Marché favorable aux céréales et aux viandes rouges, nouvelle année de crise viticole et laitière

De
Publié par

Malgré les faibles précipitations de l'année 2006, les rendements obtenus en Rhône-Alpes affichent un niveau correct. En matière de prix, le bilan est contrasté : envol des cours des céréales et oléagineux, prix toniques en fruits et en viande sauf en volailles déprimés par la grippe aviaire, cours des vins préoccupants et prix du lait en forte baisse.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Agriculture
Marché favorable aux céréales et aux viandes rouges,
nouvelle année de crise viticole et laitière
Malgré les faibles précipitations de l'année 2006, les rendements obtenus en Rhône-Alpes affichent
un niveau correct. En matière de prix, le bilan est contrasté : envol des cours des céréales et
oléagineux, prix toniques en fruits et en viande sauf en volailles déprimés par la grippe aviaire, cours
des vins préoccupants et prix du lait en forte baisse.
a récolte régionale de céréales et d'oléagineux se
Progression du colzaLrévèle meilleure qu'en France. Elle bénéficie de
l'envolée des cours, de 18 % pour les céréales et de
ha Evolution des surfaces14 % pour les oléagineux, provoquée par la réduction
des disponibilités mondiales. Dès les semis d'automne 160 000
2005, les exploitants anticipent la possibilité d'une nouvelle 140 000 Maïs grain
sécheresse et sèment davantage de céréales à paille et
120 000
de colza, mais les faibles précipitations de l'année 2006
Blé100 000réduisent les rendements. La récolte régionale de
80 000céréales s'établit à 2,2 millions de tonnes, 2 % au-dessous
de celle de 2005. En France la baisse atteint 5 %. La 60 000 Maïs fourrage
production régionale d'oléagineux gagne 6 % alors que 40 000
la récolte nationale baisse de façon marquée : -8 %. En Colza
20 000
maïs, la réduction des surfaces pèse sur la production
0
qui perd 9 % sur l'an passé. Compte tenu du stress
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
hydrique de l'été, ces résultats sont honorables. Les
rendements de Rhône-Alpes, avec 95 q/ha sont supérieurs
Source : Agreste - Statistique agricole annuelle
à la moyenne nationale (87 q/ha). La production
rhônalpine de colza augmente grâce à la nouvelle mauvais rendements. Le tournesol obtient de bons résultats
progression des surfaces qui compense largement de avec également une augmentation de la sole.
La campagne fruitière 2006 est globalement
satisfaisante. La récolte d'abricots est abondante, en
hausse de 7 % par rapport à celle de 2005. ElleRégression du cheptel
représente plus de la moitié de la production nationale.
Les prix sont plus rémunérateurs qu'en 2005. La qualitéSurfaces et cheptels
surfaces : en ha ; effectifs : en têtes
du Bergeron est excellente et dope les exportations. La
2006 provisoireMoyenne 2001-2005 production de cerises chute de 10 % en Rhône Alpes.
Pour les Burlat, les prix sont plus élevés que ceux de laSurfaces en :
prairies (y.c. fourrage) 849 900 948 000 campagne précédente et se raffermissent pour les variétés
céréales 327 300 315 100 tardives. Le verger de pêchers continue de décroître en
vignes 60 000 59 800
raison de la maladie de la sharka. Aussi malgré de bonsoléagineux 43 600 48 200
rendements, la production est en retrait. Les conditionscultures fruitières 43 900 42 100
Effectifs en : météo favorisent la consommation, les transactions sont
bovins 1 010 800 984 050 fluides malgré la présence des pêches espagnoles. La
ovins 430 400 430 500
production de poires connaît une belle année. Elleporcins 397 400 387 200
surpasse de 30 % celle de 2005 particulièrementcaprins 154 900 153 400
déficitaire et de 16 % la moyenne quinquennale. La récolte
Source : Agreste - Statistique agricole annuelle de pommes est comparable à celle de la campagne
34 L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152Agriculture
précédente. Comme pour les poires, les consommateurs
Le prix du lait dégringolechoisissent plutôt les produits de qualité et les petits
calibres sont dirigés vers l'exportation. La production de
Livraison à l'industrie Prix payé au producteurEvolution de la production
