Pêche : évolution favorable des cours en 2004 (Octant n° 101)

De
Publié par

En Bretagne, le bilan de la pêche révèle une quasi-stabilité du marché pour les poissons. La coquille Saint-Jacques a été abondante en 2004 et son prix de vente a baissé ; en revanche, les cours sont orientés à la hausse pour les autres coquillages et les crustacés.

Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Pêche
Évolution favorable des cours en 2004
En Bretagne, le bilan de la pêche révèle une
quasi-stabilité du marché pour les poissons.
La coquille Saint-Jacques a été abondante en 2004
et son prix de vente a baissé ; en revanche,
les cours sont orientés à la hausse pour les autres
coquillages et les crustacés.
a pêche débarquée et qu’en 2003. Le prix de vente
Valeur moyenne au kilo de la pêche débarquéeLvendue en Bretagne au moyen n’ayant pas varié, le
et vendue en et hors criée dans les principauxcours de l’année 2004 com- chiffre d’affaires issu de ces
quartiers maritimes de Bretagneprend 75 % de poissons, 11 % captures est demeuré stable. A euro
de coquillages dont plus de la noter : une nette progression 2,75
moitié sont des coquilles des apports à Saint-Malo
Saint-Jacques, 8 % de crustacés (+ 16 %), Morlaix (+ 15 %) et
et 6 % de céphalopodes et assi- Saint-Brieuc (+ 7 %).
2,50milés (seiches, calmars, pieu-
vres…). Plus de 40 % de cette Les coquillages se sont bien
pêche est débarquée sur la Côte vendus en 2004. Leur cours
Nord et près de 60 % sur la Côte 2,25moyen s’est accru de 8,3 % par
1
Sud . rapport à l’année précédente et
ce, malgré un recul de 9 % du
Le prix de vente moyen prati- prix de vente de la coquille
2,00qué en et hors criée, toutes es- Saint-Jacques. Si celle-ci s’est 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
pèces confondues (poissons, Source : Direction des pêches maritimes et de l'aquaculturerévélée un peu plus abondante
coquillages, crustacés, cépha- en 2004 qu’en 2003 (+ 6 %), les
lopodes et assimilés), a progres- autres coquillages en revanche
sé dans la plupart des quartiers de Saint-Brieuc et du Guilvinecse sont raréfiés (- 36 %). Ainsi le
maritimes. Seuls les de réunis totalisent plus des troischiffre d’affaires est en baisse de
Saint-Malo et Paimpol affichent quarts du volume pêché (46 % àprès de 4 % pour la coquille
un prix de vente moyen à la St-Brieuc, 32 % au Guilvinec).Saint-Jacques alors qu’il a aug-
baisse tandis qu’à Audierne, Lo- menté de plus de 20 % pour les
Le classement des quartiers ma-rient et Morlaix, les cours sont autres coquillages.
quasi stables. Globalement, le ritimes selon le montant des
ventes, toutes espèces confon-prix de vente moyen a augmen- L’évolution du prix de vente
té de 0,4 %. Si l’on exclut dues, varie peu selon les an-moyen des crustacés a été tout
nées. Le Guilvinec (criées duSaint-Malo où sont débarquées aussi favorable (+ 8,6 %) mais
des quantités importantes d’es- Guilvinec, Lesconil, Loctudy,cet accroissement n’a pas suffi à
Saint-Guénolé) est en tête (39 %pèces à faible valeur, la hausse compenser la diminution des
se chiffre à 4,2 %. du total). Lorient occupe lacaptures (près de - 25 %). Tous
deuxième place, suivi de prèsles quartiers maritimes ont été
Concernant les poissons, le bi- par le quartier maritime deaffectés par ce recul des ap-
Saint-Brieuc (criées d’Erquy,lan 2004 est proche du précé- ports, en particulier Brest, Paim-
dent. Les quantités mises à terre Saint-Quay-Portrieux, Saint-pol et Saint-Malo.
Brieuc, Saint-Cast-Le-Guildo).sont sensiblement les mêmes
Concarneau se maintient à la
Le cours moyen des céphalopo-
1. Statistiques communiquées par la quatrième place.des et assimilés a peu varié en
Direction des pêches maritimes et de
2004, 0,4 % de plus qu’enl'aquaculture, encore provisoires
Denise Ollivier2003. Les quartiers maritimespour l'année 2004.
Bilan économique 2004 Octant n° 101 - Avril 2005 11
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.