Le secteur sanitaire et social en Midi-Pyrénées : forte hausse de l'emploi salarié entre 1999 et 2004

Publié par

En Midi-Pyrénées, le secteur sanitaire et social emploie 124 000 salariés en 2004. Si l’on y ajoute les pharmacies, les services de prévoyance, de sécurité sociale, les mutuelles, l’industrie pharmaceutique ou de fabrication d’appareils de soins, le secteur sanitaire et social élargi emploie 146 000 salariés, et 18 000 professionnels de santé libéraux exclusifs. L’emploi salarié du secteur a progressé de 3,2 % par an en Midi-Pyrénées entre 1999 et 2004, contre 1,9 % en France. Le secteur sanitaire et sociel élargi a créé 22 000 emplois en 5 ans Midi-Pyrénées France Emploi salarié au 31/12/04 Part de chaque sous-secteur (%) Évolution de l'emploi salarié 1999-2004 Taux évolution moyen annuel 1999-2004 (%) Part de chaque sous-secteur (%) Taux évolution moyen annuel 1999-2004 (%) Source : Insee, CLAP 2004, DADS 1999-2004 Services de santé 63 570 43,6 + 6 100 2,0 46,5 1,3 dont Établissements de santé 52 620 36,1 + 4 170 1,7 39,2 1,2 Pratiques médicales et dentaires 5 220 3,6 + 620 2,5 3,8 0,6 Ambulances 2 370 1,6 + 780 8,3 1,4 4,0 Laboratoires d'analyses 1 960 1,3 + 390 4,5 1,3 2,1 Autres activités 1 400 1,0 + 140 2,2 0,8 4,7 Services de l'action sociale 60 820 41,7 + 14 250 5,5 34,8 3,4 dont Accueil des handicapés 18 720 12,8 + 1 910 2,2 9,6 2,0 Accueil des personnes âgés 15 120 10,4 + 4 380 7,1 7,1 4,4 Aide à domicile 9 910 6,8 + 4 430 12,6 3,9 8,0 Garde d'enfants 2 730 1,9 + 570 4,8 1,4 4,3 Accueil des personnes en difficulté sociale 2 220 1,5 + 440 4,5 1,9 3,2 Autres activités de l'action sociale 12 120 8,3 + 2 520 4,8 11,0 2,6 Service de prévoyance, sécurité sociale, mutuelles 11 260 7,7 + 470 0,8 8,0 0,2 Pharmacies (négoce et détail) 7 310 5,0 + 1 140 3,4 5,4 2,2 Industrie pharmaceutique 1 620 1,1 + 20 0,3 3,0 2,0 Autres activités 1 370 0,9 + 80 1,2 1,7 - 0,3 Ensemble 145 940 100,0 + 22 060 3,2 100,0 1,9
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 30
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Numéro 101 : juillet 2007
L
Le secteur sanitaire et social
en Midi-Pyrénéesen Midi-Pyrénées : : forte hausse de
l’emploi salarié entre 1999 et 2004
En Midi-Pyrénées, le secteur sanitaire et social emploie
124 000 salariés en 2004. Si l’on y ajoute les pharmacies,
les services de prévoyance, de sécurité sociale, les mutuelles,
l’industrie pharmaceutique ou de fabrication d’appareils
de soins, le secteur sanitaire et social élargi emploie
146146 000 salariés, et 18 000 pret 18 000 profofessionnels de santé libéraux
exclusifs. L’emploi salarié du secteur a progressé de 3,2 %
par an en Midi-Pyrénées entre 1999 et 2004, contre 1,9 %
en France.
