Réunion de l'inspection, générale et académique,

De
Publié par

Cadrage de s épreuves d u b accalauréat ST G
Réunion du lundi 1 3 novembre 20 06 au lycée V al de S eine
Objectifs de la réunion :
- Regrouper les f ormateurs ac adémiques p our faire l e poi nt d es f ormations 20 05/2 006
- Recueillir les impressions d es pr ofesseurs a près d eux mo is d e c ours en ter minale.
- Échanger sur l’étu de et l e proj et, s upports d e la partie pra tique de l’épre uve d e s pécialité.
Ouverture par An nie S adarnac, IA-IPR.
Présentation d e Cla ude Nava, Ins pecteur gé néral, c orrespondant É conomie e t gestio n de l’aca démie
de Ro uen. Il a travaillé sur les nouveaux pr ogrammes d’ économie, d e droit e t d e m anagement.
Présentation d e Da niel Ch evalier, n ouvel IA IPR d e l’ac adémie.
Tour de ta ble e t pr ésentation d es participants : formateurs a cadémiques, quelques e nseignants, les
chefs de travaux.
1 . Quelques re marques et int errogations et quelques é léments de réponse
- F orte m otivation des pro fesseurs pour les f ormations ma intenant qu e la ré forme e st e n pl ace.
- Beaucoup d’i nquiétude e n économie- droit a u début, ma is f inalement u ne impression pl utôt
positive. Le fo rmateur insist e sur l’im portance de la col onne « sens et portée de l’étu de » qui
donne toute sa signi fication a u pr ogramme. Il faut a bsolument se limit er aux no tions à
construire. Les élèves d oivent ré fléchir et s avoir argu menter. T entative d e m ise e n place d’u ne
plate-f orme d’éc hanges qui n’a e n f ait p as é ...
Voir plus Voir moins
Cadrage des épreuves du baccalauréat STG
Réunion du lundi 13 novembre 2006 au lycée Val de Seine
Objectifs de la réunion : -Regrouper les formateurs académiques pour faire le point des formations 2005/2006 -Recueillir les impressions des professeurs après deux mois de cours en terminale. -Échanger sur l’étude et le projet, supports de la partie pratique de l’épreuve de spécialité.
Ouverture par Annie Sadarnac, IA-IPR. Présentation de Claude Nava, Inspecteur général, correspondant Économie et gestion de l’académie de Rouen. Il a travaillé sur les nouveaux programmes d’économie, de droit et de management. Présentation de Daniel Chevalier, nouvel IA IPR de l’académie. Tour de table et présentation des participants : formateurs académiques, quelques enseignants, les chefs de travaux.
1. Quelquesremarques et interrogations et quelques éléments de réponse
-Forte motivation des professeurs pour les formations maintenant que la réforme est en place. -Beaucoup d’inquiétude enéconomie-droitau début, mais finalement une impression plutôt positive. Le formateur insiste sur l’importance de la colonne « sens et portée de l’étude » qui donne toute sa signification au programme. Il faut absolument se limiter aux notions à construire. Les élèves doivent réfléchir et savoir argumenter. Tentative de mise en place d’une plate-forme d’échanges qui n’a en fait pas été utilisée. -Enterminale CFE: une vraie demande sur l’informatique qui générait beaucoup d’angoisse et qui a semble-t-il trouvé des réponses dans le cadre de la formation. -Demande de formation sur l’informatique enCom GRH. Réponse : une ou deux journées (sur les trois prévues cette année) y seront consacrées. -Jusqu’où aller dans l’utilisation des outils bureautiques ? Cette question est récurrente, et la réponse est toujours la même : la bureautique est un outil, que l’on utilise en fonction du besoin et du problème posé.Ce qui compte, c’est la pertinence et l’adéquation de l’outil choisi au problème qui est posé. Par exemple, la recherche de données pour l’étude, conduit logiquement à l’utilisation d’Internet. -Difficultés liées à l’expression écrite dans toutes les disciplines. -Nécessité de travailler en équipe, par exemple avec les outils de travail collaboratif. -Partie écrite de l’épreuve de spécialité: jusqu’où aller dans la définition des concepts ? Réponse : il y a des attentes précises sur la maîtrise des notions ; il peut donc y avoir des demandes de définitions.Rappel : les sujets comporteront systématiquement des éléments re des programmes de 1en Information et gestion et en Information et communication, quelle que soit la spécialité de terminale.
Page1
2. L’étudeet le projet
Rappel : Ces travaux sont réalisés en classe de terminale, mais la méthodologie commence en classe de première (recherche d’informations, par exemple).
