710 000 limousins en mars 1999.

De
Publié par

Tableaux, cartes, graphiques et commentaires sur les différents mouvements de la population dans les départements Limousins. Les tendances par département : zones d'attractivité, taux annuel de variation de population dûe au solde naturel, évolution en valeur absolue de la densité de population.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

recensement
710 000 Limousins
en mars 1999
710 000 habitants en mars 1999 : contre 0,24 % précédemment. LeValérie Genay
telle est la population du solde naturel, différence entre
Limousin d'après les premiers les naissances et les décès, s'est
comptes du recensement. La pourtant légèrement dégradé. Le
baisse démographique de la Limousin a perdu de cette façon
région continue donc entre 1990 près de 2 900 personnes par anLe Limousin continue
et 1999, à un rythme légèrement entre 1990 et 1999. Si lade perdre des
ralenti par rapport à celui de la diminution de la populationhabitants à un rythme
période 1982 1990. Elle n'est limousine ne s'est pas accélérée,soutenu. La Haute
plus que de 0,20 % annuellement c'est donc grâce à la deuxième
Vienne stabilise sa
population, la baisse
LES PERTES DE POPULATION SE LOCALISENT SURTOUT EN MILIEU RURALse ralentit en Creuse
mais s'accélère en Cher
Indre
Corrèze. Principaux
AllierVienneenseignements des
premiers résultats
Guéretprovisoires du
Bellac
recensement de 1999 :
la périurbanisation
Aubusson
semble de moins en
Charente
LimogesRochechouart
moins d'actualité et
Puy-de-Dôme
l'espace à dominante
rurale est de plus en
Usselplus attractif.
Tulle
Dordogne
Brive-la-Gaillarde
Cantal
+1,0
+0,5
-0,5
-1,0Cet article est également disponible
Lot
sous forme d'un quatre pages tiré à part
Taux annuel de variation de population entre 1990 et 1999 (en %)(cf page 3).
source : Insee, recensements de la population
insee limousin rr 77
GéoFLA® © IGN 1990 © INSEELA POPULATION LIMOUSINE CONTINUE DE DIMINUER AU MÊME RYTHME QUE DANS LES ANNÉES 80
population taux annuel taux annuel d'évolution taux annuel d'évolution
sans doubles comptes d'évolution due au solde naturel due au solde apparent
(en milliers) (en %) (en %) des entrées-sorties (en %)
1982 1990 1999* 1982-1990 1990-1999* 1982-1990 1990-1999* 1982-1990 1990-1999*
France métropolitaine 54 334,9 56 615,2 58 416,3 +0,51 +0,35 +0,41 +0,36 +0,10 -0,01
Limousin 737,2 722,9 710,0 -0,24 -0,20 -0,39 -0,40 +0,14 +0,20
Corrèze 241,4 237,9 232,1 -0,18 -0,27 -0,37 -0,41 +0,19 +0,14
Creuse 140,0 131,3 124,5 -0,79 -0,59 -0,82 -0,78 +0,03 +0,19
Haute-Vienne 355,7 353,6 353,4 -0,08 0,00 -0,23 -0,26 +0,16 +0,25
Principales
agglomérations
- Limoges 171,7 170,1 173,0 -0,12 +0,19 +0,19 +0,11 -0,31 +0,08
64,3 64,4 64,7 +0,02 +0,05 +0,24 +0,10 -0,23 -0,05- Brive-la-Gaillarde
- Tulle 21,8 20,2 18,4 -0,96 -1,00 +0,10 -0,10 -1,06 -0,90
14,2 - Guéret 15,7 14,7 -0,83 -0,41 +0,43 +0,08 -1,26 -0,49
- Ussel 11,8 11,4 10,7 -0,34 -0,71 +0,26 +0,14 -0,60 -0,85
10,7- Saint-Junien 10,8 10,6 -0,23 +0,06 -0,40 -0,47 +0,16 +0,53
* résultats provisoires source : Insee - recensements de la population
composante de l'évolution sorties de population. Depuis les naturel par un excédent
démographique : le solde années 60, la région a compensé migratoire. Elle continue sur
apparent des entrées et des une grande partie de son déficit cette lancée entre 1990 et 1999,
renforçant même, semble t il,
son attractivité. Elle gagneraitDES ZONES ATTRACTIVES UN PEU PARTOUT
ainsi annuellement, par le jeu
Cher
Indre des entrées et des sorties, près
de 1 500 habitants depuis leAllier
Vienne
début des années 90. Au bout du
compte, la population limousine
Guéret
se réduit donc d'environ 1 400Bellac
personnes par an.