Le secteur sanitaire et social élargi a créé 22 000 emplois en 5 ans
Midi-Pyrénées France
Taux d'évolution Taux d'évolutionPart de chaque Évolution de Part de chaque
Emploi salarié moyen annuel moyen annuelsous-secteur l'emploi salarié sous-secteurau 31/12/2004 1999-2004 1999-2004
(%) 1999-2004 (%)(%) (%)
Services de santé 63 570 43,6 +6100 2,0 46,5 1,3
dont
- Établissements de santé 52 620 36,1 +4170 1,7 39,2 1,21
- Pratiques médicales et dentaires 5 220 3,6 + 620 2,5 3,8 0,6
- Ambulances 2 370 1,6 + 780 8,3 1,4 4,0
- Laboratoires d'analyses 1 960 1,3 + 390 4,5 1,3 2,1
- Autres activités 1 400 1,0 + 140 2,2 0,8 4,7
Services de l'action sociale 60 820 41,7 + 14 250 5,5 34,8 3,4
dont
- Accueil des handicapés 18 720 12,8 +1910 2,2 9,6 2,0
- Accueil des personnes âgées 15 120 10,4 +4380 7,1 7,1 4,4
- Aide à domicile 9 910 6,8 +4430 12,6 3,9 8,0
- Garde d'enfants 2 730 1,9 + 570 4,8 1,4 4,3
- Accueil des personnes en difficulté sociale 2 220 1,5 + 440 4,5 1,9 3,2
- Autres activités de l'action sociale 12 120 8,3 +2520 4,8 11,0 2,6
Services de prévoyance, 11 260 7,7 + 470 0,8 8,0 0,2sécurité sociale, mutuelles
Pharmacies (négoce et détail) 7 310 5 +1140 3,4 5,4 2,2
Industrie pharmaceutique 1 620 1,1 +20 0,3 3,0 2,0
Autres activités 1 370 0,9 +80 1,2 1,7 - 0,3
Ensemble 145 940 100,0 + 22 060 3,2 100,0 1,9
Source : Insee, CLAP 2004, DADS 1999-2004
Bernard MAGNIER (Drass)
Philippe DUPRAT (Insee)n 2004, le secteur sanitaire et social Dans les services de santé, 60 % Les services d’actionEélargi emploie 146000 salariés des salariés sont employés dans sociale, un secteur d’avenir
en Midi-Pyrénées soit 9iés des établissements publics, contre
de plus que le secteur industriel (hors 44 % dans les services de l’action Les services d’action sociale
énergie et industrie pharmaceutique) : sociale. Les établissements publics emploient 61 000 salariés. Ce nom-
il regroupe ainsi 16,5 % du total de emploient 70 % des salariés des bre a progressé à un rythme élevé
l’emploi salarié, hors emplois agrico- établissements de santé et des éta- entre 1999 et 2004 (+ 5,5 % par an),
les et domestiques. Avec une crois- blissements d’accueil des handica- soit 14 250 emplois nouveaux sur la
sance moyenne de 3,2 % par an, ce pés. Dans les établissements ayant totalité de la période. Cette hausse
secteur a créé 22 000 emplois entre pour activité l’accueil des personnes permet de faire face à des besoins
1999 et 2004, soit le quart de l’aug- âgées, il y a pratiquement autant de croissants liés notamment au vieillis- d
mentation de l’emploi salarié régional salariés dans des établissements sement de la population, mais aussi
sur la période. En plus des emplois publics que privés. à son augmentation, deux fois plus
salariés, ces activités comptent un rapide en Midi-Pyrénées qu’en
Les établissementsgrand nombre d’emplois libéraux France. Le contexte réglementaire a
(médecins, chirurgiens-dentistes, de santé emploient 85 % également contribué à cette hausse,
masseurs-kinésithérapeutes, infir- en soutenant financièrement lesdes salariés du secteur
miers, etc…). Les libéraux exclusifs demandeurs. Ainsi, l’allocation per-sanitaire
représentent 18 000 personnes en sonnalisée d’autonomie (APA), des-
erMidi-Pyrénées au 1 janvier 2006. Dans le secteur sanitaire et social tinée aux personnes en situation de
élargi, l’emploi dans les services de dépendance à domicile ou en struc-
Prestataire de services à la popula- santé, qui vient en première position ture d’hébergement, est mise en
tion, ce secteur emploie 53 salariés avec 63500 salariés (43,6% du œuvre depuis 2002. S’y ajoutent de
pour 1000 habitants en Midi- secteur), a augmenté de 2,0% en nouvelles mesures financières,
Pyrénées comme en France. Ce ratio moyenne annuelle sur la période mises en place par le plan de cohé-
est toutefois plus élevé que le taux 1999-2004. Les établissements de sion sociale en 2005. Le vieillisse-
national pour les services de l’action santé regroupent 85 % de ces emplois ment croissant de la population
sociale : il atteint 22 emplois salariés (52600 salariés), les 15% restant dans les années à venir devrait
pour 1 relevant de cabinets médicaux, entretenir le développement de ce
Pyrénées, contre 18 en moyenne en dentaires ou paramédicaux, de labo- secteur.
