L'année 2009 marquée par la crise laitière

De
Publié par

Agriculture L'année 2009 marquée par la crise laitière Les difficultés liées au pouvoir d'achat limitent la demande et pèsent sur les prix à la production. Ceux-ci chutent fortement pour le lait et dans une moindre mesure pour les fruits et les grandes cultures. Le secteur viticole demeure en crise, touché par la baisse de la consommation et la concurrence internationale, même si la qualité du millésime 2009 est d'un très haut niveau. Les productions animales, particulièrement le porc, traversent également une année difficile. ne crise laitière profonde. En 2008, le prix du lait sont de plus en plus élevés, mettant en péril nombreUs'envolait au premier semestre, dans un contexte de d'exploitations. Les cours de la viande bovine souffrent forte demande sur le marché mondial, et de quotas de également, le prix des génisses baisse de 5 %. Seul production relevés. Au deuxième semestre, les marchés l'agneau enregistre une hausse honorable de 6 % tandis de la poudre à l'exportation s'effondraient sous l'effet de la que le cours des volailles se replie. Ces conditions crise mondiale. Prix et volumes étaient en baisse dès défavorables engendrent un recul de 2 % des abattages l'automne 2008. La détérioration des prix payés aux de bétail. Sur le marché du vif, les cours des broutards producteurs et des quantités livrées se prolonge en 2009.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Agriculture
L'année 2009 marquée par la crise laitière
Les difficultés liées au pouvoir d'achat limitent la demande et pèsent sur les prix à la production.
Ceux-ci chutent fortement pour le lait et dans une moindre mesure pour les fruits et les grandes
cultures. Le secteur viticole demeure en crise, touché par la baisse de la consommation et la
concurrence internationale, même si la qualité du millésime 2009 est d'un très haut niveau. Les
productions animales, particulièrement le porc, traversent également une année difficile.
ne crise laitière profonde. En 2008, le prix du lait sont de plus en plus élevés, mettant en péril nombreUs'envolait au premier semestre, dans un contexte de d'exploitations. Les cours de la viande bovine souffrent
forte demande sur le marché mondial, et de quotas de également, le prix des génisses baisse de 5 %. Seul
production relevés. Au deuxième semestre, les marchés l'agneau enregistre une hausse honorable de 6 % tandis
de la poudre à l'exportation s'effondraient sous l'effet de la que le cours des volailles se replie. Ces conditions
crise mondiale. Prix et volumes étaient en baisse dès défavorables engendrent un recul de 2 % des abattages
l'automne 2008. La détérioration des prix payés aux de bétail. Sur le marché du vif, les cours des broutards
producteurs et des quantités livrées se prolonge en 2009. progressent de 8 % en Rhône-Alpes car ils retrouvent leurs
Les volumes livrés baissent de 4 %, le prix moyen annuel débouchés vers l'Italie, après une année perturbée par la
payé au producteur rhônalpin chute de 12 %. Des actions fièvre catarrhale ovine.
spectaculaires témoignent de la détresse des éleveurs Une moisson de qualité mais des cours faibles. En
laitiers : blocage des laiteries, distribution gratuite, céréales, avec les fortes chaleurs de l'été et la faible
épandage de lait... Fin 2009, des mesures de soutien pluviométrie, les récoltes sont faibles, bien que meilleures
permettent une timide remontée du prix mais le marché que prévues. Rhône-Alpes engrange 2,3 millions de
reste très sensible. Les résultats de l'aval de la filière tonnes, volume moins important qu'en 2008, mais
reflètent également cette désorganisation du marché. Les équivalent à la moyenne quinquennale. La fourchette des
fabrications de produits laitiers se révèlent plus faibles qu'en rendements est large, très dépendante des dates des
2008. Les yaourts et desserts lactés sont en recul de semis et des types de sol. Au niveau européen, les
6 %, toutefois les fromages progressent de 2 %. disponibilités importantes des céréales à paille pèsent
Le porc charcutier dans la tourmente. Les cours sur les cours. Après avoir atteint des sommets en mars
baissent de 6 % en un an alors que les coûts de production 2008, les cours du blé s'effondrent. 2009 apparaît comme
Chute du prix du lait en 2009
Les rendements diminuent en grandes cultures
Évolution de la production et des prix du lait en Rhône-Alpes
Production Prix
15,0 385 La production céréalière en Rhône-Alpes
375 unités : surface en ha ; rendement en q/ha
14,5
2009 moyenne 2004-2008365
14,0
