SAGEAA_CR_RéunionGT_EtudeZH_290910

De
Publié par

Compte –rendu de la réunion du comité technique de
l’étude « Prélocalisation des zones humides sur le territoire
du SAGE Allier aval »

Mercredi 29 septembre 2010– DDT 63 (LEMPDES)- salle Aydat


Personnes présentes :
Mme Nadège GUIMARD du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne
M. Jean OBSTANCIA de la DDT du Puy-de-Dôme
Mme Célia LE GALL de la DREAL Auvergne
M. Serge AUJOULAT de l’ONEMA
M. Rodolphe RIDEAU du Conseil Général de l’Allier
M. Gilles ACHARD du Conseil Général du Puy-de-Dôme
Mme Elisabeth SAILLARD de la FRANE
M. Bruno SCHIRMER du Conservatoire des sites de l’Allier

Melle Lucile MAZEAU du SAGE Allier aval
Mme Christelle BERNARD du bureau d’étude TTI Production
Mme Sabine LAVAL du bureau d’étude Acer Campestre

Personnes excusées :
Mme Agnès ANDRE du Conseil Régional d’Auvergne
M. Laurent LATHUILLIERE de l’ONEMA
Service de la DDT de l’Allier
Mme Pelletier Aude de VetAgro Sup


Ordre du jour :

Présentation par les bureaux d’étude TTI Production et Acer Campestre :
- les résultats de la phase d’analyse des données existantes,
- l’avancement de la phase de pré-traitement par masquage,
- la sélection des sites pour la phase de vérification de terrain.


Les objectifs de cette réunion sont d’informer les acteurs techniques de l’avancement de
l’étude, d’effectuer des choix méthodologiques pour la phase de pré-traitement et de cadrer
la phase de terrain.