France, en raison notamment du poids ratoires, d’activités ambulancières,
relativement plus élevé dans la région thermales... Dans les établissements Les établissements d’accueil des
des personnes de 75 ans et plus publics, la quasi-totalité du personnel personnes âgées occupent plus de
(9,7% contre 8,1% au niveau natio- est salarié, professionnels médicaux 15000 salariés; l’emploi y pro-
nal), âge au-delà duquel la dépen- compris. Par contre dans les éta- gresse de 7,1 % par an entre 1999
dance est plus fréquente. blissements privés, seul un quart du et 2004. Ce dynamisme résulte à la
personnel médical est salarié. fois d’une augmentation des capacités
Les établissements de santé publics emploient 70 % des salariés
de l'ensemble des établissements de santé
Établissements publicsÉtablissements Total
privés Hôpitaux et établissements dépendant des
médico-sociaux autonomes collectivités territoriales
Part de Part de Part de Part de
Emploi Emploi Emploi Emploichaque chaque chaque chaque
salarié au sous- salarié au sous- salarié au sous- salarié au sous-
secteur secteur secteur secteur31/12/2004 31/12/2004 31/12/2004 31/12/2004
(%) (%) (%) (%)
Services de santé 25 520 40,1 36 990 58,2 1 060 1,7 63 570 100,0
dont
- Établissements de santé 15 310 29,1 36 870 70,1 430 0,8 52 620 100,0
Services de l'action sociale 33 970 55,9 18 570 30,5 8 280 13,6 60 820 100,0
dont
- Aide à domicile 9 480 95,7 ns ns 440 4,4 9 910 100,0
- Accueil des handicapés 5 310 28,4 14 410 71,5 ns ns 18 720 100,0
- Accueil des personnes âgées 7 390 48,9 4 570 30,2 3 170 21,0 15 120 100,0
Ensemble secteur sanitaire et social élargi 81 060 55,7 55 560 38,0 9 320 6,3 145 940 100,0
SSource : INSEE - CLAP 2004 ns : non significatif
2
6pages n° 101 - Insee Midi-PyrénéesE L es Services de garde d’enfants
Ils se répartissent en deux modes de garde principaux : d’une part les établissements collectifs (y compris les assis-
tantes maternelles familiales) et d’autre part les assistantes maternelles agréées et indépendantes employées par les
particuliers. Ces derniers emplois ne font pas l’objet de déclaration annuelle de données sociales (DADS), c’est pour-
quoi il est difficile de les dénombrer précisément.
d’accueil, liée à la hausse du nombre et plus s’élève à 23,9 % en Midi- de Haute-Garonne, du Tarn et de
de personnes âgées, et de l’accrois- Pyrénées contre 18,4 % au niveau Tarn-et-Garonne.
sement des taux d’encadrement des national.
résidents. La médicalisation des lits Hautes-Pyrénées : 10 % des
d’hébergement s’accroît en effet Les nombre des emplois salariés salariés dans le secteur
suite aux conventions tripartites des services de garde d’enfants, sanitaire
signées par les établissements. Ce hors assistantes maternelles
dispositif a ainsi permis la création employées par des particuliers, La Haute-Garonne concentre 44 %
de 2000 équivalents temps plein progresse en Midi-Pyrénées à un de l’emploi salarié des services
entre 2001 et 2005. rythme annuel proche de celui sanitaires mais seulement 34 %
observé au niveau national (+ 4,8 % des effectifs de l’action sociale.
