Étude de marché - Rapport final

De
Publié par




Étude de marché - Rapport final
Appropriation des nouvelles technologies
par la population de la MRC du Haut-Saint-François
et des environs immédiats.


Réalisé par
Pierre Cloutier, Coordonnateur des CACI
Isabelle Couture, Chargée de projet



SADC du Haut-Saint-François
47, rue Angus Nord
East Angus (Québec) J0B 1R0

Tél. : (819) 832-2447
Sans frais : (877) 473-7232
Fax : (819) 832-1831



20 juin 2006



Partenaire principal



TABLE DES MATIÈRES
OBJECTIFS DE L’ÉTUDE DE MARCHÉ ................................................................................................3
INFORMATIONS RECHERCHÉES .................................................................................................................3
COLLECTE DES DONNÉES......................................................................................................................4
DONNÉES SECONDAIRES ............................................................................................................................4
DONNÉES PRIMAIRES .................................................................................................................................4
ÉCHANTILLONNAGE...................................................................................................................................4
SÉLECTION DES CACI POUR L’ÉTUDE...............................................................................................5
LES CRITÈRES.. ...
Publié le : lundi 2 mai 2011
Lecture(s) : 118
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Étude de marché - Rapport final
Appropriation des nouvelles technologies
par la population de la MRC du Haut-Saint-François
et des environs immédiats.
Réalisé par
Pierre Cloutier, Coordonnateur des CACI
Isabelle Couture, Chargée de projet
SADC du Haut-Saint-François
47, rue Angus Nord
East Angus (Québec) J0B 1R0
Tél. : (819) 832-2447
Sans frais : (877) 473-7232
Fax : (819) 832-1831
20 juin 2006
Partenaire principal
Étude de marché
p.2
TABLE DES MATIÈRES
OBJECTIFS DE L’ÉTUDE DE MARCHÉ................................................................................................3
I
NFORMATIONS RECHERCHÉES
.................................................................................................................3
COLLECTE DES DONNÉES......................................................................................................................4
D
ONNÉES SECONDAIRES
............................................................................................................................4
D
ONNÉES PRIMAIRES
.................................................................................................................................4
É
CHANTILLONNAGE
...................................................................................................................................4
SÉLECTION DES CACI POUR L’ÉTUDE...............................................................................................5
L
ES CRITÈRES
.............................................................................................................................................5
L
ES QUATRE
CACI
SÉLECTIONNÉS
...........................................................................................................6
ÉTUDE DES DONNÉES SECONDAIRES.................................................................................................7
C
ARACTÉRISTIQUES SOCIO
-
ÉCONOMIQUES DE LA POPULATION
.............................................................7
U
TILISATION DES
NTIC
PAR LA POPULATION QUÉBÉCOISE
..................................................................11
C
ONCURRENCE
........................................................................................................................................14
ÉTUDE DES DONNÉES PRIMAIRES.....................................................................................................16
SECTION
ORDINATEUR
....................................................................................................................16
SECTION
FORMATION
......................................................................................................................25
SECTION
CACI
.....................................................................................................................................29
ANALYSE....................................................................................................................................................30
V
ENTE
/A
CHAT DE MATÉRIEL
..................................................................................................................30
S
OUTIEN TECHNIQUE
...............................................................................................................................31
