Baisse des récoltes en grandes cultures

De
Publié par

En 2001, le volume de la production agricole diminue de 2,5 % en Alsace. C'est la conséquence d'un fort repli de la récolte de céréales, notamment du maïs. En revanche, la valeur de la production agricole augmente. Les cours de la plupart des produits agricoles sont en effet en hausse. Ce n'est toutefois pas le cas pour les gros bovins, dont les prix se situent très nettement en dessous des prix de 2000.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

AGRICULTURE
Baisse des récoltes en grandes cultures
tervenue à la fin de l’année 2000,En 2001, le volume Nette diminution des
comme conséquence de la crise dede la production agricole rendements en grandes cultures
confiance liée à l’ESB ("vache
diminue de 2,5 % en Alsace.
folle"), a pesé pleinement sur les
Les rendements sont en nette di-C’est la conséquence d’un fort marchés des bovins pendant
minution par rapport à ceux derepli de la récolte de céréales, l’année 2001. Ainsi la baisse du prix
l’année 2000, qui avaient été ex-
moyen des gros bovins dépassenotamment du maïs.
ceptionnels. En particulier, le ren-
16 %. En revanche, les ventes, avecEn revanche, la valeur de la dement du maïs est ramené à 94
la reprise des abattages, se sont re-
production agricole augmente. q/ha, ce qui est peu par rapport au
dressées sensiblement (+ 8 %). Par
record de 110 q/ha enregistré enLes cours de la plupart ailleurs, les éleveurs laitiers ont bé-
2000. En conséquence, la récoltedes produits agricoles néficié d’une importante augmenta-
de céréales est en retrait de 13,2 %
tion (+ 5 %) du prix du lait.sont en effet en hausse.
par rapport à celle de l’année pré-
Ce n’est toutefois pas le cas cédente. Cette baisse sensible des
Un bon millésime pour débuterpour les gros bovins, récoltes se constate aussi pour la
le nouveau millénaireplupart des autres grandes cultu-dont les prix se situent
res. Par contre, la faiblesse destrès nettement en dessous La récolte de vins est à peu près
quantités disponibles a fait monter
stable par rapport à l’année 2000.des prix de 2000.
les cours. Cette hausse est venue
La qualité est au rendez-vous, car
compenser en grande partie la di-
les producteurs ont bénéficié d’un
minution des volumes. Mais il y aDe mauvaises conditions climati- mois d’octobre exceptionnellement
toutefois en Alsace l’exception no-ques au printemps ont entraîné une beau, qui est venu rattraper un mois
table du maïs, dont les cours ontdiminution sensible des récoltes. Le de septembre maussade. L’année
enregistré une baisse de 2 %.taux de gel n’ayant pas varié, les su- 2001 a également vu la poursuite
perficies consacrées aux céréales des efforts des producteurs en vue
en Alsace varient peu (- 0,6 %). Les Chute des prix des gros bovins d’un accroissement de la qualité,
surfaces en maïs continuent d’aug- par le renforcement des disciplines
menter (+ 2,1 %), au détriment des Malgré une légère amélioration en de production. Les efforts consentis
autres céréales. cours d’année, la chute des prix in- se sont avérés payants. Contraire-
ment à la tendance nationale, qui
est à un certain alourdissement des
stocks pour les autres vins d’appel-Valeur de la production agricole* en 2001 en Alsace
lation, le marché des vins d’Alsace
500
Millions d'euros continue à profiter d’une bonne adé-
quation entre l’offre et la demande,
400 ce qui a pour effet de maintenir les
cours.
300
200
Jean VAUTRIN
Service régional100
de statistique agricole
0
vins céréales lait bétail produits autres autres fruits et
AOC maraîchers grandes produits autres vins
et horticoles cultures de l'élevage
* Valeur de la production, y compris les subventions sur les produits (estimations pour 2001)
23
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Scees

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.