Astrologie & Psychologie. Les Astronautes et les Astres

De
Publié par

Astronautes et pilotes d'essais, issus d'un sélection sévère avec un destin hors du commun. Psychologie & Chronobiologie.

Publié le : samedi 1 mars 2014
Lecture(s) : 344
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 86
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Guy Michel Arend
Les Astronautes et les Astres.
Une étude Uranologie
Éditions Uranologie
12Les Astronautes et les Astres.
Une étude Uranologie.
3Dans la collection Études, aux éditions Uranologie.
Les joueurs d'échecs et les astres.
Les sports de combat et les astres.
© Guy Michel Arend
Dépôt légal juillet 2013.
Distribution. Uranologie ASBL.
Internet : http://librairie.uranologie.org
ISBN. 978-2-87590-006-7
Toute reproduction, même partielle, requière l'autorisation expresse de l'auteur.
Utilisation à des fins d'illustration 'astrologique' interdite.
4Table des matières
Les Astronautes et les Astres......................................................1
Dans la collection Études, aux éditions Uranologie..............4
Introduction............................................................................7
Chapitre 1. Les Hommes.......................................................9
Pionniers et pilotes d'essai................................................9
Thème de Youri Gagarine...................................................10
Psychologie des pilotes d'essai............................................13
Et celle des Astronautes.......................................................15
Chapitre 2. Les années de naissances..................................17
Les Sources.....................................................................17
Les années de naissances................................................18
Chapitre 3. Le Soleil des astronautes...................................23
L'approche.......................................................................23
Le Soleil saisonnier.........................................................23
Analyse. ..........................................................................24
Les moins........................................................................25
Proposition de Constatation............................................26
Les Plus. .........................................................................27
Chapitre 4. Le Soleil des étoiles..........................................29
Le Soleil sur l'horloge sidérale........................................30
Conclusion......................................................................33
Chapitre 5. La Lune des astronautes....................................37
Chapitre 6. La Lune et les astres..........................................41
Rappel des anomalies......................................................41
Tableau des aspects lunaires. .........................................43
Valeurs du test de Pearson..............................................44
Analyse Globale..............................................................44
Analyse des indices...........45
Chapitre 7. Mars, Saturne, Neptune.....................................49
Graphe de Mars...............................................................49
Graphe de Saturne...........................................................51
Graphe de Neptune..........................................................51
Conclusion......................................................................52
5Chapitre 8. Mars et Saturne.................................................55
Chapitre 9. Autres répartitions.............................................59
Chapitre 10. Autres aspects planétaires...............................61
Chapitre 11. Conclusion sur les aspects..............................65
Chapitre 12. Répartition horaire de Vénus..........................67
Chapitre 13. Répartition horaire de la Lune........................71
Chapitre 14. Répartition horaire de Mars............................73
Chapitre 15. Répartition horaire de Jupiter..........................75
Chapitre 16. Répartition horaire de Saturne........................77
Chapitre 17. Heures de Neptune et Uranus.........................79
Chapitre 18. Conclusion......................................................81
Annexes...............................................................................83
6Introduction.
Le 4 octobre 1957, Spoutnik 1, Compagnon en russe,
émettait son légendaire bip-bip sur orbite.
Moins d'un an plus tard, le 3 novembre 1957, Spoutnik
2 démontrait la possibilité de vie dans l'espace avec à
son bord la chienne Leika.
La réaction américaine fut le lancement de Explorer 1,
mais l'Amérique était très en retard.
De fait c'est Youri Gagarine, né le 9 mars 1934 qui fut
le premier cosmonaute de l'histoire connue.
Il atteint la gloire éternelle à bord du vaisseau spatial
Vostok 1 le 12 avril 1961.
Beaucoup de questions restent dans l'ombre car il est
possible que d'autres vols, à la fin moins heureuse,
eurent lieu auparavant, et l'on garde le nom de
candidats possibles mystérieusement disparus.
Le cas le plus troublant étant celui de Vladimir
Iliouchine né le 31 mars 1927, qui aurait précédé, le 7
avril, de quelques jours cet exploit.
Il parvint à être ramené vivant sur terre mais avec une
orbite inadéquate, l'urgence imposant de couper court
aux 17 révolutions nécessaires, et atterrit... En Chine,
où il fut répertorié dans les documents officiels sous le
titre 'd'honorable invité'.
