ETUDE, CONCEPTION ET CARACTERISATION D'UNE LIAISON HERTZIENNE ...

De
Publié par

ST4-CAS
ETUDE, CONCEPTION ET CARACTERISATION D'UNE
LIAISON HERTZIENNE NUMERIQUE
1 - PRESENTATION DE LA LIAISON
La liaison hertzienne re tenue pou r l'étude de cas fonctionne dans la bande 6400-7100 MHz avec 16
voies a ller et 16 voi es r etour s elon l a recommandation ITU -R 384.5 jointe en a nnexe. Chacune de
ces voi es dispos e de 20 MHz de ba nde.
Pa r la suite, on choisit d e travailler avec les conventions propo sées dans cette recommandation. En
particulier, f sera la fréquence c entrale d e la band e RF, N sera le numéro d e la voi e, f sera la0 N
fréquence centrale du ca nal asso cié à la voi e N dans le se ns all er et f' la fréquence ce ntrale du ca nalN
associé à la voi e N dans l e sens r etour.
Chaque ca nal es t composé d'un sous c anal de donn ées support ant un débit de 32 Mbits/s et d'un
sous canal de service à 2 Mbits/s, dans l es sens al ler et retour.
La modulation utilisée est un e modulation d'amplitude e n qu adrature à 16 états (16QAM ).
Ce système es t conçu pou r fon ctionner en full dupl ex avec la to talité des 16 voies. Par sou ci d e
simplification, un e se ule de c es voi es se ra utili sée pour l a simulation. Cependant, il conviendra de
paramètrer correctement les éq uipements de transposition e n fon ction d e la voi e choisie de façon à
pouvoir travailler sur n 'importe l aquelle des 16 voies san s modification maj eure des fi chiers de
simulation.
2 - TRAVAIL P REPARATOIRE
Copier l'archive nécessaire à l'étude de ce récepteur dans ...
Publié le : vendredi 6 mai 2011
Lecture(s) : 208
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
ST4-CASETUDE, CONCEPTION ET CARACTERISATION D'UNELIAISON HERTZIENNE NUMERIQUE1 - PRESENTATION DE LA LIAISONLa liaison hertzienne retenue pour l'étude de cas fonctionne dans la bande 6400-7100 MHz avec 16voies aller et 16 voies retour selon la recommandation ITU-R 384.5 jointe en annexe. Chacune deces voies dispose de 20 MHz de bande.Par la suite, on choisit de travailler avec les conventions proposées dans cette recommandation. Enparticulier, f0 sera la fréquence centrale de la bande RF, N sera le numéro de la voie, fN sera lafréquence centrale du canal associé à la voie N dans le sens aller et f'N la fréquence centrale du canalassocié à la voie N dans le sens retour.Chaque canal est composé d'un sous canal de données supportant un débit de 32 Mbits/s et d'unsous canal de service à 2 Mbits/s, dans les sens aller et retour. La modulation utilisée est une modulation d'amplitude en quadrature à 16 états (16QAM).Ce système est conçu pour fonctionner en full duplex avec la totalité des 16 voies. Par souci desimplification, une seule de ces voies sera utilisée pour la simulation. Cependant, il conviendra deparamètrer correctement les équipements de transposition en fonction de la voie choisie de façon àpouvoir travailler sur n'importe laquelle des 16 voies sans modification majeure des fichiers desimulation.2 - TRAVAIL PREPARATOIRECopier l'archive nécessaire à l'étude de ce récepteur dans votre répertoire de travail.Lancer Advanced Design System, le simulateur de circuits et de systèmes radio numériques.Démarrer > Programmes > Advanced Design System x > Advanced Design SystemDécompresser l'archive nécessaire à cette étudeMW>File>Unarchive Project...Ouvrir le projetMW>File>Open Project...st4cas0_prjCertains des fichiers nécessaires à la simulation sont déjà créés. Pour ceux là, il conviendraseulement d'initialiser certains paramètres permettant de dimensionner les circuits, les sources ou lesmesures avant de lancer l'analyse. Les autres seront à créer de toutes pièces.3 - LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DU RECEPTEURLa structure du récepteur est de type double conversion de fréquence avec sélection du canal avec lepremier OL. Les fréquences intermédiaires choisies sont respectivement 1.2 GHz et 140 MHz.Les circuits sélectifs inclus dans le récepteur devront être paramétrés en fréquences. En préliminaireà toute simulation, les variables suivantes devront être définies :f0 : fréquence centrale de la bande (fixée par la recommandation CCIR) ChannelBW : largeur du canal (fixée par la recommandation CCIR)D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/1