F
ORMATION
.............................................................................................................................................31
CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS..........................................................................................32
Étude de marché
p.3
Objectifs de l’étude de marché
Afin d’assurer la pérennité des Centres d’Accès Communautaire Internet (CACI), faisant
partie du Réseau des CACI ruraux de l’Estrie, une étude de marché a été réalisée de
décembre 2005 à juin 2006.
À long terme, cette étude de marché devrait permettre la
création d’entreprises d’économie sociale intégrant les services de CACI.
A) Objectifs globaux
Mieux connaître les clientèles visées ;
Définir les besoins des clientèles au niveau des services pouvant être offerts par
leur CACI;
Déterminer l’offre de service déjà existante sur le territoire et évaluer la
connaissance de la population à l’égard de celle-ci.
B) Objectif
spécifique
Évaluer les opportunités au niveau du développement de projets en économie
sociale pouvant être mis sur pied, à partir de la structure des CACI déjà présents
sur le territoire.
Informations recherchées
-
Profil informatique de la communauté :
proportion de la population qui est
« branchée », proportion d’ordinateurs personnels sur le territoire, utilisation de
l’informatique par la population (recherche Internet, traitement de texte, jeux…);
Étude de marché
p.4
-
Besoins de la population :
services à domicile, conseils d’entretien, formations,
achats de groupe ou conseils d’achat, multimédia, communications, logiciels libres,
services accès D, gouvernement en ligne;
-
Services existants sur le territoire :
infographie, vente au détail, services
techniques, formations aux particuliers, formations aux entreprises.
Collecte des données
Données secondaires
Avant de débuter l’étude de marché auprès de la population, il est important de connaître
les données déjà disponibles auprès des sources secondaires.
Voici celles qui ont été
retenues :
Statistiques Canada
CEFRIO (centre francophone d’informatisation des organisations)
Alliance NumériQC (réseau de l’industrie numérique du Québec)
CIPIC (Canadian Internet Project/Projet Internet Canada)
Données primaires
La firme Raymond Chabot Grant Thornton a joué le rôle d’expert-conseil lors de cette
étude. Suite à leurs conseils, nous avons opté pour un sondage téléphonique afin de
recueillir les données primaires. Nous avons retenu les services de la firme Ténor
Marketing afin de réaliser le sondage téléphonique.
Échantillonnage
Pour nous assurer de la validité de notre étude de marché, l’échantillonnage a été
déterminé par la firme Raymond Chabot Grant Thornton.
Étude de marché
p.5
Sélection des CACI pour l’étude
Le
Réseau des CACI ruraux de l’Estrie
est constitué de quinze CACI répartis sur quatre
MRC différentes.
Certains sont situés dans des bibliothèques, dans des bureaux
municipaux et d’autres dans des centres communautaires.
Ils sont tous administrés par
des bénévoles, parfois regroupés en un conseil d’administration.
La taille du parc
informatique de chacun des CACI varie de 3 à 15 ordinateurs.
Le taux de fréquentation
des centres est très variable, tout comme la clientèle. C’est donc à partir d’un réseau de
quinze CACI, tous distincts, que nous avons entrepris de faire une sélection de quatre
centres, dans le but de réaliser l’étude de marché.
Les critères
Premier critère : répartition des CACI
Pour mener à bien le projet, dans l’intérêt du réseau des CACI Ruraux de l’Estrie, il nous
a semblé primordial de répartir les CACI participants à travers le territoire couvert.
Par
contre, pour réussir à faire une étude de marché dans un délai raisonnable, nous avons
limité notre territoire à deux MRC, soit le Haut-Saint-François et le Granit.
Ce qui nous
permettra de réaliser une meilleure étude des données secondaires et aussi de créer dans
chacune des MRC un réseau de contacts solide.
Étude de marché
p.6
Second critère : représentativité
Il était important pour nous de ne pas
uniquement choisir des CACI en situation
précaire, ni d’offrir le projet seulement à
des CACI solidement implantés.
Nous
avons sélectionné des CACI qui reflètent
les différentes réalités de notre territoire,
soit : des CACI ayant des taux de
fréquentation élevés et d’autres ayant des
taux de fréquentation plus bas.
Nous
avons aussi pris soin d’intégrer dans le
projet, des CACI supportés par de fortes
équipes de bénévoles et des CACI ayant des difficultés de recrutement.
Troisième critère : volonté des CACI
Une chose est certaine, ce projet a pour but d’aider les CACI et non d’imposer des tâches
supplémentaires à des bénévoles déjà largement sollicités.
C’est pourquoi l’adhésion à ce
