Agriculture - Forêt - Pêche : TER 2008

De
Publié par

Les surfaces boisées couvrent près de 90 % du territoire guyanais et les terres non agricoles près de 10 %. La surface agricole utilisée en Guyane ne représente qu’une infime partie du territoire départemental (0,3 %). Elle se concentre au nord du département et le long des fleuves Maroni et Oyapock. Les terres arables en représentent 56 %. En 2005, les terres arables sont occupées à 49 % par les cultures légumières et à 38 % par les céréales, presque exclusivement le riz. La superficie consacrée à la culture de la canne à sucre augmente de 10 %. Les cultures fruitières permanentes restent stables depuis 2004 et représentent 14 % de la SAU en 2005. Les cultures florales sont en légère progression de 5 %. La superficie toujours en herbe n’a pas changé depuis 2000 avec 6 940 hectares et représente 30 % de la surface agricole utile.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins

15. Agriculture - Forêt - Pêche
Présentation Définitions
Les surfaces boisées couvrent près de Terres arables : il s’agit des terres labourables en
culture ou en jachère. Elles comprennent des90 % du territoire guyanais et les terres
cultures annuelles et des cultures semi-non agricoles près de 10 %.
permanentes comme la canne à sucre et la banane.
La surface agricole utilisée en Guyane Superficie toujours en herbe : cette catégorie de
ne représente qu’une infime partie du terre regroupe les prairies plantées (terres
territoire départemental (0,3 %). Elle ensemencées en fourrage et entretenues), les
pâturages naturels (prés non ensemencés maisse concentre au nord du département
entretenus) et les parcours productifs (surfaces nonet le long des fleuves Maroni et
entretenues ayant néanmoins servi au pâturage des
Oyapock. animaux).
Les terres arables en représentent Surface agricole utilisée (SAU) : superficie
56 %. occupée par les terres arables, les cultures
permanentes et les prairies plantées, les pâturages
naturels ainsi que les parcours et landes productifs.En 2005, les terres arables sont
Elle représente la superficie effectivementoccupées à 49 % par les cultures
employée à la production agricole. Elle exclut les
légumières et à 38 % par les céréales, sols des bâtiments et cours, les landes et friches
presque exclusivement le riz. La improductives, les bois et forêts.
superficie consacrée à la culture de la
Bail emphytéotique : bail de longue durée (18 à 99canne à sucre augmente de 10 %.
ans) donnant droit réel de jouissance sur le bien-
fonds d’autrui pour une somme modique.Les cultures fruitières permanentes
restent stables depuis 2004 et
représentent 14 % de la SAU en 2005.
Les cultures florales sont en légère
progression de 5 %.
La superficie toujours en herbe n’a pas
changé depuis 2000 avec 6 940
hectares et représente 30 % de la
surface agricole utile.
Voir aussi
- Agreste – Chiffres et données – n° 166, ministère
de l’Agriculture et de la Pêche, avril 2005
- Les planteurs de canne martiniquais pénalisés
par la sécheresse, Antiane-Éco, n° 59, avril 2004
- www.agreste.agriculture.gouv.fr.
128 Tableaux Économiques Régionaux Guyane
Utilisation des sols 15.1
Répartition du territoire départemental
Unité : hectare
2002 2003 2004 2005
Céréales 4 327 3 208 4 635 5 066
Cultures industrielles 327 368 388 410
dont canne à sucre 126 126 146 161
Cultures légumières 6 267 6 318 6 369 6 428
dont racines, tubercules 5 644 5 694 5 744 5 805
dont légumes frais 623 625 625 624
Cultures fruitières semi-permanentes 544 546 548 565
dont bananes 348 350 352 355
Jachères 1 120 2 098 575 400
Autres terres arables 390 350 350 355
Total terres arables 12 975 12 888 12 865 13 224
Cultures fruitières permanentes 3 205 3 219 3 232 3 244
agrumes 1 442 1 449 1 455 1 461
autres fruits frais 1 743 20 20 1 763
Cultures florales 38 38 38 40
Superficie toujours en herbe 6 940 6 940 6 940 6 940
Végétaux divers 35 35 35 30
Surface agricole utilisée 23 193 23 120 23 110 23 478
Territoire agricole non cultivé 6 000 6 516 6 516 6 273
Surfaces boisées et peupleraies 7 510 650 7 510 214 7 510 244 7 510 144
Territoires non agricoles et bassins d'aquaculture 813 497 813 490 813 470 813 445
Surface totale du territoire départemental 8 353 340 8 353 340 8 353 340 8 353 340
Source : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Utilisation du territoire en 2005 Surface agricole utilisée
selon le type de culture en 2005
Source : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 12915. Agriculture - Forêt - Pêche
Présentation Définitions
L’enquête sur la structure des Exploitation agricole : unité économique qui
participe, même pour une faible part, à laexploitations agricoles de 2005 est la
production agricole et qui atteint une certaineseconde de la décennie réalisée sur
dimension : 1 hectare de superficie agricole utilisée
l’ensemble du territoire national. ou 20 ares de cultures spécialisées ou présence
L’échantillon comptait 80 500 minimum d’animaux.