7Notons que Youri Gagarine rata aussi son atterrissage,
se posant loin du point prévu. A sa vue, les habitants,
convaincus qu'il ne pouvait s'agir que d'un espion
américain, voulurent le lyncher.
Quoiqu'il en soit, c'en était trop pour les États Unis
d'Amérique. La course était lancée.
Elle allait nous conduire sur la Lune, mais encore plus
nettement sur le chemin des missiles
intercontinentaux.
En effet, il existe un lien direct entre astronautes,
conquête spatiale, et savoir stratégique sinon militaire.
Plus que de voguer dans le domaine de l'espace, nous
nous promenons sur le terrain de Mars.
8Chapitre 1. Les Hommes.
Pionniers et pilotes d'essai.
Nous allons parler de pionniers, mais attention. Le cas
de Vladimir n'a pas été cité pour rien. C'était un pilote
d'essai, un héros décoré, qui ne voulait pas aller dans
l'espace.
Pourquoi ? Parce que les vaisseaux de l'époque étaient
pilotés depuis la Terre, et que cet homme hors du
commun, détenteur du record de vol en hauteur,
considérait un voyage spatial comme dénué de toute
valorisation, une simple prestation d'acteur.
Parmi les individus possédant ce mental bien
particulier, considérés à tort comme des têtes brûlées
alors qu'ils sont le plus souvent très pointilleux sur
l'exactitude du déroulement de leur mission, on trouve
dans l'histoire récente Félix Baumgartner, né le 20
avril 1969, qui sauta, sous les caméras (mais en
différé), depuis la stratosphère.
Cet exploit avait déjà été réalisé par le 'Vladimir'
américain, Joseph Kittinger, né le 27 juillet 1928, un
autre homme hors du commun.
Lors d'un premier essai, en 1959, ce dernier,
constatant que sa combinaison protectrice était
déchirée au niveau de ma main, avait le choix entre le
risque mortel ou la remise du saut... Il sauta.
9Ce fut toutefois le 16 août 1960 qui atteint la
stratosphère.
Félix, lui, atteint le mur du son et une vitesse de 1342
km/h alors que Joseph resta à 988 km/h, mais il
sautait de 31 kilomètres, Félix de 39.
Qui sont ces hommes ? Existe-t-il une configuration
d'exception pour un homme d'exception ?
Commençons par le premier cosmonaute.
Thème de Youri Gagarine.
Nous ne ferons pas l'affront, pour un astronaute, de
publier une carte du ciel qui ne représente pas... Le
ciel. Le lecteur retrouvera, dans le petit cercle
intérieur, le thème astrologique qu'il connait. Il nous
importe peu.
Selon le ciel véritable, Youri est né avec l'horizon en
plein cœur de la constellation du Capricorne, le Soleil
se situant dans la constellation du Verseau, proche de
Bêta Verseau ou Sadalsud, le Fortuné, le Chanceux, en
fait, à l'origine, dans le catalogue de Al Achsasi Al
Mouakket , l'éclat ou lumière de la chance des
chances.
Sa Lune est située entre la constellation du
Serpentaire et celle du Scorpion, en conjonction en
longitude avec Alpha Serpentaire, mais comme elle est
au maximum de sa déclinaison Sud, le Scorpion peut
être pris en considération.
10Alpha Serpentaire, est appelé la Tête du Charmeur du
Serpent. Mais, en Chine, c'est Hou, L'astrologue de
l'Empereur. Un signe ?
Pour Youri, seules deux planètes sont au dessus de
l'horizon. Jupiter, qui a culminé moins de quatre
heures avant la naissance, et Vénus, qui vient de se
lever. Il est donc de dominante Jupiter Vénus, quoique
Jupiter au sommet de l'horizon céleste écrase tout le
thème par son aura.(1)
Voici cette carte, fournie par les services d'astrodienst.
Mais avant, une remarque encore. Sans le vouloir, cet
astronaute ou cosmonaute a remporté un second
record, celui du temps minimal passé dans l'espace
avec 1 heure et 46 minutes.
