienne. Deux fois sur trois
dante sur trois et même trois personnes
grille. Cette dernière s’est imposée comme
trois. Au sein de l’entourage, ce sont es bien. Les personnes lourdement dépen d’un handicap. La part des personnes
- -
la personne aidée est une femme. Parmi
grille nationale d’évaluation de la dépendance
confinées au lit ou au fauteuil sur
sentiellement les enfants (dans 37 % dantes sont souvent contraintes à entrer déclarant ne pas avoir de famille
depuis la loi du 24 janvier 1997 instaurant la
la population atteinte de déficiences,
quatre.
des cas) et le conjoint (30 %) qui dis en institution, ce qui explique qu’elles proche est faible : 0,6 % de l’ensemble
-
prestation spécifique dépendance (PSD). Elle
26 % des femmes sont aidées contre
pensent l’aide. Viennent ensuite un pa vivent moins souvent seules chez elles. de la population, mais elle atteint 1,2 %
est également utilisée pour évaluer le montant -
16 % des hommes. Dans le domaine de
de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
rent éloigné (8 %), les amis ou voisins des personnes déficientes et 2,7 % de
er
Deux fois sur trois l’aide
la mobilité, les incapacités peuvent entrée en vigueur le 1 janvier 2002.
(8 %), les frères et sœurs (4 %) et les celles qui sont dépendantes. Lorsque la
toucher les actes élémentaires comme est apportée par un proche
L’isolement social est
petits-enfants (3 %). famille existe, la grande majorité a gar
-
se lever, se laver, s’habiller ou sortir de
rare, mais il est plus
l’aide d’une personne à domicile. Plus
L’aide est surtout dispensée aux per
son domicile. On peut estimer que, se -
- L’enquête “Handicaps Incapacités
on avance en âge et plus les déficiences fréquent chez les personnes
Dépendance”
sonnes âgées de plus de 70 ans. Parmi
lon ce critère, 55 000 personnes vivant
Prèsd’une personne
s’accompagnent d’une dépendance :
souffrant d’un handicap
ces dernières, la moitié des personnes A partir d’octobre 1998 et jusqu’à la fin de
à domicile sont dépendantes dans les
lourdement dépendante
9 % des septuagénaires, 26 % des octo
-
l’année 2001, l’INSEE a réalisé une enquête
qui souffrent de déficiences recourt à
Bouches-du-Rhône (cf. encadré “Des
génaires et 57 % des nonagénaires sont sur quatre vit seule chez elle L’amélioration générale des conditions
nationale appelée “Handicaps IncapacitésDé
-
Diverses approches du handicap dans l’ensemble de la population vivant à domicile
dépendants contre 3 % de la popula de vie, notamment une meilleure adap pendance”.L’enquête HID vise àétablir pour
- -
la première fois en France une estimation du
tation des logements, et les progrès
tion, tous âges confondus. Mais l’aide Bien que dépendantes, la majorité des
Identifier ou dénombrer les personnes souffrant de difficultés ou de handicap est difficile. L’estima
-
nombre de personnes touchées par les divers
tion dépend de la définition retenue et du seuil de gravité choisi. La notion de handicap regroupe des
ne concerne pas que les personnes personnes souffrant d’un handicap vit à dans le domaine de la santé, permettent
types de handicaps, y compris ceux liés aux
domaines et des situations multiples. La réponse ne peut donc être unique. Ainsi, fin 1999 dans les
âgées. Entre 30 et 70 ans, une aide per domicile. Les personnes dépendantes une plus grande autonomie pour les
-
atteintes de l’âge. Elle décrit la situation so
-
Bouches-du-Rhône, un peu plus de 212 000 personnes, soit 12 % de la population à domicile, sont
ciale de ces personnes, relève l’aide dont elles
sonnelle est apportée à environ 20 % vivant en institutions représentent personnes souffrant d’incapacités. Dif
-
exonérées du ticket modérateur. Elles sont, en raison d’un problème de santé, prises en charge à
bénéficient et permet l’évaluation de celle qui
100 % par l’assurance maladie pour le remboursement de tout ou partie de leurs frais médicaux. des personnes atteintes de déficiences. moins de 1 % de la population totale, férentes aides techniques (membre ar
-
leur serait nécessaire.