710 000 Limousins en 1999
Aubusson
contre 722 900 en 1990. La perte
Charente
Rochechouart Limoges de ces quelque 13 000 habitants
Puy-de-Dôme
est surtout localisée dans la
Creuse ( 6 800) et en Corrèze
Ussel ( 5 800). La Haute Vienne
aurait, quant à elle, maintenu sa
population. Ces chiffres étant
des premiers comptages, il est
Tulle
Dordogne encore difficile d'affirmer si
Brive-la-Gaillarde cette stabilité se traduira par
Cantal+1,0
+0,5 une légère diminution ou une
-0,5
-1,0 légère hausse. Quoi qu'il en soit,
Lot
Taux annuel de variation de population due au solde apparent la tendance semble être à
des entrées-sorties entre 1990 et 1999 (en %) l'amélioration pour ce
source : Insee, recensements de la population
8 r insee limousin
GéoFLA® © IGN 1990 © INSEEdépartement. Il en est de même En conséquence, la moitié des
en Creuse, même si la Limousins sont aujourd'hui
dépopulation y reste sensible. Le hauts viennois. Chiffre en légère
rythme annuel de la baisse augmentation. La tendance à la
démographique est passé de concentration de la population
0,8 % par an entre 1982 et 1990 à dans le département le plus
0,6 % entre 1990 et 1999. La peuplé est donc toujours à
Creuse souffre toujours d'un l'œuvre.
déficit naturel très important L'agglomération
mais son attractivité apparaît de Limoges renoue
nettement plus forte qu'au cours 1999. On est loin des haussesavec la croissance
des années 80. La Corrèze est le supérieures à 1 % enregistrées
seul des trois départements L'urbanisation continue au cours des années 60. De son
limousins à voir sa situation également, mais de façon moins côté, l'espace à dominante rurale
démographique se détériorer. La marquée qu'auparavant. En continue de perdre des
diminution de la population s'y effet, la croissance habitants, mais à un rythme
est accélérée suite à une démographique de l'espace à moindre. Un certain
aggravation du déficit naturel et dominante urbaine s'est encore rééquilibrage des évolutions
à un solde des échanges moins ralentie, n'atteignant plus que démographiques apparaît donc
favorable. 0,1 % par an entre 1990 et aujourd'hui dans la région.
Au sein de l'espace urbain, le
LA MAJEURE PARTIE DU TERRITOIRE SOUFFRE D'UN DÉFICIT NATUREL ralentissement de la
Cher périurbanisation amorcé dans les
Indre
années 80 se confirme. C'est
Allier surtout à la fin des années 70Vienne
que de nombreuses familles ont
quitté les villes pour aller
Guéret
Bellac s'installer à leur périphérie.
Aujourd'hui, la croissance des
Aubusson couronnes périurbaines des six
(1)Charente pôles urbains limousins a
Limoges
Rochechouart
Puy-de-Dôme globalement nettement ralenti,
passant de 1,5 % par an entre
1982 et 1990 à 0,5 % entre 1990
Ussel et 1999. La raison en est une
baisse sensible de leur
attractivité. De leur côté, les
agglomérations ont dans leurTulle
Dordogne
ensemble enrayé la diminution
Brive-la-Gaillarde
Cantal de leur population. Cela
+1,0 concerne surtout la capitale+0,5
-0,5 régionale : l'agglomération-1,0
Lot
limougeaude renoue avec la
Taux annuel de variation de population due au solde naturel entre 1990 et 1999 (en %)
croissance et la commune desource : Insee, recensements de la population
(1) Limoges, Saint Junien, Guéret, Brive la Gaillarde, Tulle, Ussel
insee limousin r 9 9
GéoFLA® © IGN 1990 © INSEEDes chiffres encore provisoires
Les chiffres présentés ici sont provisoires. Les résultats définitifs du dénombrement de population au 8 mars 1999 par com
mune seront officialisés à la fin de l’année 1999, après contrôle des opérations effectuées sur le terrain et validation des
résultats obtenus. Cette étape de vérification a commencé au mois d’avril pour les petites communes et au début du mois de
juin pour les grandes villes.
Les données de l'état civil sont, elles aussi, provisoir es. Le nombre de naissances et de décès au lieu de domicile est connu
pour les évènements survenus jusqu’à fin 1997. Pour l'année 1998 et le début de 1999, il s'agit donc d'estimations. Ces données
permettent de mesurer la part due au solde natur el (naissances décès) dans l’évolution de la population observée entr e les
deux recensements.
Par différence entrence entrence entrence entrence entre la variation totale de population observée et la variation due au solde natur el, on obtient une mesure dee dee dee dee de
la part due au solde migratoire. Cependant, ce solde apparent des entrées et des sorties de population intègr e également les
erreurs de dénombrement ayant affecté les recensements de 1990 et 1999 sur ce territoir e.
Les zonages auxquels il est fait référ ence, tels que les unités urbaines ou l’espace rural, sont construits à des fins statistiques
en fonction de critères relatifs à la taille des communes considérées, à la continuité de l’habitat ou aux migrations domicile
travail. Leurs délimitations font donc l’objet de révisions régulièr es. Les zonages utilisés dans le présent article sont ceux
élaborés à partir des résultats du r ecensement de 1990.
