Bilan 2008 - Pêche

De
Publié par

Difficultés diverses pour la pêche En 2008, les pêcheurs bas-normands se heurtent à la fois à des difficultés d’ordre économique et à une raréfaction continue des ressources. Face à cette situation, plu- sieurs mesures sont mises en œuvre. truction de leur navire, au titre du plan de sortie de flotte. Cette logique est la conséquence de la volonté communautaire dees pêches maritimes et les cultures marines en réduire désormais significativement des flottes de pêches dontLBasse-Normandie sont des activités de production exclu- les gains de productivité enregistrés ces 20 dernières annéessivement artisanales qui comptent, en 2008, 850 entreprises créent un effet ciseau avec l’affaiblissement de la ressourceemployant directement plus de 4 300 personnes (7 600 em- disponible pour l’ensemble des armements de pêche.plois pour l’ensemble de la filière des produits de la mer). La production globale de ce secteur représente environ le sixième Pour faire face aux difficultés économiques rencontrées, le de l’ensemble national, soit environ 93 000 t et 183 millions d’€. plan de sauvetage et de restructuration (PSR) mis en œuvre en 2006 a été poursuivi en 2007 et 2008. Ainsi 47 armements deLes pêches maritimes se heurtent à plusieurs difficultés. D’a- pêche ont déposé un dossier d’aides.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 38
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Difficultés
diverses pour la pêche
En 2008, les pêcheurs bas-normands se
heurtent à la fois à des difficultés d’ordre
économique et à une raréfaction continue
des ressources. Face à cette situation, plu-
sieurs mesures sont mises en œuvre.
truction de leur navire, au titre du plan de sortie de flotte. Cette
logique est la conséquence de la volonté communautaire dees pêches maritimes et les cultures marines en
réduire désormais significativement des flottes de pêches dontLBasse-Normandie sont des activités de production exclu-
les gains de productivité enregistrés ces 20 dernières annéessivement artisanales qui comptent, en 2008, 850 entreprises
créent un effet ciseau avec l’affaiblissement de la ressourceemployant directement plus de 4 300 personnes (7 600 em-
disponible pour l’ensemble des armements de pêche.plois pour l’ensemble de la filière des produits de la mer). La
production globale de ce secteur représente environ le sixième Pour faire face aux difficultés économiques rencontrées, le
de l’ensemble national, soit environ 93 000 t et 183 millions d’€. plan de sauvetage et de restructuration (PSR) mis en œuvre
en 2006 a été poursuivi en 2007 et 2008. Ainsi 47 armements deLes pêches maritimes se heurtent à plusieurs difficultés. D’a-
pêche ont déposé un dossier d’aides. Il leur ouvre la possibili-bord, en 2008 le prix du gasoil a de fortes répercussions sur
té d’accéder, en cas de difficultés avérées, à des aides publi-les entreprises de pêche maritime, notamment pour les cha-
ques de restructuration.lutiers dont la dépendance au combustible représente parfois
jusqu’à 40 % du chiffre d’affaire. De plus, si fin 2008 le prix des
Mortalités exceptionnelles
carburants diminue, d’autres difficultés émergent, confir-
pour les cultures marinesmées en ce début d’année 2009. A la raréfaction continue de
la ressource, s’ajoute une baisse des prix des captures sous Concernant les cultures marines, suite aux mortalités excep-
l’effet de la crise. tionnelles de l’été 2008 sur les huîtres juvéniles, le gouverne-
ment a mis en place des mesures d’accompagnement pour laFace à cette situation ...
filière conchylicole. La mortalité a en effet atteint un taux de
Pour agir notamment face à la raréfaction de la ressource, 80 % sur le naissain et le juvénile ; phénomène nouveau qui
34 armements bas normands ont bénéficié d’une aide finan- hypothèque l’équilibre financier de nombreuses entreprises
cière État/Europe au cours de l’année 2008 pour la des- puisque, sans mesures ad hoc, la perte d’animaux en crois-
sance se traduit l’année suivante par une moindre quantité
commercialisable, dans les même proportions. Ce dispositif
comprend donc, en particulier, une aide au réensemence-
ment de naissain par la mise en place d’une bonification d’in-
Articulation FEP-IFOP
térêt pour des prêts à court terme.
L’année 2008 a constitué l’année d’articulation
entre la mise en œuvre des aides aux secteurs de Une nouvelle répartition des points
la pêche maritime et de l’aquaculture dans le cadre de débarquements sur le territoire
du Fond Européen pour la Pêche (FEP), et l’instrument
financier d’orientation des pêches (IFOP) sur la période de L’activité de la pêche maritime est répartie sur une multitude
programmation antérieure (2000 2007). de points de débarquements. Aussi un nouveau plan de
débarquement des produits de la pêche a été établi et validé enCe nouveau programme européen coïncide avec la
programmation nationale du contrat de projet État-Région pour la 2008 par la région et les départements. Il vise à rationaliser, au
période 2007-2013. Il vise à un mode de gestion plus proche des plan réglementaire et économique, l’usage des nombreux
spécificités économiques locales et répond à la volonté points de débarque en les réorganisant autour de 14 centres lo-
communautaire, par le resserrement des enveloppes allouées gistiques (au lieu des 34 actuellement répertoriés) et des 4 ports
aux États membre, de passer d’une politique d’aides publiques
dotés de halles à marée (Port en Bessin, Grandcamp Maissy,
dite de “ guichet ” à une politique réellement structurelle.
Cherbourg, Granville). Ce plan, qui est le premier à être achevé
En outre, le FEP reconduit notamment les dispositifs d’aide à la
en France, fera l’objet d’une approbation par le ministère et ser-
modernisation des navires, aux investissements aquacoles, à
vira de cadre aux investissements aidés par le Fonds Euro-
l’équipement des ports de pêche, à la transformation et à la
péens pour la Pêche (FEP) dans les ports de pêche.commercialisation des produits de la mer. Des aides nouvelles en
faveur de la création et de la gestion de zones Natura 2000 en mer Pierre-Michel BON-GLORO
et du développement durable des zones de pêche et
Direction régionale des affairesd’aquaculture sont instituées.
maritimes de Basse Normandie
Insee Basse-Normandie - Bilan 2008 25

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.