1 158 700 Francs-Comtois au 1er janvier 2007

De
Publié par

- 1 - Nº 62 - janvier 2010 Nº 62 janvier 2010 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15€/mn) er Au 1 janvier 2007, la Franche-Comté compte 1 158 700 habitants, soit 41 400 de plus qu’en 1999. La croissance démographique régionale s’appuie surtout sur l’excédent naturel. Les naissances sont nettement plus nombreuses que les décès. Depuis 1999, la région accueille un peu plus de personnes qu’elle n’en voit partir. Son solde migratoire devient légèrement excédentaire. La population des quatre départements progresse. Dans les grandes villes (plus de 10 000 habitants), la tendance générale est plutôt à la stabilité, voire à la diminution de la population. er Au 1 janvier 2007, la 1 158 700 habitants, soit Cette croissance démogra- sente 1,9% de la population démographique plus important qu’en Franche-Comté, tandis Franche-Comté compte 41 400 de plus qu’en 1999. phique est moins élevée métropolitaine. (+0,66%). En Bourgogne et en qu’elle reste quasiment sta- (1) Depuis 1999, la population qu’en métropole (+0,68% Au sein du Grand-Est , seule Lorraine, la population croît an- ble en Champagne-Ardenne progresse de 0,46% par an. par an). Selon cet indi- l’Alsace affiche un dynamisme nuellement deux fois moins vite (– 0,03%). cateur, la Franche-Comté Répartition de la population franc-comtoise en 2007 e se place au 12 rang des et évolution depuis 1999, par département régions françaises.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

