Chapitre : Santé du Bilan économique et social Picardie 2007. La Picardie en surmortalité par rapport aux autres régions françaises.

De
Publié par

En 2004-2005, la Picardie est l'une des régions de France métropolitaine où la mortalité est la plus importante puisqu'elle se situe à l'avant dernière place, juste derrière le Nord-Pas-de-Calais. Il existe cependant des disparités au sein même du territoire puisque l'Oise voit ses taux de mortalité plus faibles que ceux de l'Aisne et de la Somme.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

SANTÉ
La Picardie en surmortalité
par rapport aux autres
régions françaises
En 2004-2005, la Picardie est l'une des régions de France
métropolitaine où la mortalité est la plus importante
puisqu'elle se situe à l'avant dernière place,
juste derrière le Nord - Pas-de-Calais. Il existe
cependant des disparités au sein même du territoire
puisque l'Oise voit ses taux de mortalité
plus faibles que ceux de l'Aisne et de la Somme.
eur la période 2004-2005, la Picardie identique. La Picardie possède le 2 taux le
1S possède l'un des taux standardisé de plus important (derrière le Nord - Pas-de-
mortalité générale les plus forts des régions Calais) que ce soit chez les hommes comme
françaises. Ce taux s'élève à 977,2 décès pour chez les femmes.
100 000 habitants contre 843,8 pour la France La situation est particulièrement préoc-
métropolitaine, ce qui la place juste derrière le cupante chez les femmes de la Somme. En
Nord - Pas-de-Calais avec 1 024,3 décès pour effet, ce département a le taux le plus élevé
100 000 habitants. de l'ensemble des départements français
Cette surmortalité régionale se retrouve au avec 782,6 décès pour 100 000 femmes.
niveau des trois départements. En effet, ils pré-
La Picardie, derrière le Nord -sentent des taux nettement supérieurs au taux
Pas-de-Calais pour la mortaliténational puisque l'Aisne compte 1 006,1 dé-
cès pour 100 000 habitants, la Somme 1 005,0 des moins de 65 ans
e eet l'Oise 931,1 soit respectivement les 3 , 4 et
En termes de mortalité prématurée (i.e.e16 taux les plus importants parmi les 96 dé-
mortalité chez les moins de 65 ans), la situa-
partements de France métropolitaine derrière
tion régionale n'est pas non plus favorable.le Pas-de-Calais et le Nord.
En effet, la Picardie avec un taux de 242,9
décès pour 100 000 habitants est nettementLe taux de mortalité des femmes 1Le taux standardisé est le taux que l'on observerait si la
au-dessus de la moyenne nationale de 207,3.de la Somme, le plus élevé structure par âge de la population étudiée était la même que
Elle se situe juste derrière le Nord - Pas-de- celle de la population de référence (ici la population estiméedes départements français erde la France métropolitaine au 1 janvier 2004). Ces tauxCalais qui totalise 282,6 décès pour 100 000
éliminent les effets de structure par âge et autorisent les
En distinguant les mortalités masculine habitants. Au niveau départemental, la comparaisons entre plusieurs périodes, entre les deux sexes
et féminine, la situation régionale est quasi Somme est le département où la situation est et entre les unités géographiques.
( $ / C 0 8 C
E * 2 ! $ !
%
D *
$
!

3
%
$
!

5 5
: ) 8 * ) * : 8
3 2 .
Insee Picardie - Bilan économique et social 2007 61SANTÉ
ela moins enviable puisqu'elle présente le 3 Calais (172,0 décès pour 100 000 femmes).
taux le plus important des départements fran- Ce taux est nettement au-dessus de la
çais avec 266,1 décès pour 100 000 habitants moyenne nationale de 129,2. Au niveau dé-
juste derrière le Pas-de-Calais et le Nord. partemental, la Somme possède le second
e eL'Aisne et l'Oise, respectivement 7 et 28 taux le plus élevé des différents départements
de ce même classement avec 253,1 et 220,1 français avec 171,9 décès pour 100 000 fem-
décès pour 100 000 habitants, se situent éga- mes juste derrière le Pas-de-Calais. L'Aisne
lement à un niveau supérieur à la moyenne et l'Oise figurent parmi les 20 départements
nationale. présentant les taux les plus élevés avec res-
L'étude des mortalités prématurées mas- pectivement 144,5 et 139,2 décès pour
culine et féminine révèle que, dans les deux 100 000 femmes.
cas, les taux régionaux sont bien au-dessus
de la moyenne nationale. Aussi, chez les hom- La région en seconde position
mes, le taux picard s'élève à 335,0 décès pour pour la mortalité par cancer
100 000 hommes contre 287,4 au niveau
national. La situation dans la Somme et dans Le taux de mortalité par cancer en Picar-
l'Aisne est assez similaire puisque le premier die s'élève à 272,1 décès pour 100 000
département compte 361,9 décès pour habitants contre 240,7 pour la France métro-
100 000 hommes et le second 362,3, soient politaine. La région se situe, comme pour l'en-
e eles 6 et 7 taux les plus importants parmi les semble des causes de décès, en seconde
96 départements de France métropolitaine. position parmi les régions ayant un fort taux
La situation est plus favorable dans l'Oise de mortalité par cancer derrière le Nord - Pas-
avec un taux de 298,7 mais qui reste cepen- de-Calais.
dant au-dessus du taux national. La Somme présente le plus fort taux des
Chez les femmes, le taux régional est de trois départements picards avec 284,2 décès
e150,5 décès pour 100 000 femmes ce qui pour 100 000 habitants ce qui la place au 3
place la Picardie derrière le Nord - Pas-de- rang des départements de France métropoli-
8 0 C 0 C
E * 2 ! $ !

D D * *
$
$
"
"
!
!




5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.