L’emploi dans les structures d’ac- contre 4,3 %) pour atteindre plus L’importance des équipements sani-
cueil des handicapés progresse de 2 700 emplois fin 2004. Cette taires du département, qui accueille
moins vite (+ 2,2 % par an), limité évolution est à rapprocher de la notamment le centre hospitalier
par un taux d’équipement régional progression importante du nombre régional, dont l’influence rayonne bien
historiquement plus élevé que la d’enfants de moins de cinq ans dans au-delà des limites départementales,
moyenne nationale et par une stag- la région (+ 2 % par an contre explique la légère surreprésentation
nation de l’emploi dans les services + 1,3 % au niveau national), de l’emploi sanitaire du département
d’accueil des enfants handicapés notamment dans les départements par rapport à sa population.
(+ 0,4 % par an entre 1999 et 2004).
Cependant ces structures continuent Poids de l'emploi sanitaire et social par département
d’être le principal pôle d’emploi 11,0
parmi les services d’action sociale
Tarn
10,0avec 19 000 emplois salariés.
Lot
Gers
9,0 Hautes-PyrénéesEntre 1999 et 2004, c’est dans les LTarn-et-Garonne
services à domicile que l’emploi pro-
Ariège
8,0gresse le plus avec une croissance
record de 12,6 % l’an ; le seuil des Aveyron
7,0 Midi-Pyrénées10 000 emplois est atteint en 2004.
À titre de comparaison, la hausse
6,0
atteint 8 % l’an au niveau national.
FranceCet écart s’explique en partie par
5,0
Haute-Garonneune montée en puissance plus
rapide de l’APA dans l’ensemble des
4,0
4,0 5,0 6,0 7,0 8,0 9,0 10,0 11,0départements de Midi-Pyrénées. Le
Poids des services de santé (%)Source : INSEE - CLAP 2004taux d’attribution de cette allocation
Note de lecture : Dans le Tarn, la part de l'emploi salarié des services de l'action sociale dans l'emploi salarié total du départementau sein de la population des 75 ans est de 10 %. Elle est supérieure à celle des services de santé, égale à 8 %.
L'emploi salarié du secteur sanitaire et social élargi par département
Haute- Hautes- Tarn-et- Midi-
Ariège Aveyron Gers Lot Tarn
Garonne Pyrénées Garonne Pyrénées
Secteur Sanitaire et social élargi dont 7 104 14 075 60 068 9 299 9 434 14 376 20 805 10 779 145 940
- Services de santé 2 859 6 500 28 126 3 597 3 779 6 708 7 695 4 304 63 568
- Services de l'action sociale 3 339 5 765 20 834 4 630 4 544 6 155 10 278 5 211 60 816
- Autres activités 846 1 810 11 108 1 072 1 111 1 513 2 832 1 264 21 556
Source : INSEE - CLAP 2004
3
6 6pages n° 101 - Insee Midi-Pyrénées
Poids des services de l'action sociale (%)E n Midi-Pyrénées, 18 000 professionnels de
santé exercent en qualité de libéraux exclusifs
erAu 1 janvier 2006, Midi-Pyrénées compte 19 500 professionnels de santé libéraux dont 18 000 à titre exclu-
sif, soit 36 % de l’ensemble des professionnels de santé. Les professions médicales sont plus nombreuses
que les professions paramédicales. Comme dans la plupart des régions du sud de la France, la densité des
professionnels de santé est nettement supérieure à la moyenne nationale. Les écarts sont plus importants
pour les profamédicales (+ 40 % par rapport à la moyenne nationale) que pour les professions
médicales (+ 16 %). D’une manière globale, pour l’ensemble des professionnels de santé libéraux, les den-
sités des territoires ruraux sont de 28 % inférieures à celles des zones urbaines ; l’écart est plus accentué
pour les professions médicales que pour les métiers paramédicaux, où il n’est inférieur que de 12 %.
L’âge moyen des professionnels de santé est de 46 ans comme au niveau national. Les praticiens des pro-
fessions paramédicales sont plus jeunes que les professionnels médicaux : 43 ans contre 49 ans. Parmi les
médecins, les spécialistes sont les plus âgés (près de 51 ans) et les sages femmes sont les plus jeunes.
