Forte diminution de la production viticole

De
Publié par

En 2005, la forte diminution de la production viticole a contribué à une baisse sensible de l'ensemble de la production agricole alsacienne. Les récoltes de blé et de pommes de terre ont fortement diminué. Elles ont par contre été bonnes pour les betteraves à sucre, le tabac et le houblon.

Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 77
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Forte diminution
de la production viticole
minuant fortement (-6,5 %), la pro- non-respect des normes de bonnesEn 2005, la forte diminution
gression du coût des charges d’ap- pratiques agricoles et environne-de la production viticole
provisionnement a été globalement mentales peut entraîner une réduc-
acontribuéàunebaisse sensible
atténuée (+2 %). tion des aides. En revanche, le dou-
del’ensembledela blement de l’aide directe laitière s’est
productionagricolealsacienne. traduit, même en tenant compte de laAides versées en 2005,
modulation, par une importante aug-Les récoltes en légère augmentation
mentation des subventions de quel-de blé et de pommes de terre
Le montant des aides versées aux ques 3,4 millions d’euros.
ont fortement diminué.
producteurs agricoles peut être esti-
Elles ont par contre été bonnes mé à 125 millions d’euros pour Repli limité de la production
pour les betteraves à sucre, l’Alsace en 2005. Cela représente en grandes cultures
13 % de la valeur de la productionle tabac et le houblon.
agricole. Ce montant est en aug- La production des exploitations de
mentation de 0,7 % par rapport à grandes cultures a légèrement dimi-
2004. Deux nouvelles mesures en- nué en valeur (-1,1 %) : ce sont les
près la très bonne récolte de trées en vigueur en 2005 sont ve- quantités qui ont diminué (-1,2 %),A 2004, le volume de la produc- nues restreindre le montant des alors que les prix sont restés globa-
tion de vins d’Alsace a fortement re- subventions versées. Au-dessus lement stables. Pour sa part, la ré-
culé (-9 %). Cette baisse de la d’un seuil de 5 000 euros, une re- colte de blé a connu une forte baisse
production viticole a pesé lourd dans tenue de 3 % a été systématique- (-15%)enraisond’unreplides su-
l’évolution de la production agricole ment appliquée aux aides européen- perficies (-4,5 %) et de rendements.
qui a diminué de 6 % en valeur. Hors nes. C’est le principe de la modula- De plus, malgré la diminution des
viticulture, la diminution de la produc- tion : l’Union européenne réaffectera quantités, les débouchés ont eu ten-
tion agricole n’aurait été que de 1 %. ce qui a été prélevé au profit d’ac- dance à se raréfier, étant donné l’im-
Cette baisse s’est trouvée associée à tions pour le développement rural. portance des stocks de la récolte pré-
une hausse sensible de certains Ensuite, le principe de la condition- cédente ; les cours du blé ont ainsi
coûts de production comme la nalité est entré en vigueur : le été nettement orientés à la baisse
consommation d’énergie. La hausse
Recul de la production de blé et de vins d’appellation
du prix du pétrole a en effet alourdi
Évolutions 2004-2005 (en %)considérablement la facture énergé-
tique (+21 %), malgré les différentes Alsace
mesures qui ont été prises, notam-
Volume Prix Valeurment la réduction de la taxe inté-
Production végétalerieure sur les produits pétroliers -6,1 -1,1 -7,1
dont : Blé(TIPP) sur le fioul domestique acheté -15,0 -7,7 -21,5
Maïspar les agriculteurs. Le prix des en- 0,0 3,4 3,4
Vins d’appellationgrais a également nettement pro- -8,8 -1,8 -10,4
Production animalegressé (+6,5 %), pour la deuxième 0,4 -1,0 -0,6
dont : Gros bovinsannée consécutive. Toutefois, les 5,2 8,4 14,0
Laitprix des aliments pour animaux di- 0,6 -3,3 -2,7
Production totale (hors subventions) -4,8 -1,0 -5,8
Consommations intermédiaires -0,6 2,5 1,8
Valeur ajoutée brute /// /// -10,1
