Bilan économique regional 2007 - Agriculture : une année contrastée

De
Publié par

La campagne agricole 2007 est marquée par une météo complètement atypique, affectant fortement les résultats des productions végétales. Après un mois d’avril exceptionnellement chaud et sec, les températures élevées et la pluviométrie de mai et juin ont conforté l’avance de végétation. Mais le mois de juillet froid et pluvieux a perturbé les moissons et provoqué des baisses de rendements pour les récoltes estivales. A contrario, celles d’automne, ayant bénéficié d’un climat humide et sans excès de chaleur, se sont révélées exceptionnelles. La vendange 2007 est comparable à celle de 2006, un peu moindre en quantité totale, mais supérieure en AOC. Avec 339 millions de bouteilles vendues en 2007, les expéditions de champagne continuent leur progression. Sommaire Campagne décevante pour les céréales à paille Nouvelle hausse des surfaces de colza Betteraves industrielles et Pommes de terre : rendements records Vignoble : après de fortes inquiétudes, une très belle année Campagne décevante pour les céréales à paille Nouvelle hausse des surfaces de colza Betteraves industrielles et Pommes de terre : rendements records Vignoble : après de fortes inquiétudes, une très belle année
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

AGRICULTURE
Une année contrastée
a campagne agricole 2007 est marquée par une météo com- ha et atteignent 164 400 ha. Le rendement moyen régional s’éta-Lplètement atypique, affectant fortement les résultats des blit à 57 qx/ha, le plus faible depuis 1995. Il se situe en retrait de
productions végétales. Après un mois d’avril exceptionnellement 14% par rapport à la moyenne quinquennale. Cette espèce a par-
chaud et sec, les températures élevées et la pluviométrie de mai ticulièrement souffert en début de cycle de la très faible pluvio-
et juin ont conforté l’avance de végétation. Mais le mois de juillet métrie et des températures très supérieures aux normales
froid et pluvieux a perturbé les moissons et provoqué des baisses saisonnières. La production totale champardennaise est stable, à
de rendements pour les récoltes estivales. A contrario, celles 945 000 tonnes. Malgré les défauts de remplissage, le calibrage
d’automne, ayant bénéficié d’un climat humide et sans excès de des orges de printemps est bon et se situe autour de 85-90%.
chaleur, se sont révélées exceptionnelles. Avec 11,5%, la teneur en protéines permet une utilisation opti-
La vendange 2007 est comparable à celle de 2006, un peu male en filière brassicole. Le prix des orges bénéficie également
moindre en quantité totale, mais supérieure en AOC. Les viticul- du contexte haussier : l’augmentation atteint 68% pour la cota-
teurs s’attendent à un excellent millésime. tion de l’orge de printemps à destination de la brasserie.
Avec 42 400 ha, la sole de maïs grain est stable. Le rendement ré-
gional, en hausse de 22% par rapport à 2006, atteint un maximumCampagne décevante pour les céréales
avec 95 qx/ha. La production, plus de 400 000 tonnes, est elleà paille
aussi en forte progression, +20%. La répartition des rendements
est très homogène lors de cette campagne. Ils atteignent plus deAvec 5 millions de tonnes, la production céréalière est en repli de
100 qx/ha dans la Brie Champenoise et le Perthois.
2% du fait d’une diminution du rendement de 3% par rapport à
2006. Les surfaces en céréales sont en hausse de 1% et attei-
gnent 715 000 ha.