ST4-CASNmin : index du premier canal (fixé par la recommandation CCIR)Nmax : index du dernier canal (fixé par la recommandation CCIR)N : index du canal courantfN : fréquence centrale des canaux radio dans la moitié inférieure de la bande (fonction def0, N et ChannelBW)rfmin : fréquence RF la plus basse (fonction de f0, Nmin et ChannelBW)rfmax : fréquence RF la plus haute (fonction de f0, Nmax et ChannelBW)rfcenter : fréquence RF centrale (différente de f0 et fonction de rfmin et rfmax)rfBW : bande de fréquences RF (fonction de rfmin et rfmax)if1center : première fréquence intermédiaire (fixée à 1.2 GHz)if1BW : bande passante autour de la première fréquence intermédiaire (fixée par lastructure du récepteur)if2center : seconde fréquence intermédiaire (fixée à 140 MHz)if2BW : bande passante autour de la seconde fréquence intermédiaire(fixée par la structuredu récepteur)Les circuits utilisés dans le récepteur sont regroupés en quatre catégories : filtres, amplis,mélangeurs et oscillateurs. Chacun de ces trois premiers éléments va être étudié séparément. Lesoscillateurs seront modélisés par des sources sinusoïdales pures.3.1 - Etude des filtresCréer un nouveau fichier SW>File>New Design...Name: Test_FilterType of Network: Analog/RF NetworkSchematic Design Template: S_ParamsPlacer le bloc permettant de définir les variables explicitées précédemment :SW>Insert>Component>Component Library>Data Items>VARPlacer un filtre entre les deux ports de mesure :SW>Insert>Component>Component Library> Filters-Bandpass >BPF_ButterworthRenseigner ses paramètres de façon à ce que ce filtre joue le rôle de filtre de bande à l'entrée durécepteur RF. On choisira un ordre 5 et un coefficient de qualité à vide des résonateurs de 10000.S'assurer que les paramètres N, IL et Qu sont visibles.Régler les paramètres de la simulation et lancer l'analyseSW>Simulate>SimulateObserver les résultats dans le Data Display.Placer un nouveau graphe cartésien pour observer les adaptations entrée-sortie du filtre.Dans la fenêtre Schematic, utiliser la fonction SW>Simulate>Tuning… pour modifier lesD. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/2
ST4-CASparamètres IL et Qu et vérifier leur impact sur les résultats de simulation. La boite de dialogueTuneControl devra être initialisée avec 'Simulate : After pressing Tune'. Il suffit alors de cliquer surles paramètres à modifier pour les insérer dans la boite de dialogue. Pour plus de souplesse, onchoisira l'option 'Details'.Sauvegarder le fichier de schématiqueSW>File>SaveSauvegarder le fichier de résultatsDW>File>Save3.2 - Etude des amplisCréer un nouveau fichier SW>File>New Design...Name: Test_AmpType of Network: Analog/RF NetworkSchematic Design Template: HB1TonePlacer dans la fenêtre le bloc définissant les variables généralesPlacer un ampli entre la source et la charge :SW>Insert>Component>Component Library>System - Amps & Mixers>AmpL'amplificateur à simuler est un amplificateur faible bruit dont les caractéristiques sont lessuivantes:Gain = 26 dBS11 = polar(0.33,0)S22 = polar(0.33,0)S12 = 0NF = 0.9Régler les paramètres de la simulation de façon à faire fonctionner l'amplificateur à la fréquencecentrale de la bande et lancer l'analyse.Une fois celle ci terminée, observer les résultats dans le Data Display.Vérifier la structure du tableau de données Vout en utilisant la