exploitations dont 4 000 dans les
UTA (Unité-travail annuel) : mesure du travail de laDOM. Parmi elles, celles qui auront
main-d’œuvre. Elle équivaut à un emploi annuel àpoursuivi leur activité seront à
plein temps.
nouveau interrogées en 2007. Afin de
présenter des évolutions significatives, ETA : établissement de travaux agricoles.
les résultats 2005 sont comparés aux
CUMA : coopérative d'utilisation de matérieldonnées 2000 du même échantillon.
agricole.En Guyane, seule la zone littorale est
enquêtée.
En 2005, on estime à environ 3 100,
les personnes vivant de l’exploitation
agricole en Guyane. Cette population
a diminué de 22 % depuis 2003.
L’exploitation est moins familiale
qu’auparavant. Ainsi, les chefs
d’exploitation et co-exploitants
représentent 58 % de la population
familiale totale contre 53 % en 2003.
Depuis 2000, les salariés permanents
sont en diminution tandis que les
salariés saisonniers bien qu’en légère
baisse, sont quatre fois plus
nombreux.
La population des exploitants Voir aussi
agricoles vieillit.
En 2005, le nombre d’unités de travail - Agreste DOM – statistisque agricole annuelle –
comptes départementaux de l’agriculturea chuté de 17 % par rapport à 2003.
2003, n° 11, avril 2003.La population familiale totale en
- Recensement agricole 2000, principaux
fournit 85 %, dont 52 % reviennent résultats. Agreste Guyane, n°2, ministère de
aux seuls chefs d’exploitation. La part l’Agriculture et de la Pêche, mai 2002.
de la main-d’œuvre saisonnière est - www.agreste.agriculture.gouv.fr.
minime.
130 Tableaux Économiques Régionaux Guyane
Population agricole 15.2
Main d'œuvre des exploitations agricoles
2000* 2003 2005
Chefs d'exploitation et coexploitants 1 839 1 499 1 307
Conjoints non exploitants 988 787 551
Autres membres de la famille 663 518 382
Population familiale totale 3 491 2 803 2 239
Salariés permanents 326 307 181
Salariés saisonniers 546 909 696
Total population active 4 363 4 019 3 116
*Données 2000 sur échantillon Enquêtes 'Structure des exploitations agricoles 2003 & 2005'
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Structure par âge des chefs d'exploitation et coexploitants
2000* 2003 2005
Nombre %Nombre %Nombre %
Moins de 40 ans 508 27,6 386 25,9 256 19,6
40 à 54 ans 549 29,9 429 28,6 408 31,2
55 à 59 ans 340 18,5 345 23,0 342 26,2
60 ans et plus 442 24,0 338 22,5 300 23,0
Total 1 839 100,0 1 499 100,0 1 307 100,0
*Données 2000 sur échantillon Enquêtes 'Structure des exploitations agricoles 2003 & 2005'
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Nombre d'unités de travail annuel
2000* 2003 2005
Chefs d'exploitation et coexploitants 1 114 995 865
Conjoints non exploitants 503 494 372
Autres membres de la famille 265 188 177
Population familiale totale 1 882 1 677 1 415
Salariés permanents 240 246 166
Salariés saisonniers 57 90 78
ETA et CUMA 5 3 3
Total population active 2 184 2 015 1 662
*Données 2000 sur échantillon Enquêtes 'Structure des exploitations agricoles 2003 & 2005'
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 13115. Agriculture - Forêt - Pêche
Présentation Définitions
En 2005, le nombre d’exploitations est Mode de faire-valoir : il s’entend par rapport à la
personne physique ou morale pour le compte deestimé à 1 285, soit une baisse de
laquelle l’exploitation est mise en valeur. Ce peut30 % par rapport à 2000. Les petites
être le faire-valoir direct (propriété simple de la
exploitations occupent une place personne en question, indivision…), le fermage
importante ; 86 % ont moins de (location avec redevance fixée à l’avance) ou bien
10 hectares. Ce type d’exploitations a le colonage (location avec partage de récolte).
diminué de 33 % depuis 2000, tandis
SAU : voir chapitre 15-1que le nombre d’exploitation de plus
de 10 ha a progressé de 8 %.