- 1 -
Nº 62 - janvier 2010
Nº 62
janvier 2010
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn)
er
Au 1 janvier 2007, la Franche-Comté compte 1 158 700 habitants, soit 41 400 de plus qu’en 1999.
La croissance démographique régionale s’appuie surtout sur l’excédent naturel. Les naissances
sont nettement plus nombreuses que les décès. Depuis 1999, la région accueille un peu plus
de personnes qu’elle n’en voit partir. Son solde migratoire devient légèrement excédentaire.
La population des quatre départements progresse. Dans les grandes villes (plus de 10 000 habitants),
la tendance générale est plutôt à la stabilité, voire à la diminution de la population.
er
Au 1 janvier 2007, la 1 158 700 habitants, soit Cette croissance démogra- sente 1,9% de la population démographique plus important qu’en Franche-Comté, tandis
Franche-Comté compte 41 400 de plus qu’en 1999. phique est moins élevée métropolitaine. (+0,66%). En Bourgogne et en qu’elle reste quasiment sta-
(1)
Depuis 1999, la population qu’en métropole (+0,68% Au sein du Grand-Est , seule Lorraine, la population croît an- ble en Champagne-Ardenne
progresse de 0,46% par an. par an). Selon cet indi- l’Alsace affiche un dynamisme nuellement deux fois moins vite (– 0,03%).
cateur, la Franche-Comté
Répartition de la population franc-comtoise en 2007
e
se place au 12 rang des
et évolution depuis 1999, par département
régions françaises. Comme
Variation annuelle moyenne 1999-2007 (en %)
en 1999, la région repré- Évolution
Population
de population
er
au 1 janvier 2007 Due au solde Due au solde
1999-2007 Totale
naturel migratoire
Doubs 520 133 +20 971 +0,52 +0,52 – 0,01
Jura 258 897 +7 972 +0,39 +0,21 +0,18
Haute-Saône 237 197 +7 411 +0,40 +0,21 +0,19
Territoire de Belfort 142 444 +5 060 +0,45 +0,46 0,00
Franche-Comté 1 158 671 +41 414 +0,46 +0,38 +0,08
Source : INSEE (Recensements de la population)
(1) Le Grand Est regroupe l’Alsace, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté et la Lorraine.?
- 2 -
Nº 62 - janvier 2010
Évolution de la population franc-comtoise depuis 1999
Le département du Doubs s’échelonne de +0,39% dans
selon la tranche de taille des communes
Un solde migratoire compte 520 100 habitants le Jura à +0,52% dans le
Variation annuelle moyenne 1999-2007 (en %)
er
Évolution
régional légèrement au 1 janvier 2007, soit 45% Doubs. Cet indicateur place
Population
Taille des communes de population
er
au 1 janvier 2007 Due au solde Due au solde
excédentaire de la population régionale. les départements comtois
1999-2007 Totale
naturel migratoire
Le Jura et la Haute-Saône dans le dernier tiers des 96
Moins de 500 habitants 259 577 +22 335 +1,13 +0,36 +0,77
Depuis 1999, la croissance rassemblent chacun autour départements métropolitains,
De 500 à 1 999 habitants 312 247 +24 452 +1,02 +0,34 +0,69
démographique régionale est de 20% des Francs-Comtois. à l’exception du Doubs, qui se
De 2 000 à 4 999 habitants 184 399 +2 274 +0,16 +0,26 – 0,10
e
presque exclusivement due à Le Territoire de Belfort abrite, situe au 56 rang.
De 5 000 à 9 999 habitants 80 328 – 4 716 – 0,71 +0,19 – 0,90
l’excédent des naissances sur quant à lui, 142 400 habitants
10 000 habitants et plus 322 120 – 2 931 – 0,11 +0,55 – 0,67
les décès : le solde naturel (12,3% de la population régio- Excédent naturel :
Franche-Comté 1 158 671 +41 414 +0,46 +0,38 +0,08
s’élève à 0,38% par an. Le nale). La croissance démogra- le facteur de
Source : INSEE (Recensements de la population)
solde migratoire est légè- phique est assez homogène croissance
rement positif (+0,08% par dans les quatre départements démographique tion résulte autant des effets un bilan démographique régionale s’appuie d’abord
an) après trois décennies de puisque le taux annuel moyen dans le Doubs et le du solde naturel que du solde négatif (– 0,11% entre 1999 sur ces petites communes. En
déficit migratoire. de variation de la population Territoire de Belfort migratoire. Dans ces deux et 2007). Parmi les onze effet, depuis 1999, la crois-
départements, la contribu- grandes villes, seules Pon- sance annuelle moyenne de
L’excédent naturel est le seul tion du solde naturel à la tarlier et Héricourt voient la population a atteint 1,13%
facteur de croissance démo- croissance démographique leur population croître depuis dans les communes de moins
graphique dans le Doubs et le est deux fois plus faible qu’en 1999, à un rythme proche de de 500 habitants et 1,02%
Territoire de Belfort. En effet, moyenne en Franche-Comté. celui de la Franche-Comté. pour celles de 500 à 2 000
entre 1999 et 2007, ces deux Ceci tient à une structure de Pontarlier profite probable- habitants. Cette progression
départements enregistrent un la population plus âgée. En ment du développement du est notamment due à un
solde migratoire proche de revanche, l’excédent migra- travail frontalier sur cette solde migratoire largement
l’équilibre, avec un nombre toire est nettement plus fort période. Parallèlement, la excédentaire.
des arrivées équivalent à ce- que la moyenne régionale. périurbanisation de Belfort
lui des départs. Ces résultats et Montbéliard rejaillit posi- François-Xavier Dussud
s’expliquent notamment par La population tivement sur l’évolution de la
leur profil démographique progresse grâce au population d’Héricourt. INSEE Franche-Comté
8, rue Garnier
particulier (population jeune dynamisme des La Franche-Comté compte
BP 1997
et plus urbaine que dans le petites communes un nombre élevé de petites
25020 BESANÇON Cedex
Tél : 03 81 41 61 61
reste de la région). communes (les trois quarts
Fax : 03 81 41 61 99
Depuis 1999, en Haute- Globalement, les grandes comptent moins de 500 habi-
er
Directeur de la publication : François Houssin
Saône comme dans le Jura, villes franc-comtoises (plus de tants au 1 janvier 2007). La
Rédacteur en chef : Christiane Poncet
la progression de la popula- 10 000 habitants) présentent croissance démographique
Mise en page : Maurice Boguet, Yves Naulin
© INSEE 2010 dépôt légal : janvier 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.