Source : http://www.spacefacts.de/english/e_tis.htm
(1) Pour le ciel. La Lune n'est pas une planète et Neptune n'a pas d'influence
décelable pour ce type de configuration. L'horizon vrai, sur la figure, est
incliné de trente degrés, Jupiter vient bien de franchir la moitié du ciel
visible y compris en système Regio.
11Ciel natal de Youri Gagarine. Par courtoisie, AstroDienst. http://www.astro.com
12Psychologie des pilotes d'essai.
Nous conseillons très fortement au lecteur de consulter les articles
cités dont nous ne publions que de brefs extraits.
Un site canadien nous parle des tests effectués pour
les pilotes et ceux qui doivent se mesurer à des
situations extrêmes. Il considère le test dit Wombat.
(http://www.aero.ca)
Nous en soulignons les passages utiles.
« Une recherche (…) fournit des indications tangibles
que "le test WOMBAT mesure en effet une habileté
individuelle d'acquisition et de maintien de la
connaissance de la situation et que cette habileté se
retrouve abondamment chez les pilotes d'élite." Les
individus qui accumulent de forts (points) au test
WOMBAT sont connus pour être performants à
l'exécution de tâches complexes.(...) »
« L'inverse est également vrai. Les personnes qui
démontrent un niveau de connaissance de la situation
trop faible augmentent le risque de coûts accrus de
formation, de taux d'attrition plus élevé, d'échecs au
travail et d'accidents. »
Ce test serait utile aux administrateurs pour séparer
'les élites des sous-performants.'
Plus les résultats du test sont élevés et « plus les
candidats sont aptes à maintenir un niveau supérieur
de connaissance de la situation dans un état de lourd
stress opérationnel. »
Le test porte donc sur la connaissance et la résistance
au stress.
13Autre citation.
Sur le site officiel air.defense.gouv.fr, le lieutenant-
colonel Éric Costamagno, parlant de la formation, nous
explique ce qui est requis d'un pilote de chasse.
L’entraînement des pilotes de combat est un domaine
où l’approximation est exclue.(...) il faut avoir été aux
commandes d’un avion de chasse pour mesurer la
variété et l’ampleur des qualités nécessaires pour y
parvenir: quel que soit le degré de complexité
technique des appareils, tout repose sur les pilotes qui
les mettent en œuvre. C’est en cela que le processus
de recrutement et de sélection des pilotes prend toute
son importance (…).
Ce qui nous ramène à notre remarque, pas de têtes
brûlées à ce niveau. Il faut allier certaines qualités.
Mais le lieutenant-colonel continue.
« Au-delà des qualités psychomotrices initiales (...)
c’est un examen approfondi de la motivation et de la
personnalité qui permet de sélectionner les candidats
les mieux aptes à faire face, le moment venu, au
stress de l’engagement opérationnel en mission de
combat réelle. Ce sont ces trois enjeux, de natures
différentes mais tous aussi importants (...). »
Et plus loin, il nous précise les tests effectués.
« Les critères d’une sélection peuvent être les
aptitudes, les compétences, les performances, la
motivation, la personnalité, l’intelligence sociale…»
14Et, pour les pilotes, un test plus ciblé considère la
coordination des membres et « explore les activités
cognitives comme le traitement de l’information, la
capacité de gestion des ressources attentionnelles
(sic), la résistance à l’accroissement de la charge de
travail. »
Et celle des Astronautes.
Un site se consacre plus particulièrement aux qualités des
astronautes. Nous y renvoyons le lecteur, car ce n'est pas le but
premier de notre ouvrage.
http://www2.istp.org/studentscorner/academiccorner99-
00/Astronautes/Texte/Qualites.html
Répondant à la question portant sur les qualités
requise pour être astronaute, Jean-Pierre Haigneré
évoque la vocation, des qualités physiques, de la
ténacité et... De la chance.
Il ajoute la patience, vu qu'après son parcours de
pilote de chasse puis d'essai, il a encore du attendre
dix ans.
Outre ces critères, un autre témoin ajoute l'ouverture
d'esprit, vu l'étendue des domaines abordés, et la
disponibilité 'psychologique' vu la longueur de
certaines missions et la présence possible d'un
équipage dans un univers confiné.
Ce dernier témoignage revient sur l'expérience 'de
base' comme pilote d'essai ou une activité de même
ordre.
Il y a donc une idée de cursus, armée, essai, astres.