Les très petites unités (moins de
1 hectare) ont diminué de 55 %,
celles de 1 à 2 hectares de 51%.
Quoiqu’en diminution depuis 2000,
une majorité des agriculteurs cultive
la terre en faire valoir direct. Le
fermage diminue cependant un peu
moins vite ; le bail emphythéotique
étant majoritaire (56 %) par rapport à
la concession provisoire.
Voir aussi
- Recensement agricole 2000, principaux
résultats. Agreste Guyane, n°2, ministère de
l’Agriculture et de la Pêche, mai 2002.
- Outre-mer, l’agriculture perd des surfaces et
concentre ses productions, Agreste, n° 4,
ministère de l’Agriculture et de la Pêche,
mars 2002.
- www.agreste.agriculture.gouv.fr.
132 Tableaux Économiques Régionaux Guyane
Exploitations agricoles 15.3
Nombre d'exploitations agricoles selon la taille
2000* 2003 2005
Moins de 1 ha** 278 171 124
De 1 à moins de 2 ha 561 349 273
De 2 à moins de 5 ha 636 569 478
De 5 à moins de 10 ha 178 221 226
De 10 à moins de 20 ha 84 90 99
20 ha et plus 87 91 85
Total 1 824 1 490 1 285
*Données 2000 sur échantillon Enquêtes 'Structure 2003 & 2005'
**Y compris celles n'ayant pas de SAU
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Nombre d'exploitations agricoles selon le mode de faire valoir
2000* 2003 2005
Faire valoir direct* 1 114 874 797
Fermage 722 652 538
dont : concession provisoire 336 250 224
bail emphythéotique 353 420 300
Colonage 13 5 2
* y compris sans titre
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Remarque : le total des exploitations ne peut être effectué car une exploitation peut disposer de plusieurs parcelles
qui n'ont pas le même mode de faire-valoir
Surface agricole utilisée selon la taille de l'exploitation en 2005
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 13315. Agriculture - Forêt - Pêche
Présentation Définitions
En 2005, le chiffre d’affaires de Résultat agricole : le résultat agricole est égal à la
valeur totale des productions et subventionsl’agriculture guyanaise progresse de
diminuée des consommations intermédiaires,prés de 13 % par rapport à celui de
impôts et amortissements.
l’année précédente.
Production agricole totale : celle du département
La valeur de la production agricole, représente la valeur monétaire, au cours de l’année
qui s’élève à 108 millions d’euros, est civile, de la production agricole à l’état brut. Elle
est soit commercialisée, soit consommée par lescomposée à 87 % de production
producteurs ou leurs familles. Les produitsvégétale et pour le reste de production
agricoles réutilisés dans le processus de production
animale. constituent des autofournitures qui ne sont pas
incluses dans la production finale.
La production végétale augmente de
8 %. La culture des légumes, près de
la moitié de la production agricole
totale, enregistre une hausse modérée
de 4 %, tandis que celle des fruits,
près du quart de la production
agricole totale, enregistre une forte
augmentation de 22 %.
Parallèllement, la production des
plantes industrielles est en constante
progression depuis 2002 ; seul la
production des fleurs n’évolue pas.
En 2005, la production animale
progresse de 38 %. L’élevage du
bétail en représente près de 60 %.
Voir aussi
- Agreste DOM - Enquête sur les structures de
la production légumière en 2005 dans les
départements d’outre-mer, n° 13, février
2006.
- www.agreste.agriculture.gouv.fr.