projet s’est faite sur une base volontaire.
Certains des CACI que nous avons sollicités ont
préféré préserver leur structure actuelle.
Les quatre CACI sélectionnés
Les quatre CACI que nous avons choisis sont ceux de Lambton,
de Dudswell, d’Ascot
Corner et de Weedon.
Lambton se situe dans la MRC du Granit, alors que les trois autres
CACI se trouvent dans le Haut-Saint-François.
Deux d’entre eux se situent dans des
centres communautaires, un dans un bureau municipal et un dans une bibliothèque.
Parmi les centres choisis, deux ont des taux de fréquentation plus élevés, alors que les
deux autres affichent des taux de fréquentation plutôt bas.
Deux des centres sélectionnés
Étude de marché
p.7
se trouvent dans des municipalités de plus de 2000 habitants, alors que les deux autres se
situent en deçà de ce nombre.
Lambton
Dudswell
Ascot Corner
Weedon
Étude des données secondaires
Avant de bâtir un questionnaire pour réaliser une étude de terrain, nous avons cru
essentiel de débuter par une étude des données secondaires.
Ainsi, nous ne dédoublerons
pas l’information déjà connue.
Caractéristiques socio-économiques de la population
1
Ascot Corner
Ascot Corner se distingue des autres municipalités visées par l’étude, grâce à une
population plus jeune avec un âge médian de 35.6 ans, comparativement à une moyenne
de 42 ans pour les 3 autres municipalités étudiées.
On y note aussi une densité de
population beaucoup plus élevée, avec 28.4 habitants par kilomètre carré, contre une
moyenne d’environs 10 habitants/km
2
pour les 3 autres municipalités visées par l’étude.
Près de 45% des adultes d’Ascot Corner vivent maritalement.
On y parle presque
exclusivement le français et on y retrouve seulement 2% de gens nés à l’étranger.
On retrouve chez les 20-34 ans, 18,2% de non-diplômés et cette proportion grimpe à 23.8
% chez les 35 à 44 ans.
Par contre, les 20-34 ans ont privilégié les études collégiales
à
23.9%, et à 22,4% pour les 35-44 ans.
Les études universitaires sont beaucoup plus rares,
1
Source : Statistique Canada,
http://www.statcan.ca/
, consulté le 23 mai 2006
Étude de marché
p.8
avec une moyenne bien en deçà de celle de la province.
En effet, on ne compte que
10.2% de diplômés universitaires chez les 20-34 et 3.8% chez les 35-44 ans.
Le revenu médian des travailleurs d’Ascot Corner pour l’année 2000 était de 20 591$, ce
qui était alors relativement près du revenu médian québécois de 20 665$.
La plupart des
travailleurs qui habitent cette municipalité se rendent au travail avec leur propre véhicule,
moins de 6% privilégient le covoiturage.
Les métiers liés au transport et à la machinerie
occupent 27% des travailleurs, la vente et les services 20%, les affaires, l’administration
et la gestion 20%, la santé 6%, l’enseignement et les sciences sociales 5%,
l’agriculture
4%, les arts et la culture 1%. Les travailleurs autonomes sont rares, avec moins de 4%.
Weedon
La municipalité de Weedon regroupe une population dont l’âge médian est plus élevé que
la moyenne québécoise, avec 43 ans contre 39 ans.
La densité de la population est de
12.2 habitants par kilomètre carré.
Moins de 2% de la population weedonnaise est née à
l’étranger. Le français est parlé par plus de 97% de la population.
En ce qui a trait à la scolarité, les non-diplômés représentent 21.7% des 20-34 ans, 35.2%
des 35-44 ans et 49.1% des 45 à 64 ans.
Par contre, chez les 20-34 ans, on retrouve
36.7% de diplômés du collégial.
Dans la catégorie des 35 à 44 ans, on retrouve 33% de
diplômés des écoles de métiers, mais aucun diplômé universitaire.
Tandis que chez les
45-64 ans, 22.6% des diplômés ont un diplôme d’études secondaires, 13.2% ont un
diplôme d’une école de métier et 7.5% ont un diplôme collégial, la même proportion
s’applique au baccalauréat.
Si l’on se penche sur les revenus des travailleurs de Weedon pour l’année 2000, on peut
constater que le revenu médian est en deçà de la médianne québécoise, avec 16 685$,
contre 20 665$.
On retrouve un pourcentage de travailleurs autonomes à Weedon
d’environ 7%.
Pour les travailleurs qui doivent se déplacer pour se rendre au travail, le
moyen de transport le plus fréquent est l’automobile avec 77%, seulement 6%
privilégient le covoiturage, alors que 15% choisissent la marche ou le vélo.
Les
Étude de marché
p.9
professions les plus représentées dans cette municipalité sont celles qui touchent la
transformation, la fabrication et les services d’utilité publique, avec 22% des travailleurs,
les transports et la machinerie avec 22% et les ventes et services avec 17%.
Près de 15%
des travailleurs oeuvrent dans la gestion, l’administration ou les finances, 6% dans la
santé, 2% dans les sciences humaines et l’éducation.
Lambton
La municipalité de Lambton est située dans la MRC du Granit, non loin de Lac-Mégantic