fonctionnalité Variable Infodisponible dans la boite de dialogue “Advanced...” des graphes. Relier la dimension du tableau aunombre d'harmoniques spécifiées dans le contrôleur de simulation.Afficher les tableaux alphanumériques Vout et Mix. Que représentent t-ils ? Que pouvez vous diredes harmoniques utilisées pendant la simulation ?La mesure de cet amplificateur en fonction de la puissance d'entrée est possible avec le templateHB1ToneSwptPwr (SW>Insert>Template...).Effectuer ce type d'analyse et observer le changement de la structure de Vout.Observer et analyser les données affichées dans le Data Display.D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris1/36
ST4-CASDéfinir un point de compression à 1 dB (GainCompPower et GainComp) pour l'amplificateur. Celuici est obtenu pour une puissance d'entrée de -20 dBm. Relancer l'analyse.Indexer la courbe “Transducer Power Gain” en fonction de la puissance disponible du générateur(RFpower) plutôt que de la puissance de sortie contenue dans le fondamental. Vérifier avec lesmarkers que le point à 1 dB de compression a été correctement défini.On définit arbitrairement une zone de linéarité de l'amplificateur lorsque la réjection desharmoniques est supérieure à 58 dBc. Rechercher la puissance d'entrée maximum conduisant à uncomportement linéaire. Comparer cette puissance à celle définissant le point à 1 dB de compression.L'écart entre les deux s'appelle le “backoff” en entrée (IBO Input Back Off).3.3 - Etude des mélangeursOuvrir le fichier Test_Mixer.dsn contenant le mélangeur à étudier.Le mélangeur étudié ici est celui qui permet la première conversion de fréquence. Il faut doncinitialiser les variables RFfreq, LOfreq, et IFfreq en conséquence.Analyser la structure du schéma et observer en particulier :les 2 sources RF et OLles paramètres visibles de la description du mélangeurles paramètres visibles du contrôleur de simulationLancer l'analyse du circuit.Vérifier la composition du signal de sortie avec la fonctionnalité Variable Info.Observer le spectre du signal de sortie et corréler les amplitudes obtenues avec les paramètres dumélangeur. Que se passe t-il pour la fréquence image ?Afficher le plan de fréquence sur une liste alphanumérique et vérifier la cohérence avec lesparamètres de la simulation.Rappeler la définition du facteur de bruit simple et double bande. Lequel est pertinent pour l'étudedu récepteur ? Lequel est utilisé dans la description du mélangeur ?L'étude des tensions de bruit sort du cadre de cette étude.4 - LE RECEPTEUR4.1 - Reconstitution de la chaîne de réceptionOuvrir le fichier receiver.dsn et reconstituer la topologie de la chaîne de réception en assemblant lesdifférents circuits présents à l'écran de façon à obtenir une structure optimale. Les élémentsnécessaires à ce travail pourront être le facteur de bruit, le gain, la linéarité des éléments actifs et lafréquence centrale, la bande passante et le temps de groupe pour les filtres.Les paramètres électriques du filtre SAW (Surface Acoustic Wave) devront être extraits descaractéristiques présentes à l'adresse http://www.vanlong.com/products/std140mhz.htmUne fois la topologie mise en place, il faut paramètrer les différents circuits pour satisfaire le plande fréquence.Mettre des ports d'entrée et de sortie pour rendre ce circuit hiérarchique. Par convention onD. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/4