134 Tableaux Économiques Régionaux Guyane
Productions agricoles 15.4
Comptes de la production agricole ( y compris subvention des produits )
Unités : million d'euros, %
2003 2004 2005
Valeur % Valeur % Valeur %
Céréales - Riz 9,7 10,1 12,0 12,4 11,3 10,5
Légumes 50,9 53,1 51,1 52,8 53,0 48,9
dont tubercules,racines,bulbes 16,3 17,0 16,3 16,9 18,5 17,1
légumes frais 34,6 36,1 34,8 35,9 34,4 31,8
Fruits 21,6 22,5 21,5 22,2 27,5 25,4
dont banane 4,1 4,2 4,1 4,3 5,1 4,7
ananas, grenadille 6,1 6,4 6,0 6,2 6,9 6,4
letchi (ramboutan) 6,0 6,3 6,3 6,6 7,4 6,9
Plantes industrielles 0,6 0,6 0,8 0,8 1,1 1,0
dont canne à sucre 0,4 0,4 0,6 0,6 0,9 0,8
Fleurs et plantes 1,0 1,1 1,0 1,1 1,1 1,0
Autres productions végétales 0,2 0,3 0,2 0,2 0,3 0,3
Total production végétale 84,1 87,6 86,6 89,5 94,3 87,1
Bétail 8,2 8,6 6,6 6,9 8,1 7,5
dont Gros bovins 3,1 3,2 3,2 3,3 4,2 3,9
Veaux 0,3 _ 0,1 _ 0,0 _
Porcins 4,8 4,9 3,2 3,3 3,7 3,4
Ovins 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1
Caprins 0,0 _ 0,0 0,0 0,1 0,1
Equins 0,0 _ 0,0 _ 0,0 _
Autres animaux 2,3 2,4 2,1 2,2 3,4 3,2
dont volaille 2,1 2,2 2,0 2,0 3,3 3,1
Produits animaux 1,4 1,4 1,4 1,4 2,4 2,2
dont lait 0,2 0,2 0,2 0,2 0,1 0,0
œufs 1,1 1,2 1,1 1,1 2,4 2,2
Total production animale 11,9 12,4 10,1 10,5 14,0 12,9
Total production agricole 96,0 100,0 96,7 100,0 108,3 100,0
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 13515. Agriculture - Forêt - Pêche
Présentation Définitions
En 2005, l’élevage en Guyane a Effectifs d’animaux : les effectifs sont ceux
observés au moment de l’enquête. Seuls ceux desprogressé fortement. L’augmentation
exploitations agricoles ont été retenus. du nombre d’animaux est de 80 %.
Production de viande finie : la production retenue
L’espèce bovine représente près de la est pour les gros animaux (bovins, porcins, ovins,
moitié du cheptel total, à l’exception caprins, équidés) la production totale. Elle inclut non
des volailles. Les porcins occupent la seulement la production des exploitants agricoles
(que les animaux soient abattus en abattoir, horsdeuxième place (40 %). Après une
abattoirs ou exportés), mais aussi, théoriquement,forte hausse en 2004, les ovins
celles des non exploitants. Pour les volailles et les
progressent de 20 %, tandis que les lapins, en revanche, le champ se limite aux seules
caprins diminuent de 8 %. exploitations agricoles, pour des raisons de
disponibilité de source (les enquêtes du service
L’élevage de chevaux progresse central des Enquêtes et Etudes statistiques (SCEES)
sont limitées aux exploitations agricoles ; d’autrefortement (70 %). Le nombre des
part, on peut admettre en pratique que les abattoirsvolailles a presque doublé en une
spécialisés de volailles ne traitent que des animaux
année (90 %). élevés en exploitations agricoles).
Entre 2004 et 2005, la production
totale de viande augmente de 23 %.
En 2005, la production de viande des
volailles est en première position
devant la viande des porcins.
La production de lait de vache a chuté
de 67 %, tandis que la production
locale d’œufs explose (+135 %).
Voir aussi
- Enquête sur les structures de la production
légumière en 2005 dans les départements
d’Outre-mer - n°13, février 2006.
- Recensement agricole 2000, principaux
résultats. Agreste Guyane, n°2, ministère de
l’Agriculture et de la Pêche, mai 2002.
- Outre-mer, l’agriculture perd des surfaces et
concentre ses productions, Agreste, n° 4,
ministère de l’Agriculture et de la Pêche,
mars 2002.
- www.agreste.agriculture.gouv.fr.
136 Tableaux Économiques Régionaux Guyane
Productions animales 15.5
Effectifs d'animaux (en fin d'année)
2000 2003 2004 2005
Espèce bovine 9 559 13 060 11 352 12 701
dont vaches 3 385 3 988 4 277 4 432
Espèce porcine 8 099 8 180 7 535 10 593
dont truies 1 451 1 466 1 067 1 500
Espèce ovine 1 583 1 600 1 142 1 365
dont brebis mères 1 037 1 048 777 929
Espèce caprine 1 026 1 050 1 308 1 200
dont chèvres mères 683 699 820 752
Equins 506 486 506 859
Volailles (chair et ponte) 123 062 118 700 135 000 256 350
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Production de viande finie (abattage contrôlé - poids/carcassse)
Unité : tonne
2003 2004 2005 2006
Gros bovins 369 205 270 292
Veaux 24 10 2 4
Porcins 365 381 421 453
Ovins 2 2 21
Caprins 1 2 4 3
Equins 1 1 1 1
Volailles 400 316 432 460
Lapins 21 20 19 19
Sources : DSV - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Productions diverses
2003 2004 2005 2006
Lait de vache (hectolitre) 1 380 1 140 375 350
Œufs (millier) 7 000 7 023 14 800 15 470
Sources : SRISE - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 137

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.