L'agriculture en Tarn-et-Garonne

De
Publié par

Ce numéro vous propose pour chaque département de la région : - une synthèse conjoncturelle sur l'emploi salarié - des données de cadrage sur la répartition de la population active par catégorie socioprofessionnelle - une analyse sur l'agriculture

Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

numéro 7- 82 : janvier 2002
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
Stabilisation de l'emploi • En décembre 2001, CALBERSON
(transport) du groupe Géodis projette
Après une forte hausse en fin de construire une nouvelle plate-formeEvolution du taux de chômage
d’année 2000, l’emploi salarié et de l'emploi salarié de messagerie à Montauban et d’y
Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)(hors agriculture, éducation, développer l’activité de stockage.
118 13,0
administration, santé et action Emploi116 12,5
BATTAÏA PREFA (armatures en114sociale) se stabilise en Tarn-et- 12,0
112 béton armé, béton prêt à l’emploi)Garonne au premier semestre 2001 11,5
110 investit 1,2 million d’euros. Investisse-
11,0108(- 0,2 % au premier trimestre,
ment destiné à la construction en fin106 10,5+ 0,3 % au deuxième trimestre).
104
10,0 2001 d’un second site à Montauban
En glissement annuel, le rythme de 102
9,5Chômage pour la fabrication de coffrages en béton.
100croissance de l’emploi atteint 4,2 %
9,098
4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T00 3T01entre juin 2000 et juin 2001. Il se Deux sociétés de Caussade, SODAVY
Emploi salarié Taux de chômagesitue entre ceux de Midi-Pyrénées e e (abattoir) et CODEVIA (transformation2 trimestre 2001 3 trimestre 2001
(en milliers) (%)(+ 4,9 %) et de la France (+ 3,1 %). de viandes) ont été rachetées en
Tarn-et-Garonne 38,4 9,3
Au cours de l’été 2001, la octobre 2001 par le groupe BigardMidi-Pyrénées 587,6 9,4
France 14 943,7 8,9 (production de viandes). Les 120croissance de l’emploi devrait
Source : Insee, estimations trimestrielles cvs emplois sont sauvegardés.décélérer. Ce ralentissement devrait
surtout toucher le secteur des biens
Les immatriculations de voituresque dans les secteurs deintermédiaires. La croissance de particulières neuves sont en hausse del’agroalimentaire et des biensl’emploi se ralentit également dans 5 % au cours dix premiers mois ded’équipement. Il se stabilise dansla construction malgré une hausse l’année 2001 (par rapport à la mêmecelui des biens de consommation.modérée du nombre des mises en période en 2000).Le taux de chômage en Tarn-et-chantier de logements neufs entre
Garonne baisse de 0,7 point en un anjanvier et septembre 2001. L’activité Le nombre de journées indemnisa-
pour s’établir à 9,3 % fin septembre bles pour chômage partiel augmenteest aussi moins dynamique dans les
2001. Depuis l’automne 1997 où il de près de 10 % au cours des troisservices aux particuliers et chute
culminait à 12,4 % il a baissé premiers trimestres de l’année parnettement dans les services aux
régulièrement. Il se situe maintenant rapport à la période équivalente enentreprises, notamment dans
entre le taux régional (9,4 %) et le 2000.l’intérim. Par contre, l’emploi reste
taux national (8,9 %).bien orienté dans le commerce ainsi
DONNEES DE CADRAGE
Répartition par catégorie socioprofessionnelle de la population active ayant un emploi
Tarn-et-Garonne FranceMidi-Pyrénées
1999 1990 1999 1990 1999 1990
(%) (%) (%) (%) (%) (%)
Agriculteurs exploitants 9 14 6 9 3 5
Artisans, commerçants, chefs d'entreprises 8 9 8 10 6 8
Cadres 8 7 12 11 13 12
Professions intermédiaires 19 17 23 19 23 20
Employés 29 24 29 25 29 26
Ouvriers 27 29 22 26 26 29
Source : Insee Midi-Pyrénées, recensements de la population (au lieu de résidence)
99923456789012345678901234567811192345678901234567890123456782345678901234567890123456781119234567890123456789012345678234567890123456789012345678119923456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567819923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678919992345678901234567890123456781123456789012345678901234567892345678901234567890123456782345678901234567890123456789199234567890123456789012345678234567890123456789012345678119123456789012345678901234567823456789012345678901234567811992345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678112345678901234567890123456782345678901234567890123456789234567890123456789012345678119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819123456789012345678901234567891234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567892345678901234567890123456781923456789012345678901234567819911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567819234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567812345678901234567890123456782345678901234567890123456781999123456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567899112345678901234567890123456782345678901234567890123456789992345678901234567890123456781123456789012345678901234567891234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567891991123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811123456789012345678901234567899L'agriculture en Tarn-et-Garonne