ST4-CASchoisira :Port 1 : entrée du récepteur (antenne de réception)Port 2 : sortie du récepteur (deuxième fréquence intermédiaire)Port 3 : premier OLPort 4 : deuxième OL4.2 - Mesure linéaire du récepteurOuvrir le fichier S_receiver.dsn.Le récepteur placé entre les deux blocs Term (qui représentent les accès de l'appareil de mesurevirtuel) est celui décrit dans le fichier receiver.dsn.Les deux sources de tension V_1Tone permettent la translation de fréquence dans le récepteur :Connectez les aux accès correspondantsInitialiser les fréquences de ces sources de façon à permettre un fonctionnement correct du récepteurpour tous les canaux.La puissance délivrée aux mélangeurs doit être égale à 7 dBmL'analyse linéaire d'un mélangeur impose de figer le paramètre SS_Sideband à “UPPER”,“LOWER” ou “BOTH” pour permettre une conversion haute ou basse. Suivant le paramètrageeffectué, la bande d'analyse (définie par le contrôleur de simulation) est translatée vers lesfréquences supérieures ou vers les fréquences inférieures.Un mélangeur analogique produit théoriquement en sortie une infinité de produitsd'intermodulation:Quels sont les mécanismes du contrôleur de simulation permettant de limiter les produitsd'intermodulation à calculer ?Pour une conversion basse de fréquence, les fréquences générées sont dues à l'une des deuxcombinaisons soustractives suivantes, le choix étant effectué automatiquement par ADS :fRF - fLO lorsque fRF > fLO fLO - fRF lorsque fRF < fLOLes différentes fréquences mises en jeu dans le récepteur sont les suivantes: D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/5
ST4-CASfRF définit la bande d'analyse et doit balayer le canal étudié dont la fréquence centrale est donnée parfN. Notons que la bande d'analyse ne doit pas être strictement égale à la largeur du canal étudié pourpouvoir observer la sélectivité introduite par les filtres.fLO1 est fixée par if1center et fNfLO2 est fixée par if1center et if2center4.2.1 - La fonction de transfertEffectuer un balayage très large de façon à pouvoir observer la fonction de transfert du récepteur.Quel est le gain obtenu pour la fréquence centrale du canal étudié ? Discuter la concordance avec lesparamètres électriques des éléments constitutifs. Quelle est la réjection observée pour les canauximmédiatement adjacents ?Vérifier également le fonctionnement correct du récepteur sur les canaux extrêmes (N=Nmin etN=Nmax). Valider le bloc Parameter Sweep présent dans la schématique de façon à cumuler l'analyse des 16canaux. Vérifier que le comportement du récepteur est identique pour les 16 canaux. Laconséquence immédiate est que la suite de l'analyse pourra être désormais effectuée sur un seul des16 canaux (n'importe lequel). Les résultats obtenus seront transposables à l'ensemble des canaux.4.2.2 - La fréquence imagePour chacun des canaux RF, donner l'expression des fréquences images du récepteur. Combien entrouvez vous ? A quoi sont elles dues ?Effectuer le calcul analytique pour le premier canal. Vérifier le résultat obtenu en paramètrant correctement le générateur. Que vaut la réjection dechacune de ces fréquences image? Commentaires4.2.3 - Mesure du facteur de bruitEvaluer par un calcul Matlab, le facteur de bruit depuis l'entrée du récepteur jusqu'à la sortie dupremier mélangeur.Commenter la cohérence entre ce résultat et celui obtenu par la simulation.4.3 - Mesure budget du récepteur4.3.1 - Mesure du gain petit signal Ouvrir le fichier BudAC_receiver.dsnRecopier la structure du récepteur dans la schématique.L'analyse budget stocke l'ensemble des tensions et des courants à tous les accès de chacun desD. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris/661