et de la Beauce. La densité de la population, bien que faible avec ses 14.1 hab./km
2
, est
supérieure à la moyenne de la MRC qui est de 8.1 hab./km
2
.
L’âge médian de la
population est de 41.5 ans et près de 50% des adultes vivent maritalement.
La population
y est très majoritairement francophone, avec plus de 98% d’unilingues francophones.
On
y retrouve seulement 1% de gens nés à l’étranger.
Plus de 16% des lambtonais de 20 à 34 ans ne possèdent pas de diplôme d’études
secondaires.
Chez les 35 à 44 ans, on note plus de 35% de non-diplômés et chez les 45 à
64 ans, ce chiffre grimpe à 46.8%.
Par contre, les 20-34 ans sont près de 30% à détenir
un diplôme d’études collégiales.
La proportion de diplômés universitaires tourne autour
des 5% pour les trois groupes d’âge.
Si l’on se penche sur les professions les plus
répandues dans la municipalité de Lambton, on retrouve au 1
er
rang les métiers liés à la
fabrication et la transformation avec 24% des travailleurs, suivi des emplois reliés au
secteur primaire avec 20% des travailleurs.
Finalement, on retrouve les emplois liés aux
finances (15%), à la vente (13%) et aux transports (11%). Le revenu médian pour un
couple est de 41 138$.
Dudswell
Dudswell est la municipalité la moins densément peuplée de cette étude avec 7.5
habitants par km
2
.
L’âge médian de la population y est de 42.3 ans, ce qui est très près de
la moyenne québécoise.
On y retrouve 44% de gens qui vivent maritalement.
Dudswell
se démarque des autres municipalités de cette étude, par une population majoritairement
Étude de marché
p.10
unilingue francophone, mais qui compte 10% d’unilingues anglophones.
Par contre,
comme pour les autres municipalités, Dudswell ne compte que très peu d’habitants nés à
l’extérieur du Québec, soit 2%. Les jeunes de 20 à 34 ans de Dudswell détiennent en
majorité des diplômes d’études secondaires (41%), par contre 30% ne possèdent aucun
diplôme.
Chez les 35 à 44 ans, 30% ne possèdent pas de diplôme, 20% sont diplômés
d’écoles de métiers et on retrouve 6% de diplômés universitaires.
Finalement, dans le
groupe des 45-64 ans, 34% n’ont aucun diplôme, 27% des diplômes professionnels et
11% des diplômes universitaires.
On retrouve à Dudswell près de 20% des travailleurs
oeuvrant à partir de leur domicile.
La quasi-majorité des travailleurs, soit 94%, se
déplacent en automobile en tant que conducteur.
Seulement 3% affirment se déplacer
avec une autre personne en tant que passager.
En ce qui a trait aux métiers, un quart des
travailleurs oeuvrent dans le secteur de la transformation et un autre quart dans les métiers
des transports et de la machinerie.
Ensuite, on retrouve 17% des travailleurs dans les
affaires, la finance et l’administration et 10% dans le secteur de la vente.
Le revenu
médian des familles de Dudswell est de 30 515 $.
Ascot Corner Dudswell
Lambton
Weedon
Population
2 342 hab.
1 644 hab.
1 525 hab.
2 646 hab.
Variation de la population de
1996-2000
2.7 %
2.3 %
0.5 %
1.0 %
Densité
28.4 hab./km
2
7.5 hab./km
2
14.1 hab./km
2
12.2 hab./km
2
Population unilingue
francophone
97 %
89 %
93 %
95 %
Proportion de nouveaux
arrivants
2 %
2 %
1 %
1.3 %
Revenu médian des ménages 40 439 $
30 515 $
36 699$
34 418$
Source : Statistique Canada,
http://www.statcan.ca/
consulté le 23 mai 2006
Étude de marché
p.11
Niveau d'instruction pour le groupe d'âge 20 à 64 ans, chiffres de 2001
Ascot Corner
Dudswell
Lambton
Weedon
Aucun certificat d'études
secondaires
29,6 %
30,3 %
35,4 %
39,7 %
Études secondaires
24,0 %
31,8 %
27,4 %
25,8 %
Certificat ou diplôme d'une
école de métiers
23,0 %
15,4 %
16,6 %
19,4 %
Études collégiales
15,4 %
12,3 %
10,3 %
10,3 %
Études universitaires
8,0 %
10,3 %
10,3 %
4,8 %
Source : Statistique Canada,
http://www.statcan.ca/
, consulté le 23 mai 2006
Utilisation des NTIC par la population québécoise
Voici quelques indicateurs de l’appropriation des nouvelles technologies auprès des
adultes du Québec en 2005. Ce sondage fut réalisé par l’Alliance numériQC en
collaboration avec CEFRIO.
-
66% des ménages québécois possèdent un ordinateur
-
36% des ménages sont abonnés à Internet haute vitesse
-
40% des adultes utilisent Internet à des fins d’apprentissage
Source :
Alliance NumériQC,
http://www.numeriqc.ca/documents/evenements/2005/Indicateurs_2005.pdf
consulté le 25 mai 2006
Selon l’enquête
NETendance
réalisée par Léger Marketing en décembre 2005, plus de
deux Québécois sur trois naviguent régulièrement sur Internet.
D’ailleurs, la même
enquête révèle que 64.8% de la population est "branchée ".
Que font-ils en si grand
nombre sur la toile?
Ils sont 57.9 % à communiquer par courriel, 26% sont des adeptes
de la discussion en ligne, 18.6% écoutent et téléchargent de la musique, 12.7%
s’adonnent au jeu en ligne et 10.3% téléchargent des vidéos.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos