Petites récoltes de céréales, prix en hausse

De
Publié par

À l'exception de la viticulture, la valeur de la production agricole alsacienne a progressé en 2006. Ceci a tenu à des prix bien orientés, en particulier pour les céréales. Les productions animales bénéficient également d'une conjoncture plutôt favorable. La hausse des coûts de production a été sensible mais inférieure à la hausse moyenne des prix à la production.
Publié le : samedi 29 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Petitesrécoltesdecéréales,prixenhausse
en léger recul, malgré une hausseÀ l’exception de la viticulture, Prix en hausse pour les céréales
des surfaces cultivées.la valeur
Dans un contexte de réductionde la production agricole Fortes difficultés pour le tabac
des volumes de grandes cultures,alsacienne a progressé en 2006.
notamment en Europe et en Aus- En 2006, la production du tabac
Ceci a tenu
tralie, les prix des céréales et des est inférieure à celle de 2005 avec
à des prix bien orientés, oléagineux ont flambé. une diminution de 16 % liée à la fois
en particulier pour les céréales. à une diminution des surfaces et à
Avec une réduction annoncée des des rendements moindres. Contrai-Les productions animales
disponibilités mondiales de blé, les rement aux autres productions vé-bénéficient également
cours de cette céréale se sont en- gétales, les prix à la production ré-
d’une conjoncture
volés. En Alsace, les cours du blé gressent de 19 % en 2006.
plutôt favorable. ont profité d’une augmentation de
La hausse plus de 20 %, et le volume produit En 2006, la sécheresse a affecté
s’est maintenu. Les surfaces misesdes coûts de production sérieusement le houblon, arrivé
en culture en 2006 ont augmenté plus tardivement à maturité. Malgréa été sensible mais inférieure
de 900 ha (+2,5 %). La culture du une augmentation des surfacesà la hausse moyenne
blé connaît un regain d’intérêt lié plantées en houblon, la production
des prix à la production. aux nouveaux débouchés qui se a diminué (-13 %) en raison de
profilent avec la production de rendements plus faibles. Toutefois,
bio-carburants. l’Alsace a pu bénéficier d’une op-
Les événements climatiques con- portunité de commercialisation liée
La production d’orge et d’autrestrastés de 2006, sécheresse et au manque de houblon sur le mar-
céréales (seigle, avoine, …) diminuepluie, ont affecté diversement la viti- ché mondial : ceci amène à une
en quantité mais bénéficie d’uneculture et la culture de céréales en hausse de prix de 13 % après une
hausse de prix de 15 % condi-Alsace. mauvaise année 2005.
tionnée par une demande forte.
En effet, les conditions climati- Dans un environnement en muta-
ques, et plus particulièrement la Le maïs a subi à la fois l’incidence tion du fait de la réforme du marché
pluie, ont compromis la quantité et de la sécheresse et des pluies de communautaire du sucre et de la
la qualité du raisin vendangé. Seul, l’année 2006. Les rendements s’en réorientation des surfaces pour la
sont trouvés largement affectés. Lele crémant, vendangé avant les au- production d’éthanol, l’Alsace a pu
volume de production a baissé detres cépages alsaciens, a pu profi- profiter de quotas supplémentaires
prés de 15 %. La contraction deter d’une récolte dans des condi- de betteraves sucrières. Le volume
l’offre a ainsi provoqué des haussestions climatiques correctes. Les de la production de betteraves in-
de prix avoisinant 29 %, amenant fi-rendements ont été nettement infé- dustrielles se maintient en Alsace
nalement à une forte hausse de larieurs à ceux de l’année précé- (+1,4 %) contrairement à l’ensemble
valeur produite.dente : les volumes de vins produits de la France (-4,5 %). En Alsace, en
ont chuté de près de 6 % par rap- raison de la pluie, la récolte des
port à 2005. De surcroît, le marché La situation a été en partie simi- betteraves a été difficile. Toutefois,
des vins demeure morose et la laire pour les oléagineux : l’Alsace a la baisse de rendement a été
bénéficié d’une augmentation debaisse des prix se poursuit. atténuée par une mise en culture de
prix de 13 %, avec une production surfaces plus importante en 2006.
18
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 13 · L'année économique et sociale 2006 · juin 2007ACTIVITÉS
Des productions agricoles très fluctuantes
Évolution de la valeur de produits agricoles
120
Indice (base 100 en 2000)
115
110
Les prix versés aux producteurs
105sont restés stables par rapport à
2005. 100
95
En 2006, les surfaces cultivées en
90pommes de terre ont atteint 1 480
hectares soit une augmentation de 85
Années+7,2 %. Les rendements se sont 80
détériorés au cours de la même pé-
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
riode. Cependant, ici aussi, les prix
Blé Maïs Vin AOC Gros bovins Laitde la pomme de terre enregistrent
de fortes hausses dans un marché
national soumis à d’importantes composés diminuent et la qua- Si la production agricole a bénéfi-
tensions. si-stabilité de leurs prix en limite cié, globalement, de prix favorable-
l’augmentation en valeur. ment orientés, les coûts de produc-
tion ont pour leur part aussi assezConfirmation
Enfin, pour ce qui est de la produc- sensiblement augmenté (+3 %).Ain-d’une hausse des cours
tion laitiére, le volume destiné à la si la facture énergétique a pour la
pour les gros bovins
consommation en 2006 continue de deuxième année consécutive pro-
Malgré une diminution des abatta- baisser (-1,6 % en 2006) et s’ac- gressé fortement (+14 % en 2006 et
ges (-4 %), le volume de production compagne d’une diminution des prix +21 % en 2005) du fait de la vive
des gros bovins a progressé en à la production au cours de la même croissance des cours du pétrole brut
2006 en raison du croît du cheptel*. année. Cependant, en application jusqu’en août 2006. Le prix des en-
Ce cheptel plus nombreux dans les delaréformedelaPAC,l’aidelai- grais a continué sa progression
exploitations provoque ainsi des tière, désormais entièrement dé- (+6,5 %) amorcée en 2004. Cepen-
charges supplémentaires pour les couplée du niveau de la production, dant ces augmentations de prix ont
éleveurs. L’élevage bovin a toutefois bénéficie d’une revalorisation com- été en partie compensées par des
profité d’une augmentation des pensant la baisse des prix. diminutions des quantités utilisées.
cours amorcée en 2002. Les quantités d’engrais et de pro-
L’année 2006 est en effet marquée duits phytosanitaires ont diminué,
Par contre, le volume de produc- par une nouvelle réforme du sys- les incitations à un emploi plus éco-
tion des veaux est en baisse, en tème d’aides. Désormais, la ré- nome de ces produits commençant
dépit d’une augmentation des forme de la Pac se concrétise par la à être suivies d’effets.
abattages, et du fait d’un cheptel mise en place progressive du "paie-
moins important. Cependant, l’éle- ment unique à l’exploitation" qui
vage des veaux reste attractif en consiste à subventionner directe- Sonia BOURDIN
2006 avec une hausse de prix su- ment l’exploitation agricole et non la Direction régionale
périeure à 10 %. nature du produit. En 2006, le mon- de l'Agriculture et de la forêt
tant d’aides versées en Alsace aug-
La production de porc a profité, au mente environ de 4 % par rapport
cours de l’année 2006, d’un raffer- à 2005 en raison de la revalorisa-
missement des cours et d’une stabi- tion de l’aide directe laitière, et de la
lité des volumes produits. L’élevage mise en place de l’aide compensa-
hors-sol a profité d’une augmenta- trice de la betterave sucrière, liée à
tion des coûts de production relati- la réorganisation mondiale de la fi-
vement faible : les achats d’aliments lière du sucre.
* le volume de la production animale au cours d’une année se décompose entre d'une part les livraisons d'animaux, c'est à dire les ventes pour abattage auxquelles
on ajoute les sorties (nettes des entrées) d'animaux vivants, et d'autre part les différences de valeur entre les effectifs de fin et de début d'année.
19
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 13 · L'année économique et sociale 2006 · juin 2007
Source : comptes de l'agriculture

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.