ST4-CASéléments du récepteur. Pour que ces résultats soient ordonnés dans le sens de progression du signal,modifier les " tags " de chacun des éléments afin qu'ils respectent l'ordre alphabétique (A_BPFx,B_AMPy, etc …) Observer le paramètrage du contrôleur de simulation AC et les équations de mesure permettantd'obtenir l'évolution du gain linéaire le long de la chaîne, en extrayant l'information utile desrésultats de mesure élémentaires. Le résultat de ces équations de mesure est exporté vers le dataset.Observer et commenter le résultat des 2 équations de mesure dans un Data Display. Porter uneattention particulière à l'évolution du gain sur les premiers étages. Donner une explicationqualitative.4.3.2 - Evolution du facteur de bruitOuvrir le fichier BudNoise_receiver.dsnRecopier la structure du récepteur dans la schématique.Mesurer l'évolution du facteur de bruit de la chaîne de réception.Afficher sous forme graphique et alphanumérique les résultats obtenus. Vérifier et commenter lacohérence avec un calcul Matlab effectué sur les 4 premiers étages.Attention:De façon rigoureuse le facteur de bruit est défini sur une charge 50 ohms. La charge utilisée par lesimulateur est l'impédance d'entrée des étages aval.4.3.3 - Puissances incidentes et réfléchiesOuvrir le fichier BudHBpwr_receiver.dsnL'objectif est ici de mesurer les puissances incidentes et réfléchies à l'entrée de chaque élément de lachaîne. Les équations de mesure exportent directement le résultat vers le dataset.Ouvrir le Data Display BudHBpwr_receiver qui contient l'information utile. Observer la structuredes tableaux de données et la façon d'aller rechercher l'information.4.3.4 - Compression du gainOuvrir le fichier BudHBgain_receiverADS évalue la compression du gain avec 2 simulations faites à deux niveaux de puissance :·le premier est supposé faire fonctionner la chaîne en régime linéaire et doit être fixé parl'utilisateur·le second est le niveau auquel on veut évaluer la compression. On prendra ici -60 dBm.Observer la façon utilisée pour faire fonctionner cette simulation et en particulier le sweep enpuissance et l'équation de mesure dont vous détaillerez les paramètres.Ouvrir le Data Display Hbgainbudget qui contient les équations permettant d'extraire l'informationutile. Observer la structure des tableaux de données et la façon d'aller rechercher l'information.Commenter les différents résultats obtenus. D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/7
ST4-CAS5 - LE TRANSMETTEURDans la partie émission, les signaux multiplexés autour de 140 MHz doivent être transposés àfréquence haute (dans la bande 6400 - 6750 MHz) pour pouvoir être transmis. Le schéma deprincipe est celui d'une simple transposition suivie d'un étage de puissance filtré.Ouvrir le fichier HB_transmitter.dsnLa fréquence de l'oscillateur local doit être paramétrée en fonction du numéro de canal choisi (de 1 à16). Décrire cette relation avec une équation dans la variable lotx. Par la suite, on s'impose detravailler dans le canal 7.Préciser le rôle des deux filtres de Butterworth en paramétrant leurs caractéristiques (on choisira unordre 5 pour les filtres plutôt que les deux paramètres caractéristiques des performances hors bandepassante).Observer les paramètres du contrôleur de simulation et lancer l'analyse. Tracer le spectre de sortiesur un graphe cartésien et vérifier le fonctionnement correct de la transposition6 - LE DUPLEXEURSur un même canal, on est amené à faire passer deux trains numériques de débits différents (32Mbits/s pour la voie de données et 2Mbits/s pour la voie de service). Il faut donc multiplexer enfréquence les deux signaux. Cette opération nécessite un duplexeur. Le duplexeur est composé de deux filtres passe bande décalés en fréquence. En fonction du débitbinaire de chacune des voies, du roll-off des filtres de Nyquist et du type de modulation utilisée,quelle est la bande de fréquence respective de chacun de ces deux filtres ? Dans un premier temps,le réglage de ces deux filtres s'effectuera séparément.Figure 1 - Gabarit du duplexeurD. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/8