15Nous pouvons résumer ces points, qui ne nous
donnent certainement pas l'essentiel, la vocation, en
quelques critères.
Les qualités physiques, la résistance au stress,
l'acquisition des connaissances, la gestion de la
situation avec les moyens de bord, la disponibilité
psychologique.
Toutes ces conditions sont discriminantes et donc
obligées.
Avec ces données, précises, nous pouvons aborder
notre groupe en regardant si quelque élément, vu qu'il
s'agit d'une sélection très sévère, peut s'apparenter à
une disposition astronomique à la naissance.
16Chapitre 2. Les années de naissances.
Les Sources.
La NASA nous fournit gracieusement le fichier de ses
astronautes, soit au total 454 dates de naissances,
sans doute particulièrement vérifiées comme il se doit
pour un organisme de ce niveau.
Il existe d'autres sources, notamment celles portant
sur les cosmonautes russes, mais celles ci présentent
deux problèmes.
Le premier, assez anecdotique, étant le caractère
assez secret des informations jugées comme sensibles
pour ce pays qui ne permettent pas l'assurance de la
fiabilité des renseignements.
Le deuxième, plus important, étant le problème du
calendrier. Il est bien difficile de savoir si la date est
donnée en ancien style, ou, parfois, ayant été donnée
en grégorien, fut supposée en julien et donc
transformée à nouveau.
Ajouté au fait que les informations antérieures, et
parfois postérieures, à la chute de l'Union Soviétique
doivent être considérées comme délicates, le choix des
individus pouvant être politique, cela rend peu crédible
une statistique portant sur ces données.
Mais, un demi millier de cas est amplement suffisant
pour se faire une opinion, d'autant que la sélection
originelle est forte, même si, de nos jours, on peut
acheter une place dans un vaisseau spatial pour
quelques millions de dollars.
17C'est donc une population non reproductible, sinon
avec des pilotes d'élite.
Les années de naissances.
Un premier graphique va nous permettre de considérer
la répartition des naissances de nos astronautes.
Astronautes, les années de naissances.
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
0
1926 1938 1950 1962 1974
1920 1932 1944 1956 1968
A première vue, le graphe est bimodal, avec une
pointe vers 1930 et une seconde, plus marquée, pour
1956. Deux structures donc.
18Après vérification, cette année 1956 vit naître d'autres
astronautes, Russes, Saoudiens, etc.
L'encyclopédie en ligne déjà citée, dont on ne peut
soupçonner les choix vu que ses articles sont modérés
et corrigés sans cesse par l'ensemble des lecteurs, leur
fait en outre une part belle en ce qui concerne les
naissances de l'année considérée.
L'année 1956 est en outre précédée d'un creux assez
significatif que rien ne semble justifier dans la
progression presque régulière qui mène à ce dernier
sursaut de la 'courbe'.
Aussi intéressant est le creux qui précède la deuxième
guerre mondiale.
Pourtant il s'agit d'Américains qui ne peuvent être
morts à huit ans sur les plages de Normandie et il
n'existe pas de dépopulation notoire pour les années
1952-1954.
Il faudra une explication. Celle-ci peut venir de
l'examen attentif des années assortis des mois de
naissances, l'année telle que nous la concevons n'étant
qu'une donnée nord occidentale sans valeur savante.
Pour les lecteurs ayant acquis notre étude portant sur
les sports de combat, nous avions vu, sans calcul
particulier, qu'il y avait un rythme de huit ans dans les
cycles de naissances, durée qui ne peut s'accorder,
dans l'état actuel de nos connaissances, qu'à Vénus.
Ici, il n'y a pas de cycle, mais des brusques variations.
En retenant les creux, on voit apparaître les années
38, 44, 54 et à moindre titre l'année 32, s'il est permis
de retenir un écart aussi peu significatif.
19La partie à droite de 1960 peut être une simple
descente liée à l'âge moyen des pilotes quoique ce soit
un effondrement.
Voici les chiffres et le graphique détaillé de ces années.
Nous les donnons sur une nouvelle page pour faciliter
la lecture.
20Astronautes. Nombre de naissances par an.
