2010, des Aquitains toujours plus nombreux, plus pacsés et moins mariés

De
Publié par

Début 2010, l’Aquitaine, toujours attractive, compte 3,227 millions d’habitants. Sa population s’accroît toujours au rythme de 1 % depuis 1999. Le solde naturel reste proche des 4 000 en 2009. L’espérance de vie gagne quatre mois pour les hommes et marque une pause pour les femmes. Les pacs tendent à devenir aussi nombreux que les mariages. Avec 1,81 enfant par femme, la fécondité atteint son niveau d’avant le choc pétrolier de 1973. D’ici trente ans, si les tendances démographiques se poursuivent, la région abritera près de 4 millions d’habitants. Le taux de croissance fléchirait à 0,6 % par an sur cette prochaine période. Autour de 2020, les décès surpasseront les naissances. En 2040, un Aquitain sur six aura au moins 75 ans. L’espérance de vie des femmes marque une pause Le pacs est à la fête, le mariage “n’est plus à la noce” Une fécondité jamais égalée depuis plus de trente ans Encadré Le taux de croissance annuel fléchirait au cours des trente prochaines années
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

DÉMOGRAPHIE
2010, des Aquitains toujours plus nombreux, plus pacsés et moins mariés
Début 2010, l’Aquitaine, toujours attractive, compte 3,227 millions d’habitants. Sa population s’accroît toujours au
rythme de 1 % depuis 1999. Le solde naturel reste proche des 4 000 en 2009. L’espérance de vie gagne quatre mois
pour les hommes et marque une pause pour les femmes.
Les pacs tendent à devenir aussi nombreux que les mariages. Avec 1,81 enfant par femme, la fécondité atteint son ni-
veau d’avant le choc pétrolier de 1973.
D’ici trente ans, si les tendances démographiques se poursuivent, la région abritera près de 4 millions d’habitants. Le
taux de croissance fléchirait à 0,6 % par an sur cette prochaine période. Autour de 2020, les décès surpasseront les
naissances. En 2040, un Aquitain sur six aura au moins 75 ans.
erAu 1 janvier 2010, l’Aquitaine compte 3 227 400 habitants 2008. Ces progressions ne semblent pas se confirmer, les résul-
selon les dernières estimations provisoires de population. Son tats provisoires de 2010 (disponibles en mars 2011) traduisent
caractère attractif ne se dément pas. L’accroissement de sa po- plutôt une quasi-stabilité de la natalité et de la mortalité.
pulation repose à 90 % sur le solde migratoire apparent alors
que pour la France métropolitaine il dépend majoritairement L’espérance de vie des femmes marque une pause■
de l’accroissement naturel.
En Aquitaine, en 2008, l’espérance de vie à la naissance
continue d’augmenter pour les hommes mais pas pour les fem-
Un taux de croissance annuel moyen régional toujours
mes. Elle passe pour les hommes à 78,2 ans avec un gain deproche de 1 %
4 mois par rapport à 2007, contre un gain de 5 mois l’année
er Taux de croissance annuel moyenPopulation au 1 janvier
1999-2010 (%) précédente. Elle reste à 84,7 ans pour les femmes.
dû au solde dû au solde La part des personnes âgées ne cesse de s’accroître, d’autant1999 2010 (p) Total
naturel migratoire
plus que les générations nombreuses de l’après-guerre glissent
Aquitaine . . . . 2 906 748 3 227 433 0,96 0,09 0,87
ervers le haut de la pyramide : au 1 janvier 2009, un Aquitain surFrance métro.. . 58 496 613 62 799 180 0,65 0,41 0,24
quatre est âgé d’au moins 60 ans et un sur dix d’au moinsSource : Insee, Recensements de la population, Estimations de population, État civil
(p) résultats provisoires arrêtés fin 2010 75 ans.
Le pacs est à la fête, le mariage “n’est plus à la noce”■Depuis 1999, la région affiche un taux de croissance annuel
moyen proche de 1 %, supérieur au taux national égal à En 2010, le pacs continue de surfer sur la vague du succès. Le
+ 0,65 % par an. nombre de contrats conclus progresse de 26 % en un an. Il s’é-
En 2009, le solde naturel est encore proche des 4 000. En effet, tablit à 11 280 et il est en voie d’égaler celui des mariages. Les
près de 34 800 bébés, dont les mères vivent en Aquitaine, voient contrats entre personnes de même sexe restent minoritaires :
le jour en 2009, tandis que dans le même temps, environ 2,4 % des pacs contractés entre deux hommes et 2,1 % entre
31 000 personnes sont décédées. Le nombre de naissances et deux femmes. Ces proportions tendent à diminuer, elles étaient
celui des décès augmentent chacun de près de 2 % par rapport à respectivement de 4 % et 2,7 % en 2007.
Principaux indicateurs démographiques des départements d'Aquitaine
Lot-et- Pyrénées-
Dordogne Gironde Landes AquitaineGaronne Atlantiques
erPopulation au 1 janvier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1999 388 407 1 286 072 327 240 305 482 599 547 2 906 748
2009 411 266 1 434 192 377 381 328 213 651 665 3 202 718
Taux de natalité (pour mille habitants) . . . . . . . . . . 1999 9,2 11,7 10,0 10,3 10,6 10,8
2008 9,3 11,7 10,3 10,3 9,9 10,7
Taux de mortalité (pour mille habitants) . . . . . . . . . 1999 12,8 9,1 11,6 11,8 10,8 10,5