ST4-CASLe filtre utilisé pour la voie des données sera centré autour de fd =140 MHz. Le filtre utilisé pour lavoie de service sera centré dans la sous bande inférieure laissée libre par la voie des données autourde la fréquence fs.Remarque : Le coefficient de roll-off a été choisi égal à 0.35Calculer les fréquences fs, fls et fhs pour la voie de service Calculer les fréquences fd, fld et fhd pour la voie de donnéesLes filtres utilisés sont des filtres de Tchebychev. Les résonateurs utilisés ont un coefficient dequalité infini. L'ondulation dans la bande vaut 0.5 dB. Dans ces conditions, la réjection des canauxadjacents et la réjection entre voie de service et voie de données ne dépend que de l'ordre des filtres.Ouvrir le fichier Test_Duplexer.dsn contenant les filtres et le banc de test associé.Régler les paramètres de façon à satisfaire la contrainte d'une réjection des canaux adjacentssupérieure à 50 dB. Ceci peut se faire de façon rigoureuse à partir de la théorie des filtres ou defaçon plus empirique à l'aide du simulateur (les bandes passantes seront définies à 3 dB).L'utilisation de marqueurs graphiques permet de connaître avec précision l'atténuation introduite àchaque fréquence.L'opération devra être répétée pour le filtre de service en satisfaisant la contrainte d'une réjectionentre la voie de donnée et la voie de service supérieure à 35 dB.Quel est l'ordre des filtres ainsi obtenus ?7 - LE MODULATEURLa transmission hertzienne des données numériques s'effectue avec une modulation de type 16QAM. ADS autorise la simulation de circuits et de systèmes excités par des signaux complexes (paropposition aux fréquences pures utilisées jusqu'ici) à l'aide d'un moteur de simulation particulier, lesimulateur d'enveloppe.La fonction de transfert des circuits et systèmes linéaires est analysée dans le domaine fréquence defaçon exacte (AC et S Parameters simulation). ADS effectue un balayage en fréquence (Sweep) àtrès bas niveau.L'analyse des circuits et systèmes non linéaires impose l'emploi d'un autre type de simulateur : ·Pour des signaux d'excitation quelconques et pas de contraintes sur le régime d'analyse onemploie un simulateur temporel de type Spice qui présente l'inconvénient d'être obligéd'échantilloner la porteuse ou même ses harmoniques. Le temps de calcul est alors souvent unobstacle.·Si on impose aux signaux d'excitation d'être relativement simples (description avecseulement quelques tons) et une analyse en régime établi, la Balance Harmonique permet un gain detemps très important par rapport à la solution précédente.·Un troisième type de simulateur permet alors de cumuler les avantages des deux premiers.On travaille dans le domaine temps sur le signal modulant , ce qui permet de traiter des signauxd'excitation complexes, et dans le domaine fréquence pour la porteuse. Ce simulateur s'appelle lesimulateur d'enveloppe.Le simulateur d'enveloppe sera utilisé par la suite.Par souci de simplification nous ne travaillerons ici que sur la voie de données (32 Mbits/s).D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris61/9
ST4-CASOuvrir le fichier Modulator.dsnVérifier l'initialisation les variables nécessaires à la simulation :DataRate= 32 MHzBitsperSym = 4RollOff = 0.35Ecrire l'équation reliant le débit symbole (SymbolRate) aux variables précédentes.En déduire l'expression de DataBW, la variable associée à la bande de transmission.Analyser le principe de génération du signal 16QAM. Vous vérifierez en particulier que lemodulateur est attaqué par deux trains à quatre niveaux, décorrélés entre eux. Quels sont lesparamètres fixant ces niveaux ? Quels sont les paramètres fixant la longueur et la composition desséquences pseudo aléatoires.Fixer les paramètres de la simulation pour que le modulateur délivre bien un signal 16QAM à 140MHz avec un débit de 32Mbits/s.Lancer la simulation d'enveloppe.Créer un Data Display pour analyser les résultats.Vérifier la composition des structures de données.7.1 - Les signaux temporelsAfficher sur une liste alphanumérique les tensions V1 et V2 et analyser leur composition. Endéduire la