La sole de blé tendre, avec 389 700 ha, a connu une légère baisse
de 3 000 ha. Avec 75 qx/ha, le rendement moyen régional diminue
Productions végétales en 2007de 1% par rapport à 2006 et de 5% par rapport à la moyenne des
cinq dernières années. La fraîcheur des températures en juillet, le
Unités : ha, qx/ha et % Surface Rendement Variationdéveloppement de maladies de fin de cycle ont influé négative-
2007 2007 2007/2006
ment sur les rendements en blé qui semblaient pourtant promet-
Céréales 715 406 70 -3teurs en juin. En Champagne Crayeuse, région traditionnellement
dont blé tendre 389 736 75 -1fortement productive, le rendement moyen se situe à 82 qx/ha. Il
n’atteint que 61 qx/ha en moyenne en Haute-Marne. La teneur en orge d'hiver 108 930 65 -7
protéines est bonne et permettra d’assurer une qualité satisfai-
orge de printemps 164 442 57 -12
sante en meunerie. Les poids spécifiques, excellents, s’échelon-
maïs grain 42 395 95 22
nent entre 76 et 80 kg/hl. D’une manière générale, la récolte 2007
Oléagineux 209 265 31 -2de blé, faible en quantité, est donc de bonne qualité. Les prix sont
dont colza 200 830 31 -3fortement à la hausse : la cotation du blé départ Marne enregistre
sur les 8 premiers mois de la campagne une augmentation de tournesol 8 018 29 11
80% par rapport à la même période de l’année précédente. Protéagineux 15 140 40 -9
Avec 109 000 ha, les surfaces en orge et escourgeon d’hiver dimi-
dont pois protéagineux 12 133 36 -18
nuent de 2%. La production, avec 710 000 tonnes, est en repli de
féveroles 2 982 54 338% par rapport à 2006. Le rendement moyen régional s’établit à
Betteraves industrielles 87 335 936 1665 qx/ha, en retrait de 7% par rapport à 2006 et à la moyenne des
cinq dernières années. Les rendements les plus élevés sont ob- Pommes de terre 15 848 544 23
servés en Champagne Crayeuse avec 77 qx/ha. En Haute-Marne, dont féculerie 4 604 576 41
le rendement moyen de 53 qx/ha, est en baisse de 10 quintaux par
conservation 10 720 543 14
rapport à 2006. La qualité brassicole est bonne et la teneur en pro-
Raisin de Champagne 31 446 144 -4téines légèrement supérieure à 11,5%.
Les emblavements en orge de printemps s’accroissent de 17 000 Source : Agreste, Statistique Agricole Provisoire 2007
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007cule de 21% est également élevée. Malgré des rendements ex-Nouvelle hausse des surfaces de colza
ceptionnels, la baisse des surfaces entraîne une chute de la pro-
duction de 9%. La féculerie d’Haussimont, rachetée par le groupeLes surfaces en colza continuent leur inexorable ascension. Les
Sphère par l’intermédiaire d’un investissement de 60% dans la200 000 ha sont désormais atteints en Champagne-Ardenne, en
société AdventAgri, est désormais tournée vers un projet de fabri-augmentation de 29 000 ha par rapport à 2006, dont les trois
cation de sacs de caisse biodégradables.quarts en colza non alimentaire, destiné à alimenter les usines de
Les emblavements en pommes de terre de conservation sont sta-fabrication de biodiesel, faisant suite aux agréments consentis
bles avec 10 700 ha. Malgré de fortes attaques de mildiou,depuis 2005. En 2007, cette culture a fortement souffert des aléas
rapidement maîtrisées, le rendement moyen régional bat des re-climatiques, conduisant à un rendement régional moyen de 31
cords : il se situe à 54,3 t/ha, soit 14% de plus qu’en 2006 et 12%qx/ha, inférieur de 3% à celui de 2006. Les rendements varient
de plus que la moyenne quinquennale. La production totale at-suivant les régions agricoles entre 29 et 34 qx/ha. L’effet conju-
teint 582 milliers de tonnes, en hausse de 14% par rapport à 2006.gué de la hausse des surfaces et de la baisse des rendements en-
Les prix sont par contre à la baisse, celle-ci atteignant entraîne finalement une hausse sensible de la production à 630 000
moyenne 22% sur les 7 premiers mois de la campagne (août à fé-tonnes, dont 470 000 tonnes en colza non alimentaire. La hausse
vrier).des cours a été plus tardive pour le colza que pour les céréales à
paille. Elle atteint cependant 41% sur les 9 premiers mois de la
campagne. Vignoble : après de fortes inquiétudes,
Les surfaces en tournesol perdent à nouveau 6 000 ha, après l’em- une très belle année
bellie de 2006. La sole régionale s’établit désormais à 8 000 ha.