en millions de litres en euro/1000 litresnoix progresse de 20 % après une bonne année 2005 et du prix du lait
mais la météo clémente de fin d'année n'incite pas à la 1 480 360
Prix du laitconsommation. La récolte de châtaignes est médiocre. 1 440 350Livraison
Le marché intérieur est calme avec des prix très bas et
1 400ne permet pas un lancement remarqué de l'A.O.C 340
1 360"Châtaigne d'Ardèche".
330
1 320Le secteur viticole demeure en crise même si le
320millésime 2006 est d'un très bon niveau qualitatif. La récolte 1 280
atteint 3 millions d'hectolitres, volume moyen des cinq
310
1 240dernières années. La production nationale, avec
1 200 30053,7 millions d'hectolitres augmente de 1 %. Le marché
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006des vins demeure une très forte préoccupation car les
stocks sont importants en Rhône-Alpes comme en France
Source : Agreste - Statistique agricole annuelleet en Europe. Même si les distillations de crise étendues
aux vins d'appellation allègent les tensions du marché,
les cours 2005-2006 en Beaujolais restent inférieurs aux
Encore une année difficile pour le vinprix moyens des années précédentes. Les Côtes du
Rhône tirent mieux leur épingle du jeu.
Prix du vin euro/hlDurement frappés par la mévente, les vignerons
Campagnesdiversifient leurs débouchés. En Beaujolais, ils créent, à
côté de l'A.O.C, un vin de pays : " le vin de pays des
2002-2003 2003-2004 2004-2005 2005-2006
Gaules ", qui vient de faire ses premiers pas de vin plus
Crus Beaujolais 269 304 256 221simple et moins cher.
Beaujolais Générique 156 197 160 143
La campagne fourragère est déficitaire, l'Ardèche et et Village
la Drôme sont les départements les plus touchés. Ils Côtes du Rhône régional 125 116 89 91
enregistrent un repli allant jusqu'à 40 % par rapport à
Sources : Inter-Rhône et UIVB
une année normale. La campagne débute par un fort
déficit fourrager avec la sécheresse de mi-juin à mi-juillet.
Au nord de la région, certains secteurs connaissent des situe à 316 euros les 1 000 litres. La production laitière
coupes de regain qui comblent partiellement voire baisse de 1,5 % par rapport à celle de 2005. Ce recul est
totalement les pertes fourragères estivales. très marqué au premier semestre, puis la tendance
L'épizootie de grippe aviaire affecte plusieurs s'inverse. A l'échelon national, la collecte montre la même
élevages de l'Ain entraînant des mesures de protection évolution avec des livraisons en déficit de 1,6 % par
drastiques. Les volailles sont confinées, les marchés rapport à celle de 2005.
d'exportation se ferment, la consommation chute. En
début d'année les consommateurs se détournent de la
SRISE pôle conjoncture et synthèses
viande de volaille, craignant l'influenza aviaire. Mi-juin le
Direction régionale de l’Agriculture et de la forêt
statut de pays indemne est rétabli, mais la reconquête de
la confiance sera longue dans un marché avicole régional,
comme national, morose depuis plusieurs années. La Pour en savoir plus
production nationale de poulet baisse de 10 % par rapport
à celle de 2005. La conjoncture du mois (mensuel), Agreste Rhône-Alpes.
Les cours des viandes, hors volailles, sont supérieurs " Les comptes prévisionnels par catégorie d'exploitations en 2006 : prix
et revenu agricole en hausse ", Agreste Primeur n°186, décembre 2006à ceux des années précédentes. Cette situation se
retrouve au niveau national comme européen. Elle résulte " Les comptes prévisionnels de l'agriculture pour 2006 - Hausse des prix
et redressement du revenu ", Insee première n°1113, décembre 2006d'un report de la demande en viande de volailles vers les
Et aussi :autres viandes. Elle est aussi la conséquence de la
Le site Internet du SCEES : www.agreste.agriculture.gouv.frréduction de l'offre induite par la sécheresse estivale.
accueil > conjoncture > panoramas (la note)
Le prix du lait payé au producteur rhônalpin poursuit
sa forte baisse (-7 %) par rapport à l'an passé. Il se
L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152 35
zzzz

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.