La part des 55 ans et plus est inférieure à celle de la France (22,4 % contre 24,6 %). Elle est nettement
inférieure à la moyenne nationale pour les professionnels paramédicaux principalement chez les masseurs
kinésithérapeutes. Par contre, elle est plus importante chez les médecins, notamment parmi les spécialis-
tes où un tiers des praticiens a plus de 55 ans.
La part des spécialistes parmi les médecins (45 % en Midi-Pyrénées) n’est pas sensiblement différente
dans la région et en moyenne nationale. Les densités sont en revanche nettement supérieures aux niveaux
nationaux. Pour les généralistes, la répartition sur le territoire est relativement homogène, même si plus
d’une vingtaine de territoires apparaissent en déficit de médecins ou en passe de le devenir. Les densités
sont plus importantes dans les départements les plus urbanisés (Haute-Garonne) et plus modestes dans
les départements les plus ruraux (Ariège, Aveyron, Gers). Les différences sont beaucoup plus marquées
pour les spécialistes, dont six sur dix exercent en Haute-Garonne. Il y a proportionnellement sept fois plus
de spécialistes en zone urbaine qu’en zone rurale. Près d’un tiers des médecins a 55 ans ou plus. Leur
moyenne d’âge est de 50 ans, les spécialistes étant plus âgés que les généralistes. Le nombre de méde-
cins libéraux augmente depuis une décennie (+ 1,5 % en moyenne annuelle). Si l’évolution du nombre de
généralistes a été modérée (+ 0,3 %), l’accroissement du nombre de spécialistes atteint 2 % par an, avec
des évolutions de l’ordre de 3 % pour les radiologues et les anesthésistes.
Les professionnels de santé libéraux en Midi-Pyrénées
France
Midi-Pyrénées métropolitaine
Part des 55 ans Part des Densité pour Densité pour
Nombre et plus femmes Âge moyen 100 000 100 000
(%) (%) habitants habitants
Généralistes 3 498 30,3 29,5 49,1 127,9 112,5
Spécialistes 2 816 33,6 35,0 50,5 103,0 87,5
Ensemble médecins 6 314 31,8 31,9 49,7 230,9 200,0
Chirurgiens-dentistes 2 072 27,2 38,5 46,6 75,8 62,3
Pharmaciens (titulaires d'officine) 1 560 25,8 60,5 48,7 57,0 48,5
Sages-femmes 165 17,0 98,8 44,6 6,0 4,3
Total professions médicales 10 111 29,6 38,8 48,8 369,7 319,1
Infirmiers 5 024 13,6 88,3 44,2 183,7 107,2
Masseurs-kinésithérapeutes 2 586 14,8 41,0 40,2 94,6 80,4
Orthophonistes 649 15,7 92,4 41,1 23,7 21,6
Pédicures, podologues 572 13,8 68,2 39,3 20,9 17,6
Autres professions paramédicales 535 21,1 56,6 44,1 19,6 14,4
Total professions paramédicales 9 366 14,5 72,5 42,6 342,5 241,2
Ensemble professionnels de santé 19 477 22,4 55,0 45,8 712,2 560,3
Source : DRASS - ADELI au 01/01/2006
4
6pages n° 101 - Insee Midi-PyrénéesLe poids relatif du secteur social est services d’aide à domicile et de emploi féminin sur deux est à temps
plus élevé dans les départements les garde d’enfants, l’emploi salarié est partiel. Dans les services de garde
plus ruraux et les plus âgés comme féminin à plus de 95 %. d’enfants et d’aide à domicile la part
le Gers et le Lot. La part du secteur des temps partiels atteint respective-
sanitaire est la plus forte dans le Une forte proportion de ment 60 % et 75 %.
département des Hautes-Pyrénées temps partiel
qui bénéficie d’un équipement sani- Plus de 38 500 départs à la
taire important avec notamment le Letiel concerne un emploi retraite dans la décennie
centre hospitalier de Tarbes et l’hôpi- sur trois du secteur sanitaire et social
tal psychiatrique de Lannemezan. en Midi-Pyrénées, contre 29 % dans Les salariés du secteur sanitaire et
le reste de la France. Un emploi sur social élargi de Midi-Pyrénées sont
Trois salariés sur quatre quatre est à temps partiel dans le plus âgés que ceux de la métropole :
sont des femmes secteur sanitaire. Les femmes sont l’âge moyen atteint 41,6 ans contre
proportionnellement deux fois plus 40,1 ans en France métropolitaine.