355 surface rendement surface rendement
13,5 345
Céréales 333 500 69 325 600 71
335 dont blé tendre 99 200 57 111 300 5913,0
325 orge 49 100 53 44 500 55
maïs-grain 137 900 91 124 700 9712,5
315
Oléagineux 44 100 25 42 400 26
12,0 305 dont colza 15 800 26 18 800 28
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 tournesol 24 100 24 20 600 24prix du laitlivraisons laitières
Source : Agreste Source : Agreste - statistique agricole annuelle
32 L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155
livraisons à l'industrie en millions d'hectolitres
prix payé au producteur en euro pour 1 000 litresAgriculture
L’agriculture perd ses hommes, ses terres et ses revenus
Données de cadrage sur l'agriculture rhônalpine
évolution et part en %
Part de Rhône-ÉvolutionÉvolution Alpes dans
Rhône-Alpes sur 1 an depuis
l'agriculture
(2009/2008) 2000 française
1Superficie agricole utilisée des exploitations (ha) 1 470 600 -0,5 -3,7 5,3
Valeur de la production (millions d’euros) 3 500 0,1 3,1 5,1
2Revenu net d’entreprise agricole (RNEA) (millions d’euros) 511 ND -30,0 4,2
Nombre d’exploitations agricoles 42 500 -3,9 -25,4 8,2
3Taille moyenne de l’exploitation (ha) 34,6 3,6 29,0 65,0
Nombre de travailleurs en équivalent temps plein 64 400 -2,0 -13,3 7,6
2 3RNEA par travailleur non salarié (euros) 11 100 ND -13,1 51,6
1 Statistique agricole provisoire 2009 Source : Agreste - Comptes provisoires de l'agriculture 2009
2 Les données de revenu du tableau sont des données 2008 ; les chiffres 2009 seront disponibles à l'été 2010.
3 Ratio par rapport à la moyenne nationale
une année de stabilisation. Les oléagineux connaissent production de noix est préservée ; la demande est
des évolutions similaires. En maïs, les écarts de présente, notamment vers l'export, et les cours restent
rendements sont particulièrement forts entre les maïs secs fermes.
et les maïs irrigués. Avec 91 quintaux à l'hectare, le Pôle conjoncture SERSIP
rendement moyen est assez loin du record établi en 2008. Direction régionale de l'Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt
La récolte de colza diminue d'un quart sur la moyenne
quinquennale à cause de surfaces cultivées en forte baisse Les orientations agricoles des communes rhônalpines
et de rendements médiocres. La hausse importante de la
surface en tournesol explique la progression de sa
production.
L'excellente qualité des vins 2009 ne dope pas les
ventes. La vendange atteint 2,3 millions d'hectolitres,
18 % de moins que la moyenne quinquennale mais au-
dessus de la petite récolte 2008. La qualité exceptionnelle
ne suscite pas l'engouement de la demande. La crise
économique pèse sur les volumes des transactions et sur
les prix. De vives tensions apparaissent entre viticulteurs
et négociants. En Beaujolais, les cours à fin 2009 baissent
de 9 % par rapport à ceux de fin 2008. En appellations de
la vallée du Rhône, ils stagnent.
La production fruitière se rapproche de la moyenne
Grandes cultures
quinquennale. Comparée à l'année précédente, la récolte
viticulture
d'abricots double, la production de cerises augmente de Arboriculture
80 %, celle de pêches et de poires de moitié. Les fruits Élevage
d'été bénéficient de conditions météorologiques favorables. Sans dominante
Mais l'offre se heurte à une consommation peu soutenue. Source : Agreste - Recensement agricole 2000
Par rapport aux cours très élevés de 2008, les prix chutent
d'un tiers pour les cerises, de moitié pour les abricots et Pour en savoir plus
du cinquième pour les pêches. La dégringolade des prix
des fruits d'été requiert un plan d'aides d'urgences, constitué
Agreste Rhône-Alpes - la conjoncture du mois (mensuel) ; Données -
d'un allègement de taxes et de charges sociales et d'un
Mémento de la statistique agricole - Édition 2009 ; Données - L'agriculture
dispositif de médiation bancaire. Pommes, poires, kiwis Rhône-Alpes - Annuaire de statistique agricole.
subissent aussi l'insuffisance de consommation. Pour la Et aussi :
production de châtaignes, la saison est encore médiocre Le site Internet du SSP : www.agreste.agriculture.gouv.fr - accueil >
car la météo, trop clémente, n'incite pas à la conjoncture > panoramas (la note) > bilan conjoncturel de l'année 2009
consommation. Les calibres petits et la qualité moyenne Le site Internet de la DRAAF Rhône-Alpes :
entraînent de nombreux départs vers l'industrie. Seule la www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr - Publications > Statistiques
L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155 33
zzz
© IGN-Insee 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.