syntaxe permettant d'isoler la partie significative. Afficher ces parties significatives surdeux graphes cartésiens distincts.Vérifier graphiquement que les signaux composites Ibb et Qbb sont corrects.Le filtre de Nyquist introduit un retard ne permettant pas de superposer directement les signauxfiltrés et non filtrés (V2 et Ibb par exemple). Utiliser les 2 axes des abscisses pour afficher V2 retardé et Ibb sur un même graphe (sur quelquestemps symbole) pour vérifier l'effet du filtrage.7.2 - Les spectresLe simulateur d'enveloppe calcule les signaux dans le domaine temps à toutes les fréquencesd'analyse spécifiées par le contrôleur de simulation.Par conséquent, en fonction de la syntaxe utilisée, on peut observer :·l'évolution temporelle du signal à une fréquence fixée·le spectre du signal à un temps fixéTracer l'évolution temporelle de la tension de sortie du modulateur à 140 MHz.La fonction fs permet d'effectuer la transformée de Fourier d'un signal temporel pour en donner sareprésentation spectrale. Utiliser cette fonction pour visualiser le contenu spectral du signal autourde 140 MHz.Remarque : La transformée de Fourier utilisée dans la fonction fs doit travailler avec un nombre depoints égal à une puissance de 2. Le nombre de points utilisé par la simulation vaut :D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris0161/
ST4-CAS Npoints = int(Stop/Step)La bande de fréquence occupée correspond t-elle à la théorie ?Remarque : Utiliser l'aide en ligne pour étudier les paramètres de la fonction fs. Effectuer la même opération en court circuitant les filtres de Nyquist. Que devient la bande defréquences ?7.3 - Diagramme de l'œil, trajectoires et constellationsUtiliser la fonction eye pour tracer le diagramme de l'œil. Placer un marker pour déterminer l'instantd'échantillonnage optimum. Commentaires. Modifier les paramètres de la simulation pour pouvoirl'obtenir.Tracer Qbb en fonction de Ibb pour visualiser la trajectoire dans le plan complexe des voies I et Q.Utiliser la fonction constellation pour échantillonner cette trajectoire. Porter une attentionparticulière à la période d'échantillonnage et surtout au délai initial. Ce dernier pourra être liédynamiquement avec l'instant d'échantillonnage optimum défini à partir du diagramme de l'œil.Observer le résultat obtenu à l'instant optimum. Visualisez qualitativement la dégradation introduitepar un instant d'échantillonnage non optimum.Donnez votre avis sur les premiers points utilisés pour le tracé de l'œil et de la constellation.L'impact sur les graphiques obtenus est il important ? Si oui comment remédier à ce problème ? 8 - LA LIAISON COMPLETENous allons étudier successivement les modifications introduites par les différents éléments de lachaîne sur le spectre issu du modulateur (niveau de puissance et largeur de spectre).Créer une copie du fichier ModulatorSW>File>Save AsLink8.1 - Spectre du signal modulé Lancer directement la simulation pour créer le dataset Link.dsCréer un nouveau Data Display.Définir la variable Mod_Spectrum contenant le spectre du signal modulé (on n'utilisera la defonction de fenêtrage de Kaiser).Mesurer la puissance contenue dans le spectre avec la fonction spec_power (il peut être pratiqued'utiliser des bornes d'intégration dynamiques à l'aide des markers). Commentaires.8.2 - Spectre du signal après amplification Rajouter le circuit transmitter et un oscillateur local (P_1Tone) de puissance 7 dBm permettant dele faire fonctionner.Modifier le contrôleur de simulation en conséquence. Pour des raisons de rapidité de calcul, on neprendra en compte chacune des fréquences d'excitation indépendantes à l'ordre 1.Vérifier que le circuit transmitter ne possède pas de non linéarités.D. Courivaud, C. BerlandGroupe ESIEE Paris/1161
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.