Les femmes occupent trois emplois nombreuses à occuper ce type Ainsi en Midi-Pyrénées, sous l’hypo-
du secteur sur quatre, part qui aug- d’emploi que les hommes (30 % thèse d’un départ en retraite à
mente légèrement entre 1999 et contre 17 %). Le temps partiel est 60ans, plus d’un salarié sur quatre
2004, de 75,5 % à 77,1 %. Cette part plus fréquent dans les services de (26,4 %) pourrait prendre sa retraite
est supérieure à la moyenne métro- l’action sociale : 45 % en Midi-Pyrénées d’ici 2014, ce qui libérerait plus de
politaine (75,1 %) en 2004. Dans les et 40 % en moyenne nationale. Un 38 500 postes.
C
C hamp de l’étude
L’étude porte sur l’emploi salarié du secteur sanitaire et social ; elle comporte également un encadré sur les profession-
nels de santé libéraux. Le domaine traditionnel du secteur sanitaire et social comprend l’ensemble des établissements
qui relèvent de la santé (loi hospitalière du 31.07.1991 modifiée et loi du 18.01.1994) et de l’action sociale (lois socia-
les du 30 juin 1975 modifiées). Dans la présente étude il a été élargi à quelques activités dans le domaine de la pré-
voyance, du commerce et de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la fabrication de produits pour les soins. Voici
la liste des activités retenues au sein de la nomenclature d’activité française (NAF 2003) :
Les services de santé
Établissements de santé : établissements publics ou privés, court, moyen, long séjour, hospitalisation à domicile de
jour, de nuit, de semaine
Pratique médicale (médecins généralistes, spécialistes, chirurgiens,…) et pratique dentaire (générale ou spécialisée)
Ambulances (transport, réanimation)
Laboratoires d'analyses médicales
Autres activités : activités des auxiliaires médicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes,…),
centres de collecte et banques d'organes, activités thermales et de thalassothérapie, …
Les services de l'action sociale
Accueil des enfants et des adultes handicapés, aide par le travail (CAT, CRP), ateliers protégésants en difficulté, accueil, hébergement, accompagnement social de personnes sans ressources et
sans abri
Accueil des personnes âgées (maisons de retraite, logements foyers, hébergement temporaire…)
Aide à domicile
Gardes d’enfants : crèches et garderies d'enfants
Autres formes d'action sociale (coordination, administration d’organismes d’action sociale, actions socio-éducatives
en milieu ouvert,…)
Les services de prévoyance, sécurité sociale, mutuelle
Caisses de retraite, assurance relevant du code de la mutualité, activités générales de sécurité sociale, gestion des
retraites complémentaires, distribution sociale de revenus
Le commerce
Commerce de gros et de détail de produits pharmaceutiques, commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques
Le secteur de l'industrie pharmaceutique
Fabrication de produits pharmaceutiques de base, de médicaments et d’autres produits pharmaceutiques
Autres secteurs
Fabrication de matériel d'imagerie médicale et de radiologie, fabrication d'appareils médico-chirurgicaux, fabrication
de lunettes, fabrication de véhicules pour invalides
5
6pages n° 101 - Insee Midi-PyrénéesS ources et définitions
Les données utilisées pour dénombrer l’emploi salarié sont issues de la base de données connaissance locale de
l’appareil productif (CLAP) au 31/12/2004. Certaines déclarations des centres hospitaliers qui agrègent plusieurs
activités du secteur sanitaire et social, non dégroupées dans la base de données CLAP, l’ont été spécifiquement pour
cette étude à partir d’informations issues de sources Drass (statistique annuelle des établissements - SAE, enquête
hébergement des personnes âgées,…). Les évolutions entre 1999 et 2004 sont calculées à partir d’une exploitation
spécifique des Déclarations Annuelles de Données Sociales (DADS).