Environ 95 000 individus, soit 5 % de la population, bénéficient de la reconnaissance par la sécurité
C’est dire l’importance de cette aide. soit de l’ordre de trois personnes dé tificiel, fauteuil roulant, stimulateur
-
sociale, les Commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel (COTOREP) ou
L’enquête HID comporte quatre vagues de col
-
cardiaque...) concourent à diminuer les
Elle est apportée par l’entourage ou des pendantes sur dix. A domicile, l’aide
autres organismes d’assurance, d’un taux d’invalidité ou d’incapacité. Près de 59 000 personnes,
lecte. A la fin 1998, la première vague a concer
-
professionnels ou les deux conjointe est d’autant plus nécessaire qu’une part incapacitéset à retarder l’effectivité du
-
soit 3 % de la population du département, perçoivent une allocation, pension ou autre revenu en rai
- né des personnes résidant dans les institutions
son d’un handicap ou de difficultés de santé.
ment. Plus de la moitié des personnes importante des personnes atteintes de handicap. Elles sont de plus en plus di socio-sanitaires ou psychiatriques. Fin 1999,
-
un même questionnaire a été adresséà un
En % déficientes déclare ne recevoir d’aide déficiences ou dépendantes vit seule versifiées et accessibles financière
-
échantillon de personnes vivant en ménage
que de ses proches. Mais plus du quart dans son logement. Alors que 14 % des ment. L’ensemble des aides, techniques
Hommes Femmes Ensemble Ensemble
ordinaire. Ces personnes ont été sélection
-
Part des personnes déclarant Bouches- France
du-Rhône bénéficie à la fois du secours de profes habitants des Bouches-du-Rhône dé mais aussi humaines, permettent au
- - - nées parmi les répondants à l’enquête prélimi
-
naire “Vie Quotidienne et Santé”. Cette
jourd’hui à un nombre croissant de per
sionnels et de celui de l’entourage. Une clarent vivre seuls, ils représentent -
Etre affectée d’une déficience 35,0 42,0 38,6 39,1
enquête a été réalisée à l’occasion du recen
-
fois sur trois, la personne citée est un 11 % de ceux qui n’ont aucune difficul sonnes souffrant d’un handicap de
-
Souffrir de difficultés en raison d’un problème de santé 27,6 35,6 31,8 31,7
sement de population de mars 1999. Grâce au
professionnel. Il s’agit alors de femmes té de santé contre 19 % de ceux atteints vivre seules chez elles plus facilement,
Recourir à une aide humaine 5,8 11,2 8,6 8,8
concours du Département, l’enquête VQS dis
-
de ménage ou d’aides ménagères dans d’au moins une déficience. Au sein de sans être obligées de recourir à un pose d’un échantillon renforcé pour les Bou
Etre confinée au lit ou au fauteuil 0,2 0,2 0,2 0,2 -
ches-du-Rhône. Huit autres départements ont
53 % des cas, d’infirmier(e)s (13 %), la population dépendante, la part des proche en permanence à domicile ou,
Etre aidée pour la toilette ou l’habillage 1,3 1,7 1,4 1,8
bénéficié d’une extension, ce qui permet l’éta
-
d’autres professionnels paramédicaux personnes vivant seules est encore plus lorsque cela n’est pas possible, à entrer
Etre aidée pour sortir de son domicile 0,6 2,5 1,4 1,4
blissement de résultats locaux pour l’enquête
en institution.
(12 %) ou de gardes à domicile, auxi importante : 22 % de celles qui ont be-
Avoir un taux d’incapacité reconnu 6,9 4,8 5,8 6,1 - HID. Afin d’évaluer les évolutions des situa
-
tions individuelles, un second passage auprès
liaires de vie ou assistantes sociales. soin d’aide pour la toilette ou l’habil
-
Recevoir une allocation en raison d’un problème de
4,8 2,7 3,7 3,9
santé ou d’un handicap des mêmes personnes, en institution et en mé
-
Cependant, plus le handicap est lourd, lage, 31 % de celles qui sont confinées La cohabitation, mais aussi l’intensité
nage ordinaire, a eu lieu respectivement fin
plus la part de l’aide professionnelle est au lit ou au fauteuil. Au total, 23 % des et la fréquence des relations avec l’en
Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités Dépendance, décembre 1999 -
2000 et 2001.
C INSEE 2002
C INSEE 2002
Part
des
personnes
ayant
z
é
ro,
une
ou
plusieurs
d
é
ficiences
Part
de
la
population
atteinte
selon
l
’â
geOuvriers
Agriculteurs
exploitants
Sans activité
Cadres et professions
supérieures
Professions
intermédiaires
Employés
Artisans
commercants
SUD INSEE
N° 46 - janvier 2002
l'essentiel
SUD
INSEE
dé des contacts avec elle (88 %) mais agriculteurs sont 3,7 fois plus souvent
La dépendance lourde atteint cinq fois plus
N° 46 - janvier 2002
souvent les agriculteurs que les cadres
cette part est plus faible pour la popula dépendants et même 5,6 fois plus sou
- -
Part de la population atteinte dans la population totale
tion déficiente (85 %) ou dépendante vent lourdement dépendants que les ca
-
%
8
(78 %). Enfin, même si une plus grande dres ou les professions intermédiaires.