Les surfaces en pois protéagineux diminuent pour la troisième L’année 2007 restera gravée dans les mémoires en raison de sa
année consécutive. Seuls 12 000 ha ont été semés en 2007, soit très grande précocité. Un hiver particulièrement doux, suivi d’un
une chute de 13 000 ha, faisant suite à celle de 19 000 ha en 2005. printemps chaud, notamment en avril, laissaient en effet augurer
Cette culture, sensible aux excès de température pendant la flo- une récolte au 15 août. Suite à un été froid et pluvieux, les ven-
raison, est de plus en plus considérée comme aléatoire quant à sa danges ont finalement débuté fin août, sensiblement à la même
réussite. Ce fut le cas en 2007 puisque le rendement régional a at- période qu’en 2006. Le retour à des conditions climatiques sèches
teint 36 qx/ha, en baisse de 18% par rapport à 2006. La produc- juste avant les vendanges ont permis l’obtention de raisins de
tion totale, qui s’élevait à 256 000 tonnes en 2004, n’atteint plus qualité optimale. Les épisodes de grêle ont été ponctuels mais les
en 2007 que 44 000 tonnes. dégâts parfois conséquents, notamment en vallée de la Marne et
Les surfaces en féveroles diminuent elles aussi de 4 000 ha. Cette dans le Barséquannais. Les attaques de mildiou et de pourriture
culture, avec 3 000 ha, est devenue anecdotique en Cham- grise n’ont pas donné lieu à des pertes de récolte conséquentes.
pagne-Ardenne. Le rendement agronomique se situe à 14 400 kg/ha, dont 14 200
en AOC, ce qui devrait permettre la production AOC de 2,8 mil-
Betteraves industrielles et pommes de lions d’hectolitres en Champagne-Ardenne et 3 millions dans l’en-
semble de la zone AOC.terre : rendements records
339 millions de bouteilles de champagne ont été vendues en
2007. Les expéditions ont atteint un maximum historique puisqueEn 2007, les planteurs champardennais ont emblavé 87 300 ha en
les plus grosses ventes à la veille du changement de millénairebetteraves. C’est 5 000 ha de plus qu’en 2006. En 2 campagnes,
n’avaient atteint que 327 millions de bouteilles.les surfaces betteravières ont augmenté de 14 000 ha, du fait de
La révision de l’aire AOC, fortement espérée par les profession-la forte demande en biocarburants et malgré la réforme de l’OCM
nels pour faire face à une demande sans cesse croissante, est dé-sucre. Le rendement moyen régional à 16° de teneur en sucre se
sormais lancée. L’INAO devrait rendre son avis courant 2008. Lessitue à 93,6 tonnes par hectare, en hausse de 16% par rapport à la
premières bouteilles issues de cette révision de la zone ne de-campagne 2006. Ce rendement record est supérieur de 18% à la
vraient cependant pas être mises sur le marché avant une quin-moyenne quinquennale. En Champagne Crayeuse, le rendement
zaine d’années.moyen est de 96 t/ha. La teneur moyenne en sucre est de 18,4°,
en hausse de 1 point par rapport à la campagne précédente. Le
contexte économique de la filière a changé. L’objectif de plus de
Jean-Pierre Alloy10 millions d’hectolitres d’éthanol carburant en 2008, a été an-
Odile Colin-Schoellennoncé par les pouvoirs publics. De même, l’incorporation de
5,75% de biocarburants en 2008 sera portée à 7% en 2010 et Service régional de l’information statistique et
10% pour 2015. Le règlement sucrier, étalé sur quatre ans, s’est économique
appliqué pour la première fois en 2006. Il s’est traduit par un quo- DRDAF Champagne-Ardenne
ta sucre unique et une diminution de prix de la betterave de 38%,
compensée à 60% par une aide intégrée dans les droits à paie-
ment unique.
Les surfaces de pommes de terre destinées à la féculerie dimi-
nuent de 35% et atteignent seulement 4 600 ha en 2007. Le
rendement régional à 17% de richesse féculière s’établit à 57,6
t/ha, en augmentation de 41% par rapport à la campagne 2006 et
de 29% par rapport à la moyenne quinquennale. La richesse en fé-
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.