18 Aides directes à la production /// /// 0,7
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12 · L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Source : comptes de l’agricultureACTIVITÉS
Les variations de la production viticole
conditionnent les ressources globales de l’agriculture
Ressources de l’agriculture alsacienne (production par grands secteurs et aides directes)
Millions d'euros
1 200
(-7,7 %), entraînant un recul impor- 1 000 Aides directes
tant de la production de blé en va-
leur (-21,5 %). Production animale
800
En revanche, la conjoncture a été Autres produits végétaux
600bien plus favorable pour le maïs. La
récolte a été bonne en Alsace avec Maïs
des rendements analogues à ceux 400
de 2004. Le maïs alsacien a bénéfi-
cié d'une remontée des cours sur le Vins d'appellation
200
marché intérieur et s'est vendu
avec des prix en hausse de 3,4 %.
0
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005La plupart des autres cultures ont
enregistré des hausses accompa-
gnées d’une baisse des prix,
comme souvent dans l'agriculture. mation de vin, les producteurs ont tages ont augmenté (+3 %). En rai-
Les pommes de terre ont connu décidé de limiter les rendements. son de la tendance à la réduction
une situation inverse, avec une ré- Mais c’est essentiellement la com- du cheptel laitier, les effectifs de bo-
colte en baisse de 9 %. mercialisation de l’abondante récolte vins ont diminué (-2 %), mais moins
de 2004 qui a déterminé les cours fortement qu'en 2004. Les cours de
Le repli de la production a été bien des vins en 2005 sur les marchés : la viande bovine ont progressé de
moins sévère en Alsace que dans ils reculent de 1,8 %. Les prix de 8,5 %, gardant ainsi leur bonne
d’autres régions. Cependant, les vente à la bouteille se sont mainte- orientation des années passées :
exploitations de grandes cultures nus en 2005 et ils ont même progres- depuis 2001, la hausse des prix s’é-
ont dû faire face, ici comme ailleurs, sé sur le marché de l’export (+2,7 %). tablit en moyenne à 7 % par an.
à une augmentation sensible des C’est le m moins valorisé du
coûts de production (+4 %). La vinenvracqui aconnuderéelles Par contre, le prix du lait a conti-
baisse du revenu pour ces exploita- difficultés de commercialisation, nué de baisser (-3,3 %) : celui-ci a
tions a donc été sensible en 2005. avec une chute des prix de 19 %. perdu près de 10 % de sa valeur en
quatre ans. Mais l’augmentation en
Ainsi, avec la baisse des volumes 2005 de l’aide directe laitière crééeBaisse de la production de vin
et dans une moindre mesure des l’année précédente pour compen-
En viticulture, l’année 2005 a été prix, la valeur de la production des ser la diminution du prix du lait, a
moins atypique que les deux an- vins d’Alsace a diminué de plus de permis de bien contrebalancer
nées précédentes. Les effets de la 10 %. Malgré des coûts de produc- cette chute. Par ailleurs, la baisse
crise qui frappe la viticulture natio- tion et des charges en faible aug- des prix de l’alimentation animale a
nale depuis 2000 ont commencé à mentation, la baisse du résultat limité la progression des charges
se manifester pour le vignoble alsa- pour les exploitations viticoles a été d’exploitation. Le revenu des exploi-
cien par un recul limité des prix. très importante en 2005. tations laitières a donc progressé
en 2005.
Larécoltedevinsadiminuéde9% Conjoncture plus favorable
en 2005 par rapport à 2004 ; elle est pour les élevages bovins
aussi en recul de 3 % par rapport à Jean VAUTRIN
la moyenne des dix dernières an- La situation a été bien meilleure Service régional
nées. Face à la baisse de la consom- pour les élevages bovins. Les abat- de Statistique agricole
19
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12 · L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Source : comptes de l’agriculture

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.