Étude
12 heures Pendant les séances de travaux dirigés Pas nécessairement sur des semaines consécutives
Réalisation individuelle
Utilisation des TIC : Internet, traitement de texte
Les thèmes sont publiés au BO
Traite un sujet défini par l’élève -parmi les thèmes proposés -sous le conseil de l’enseignant
Autant de sujets que d’élèves dans la classe
Le travail en dehors de la classe n’est pas comptabilisé dans les 12 heures
Objectif : préparer à la poursuite d’études, par l’apprentissage de l’autonomie
Conduit à une recherche d’information et/ou à l’observation de pratiques d’organisations tirées du réel
16 heures, Idem Étude
Projet
Réalisation collective (3 ou 4 élèves) Chaque élève travaille sur une partie du projet
Utilisation des TIC : Logiciels spécialisés, outils de travail collaboratif
Se fonde sur le besoin d’une organisation : on est dans un problème à résoudre, dans une situation réelle ou simulée, c’est-à-diredans un contexte (travail important de conception de la part du professeur) Suppose un objectif à atteindre. Est ancré sur une ou plusieurs parties du programme
Porte sur un thème défini par le professeur qui : -formalise le problème de gestion -définit le contexte de manière précise -pose les contraintes
8 à 10 projets par classe de 30 Deux groupes ne doivent pas travailler sur le même projet. Mais un même contexte peut servir de support à des projets différents et le même projet peut être utilisé dans des classes différentes
Le travail hors classe n’est pas comptabilisé dans les 16 heures
Objectif : la mise en œuvre d’une démarche technologique
Correspond à un ensemble d’activités diversifiées et cohérentes On n’attend pas des productions professionnelles : on s’attache à l’analyse des situations et à des propositions de solutions Le problème posé ne doit pas être accompagné d’une liste de questions qui guide trop les élèves.
Page2
Il est important que les élèves aient acquis les connaissances nécessaires pour déterminer un sujet. Il n’est pas utile de commencer l’étude avant janvier/février
Prévoir une préparation à la présentation orale de l’étude
Le projet commence de préférence après l’étude. Il peut prendre appui sur l’étude.
Prévoir une préparation à la présentation orale du projet
Important : l’étude et le projet sont des outils de formation à part entière, ils ne se limitent pas à la certification
Aboutit à la rédaction d’une conclusion d’une page
Aboutit à undossiersupport papierregroupant: -une fiche étude (modèle officiel), signée par le professeur -les informations ou les documents sélectionnés -la conclusion
3. L’épreuve(coefficient 5)
Aboutit à une production : -qui s’appuie sur des supports numériques -qui propose une ou des solutions
L’élève doit avoir bien compris la démarche mise en oeuvre et pouvoir justifier la solution proposée.
Aboutit à un dossier regroupant : -une fiche projet (modèle officiel), signée par le professeur -les supports numériques utilisés ou créés par le candidat
Durée : 45 min maximum ère -1 phase: présentation de l’étude et du projet, dans une optique démonstrative (argumentée), et pas seulement descriptive ; l’élève doit présenter la cohérence globale du projet et sa participation dans la solution proposée ème -: échanges avec le jury et démonstration pratique2 phase
La grilled’évaluation officielle est à utiliser : Une partie étude : /25 Une partie projet : /30 Deux parties communes : Utilisation des TIC : /25 Communication orale : /20 Chacune de ces parties doit être évaluée individuellement pour aboutir à la note globale.
Le candidat qui se présente à l’épreuve pratique, sans dossier ou avec des dossiers non conformes, ne peut-être évalué. La note zéro lui est attribuée.
Page3
La communication : -la structuration de l’exposé -la qualité de l’argumentation -la qualité de l’expression
Usage des TIC : -pertinence des technologies utilisées -prise en compte des contraintes -usage approprié des fonctionnalités sollicitées
Enonciation de la problématique Rigueur de la démarche Maîtrise des techniques et méthodes utilisées Pertinence des solutions et des résultats présentés
Les critères d’évaluation
Page4
Projet
Rigueur de la démarche Pertinence des documents Qualité de la conclusion
Rappel : les textes officiels et les dates des formations se trouvent sur le site écogest de l’académie : http:// ecogest.ac-rouen.fr - Rubrique : Documents officiels.
Ne sont pas objets d’évaluation : ·Les sujets d’étude et le thème du projet ·Le dossier : seule la pertinence des documents doit être évaluée. ·La communication écrite. Les élèves redoublants devront présenter une étude et un projet différents de ceux de la première année de terminale.
Étude
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.