Dépendante l'essentiel
7
partie des proches habite plus près Les ouvriers sont 3 fois plus souvent
Lourdement dépendante
6
(même commune ou ses environs) lors dépendants et 3,3 fois plus souvent
-
5
que la personne est handicapée, cette lourdement dépendants que les cadres.
4
dernière a moins de chances de rece Mais il faut tenir compte de l’âge
-
3
Bouches-du-Rhône : 147 000
voir des visites régulières. A âge équi moyen différent de chaque catégorie
-
2
valent, un individu dépendant a deux sociale. A âge équivalent, les ouvriers
1
fois moins de chances de recevoir des ont 5,4 fois plus de risques que les ca
-
0
personnes aidées à domicile
visites qu’un individu non dépendant. dres de devenir lourdement dépen
-
dants, les agriculteurs 4,4 fois plus. La
nature du travail et ses conditions plus
pour raisons de santé
Les agriculteurs et les
difficiles, des métiers physiquement
ouvriers plus souvent
Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS)
éprouvants, une moindre attention
atteints
portée à la santé prédisposent à la sur Source : INSEE, Enquête Handicaps Incapacités
-
d’une infirmité ou encore du vieillisse
Un habitant des Bouches-du-Rhône -
Dépendance, décembre 1999
venue de déficiences et de dépendance.
ment. Elles peuvent résulter d’une ou de
L’âge est le facteur essentiel qui condi
-
Non seulement le milieu social prédis sur trois déclare rencontrer dans la
-
plusieurs déficiences. Les déficiences
tionne la survenue d’une déficience ou
pose à la survenue d’un handicap mais
vie de tous les jours des difficultés
sont des pertes ou des dysfonctionne
-
Au-delà de la catégorie sociale de la
d’une dépendance. Mais,àâge équiva
-
il influe aussi fortement sur la manière
ments physiques ou psychiques. Elles
personne, celle d’origine influe en
lent, le milieu social joue également un liées à son état de santé. Les diffi
-
de s’y adapter. A déficiences compara
-
offrent le premier signal de présence
rôle important. Les milieux modestes elle-même sur la survenue d’un handi
-
bles, les difficultés dans la vie quoti
-
cultés augmentent fortement avec
d’un handicap.
sont les plus exposés. La proportion de cap. A âge équivalent, les enfants d’ou
-
dienne sont plus importantes dans les
l’âge, surtout après 50 ans. Près
personnes atteintes de déficiences est vriers et ceux des agriculteurs ont deux
milieux modestes. La capacité de chan
-
deux fois plus élevée chez les agricul fois plus de risques de devenir dépen
- -
ger de logement ou de l’adapter et de d’une personne sur dix a besoin ré
-
La part des personnes
dants que ceux des cadres ou des pro
teurs exploitants et 1,6 fois plus chez -
l’équiper en fonction d’un handicap
atteintes de déficiences
gulièrement de l’aide de quelqu’un
fessions intermédiaires.
les ouvriers que chez les cadres. Les
diffère selon la catégorie sociale à la
-
croît fortement avec l’âge
pour accomplir certaines tâches de
quelle on appartient. De même, il est
Le handicap qu’est-ce que c’est ?
plus facile de garder un enfant handica
-
la vie quotidienne. Le soutien d’un Plus de 690 000 personnes, soit 39 % de
En 1980, le Britannique Philipp WOOD a construit pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
pé au domicile familial lorsqu’on peut
une classification internationale des handicaps, adoptée officiellement en mai 1988 par le ministère la population du département, sont at
-
tiers est souvent nécessaire pour ne
français chargé des affaires sociales. Le schéma dit “séquence de WOOD”, analyse les relations non seulement équiper le logement
teintes d’au moins une déficience. La
entre maladies et handicaps et distingue 4 grandes notions :
mais aussi entourer l’enfant, le soigner pas entrer en institution. Prèsd’une
part de celles souffrant de plusieurs défi
-
Schéma de Wood
et lui assurer une éducation adaptée.
ciences augmente fortement avec l’âge.
personne lourdement dépendante
Maladie
A la quarantaine, 21 % des femmes et
ou Incapacité
Déficience Désavantage
sur quatre vit seule chez elle. Han
-
Les conditions de vie des personnes at
accident -
9 % des hommes déclarent au moins
teintes de dépendance ou de handicaps
Un exemple dicaps, incapacitéset dépendance deux déficiences. Il semblerait que les
diffèrent fortement en fonction du
femmes, bien que vivant en moyenne
Atrophie des Ne peut Besoin d’un touchent plus fortement les catégo
-
Poliomyélite
sexe, de l’âge et du milieu social auquel
poste de travail
jambes marcher plus longtemps que les hommes, soient
adapté
elles appartiennent. Aujourd’hui, l’amé ries sociales défavorisées.
-
confrontées plus tôt aux effets de l’âge
lioration de ces conditions de vie passe
sur la santé. A la soixantaine, les taux
Les maladies sont à l’origine de la chaîne. Elles relèvent du diagnostic et des traitements médicaux.
par le développement et l’accessibilité
sont respectivement de 41 et 36 %.
Les déficiences sont les pertes (amputations, scléroses...) ou les dysfonctionnements des diverses
de toutes les formes d’aides. Les aides
Au-delà de quatre-vingt-dix ans, ils at
parties du corps (membres, muscles, organes) ou du cerveau. Une notion voisine plus couramment -
Fin 1999, environ 569 000 personnes,
techniques limitent les restrictions
utilisée est celle d’invalidité.
teignent 87 et 72 %. Les deux déficien
-
soit 32 % de la population des Bou
-
Les incapacités sont les difficultés ou impossibilités de réaliser des actes élémentaires ou plus com
-
d’activité consécutives aux déficiences
ces les plus répandues sont les déficien
-
ches-du-Rhône (non compris les per
-
plexes (s’habiller, se servir d’un téléphone, parler avec plusieurs personnes...). Elles résultent en gé
-
et permettent de différer l’effectivité
ces motrices et les déficiences senso
-
néral d’une ou plusieurs déficiences. sonnes vivant en institution) déclarent
du handicap. L’aide humaine, indis
-
Les désavantages désignent les difficultés ou impossibilités que rencontre une personne à remplir
rielles. Elles touchent respectivement
rencontrer dans leur vie de tous les
les rôles sociaux auxquels elle peut aspirer ou que la société attend d’elle : suivre des cours scolai
- pensable au maintien à domicile, passe
12,4 % et 11,3 % des individus et la part
jours, des difficultés liées à leur état de
res, accomplir un travail, communiquer avec ses semblables, remplir un rôle parental...
par une augmentation et une adaptation
des personnes touchées croît fortement
santé. En cela les Bouches-du-Rhône ne
Le handicap regroupe à la fois les déficiences, les incapacités et les désavantages. Et dans chaque
des services d’aide et de soins à domi
-
avec l’âge.
domaine l’atteinte peut être minime, modérée ou importante.
se distinguent pas du reste de la France
cile.
où ce pourcentage est le même (cf. enca
Pour en savoir plus -
dré “Diverses approches du handicap”). Quelle que soit leur nature, les déficien
“Le handicap se conjugue au pluriel”, INSEE Première N°742, octobre 2000. -
“La prise en charge des personnes âgées progresse mais reste en retrait de la moyenne nationale”,
Françoise Brulon Les difficultés sont entendues ici au
ces et les incapacités qu’elles entraînent
SUD INSEE l’essentiel N°28, août 2000.
sens large et peuvent avoir différents peuvent être de degré de gravité très dif
-
“La région pourrait compter plus de 150 000 personnes âgées dépendantes en 2020”,
motifs. Elles survenir à la suite férent. Ainsi les déficiences motrices re
SUD INSEE l’essentiel N°43, septembre 2001. -
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
d’un accident, d’une maladie, d’un trau groupent aussi bien des atteintes et des
-
C INSEE 2002 Provence-Alpes-Côte d'Azur
Directeur de la publication : Pierre Audibert
matisme, d’un problème de naissance, incapacités modérées, comme celles liées
17, rue Menpenti
Directeur adjoint : Jean Laganier
N° ADEP : 0904B05336
13387 Marseille Cedex 10
Rédacteur en chef : Annie Mulard
N° ISSN : 1287-292X
Téléphone : 04 91 17 57 57
Prix : 2,20 euros
Fax:0491175958
Pour vous abonner :
C INSEE 2002
Code Sage : SIE024632 Monique Campana - tel : 04 91 17 59 12
Internet : www.insee.fr/paca

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.