Limoges se stabilise, voire croît bilan moins positif. Les des habitants à un rythme
légèrement. Les principales agglomérations de Tulle et assez rapide. Et celle de Brive
villes corréziennes affichent un d'Ussel continuent de perdre la Gaillarde reste en faible
progression depuis 1982, la ville
elle même ayant toutefois
LES PÉRIPHÉRIES DE LIMOGES ET DE BRIVE
freiné sa dépopulation. De sonSONT DE PLUS EN PLUS DENSÉMENT PEUPLÉES
côté, Guéret est toujours enCher
Indre diminution, mais de façon
moins marquée qu'au cours desAllierVienne
années 80. Finalement,
l'agglomération de Limoges
Guéret
renforce légèrement saBellac
prédominance : avec près de
173 000 habitants d'après les
Aubusson
premiers comptes, elleCharente
Limoges
Rochechouart représente presque un quart de
Puy-de-Dôme
la population de la région.
Attractivité en hausse
Ussel pour le rural isolé
En ce qui concerne l'espace à
dominante rurale, la situation
TulleDordogne tend à s'améliorer. La
dépopulation, très prononcée
Brive-la-Gaillarde Cantal
+7 dans les années 60 et le début
+2
-2 des années 70, se ralentit.
-7
Lot Elle se chiffre à 0,6 % par an en
Évolution en valeur absolue de la densité de population entre 1990 et 1999 moyenne entre 1990 et 1999.
source : Insee, recensements de la population
10 r insee limousin
GéoFLA® © IGN 1990 © INSEE
GéoFLA®changement par
SEULE LA HAUTE-VIENNE PARVIENT À MAINTENIR SA POPULATION
rapport aux années
245 165 80, lorsque ces
Corrèze communes étaient
240 150
surtout localiséesCreuse
dans les couronnes235 135
périurbaines des
230 120 villes. Voilà un autre
1962 1968 1975 1982 1990 1999 1962 1968 1975 1982 1990 1999
signe de la tendance
360 740
au rééquilibrage des
Limousin
730350 Haute-Vienne évolutions
démographiques au720
340 sein du territoire
710 régional. Entre 1990330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 1962 1968 1975 1982 1990 1999 et 1999, des cantons
population en milliers ruraux se distinguentsource : Insee, recensements de la population
ainsi par leur
attractivité, comme l'ensembleLe déficit naturel est très 1990 et 1999. C'est surtout vrai
Treignac Uzerche Seilhac,marqué dans cette partie du pour le rural dit isolé.
Gentioux Pigerolles ou laterritoire, particulièrement Les communes attractives,
Roche Canillac. Le Limousinâgée. Mais le monde rural est c'est à dire celles dont la
continue sans doute, comme audevenu attractif dans les variation de population due au
cours des décenniesannées 70 et le solde des solde des échanges est positive,
précédentes, d'accueillir deentrées sorties de population sont réparties de manière
nombreux retraités, notamments'est encore amélioré entre diffuse dans la région. C'est un
en provenance d'Île de France.
Et beaucoup s'installent en
Pour en savoir plus
milieu rural.
INSEE Première n°663 - En revanche, certaines zones, en
« Recensement de la population de 1999 pr emier comptage national » 15 F
particulier celles situées auxINSEE Première n°664 -
« La population des régions r ecensement de la population de 1999 » 15 F franges du territoire limousin,
INSEE Première n°665 - - - - - sont en forte décroissance. Elles
« La population des départements d'outre mer r ecensement de la population de cumulent déficit naturel et
1999 » 15 F
manque d'attractivité. Il s'agitFascicules départementaux « Évolutions démographiques 1990 1999 données
provisoires » publiés à partir de juillet 1999, au fur et à mesur e de la disponibilité par exemple du nord de la
des résultats : populations 1990 et 1999, évolutions dues au solde natur el et au Haute Vienne (Saint Sulpice
solde migratoire, nombre de logements pour toutes les communes ou pour tout les Feuilles, Le Dorat, Magnac
échelon supérieuréchelon supérieuréchelon supérieuréchelon supérieuréchelon supérieur.....
Laval) et de l'est de la CreuseÀ partir du 6 juillet 1999, les données provisoir es sont également disponibles,
avec mise à jour hebdomadaire, sur listes papier, CD Rom ou disquettes et sur (Auzances, Crocq) et de la
Minitel et le site Internet de l’INSEE (www .insee.fr). Corrèze (Bort les Orgues, Saint
Les résultats définitifs du décompte de la population et des logements seront Privat, Mercœur). Pour ces
publiés fin 1999 début 2000 (fascicules bleus). Les résultats de l’exploitation
zones, les années 90 ressemblentstatistique des bulletins individuels et des feuilles de logement seront diffusés
èmeèmeèmeèmeème èmeèmeèmeèmeèmeentrentrentrentrentre le 2e le 2e le 2e le 2e le 2 trimestr trimestr trimestr trimestr trimestre 2000 et le 2 trimestr trimestr trimestr trimestr trimestre 2001.e 2001.e 2001.e 2001.e 2001. beaucoup aux années 80.
insee limousin r 11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.