L'agriculture en 2010 - Le rebond après la crise

De
Publié par

L’AGRICULTURE EN 2010 Le rebond après la crise Michel DELACROIX, Sté phanie MANGIN (Di rec tion ré gio nale de l'a li men ta tion, de l'a gri cul ture et de la forêt) soit 3 % de plus qu'en 2009. L'aug men ta -Après la crise de 2009, la blé sur près de 258 000 hec ta res cul ti vés, tion du prix des ma tiè res pre miè res situation économique de 78 q par ha en orge, 39 q par ha en colza. vé gé ta les n'in ter vient qu'à partir de l'été, l'agriculture s'améliore son impact est limité sur le niveau desCette flambée des prix est pro - char ges d'a li men ta tion du bétail au titre voquée par une suc ces sion d'é vé ne ments nettement en 2010. Les récoltes de l'année 2010.cli ma ti ques : fortes pluies au Canada, sont abondantes et les prix au sé che resse en Argen tine , ca ni cule Les né go cia tions res tent ce pen - autour de la Mer Noire... La Russie etrendez-vous. Le marché du lait dant ten dues au sein de l'in ter pro fes - l'Ukraine sus pen dent leurs e x por - sion et les ac cords dif fi ci les àvoit les cours progresser et les ta tions , en tr aî nant une baisse de trou ver. En août, dif fé ren tes ac tions livraisons augmenter. Seule la 30 % des v o lu mes com mer cia li sés . Seuls mé dia ti sées sont menées : ras sem - les États-Unis et la France sont alors b le ment des pro duc teurs de v ant les viande bovine échappe à la en ca pa ci té d'e x por ter . Cette si tua tion usines, appel au boy cott de certains reprise. ac centue la v o la ti li té des pr ix.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L’AGRICULTURE EN 2010
Le rebond après la crise
Michel DELACROIX, Sté phanie MANGIN (Di rec tion ré gio nale de l'a li men ta tion, de l'a gri cul ture et de la forêt)
soit 3 % de plus qu'en 2009. L'aug men ta -Après la crise de 2009, la
blé sur près de 258 000 hec ta res cul ti vés, tion du prix des ma tiè res pre miè res
situation économique de
78 q par ha en orge, 39 q par ha en colza. vé gé ta les n'in tervient qu'à par tir de l'été,
l'agriculture s'améliore son impact est limité sur le niveau desCette flambée des prix est pro -
char ges d'a li men ta tion du bétail au titre voquée par une suc ces sion d'é vé ne ments nettement en 2010. Les récoltes
de l'année 2010.cli ma ti ques : fortes pluies au Canada,
sont abondantes et les prix au sé che resse en Argen tine , ca ni cule Les né go cia tions res tent ce pen -
autour de la Mer Noire... La Russie etrendez-vous. Le marché du lait dant ten dues au sein de l'in terpro fes -
l'Ukraine sus pen dent leurs e x por - sion et les ac cords dif fi ci les àvoit les cours progresser et les
ta tions , en tr aî nant une baisse de trou ver. En août, dif fé ren tes ac tions
livraisons augmenter. Seule la 30 % des v o lu mes com mer cia li sés . Seuls mé dia ti sées sont menées : ras sem -
les États-Unis et la France sont alors b le ment des pro duc teurs de v ant les viande bovine échappe à la
en ca pa ci té d'e x por ter . Cette si tua tion usines, appel au boy cott de cer tains
reprise. ac centue la v o la ti li té des pr ix. pro duits auprès des parti cu liers et des
g r an des et mo y en nes sur f a ces .ur le marché des cé réa les, le La cam pagne lai tière s'ouvre en
avril 2010 à 28,72 cen ti mes d'euro/litre, L'«après quotas» et la con trac tua li sa -Smarché se re tour ne br us que ment
un prix en hausse de 27 % par rap port à tion prévue entre pro duc teurs et in dus -au cours de l'année 2010. Le blé qui
avril 2009, date à la quelle les cours étaient triels sus ci tent bien des in ter ro ga tions .s'é chan geait encore à 120 euros la tonne
en mai, un prix in chan gé depuis plus d'un an, par ti cu liè re ment f ai b les . Les in di ca teurs Sur le marché de la viande
at tei nt 230 euros en août. Les pro duc teurs in dus tr iels (beurre et poudre de bovine, la si tua tion ne s'a mé liore
haut-nor mands bé né fi cient d'au tant plus lait) sont bien orien tés. La hausse sti mule pas. L'offre en vaches de ré forme se
de la hausse que les ré col tes sont la pro duc tion et les li vr ai sons at tei gnent réduit avec la re prise lai tière, mais la
bonnes : 87 quin taux par hec tare en 804 mil lions de litres en fin d'année, consom ma tion de viande ne suit pas.
Les cours res tent in chan gés, à 2,6 !/kg Livraisons et prix du lait - Évolution 2009/2010
en moyenne. Début no vembre 2010, les
éle v eurs b lo quent plu sieurs abat toirs
pour ob te nir une meil leure ré mu né r a tion.
Un mé dia teur est nommé et un accord est
signé le 10 nov embre. Il pré voit d'agir sur
le prix payé au pro duc teur, la ré par ti tion
des marges, et les ex porta tions.
Les ré sul tats éco no mi ques de
l'a g r i cul ture sont soumis à la vo la ti li té
crois sante des mar chés. Le revenu de
la ferme haut-nor mande a at teint son
Source : Agreste - SM Lait - Srise
plus niveau his to rique en 2007, son plus
bas niveau en 2009. Il va re bon dir en 2010 Évolution des prix des produits agricoles (indice base 100 en 2005)
grâce aux gran des cul tu res et à la pro -
duc tion lai tière . Néan moins , l'em bellie
ne de vrait pas suf fire à com pen ser les
effets de la crise de 2009 q
POUR EN SAVOIR PLUS
Atlas agri cole et rural Haute-Normandie : l'a -
gri cul ture et le monde rural en cartes et en
chif fres / DRAAF.
In : Agreste Haute-Normandie . Con jonc ture -
Hors-série (2010, nov.) 56 p.
www .draaf .haute-nor mandie .agri cul ture .gouv .fr
Unité : Indice de prix
Source : Insee, Agreste, SSP - indice des prix de produits agricoles à la production
14 CAHIER D’AVAL n° 90 - Mai 2011
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUES



Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.