Pour plus de précisions : cf. diaporama sur www.sage-allieraval.com ...
Voir plus Voir moins
Compte –rendu de la réunion du comité technique de l’étude « Prélocalisation des zones humides sur le territoire du SAGE Allier aval » Mercredi 29 septembre 2010– DDT 63 (LEMPDES)- salle Aydat Personnes présentes : Mme Nadège GUIMARD du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne M. Jean OBSTANCIA de la DDT du Puy-de-Dôme Mme Célia LE GALL de la DREAL Auvergne M. Serge AUJOULAT de l’ONEMA M. Rodolphe RIDEAU du Conseil Général de l’Allier M. Gilles ACHARD du Conseil Général du Puy-de-Dôme Mme Elisabeth SAILLARD de la FRANE M. Bruno SCHIRMER du Conservatoire des sites de l’Allier Melle Lucile MAZEAU du SAGE Allier aval Mme Christelle BERNARD du bureau d’étude TTI Production Mme Sabine LAVAL du bureau d’étude Acer Campestre Personnes excusées : Mme Agnès ANDRE du Conseil Régional d’Auvergne M. Laurent LATHUILLIERE de l’ONEMA Service de la DDT de l’Allier Mme Pelletier Aude de VetAgro Sup Ordre du jour : Présentation par les bureaux d’étude TTI Production et Acer Campestre : -les résultats de la phase d’analyse des données existantes, -l’avancement de la phase de pré-traitement par masquage, -la sélection des sites pour la phase de vérification de terrain. Les objectifs de cette réunion sont d’informer les acteurs techniques de l’avancement de l’étude, d’effectuer des choix méthodologiques pour la phase de pré-traitement et de cadrer la phase de terrain. Pour plus de précisions : cf. diaporama surwww.sage-allieraval.com
Remarques :
Suite à la présentation des données récoltées, Mme Celia LE GALL précise que la BD Ortho d’IGN disponible, date de 2006 et M. Jean OBSTANCIA indique qu’il existe une base donnée nationale référençant les étangs. M. Rodolphe RIDEAU demande une précision sur la méthodologie appliquée pour un inventaire Corinne Biotope: lorsqu’il y a une végétation visible, est-ce qu’il est nécessaire d’effectuer une caractérisation pédologique des sols ? Mme Sabine LAVAL lui répond que selon le protocole de Corinne Biotope, lorsque la végétation est visible un inventaire floristique est suffisant mais lorsque la végétation est non visible une analyse pédologique est demandée.
Comité technique de l’étude « Prélocalisation des zones humides » - SAGE Allier aval – 29 octobre 2010 1
M. Rodolphe RIDEAU précise qu’il existe un atlas de la flore d’Auvergne édité en 2009 par le Conservatoire Botanique du Massif Central, qui est aujourd’hui jugé comme une référence en matière d’inventaire floristique. Ainsi, il serait nécessaire de prendre en compte cet atlas dans cette étude. M. Jean OBSTANCIA ajoute que l’ONF ne possède pas d’inventaire exploitable sous un format SIG, mais il possède sur des stations bien définies, des inventaires botaniques et une connaissance de terrain qui pourrait être exploitée lors des vérifications de terrain. Suite à la présentation des premiers résultats, les bureaux d’étude souhaitent avoir la validation des membres du comité technique sur la prise en compte comme zones humides des gravières. Le comité technique décide de ne pas prendre en compte les gravières comme zones humides, et de les considérer comme « zone en eau ». Mme Celia LEGALL demande si le croisement de la cartographie finale de pré-masquage avec les cartes Géolétait prévu? En effet, la géologie du territoire du SAGE Allier aval étant très hétérogène et bien spécifique, il serait souhaitable de croiser les résultats sur au moins les socles géologiques les plus caractéristiques du territoire: la plaine alluviale de l’Allier, le socle volcanique de la chaîne des Puys et les socles granitiques. M. Gilles ACHARD demande pour une meilleure compréhension du travail réalisé, l’indication sur les cartes présentées de points de repère, telles que les principales communes du territoire du SAGE Allier aval : Brioude, Issoire, Clermont-Ferrand, Vichy, Moulins. Mme Elisabeth SAILLARD intervient pour la prise en compte de l’ensemble de la zone de divagation de l’Allier dans la zone potentiellement humide. Cette couche de divagation sera transmise par l’animatrice du SAGE Allier aval. Suite à la présentation des sites de vérifications de terrain prédéfinis par les bureaux d’étude, M. Rodolphe RIDEAU souhaite des précisions sur la méthode mise en place pour sélectionner les sites de vérifications de terrain. Mme Christelle Bernard indique que ces vérifications de terrain serviront pour l’affinage des paramètres du modèle informatique qui déterminera les 2 masques: une zone potentiellement humide et une deuxième zone non potentiellement humide. Les sites choisis sont sur des zones qui présentaient une anomalie dans le pré-masquage, notamment en comparaison avec les inventaires déjà réalisés. L’ensemble des membres du comité technique souhaite que ces choix soient communiqués avant la campagne de terrain prévu fin octobre 2010. De même le planning des vérifications de terrain sera transmis au préalable pour que les personnes le souhaitant, puissent accompagner les bureaux d’étude sur le terrain.
Comité technique de l’étude « Prélocalisation des zones humides » - SAGE Allier aval – 29 octobre 2010 2
Relevé des décisions -Prendre en compte l’atlas de la flore d’Auvergne édité en 2009 par le Conservatoire Botanique du Massif Central et la base nationale des étangs. -Prendre en compte l’espace de divagation de l’Allier pour prédéfinir les zones potentiellement humides et les zones non potentiellement humides. -zone enLes carrières présentes sur le territoire du SAGE seront définies comme « eau » et non comme des zones humides. -Communication aux membres du groupe technique des sites choisis et du planning de la phase de terrain. -Pour la présentation des résultats au bureau de la CLE : rendre plus pédagogique la présentation des résultats, notamment en indiquant sur les cartes présentées des points de repère, telles que les principales communes du territoire du SAGE Allier aval : Brioude, Issoire, Clermont-Ferrand, Vichy, Moulins.
Comité technique de l’étude « Prélocalisation des zones humides » - SAGE Allier aval – 29 octobre 2010 3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.