Moins d'exploitations agricoles mais de plus grande taille

De
Publié par

Les Pays de la Loire ont perdu 33 000 exploitations agricoles en douze ans. Dans le même temps, la taille moyenne des exploitations est passé de 27 à 41 hectares.

Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 124. Août 2004
Moins d’exploitations agricoles
mais de plus grande taille
ANS LES PAYS DE LA LOIRE, en 2000, on dénom- 27 % de la SAU des Pays de la Loire sont con-Les Pays de la Loire
bre un peu plus de 53 000 exploitations sacrés à la production de céréales. Ces culturesont perdu 33 000 Dd’après le dernier recensement de l’agricul- représentent la plus forte utilisation des sols ligériens.exploitations
ture. Ce nombre s’affaiblit régulièrement depuis Leur part est toutefois inférieure à la moyenneagricoles en douze
1988 à un rythme annuel moyen de 3,9 %. Dans le nationale (32 %). Les surfaces consacrées à cette
ans. Dans le même
même temps, la taille moyenne des exploitations production sont particulièrement réduites en Loire-
temps, la taille
agricoles a continué à augmenter, passant de 27 à Atlantique (19 %). La superficie dédiée à la produc-
moyenne des 41 hectares. Désormais, les unités de 50 ha ou tion de fourrages est deux fois et demi plus
exploitations plus représentent 35 % de l’effectif contre 15 % en importante en Pays de la Loire qu’en métropole.
est passé de 27 1988. Les très grandes exploitations de 100 ha Cette spécialisation est particulièrement marquée
à 41 hectares. ou plus n’étaient que 900 en 1988, elle sont plus en Mayenne. Les prairies artificielles et temporaires
de 5 000 actuellement. Dans le même temps, la sont également nombreuses dans la région, en
surface agricole utile (SAU) s’est réduite de 6 %. particulier en Loire-Atlantique où elles occupent
30 % de la SAU (3 fois la moyenne nationale). LesTous les départements ligériens ont vu décroître
surfaces consacrées à la production de légumes etle nombre d’exploitations agricoles, en particulier
pommes de terre sont relativement peu importantesla Sarthe et la Loire-Atlantique (- 42 %). La dimi-
en regard de la moyenne nationale et sont locali-nution du nombre d’exploitations agricoles en
sées dans une large mesure en Loire-Atlantique.Mayenne et en Maine-et-Loire est un peu moinsMarie-Jo MOULIN
sensible que dans les autres départements de la Les Pays de la Loire assurent 30 % de l’élevage
région (- 34 %). La forte augmentation de la taille de lapins de métropole, dont les deux tiers en
moyenne des unités s’observe dans les cinq dépar- Vendée. L’élevage de volailles est également bienSource : AGRESTE
tements, en particulier dans la Sarthe, où elle est développé (18 % de la production nationale), et situé
passée de 30 à 49 ha entre 1988 et 2000, et en Vendée et en Sarthe pour l’essentiel. Le cheptel
INSEE Pays de la Loire de 29 à 47 ha en Vendée pour la même période. bovin représente 14 % de l’effectif métropolitain.
105 rue des Français Libres
BP 67401 Les exploitations agricoles ligériennes entre 1988 et 2000
44274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 Loire- Maine- Pays deMayenne Sarthe VendéeFax. : 02 40 41 79 39 Atlantique et-Loire la Loire
www.insee.fr
Exploitations agricoles en 1988 18 889 19 115 17 447 13 900 17 224 86 575
Directeur de la publication : Pierre MULLER
Exploitations agricoles en 2000 11 038 12 541 11 527 7 993 10 373 53 472Rédactrice en chef : Emmanuelle WALRAET
Contact presse : Andrée RICOLLEAU Évolution (en %) - 41,6 - 34,4 - 33,9 - 42,5 - 39,8 - 38,2
Tél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Marie-Annick BRICARD Taille moyenne en 1988 (ha) 24 26 25 30 29 27
Taille moyenne en 2000 (ha) 37 38 36 49 47 41© INSEE-2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.