Le répertoire ADELI, géré par le ministère chargé de la santé, enregistre les inscriptions et modifications de situation
des professionnels de santé dont la déclaration est obligatoire auprès de la préfecture de leur département d’exercice.
Dans ce fichier, sont prises en compte les professions dont l’exercice est réglementé par le Code de la santé publique,
à l’exclusion des autres intervenants (ambulanciers, aides-soignants par exemple).
Le répertoire ADELI précise le mode d’exercice : libéral, salarié, mixte. La modalité mixte correspond à un professionnel
exerçant simultanément comme libéral et comme salarié. Cette pratique n’est pas négligeable : elle concerne en effet
1 500 professionnels de santé (8 %).
La Mission Régionale de Santé (MRS) est constituée de l’agence régionale de l’hospitalisation (ARH) et de l’union
régionale des caisses d’assurance maladie (URCAM). La MRS détermine les orientations relatives à l'évolution de la
répartition territoriale des professionnels de santé libéraux en tenant compte du schéma régional d'organisation
sanitaire. Par arrêté du 15/11/2006, la MRS a défini 25 zones géographiques en déficit de médecins généralistes
libéraux ou en passe de le devenir.
Contrairement au secteur sanitaire
Les salariés de plus de 50 ans occupent
où tous les services sont touchés un emploi sur quatre dans le secteur sanitaire et social
dans les mêmes proportions par lesh
départs à la retraite, les services de Âge des salariés Midi-Pyrénées France métropolitaine
l’action sociale ne sont pas tous du secteur sanitaire et social (%) (%)
affectés avec la même ampleur.
Les services d’aide à domicile et - moins de 25 ans 6,2 7,8
d’accueil des personnes âgées,
employant du personnel relativement - 25 à 49 ans 67,4 67,9
plus jeune, sont concernés seule-
- 50 à 54 ans 15,4 13,9ment à hauteur d’un poste sur cinq.
Le remplacement des départs à la
- 55 ans et plus 11,0 10,4retraite, auquel s’ajoute l’accroisse-
ment des besoins liés au vieillisse-
Ensemble 100,0 100,0
ment accentué de la population,
reste néanmoins un enjeu pour ce Âge moyen 41,6 40,1
secteur déjà actuellement en recher-
Source : INSEE - CLAP 2004che de main-d’œuvre pour répondre
à la demande.
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUESP our en savoir plus:
DIRECTION RÉGIONALE
DE MIDI-PYRÉNÉES
Flash info Midi-Pyrénées n° 37: Drass - La médicalisation accélérée des
Téléphone : 05 61 36 61 36 structures d’accueil pour personnes âgées dépendantes en Midi-Pyrénées
Télécopie : 05 61 36 62 00
entre 2001 et 2005 - O. FOURNIL, M. LABIE, janvier 2007. Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
BP 94217Flash info Midi-Pyrénées n° 36 : Drass - L’Allocation personnalisée d’autono-
31054 TOULOUSE CEDEX 4mie en Midi-Pyrénées en 2005 - C. BORE, M. LABIE, juillet 2006.
Directrice de la publication :Flash inf 34 : Drass - Les établissements accueillant des
Magali Demotes-Mainard
personnes âgées en 2003 en Midi-Pyrénées - C. GINESTA, B. MAGNIER, Rédactrice en chef : Marie-Pierre Plaux
Soctobre 2005.
© Insee
Flash info Midi-Pyrénées n° 22: Drass - Le secteur sanitaire et social : un
Imprimeur : Escourbiacemployeur de la taille de l’industrie qui crée plus d’emploi que tout autre
Dépôt légal : juillet 2007
secteur économique. B. MAGNIER, mai 2002. ISSN : 1262-442X
CPPAP : 183ADEtudes et résultats n° 127 : Dress - Les assistantes maternelles.V. LE CORRE,
SAGE : SIPAG10176août 2001.
6
6 6pages n° 101 - Insee Midi-Pyrénées

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.