2008 12,0 8,2 10,4 10,6 9,8 9,5
Indicateur conjoncturel de fécondité . . . . . . . . . . . 1999 1,65 1,58 1,66 1,76 1,63 1,62
2008 1,94 1,75 1,94 1,97 1,75 1,81
Âge moyen de la population (années). . . . . . . . . . . 1999 43,4 38,4 41,6 41,9 40,7 40,3
2009 44,9 39,7 42,6 43,4 42,5 41,7
Divorces prononcés au lieu de jugement (1) . . . . . . 2000 794 2 904 574 644 1 002 5 918
2009 888 3 447 762 652 1 291 7 040
Mariages domiciliés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2000 1 631 6 292 1 400 1 282 2 629 13 234
2009 1 290 5 572 1 232 1 080 2 169 11 343
PACS enregistrés (1) 2000 98 603 123 100 317 1 241
2009 780 4 101 1 123 798 2 136 8 938
Sources : Insee, Estimations de population, État civil
(1) Ministère de la Justice, Répertoire général civil (RGC)
INSEE AQUITAINE 10 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINEDÉMOGRAPHIE
Pyramides des âges
ÂgeÂge Âge
95 95 95
90 90 90
85 85 852009 2020 204080 8080
75 75 75
70 70 70
65 65 65
60 60 60
55 55 55
50 5050Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes45 45 45
40 40 40
35 35 35
30 30 30
25 25 25
20 2020
15 15 15
10 10 10
5 5 5
864 2 0 0 246 8 8 6 4 2 0 0 2 4 688642 0 246 80
Effectif de chaque âge pour 1 000 habitants Effectif de chaque âge pour 1 000 habitants Effectif de chaque âge pour 1 000 habitants
Source : Insee - Estimations de population 2009, Omphale 2010
Le taux de croissance annuel fléchirait au cours des trente prochaines années
D’ici une trentaine d’années, la population régionale se rapprocherait du cap des 4 millions. En effet, si les tendances démographiques récentes se poursui-
vent, à l’horizon 2040, 3 880 000 personnes résideront en Aquitaine. Cet accroissement ne résultera que de l’attractivité de la région, les décès devenant
plus nombreux que les naissances, autour de 2020. Ce déficit du solde naturel contribuera à freiner l’essor démographique. Au cours des trois prochaines
décennies, la population croîtra à un rythme annuel moyen de 0,6 % par an.
La population poursuivra son vieillissement, le glissement des dernières générations du baby-boom vers le haut de la pyramide le confortant. Ainsi en 2040,
plus d’un Aquitain sur trois (35 %) aurait au moins 60 ans et un sur six (17 %) appartiendrait au quatrième âge. De fait, l’âge moyen s’accentuera : de
41,7 ans en 2009, il atteindra 45,9 ans en 2040.
Au contraire, depuis l’année 2000, le mariage s’inscrit dans une Une fécondité jamais égalée depuis plus de trente ans■
tendance à la baisse. En 2009, les maires d’Aquitaine célèbrent
900 unions de moins qu’en 2008, soit la plus forte baisse ob- En Aquitaine, le nombre moyen d’enfant par femme reste, en
servée au cours de ces dernières années. De fait, six bébés sur 2008, inférieur à celui de la métropole : 1,81 contre 1,99. Il n’a-
dix naissent désormais hors mariage. Pour quatre mariages, vait pas été aussi haut depuis le milieu des années soixante-dix,
près de trois pacs sont contractés. qui marquait la fin des Trente Glorieuses avec le premier choc
De 2000 à 2009, les greffiers des tribunaux d’instance aquitains pétrolier en 1973. Il demeure éloigné du seuil du renouvelle-
enregistrent 36 200 pacs. Amour ne rimant pas avec toujours, ment des générations qui s’effectuerait avec 2,1 enfants par
sur la même période, 6 400 pacs sont dissous. Au cours de ces femme. Dans la région, les Lot-et-Garonnaises se rapprochent
dix ans, 134 600 mariages sont célébrés et 66 500 divorces le plus de ce seuil avec 1,97 enfant par femme. Avec le recul de
prononcés. Ainsi, pendant qu’un couple divorce, deux se ma- l’âge à la maternité, les femmes de 35 à 49 ans font quasiment
rient, et pendant qu’un dissout son pacte, six se pacsent. deux fois plus d’enfants qu’il y a vingt ans. ❒
Mireille DALLA-LONGA
Insee Aquitaine
Définitions
L'indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécon-
dité par âge observés une année donnée. Cet indicateur donne le
nombre d'enfants moyen qu'aurait une femme tout au long de sa vie si
les taux de fécondité observés à chaque âge l'année considérée demeu-
raient inchangés. Il est parfois exprimé en "nombre d'enfants pour
100 femmes".
Le renouvellement des générations est assuré à la naissance si le nombre
de filles dans la génération des enfants est égal au nombre de femmes
dans la génération des parents. En l'absence de mortalité, 2,05 enfants POUR EN SAVOIR PLUS...
par femme seraient suffisants pour assurer le remplacement d'une géné-
? Site insee :ration (2,05 et non 2 car il naît 105 garçons pour 100 filles).
www.insee.fr --> Publications et services -->
L'espérance de vie à la naissance est égale à la durée de vie moyenne
Dossiers --> Populationd'une génération fictive qui connaîtrait tout au long de son existence les
--> Projections de populationconditions de mortalité par âge de l'année considérée.
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINE 11 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.