1920 - 0 1930 – 18 1940 - 4 1950 – 14 1960 - 14 1971 - 1
1921 - 4 1931 - 5 1941 - 3 1951 - 18 1961 - 13 1972 -
1922 - 2 1932 - 14 1942 - 10 1952 - 18 1962 - 14 1973 - 1
1923 - 2 1933 - 8 1943 - 12 1953 - 9 1963 - 6 1974 - 1
1924 - 4 1934 - 4 1944 - 9 1954 - 9 1964 - 12 1975 - 2
1925 - 2 1935 - 9 1945 - 10 1955 - 16 1965 - 7 1976 - 1
1926 - 3 1936 - 7 1946 - 17 1956 - 25 1966 - 5 1977 -
1927 - 2 1937 - 5 1947 - 5 1957 - 18 1967 - 6 1978 - 1
1928 - 4 1938 - 3 1948 - 12 1958 - 13 1968 - 3
1929 - 6 1939 - 5 1949 - 19 1959 - 14 1969 - 2
Astronautes. Répartition annuelle des naissances.
30
25
20
15
10
5
0
1924 1930 1936 1942 1948 1954 1960 1966 1972 1978
1921 1927 1933 1939 1945 1951 1957 1963 1969 1975
Le graphe présenté ne travaille plus comme le
précédent en cumul d'années deux par deux, mais en
unités.
21Les 5 naissances de 1947 sont encadrées par 10 et 17
pour les années qui précèdent et suivies par 12 et 19.
La progression en négligeant évidemment l'anomalie,
nous donne (10..19) / 4 soit 14,5 naissances
attendues.
En annexe, nous ferons une approche mensuelle, car
l'effectif de 12 pour 1948 reste bas, et l'accumulation
pour 1946 haute.
En considérant cette donnée pivot comme une
moyenne, on obtient 2,5 unités d'écarts en moins pour
1947, le 17 pour 12,25 de 1946 n'est guère
significatif.
Enfin, l'exploit de Baumgartner le 14 avril 2012 à l'âge
de 43 ans nous donne une idée de l'âge moyen actuel
et donc de la rareté des années 1970.
En prenant cet âge moyen, les futurs astronautes
seraient donc nés entre 1970 et 1980 et, en cette
décennie 2010, en finalisation de leur parcours
professionnel.
Assez bizarrement, la décrue du nombre de naissances
d'astronautes, tel que recensé, suit la décrue de la
natalité U.S.
De là à y voir un manque d'implication dans l'avenir et
le devenir pour cette nation, il y a évidemment une
marge.
N.B. L'augmentation de la population aux États Unis
montre un creux pour la période 1930 à 1940 qui ne
peut compenser les variations du graphe (source Official U.S.
Census).

22Chapitre 3. Le Soleil des astronautes.
L'approche.
Deux approches existent pour le Soleil.
La première considère sa valorisation suite au passage
à un 'axe' saisonnier, valorisation qui implique un
retard, un décalage, si une variation était mise en
évidence, et la seconde qui analyse son
positionnement apparent par rapport aux étoiles.
L'approche par saison se fait classiquement par une
approche en seize secteurs du trajet annuel de notre
étoile, soit le déplacement effectué par le Soleil en
périodes de 23 jours ou trois semaines environ.
Ce 'découpage' présente l'intérêt d'être ni trop
grossier, ni trop fin, et de s'insérer dans une division
en quatre adaptée aux saisons.
L'expérience prouve, en effet, qu'un découpage plus
grossier ou ne respectant pas la règle du multiple de
quatre est inutilisable.
Le Soleil saisonnier.
Explication de la figure.
23Le printemps se situe à gauche du cercle saisonnier qui
se lit dans le sens des aiguilles d'une montre, été en
haut, automne à droite et hiver au bas du graphe.
Astronautes. Soleil natal.
Été4 6
503 7
2
8
Équinoxe 0 Automne
16 10
15 11
14 12Hiver
Analyse.
La distribution du Soleil natal de nos astronautes est
marquée par un indice de 28,33, ce qui est
relativement normal, il y avait une chance sur 50
d'obtenir un tel résultat.
Les deux écarts les plus forts en secteurs sont, en
plus, le 7, 45 cas et le 16, 38 et en moins, le 12, 18
cas et le 15, 19.
La moyenne étant de 28,375, les deux maxima
dénotent un écart de 16,625 et de 10,375.
24

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.