Avec 224 200 hectares, mis en
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénéesvaleur par 7 250 exploitations, la superficie
1988 2000 1988 2000agricole connaît une légère baisse par
rapport à celle constatée au recensement Nombre d'exploitations 10 099 7 249 87 898 60 244
de 1988. Toutefois, la superficie exploitée dont professionnelles 6 615 4 395 52 759 36 314
par les agriculteurs représente encore 60 % Superficie moyenne des exploitations professionnelles (ha) 30,5 44,6 39,5 57,5
de la superficie du département. Les super- Part (en %) de la surface agricole utilisée en :
ficies se concentrent dans des exploitations ceréales 39,2 38,7 33,2 30,0
colza, tournesol, soja 16,5 13,9 10,3 10,3plus grandes : le nombre d’exploitations de
surfaces fourragères principales 29,7 26,1 50,5 49,5plus de 50 hectares a doublé pour atteindre
vignes 3,3 2,2 2,2 1,820 % de l’ensemble des exploitations.
vergers 6,2 6,1 0,9 0,9Néanmoins, une agriculture de petites
Animaux (en milliers de têtes)exploitations apportant des revenus
vaches laitières 20 14 244 179
complé- mentaires se maintient, même si
vaches nourrices 23 26 433 504
ces unités ne mettent en valeur que 13 % ovins 61 48 2422 2355
de la surface agricole. Elles représentent porcins 26 25 604 551
cependant un tiers des exploitations. équidés 2 4 27 38
Les surfaces occupées par les nombres de ruches (milliers) 6 9 87 94
céréales sont toujours aussi importantes : Nombre d'exploitations pratiquant :
vente directe aux consommateurs /// 1 114 /// 8 333le maïs grain demeure la culture à la super-
restauration 9 26 117 339ficie la plus étendue, le blé tendre progresse
hébergement 75 86 1 609 1 514et l’orge diminue. Grâce au melon et à l’ail,
les surfaces en légumes frais se maintien-
Définitionnent. Quant aux plantations, la vigne a perdu
Exploitation professionnelleExploitation professionnelle : exploitation agricole satisfaisant deux critères, atteindre uneun tiers de ses surfaces, les pommiers,
dimension économique d'au moins 8 unités de dimension européenne (U.D.E.) de valeurpruniers et cerisiers ont progressé, alors que
ajoutée standard (8 U.D.E. équivalent à 12 hectares de blé) et utiliser un volume de travail aula surface en pêchers a été divisée par trois
moins égal à 3/4 d'un équivalent temps plein (ETP).et celle des poiriers par deux. Le pommier
demeurel’espèce fruitière prédominante de 40 ans est malgré tout relativement exercent cette activité agricole à temps
avec 5 700 hectares. Entre 1988 et 2000 le faible, et est inférieure à 25 % dans la plu- complet. S’y ajoute le travail des 1 100
troupeau de vaches laitières a baissé de 31 % part des cantons. salariés permanents, dont l’activité repré-
et l’effectif des vaches à viande a progressé de Les membres de la famille conti- sente 950 ETP et le travail des salariés
11 %. Si le nombre d’éleveurs de volailles nuent de constituer la quasi-totalité de la saisonniers et occasionnels (2 500 ETP).
diminue, la production de canards gras main-d’œuvre : 13 000 non-salariés fami- Le volume de travail par exploitation
augmente légèrement mais ne représente que liaux agricoles travaillent à temps plein ou demeure plus fort que dans les exploita-
5 % de la production régionale. partiel sur les exploitations agricoles, tions des autres départements de la région
La population des chefs d’exploi- représentant 8 300 équivalents temps plein en raison des productions exigeantes en
tation s’est rajeunie mais la part des moins (ETP). Parmi ces actifs, 5 600 personnes main d’œuvre (fruits, raisin de table, melon …).
Emploi total selon l'activité principale des exploitations (en ETP*) Valeur ajoutée agricole par canton en Midi-Pyrénées
Fruits
Céréales et
oléoprotéagineux
Polyculture © Ministère de l'agriculture
et de la pêche 2001 - IGN 1999
Céréales et
légumes plein champ
Grandes cultures
et bovins
Tarn-et-GaronneOvins, caprins
2000
En millions d'eurosBovins viande 1988
(année 2000)
de 9 000 à 24 000
Cultures-volailles de 6 000 à 9 000
* en ETP : en équivalent temps plein de 3 000 à 6 000
ETP*
de 0 à 3 000
0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000
Source de l'ensemble des données : Recensements agricoles 2000 et 1988
Etude réalisée par le Service Régional de Statistique Agricole (DRAF Midi-Pyrénées)
Insee Midi-Pyrééééénnnnnééééées - REGARDS sur Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
Téléphone : 05 61 36 61 13 Rédacteur en chef : Bruno Mura ISSN : 1298-955X des publications pour l'année 2002
Télécopie : 05 61 36 62 00 © Insee 2002 SAGE : R82070276 France : 70 €
Dépôt légal : janvier 2002 Etranger : 87 €
ZOOM

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.